Ouvrir le menu principal

Ferrière-Larçon

commune française du département d'Indre-et-Loire
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ferrière.

Ferrière-Larçon
Ferrière-Larçon
Blason de Ferrière-Larçon
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Arrondissement Loches
Canton Descartes
Intercommunalité Communauté de communes Loches Sud Touraine
Maire
Mandat
Gérard Hénault (UDI)
2014-2020
Code postal 37350
Code commune 37107
Démographie
Gentilé Ferrillons
Population
municipale
250 hab. (2016 en diminution de 6,37 % par rapport à 2011)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 59′ 38″ nord, 0° 52′ 56″ est
Altitude Min. 80 m
Max. 132 m
Superficie 20,87 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte administrative d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Ferrière-Larçon

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte topographique d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Ferrière-Larçon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ferrière-Larçon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ferrière-Larçon
Liens
Site web ferriere-larcon.com/

Ferrière-Larçon est une commune française du département d'Indre-et-Loire, en région Centre-Val de Loire.

GéographieModifier

HydrographieModifier

 
Réseau hydrographique de Ferrière-Larçon.

Le réseau hydrographique communal, d'une longueur totale de 26,48 km, comprend un cours d'eau notable, le Brignon (3,666 km), et divers petits cours d'eau pour certains temporaires[1],[2].

Le Brignon, d'une longueur totale de 26,3 km, prend sa source à 127 mètres d'altitude sur le territoire de la commune de Saint-Flovier et se jette dans la Claise à Abilly, après avoir traversé 7 communes[3]. Sur le plan piscicole, le Brignon est classé en deuxième catégorie piscicole. L'espèce biologique dominante est constituée essentiellement de poissons blancs (cyprinidés) et de carnassiers (brochet, sandre et perche)[4].

ToponymieModifier

HistoireModifier

Ferrière-Larçon[5], au XIVe siècle, est un fief des Savary de Montbazon, de même que Villandry/Co(u)lombiers, Le Brandon, Savonnières, Montsoreau : par exemple Barthélemy II, † vers 1362/1364, père de Barthélemy III et de Renaud de Montbazon (~1325-~1383). Ce dernier agrandit joliment son domaine en obtenant Marnes et Moncontour, et en épousant Jeanne/Aléonor de Craon (ca. 1330-ca. 1385), héritière de Ste-Maure, Pressigny/Précigny, Nouâtre, peut-être Ferrières, Châteauneuf, Jarnac : leur fille Jeanne de Montbazon épouse son cousin GuillaumeII de Craon (vers 1345-1410), vicomte de Châteaudun, sire de Marcillac et de Verneuil-sur-Indre.

Désormais, les seigneurs de Ferrière-Larçon sont les mêmes que ceux de Précigny: les Chabot de La Grève (issus de Guillaume II de Craon et Jeanne de Montbazon) ; puis, par acquisition : les Beauvau, les Prie de Buzançais et Montpoupon, les Savoie-Tende-Villars-les-Dombes et les Gonzague-Nevers, les Brûlart de Sillery, les Bertrand, les Masson de Maison-Rouge, enfin les Gilbert de Voisins. Le dernier baron du Grand-Pressigny, sire de Ferrière-Larçon et de Neuilly-le-Noble, Pierre-Paul III Alexandre Gilbert de Voisins, aussi marquis d'Orgeval et seigneur ou baron de Voisins-le-Bretonneux, Villennes-sur-Seine, Médan, St-Étienne et St-Priest-en-Jarez, Ier baron du Forez, est saisi à la Révolution et meurt guillotiné le 15 novembre 1793.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours Gérard Henault UMP puis UDI Conseiller général du Canton du Grand-Pressigny (2004-2015)
directeur et professeur de l'école municipale
Président de la Communauté de Communes
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

La commune de Ferrière-Larçon comptait 280 habitants (population légale INSEE) au . La densité de population est de 13,6 hab./km2.

Évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7].

En 2016, la commune comptait 250 habitants[Note 1], en diminution de 6,37 % par rapport à 2011 (Indre-et-Loire : +2,11 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8089119299829951 0101 0239611 007
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
9771 0211 034933916840808751710
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
701715717596588611622597615
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
567505418348292300286284261
2016 - - - - - - - -
250--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Pyramide des âgesModifier

Pyramide des âges à Ferrière-Larçon en 2007 en pourcentage[10].
HommesClasse d’âgeFemmes
90 ans ou +
1,5 
16,2 
75 à 89 ans
14 
18,2 
60 à 74 ans
16,2 
21,6 
45 à 59 ans
25 
11,5 
30 à 44 ans
16,2 
13,5 
15 à 29 ans
9,6 
16,9 
0 à 14 ans
16,9 
Pyramide des âges en Indre-et-Loire en 2007 en pourcentage[11].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ans ou +
1,4 
6,8 
75 à 89 ans
9,8 
13,1 
60 à 74 ans
13,9 
20,7 
45 à 59 ans
20,1 
20,4 
30 à 44 ans
19,3 
19,6 
15 à 29 ans
19,1 
18,8 
0 à 14 ans
16,4 

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Vestiges préhistoriques et antiquesModifier

  • Polissoir (Monument Historique).
  • Camp préhistorique « la Butte de Muraz » (Inscrit Monument Historique).
  • Vestiges d'une villa gallo-romaine et d'une nécropole du haut Moyen Âge.

Architecture civileModifier

Architecture sacréeModifier

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

Les armes de Ferrière-Larçon se blasonnent ainsi :

D'argent à la fasce ondée d'azur soutenue d'une trangle ondée du même, au chef aussi d'azur chargé d'un fer à cheval du champ[12].

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier


Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. « Fiche SIGES de la commune », sur le site du Système d'information pour la gestion des eaux souterraines en Centre-Val de Loire (consulté le 4 février 2019)
  2. « Carte hydrologique de Ferrière-Larçon », sur https://www.geoportail.gouv.fr/ (consulté le 4 février 2019)
  3. « Fiche Sandre - le Brignon », sur le portail national d'accès aux référentiels sur l'eau (consulté le 4 février 2019)
  4. (id) « Décret n°58-873 du 16 septembre 1958 déterminant le classement des cours d'eau en deux catégories », sur https://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 4 février 2019)
  5. « Seigneurs de Ferrière-Larçon, p. 59-62 », sur Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de Touraine, t. III, par Jacques-Xavier Carré de Busserolle, chez Rouillé-Ladevèze à Tours, 1880, mis en ligne par la BnF-Gallica
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. Pyramide des âges à Ferrière-Larçon en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 20/07/2010.
  11. Pyramide des âges d'Indre-et-Loire en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 25/07/2010.
  12. Le blason de la commune sur Gaso. Consultation : mars 2009.