Concours Eurovision de la chanson 2009

édition du Concours Eurovision de la chanson 2030
Concours Eurovision de la chanson 2009
Description de l'image ESC 2009.png.
Dates
1re demi-finale
2e demi-finale
Finale
Retransmission
Lieu Olimpiisky Indoor Arena, Moscou
Drapeau de la Russie Russie
Présentateur(s) Demi-finales : Natalia Vodianova et Andreï Malakhov
Finale : Alsou et Ivan Andreïévitch Ourgant
Superviseur exécutif Drapeau de la Suède Svante Stockselius
Télédiffuseur hôte Pierviy Kanal
Ouverture 1re demi-finale : Fairy Tale, par les jumelles Tolmachevy
2e demi-finale : le Quartet Terem, Ensemble Kostroma, les Forces Aériennes Russes et Ensemble Art Dogs
Finale : le Cirque du Soleil et Believe par Dima Bilan
Entracte 1re demi-finale : les Chœurs de l'Armée rouge et t.A.T.u.
2e demi-finale : Ensemble Igor Moïsseïev
Finale : Fuerza Bruta
Participants
Nombre de participants 42
Débuts Aucun
Retour Slovaquie
Retrait Géorgie
Saint-Marin
Carte de participation.
  • Pays participants qualifiés pour la finale
  • Pays participants éliminés en demi-finale
  • Pays ayant participé dans le passé
Résultat
Chanson gagnante Fairytale
par Alexander Rybak
Norvège
Système de vote Chaque pays attribua 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points à ses 10 chansons favorites.
Nul point Tchéquie
(en demi-finale)

Le Concours Eurovision de la chanson 2009 fut la cinquante-quatrième édition du concours. Il se déroula les mardi 12, jeudi 14 et samedi , à Moscou, en Russie. Il fut remporté par la Norvège, avec la chanson Fairytale, interprétée par Alexander Rybak, obtenant alors le nombre record de voix. L'Islande termina deuxième et l’Azerbaïdjan, troisième[1].

Organisation modifier

 

La Russie, qui avait remporté l'édition 2008, se chargea de l’organisation de l’édition 2009[2]. Le budget alloué pour l’évènement fut de 30 millions d’euros, un montant encore inédit dans l’histoire de l’Eurovision[3].

Le Concours eut lieu à l’Olimpiisky Indoor Arena[1], salle omnisports inaugurée en 1980.

Première controverse modifier

Plusieurs associations russes profitèrent de l'évènement pour attirer l'attention de l'opinion publique internationale sur les atteintes aux droits des minorités sexuelles commises par le gouvernement du pays hôte. Elles décidèrent pour cela d'organiser une Pride à Moscou, le samedi , jour de la finale du concours. Les autorités de la capitale leur refusèrent toute autorisation et menacèrent les organisateurs de réprimer sévèrement leurs tentatives[4]. Le jour venu, la manifestation fut brutalement interrompue par la police municipale et une vingtaine de personnes furent arrêtées[5]. Plusieurs participants au Concours manifestèrent leur soutien aux associations concernées, notamment la représentante suédoise, Malena Ernman, et le représentant norvégien, Alexander Rybak. Les représentants néerlandais, le groupe De Toppers, menacèrent de se retirer en cas de violences policières. Leur élimination en demi-finale les empêcha cependant de mettre cette menace à exécution[4].

Nouvelle règle modifier

À la suite des controverses des deux années précédentes sur le système de vote et ses résultats, l'UER décida de modifier le règlement du concours et de réintroduire un vote de jurys professionnels en finale. Désormais, chaque pays devrait établir deux classements : le premier selon les votes des téléspectateurs ; le second selon les votes d'un jury de cinq spécialistes. Les deux classements seraient ensuite additionnés, en prenant comme base les places obtenues par chaque chanson. La moyenne des classements respectifs donnerait les résultats finaux du pays. En cas d'égalité entre deux chansons dans les résultats finaux, le classement des téléspectateurs l'emporterait sur celui du jury. La clé de répartition des votes pour les demi-finales demeurerait inchangée[6].

Pays participants modifier

Quarante-deux pays participèrent au cinquante-quatrième concours[6].

La Slovaquie fit son retour après onze ans d’absence (ayant participé pour la dernière fois en 1998). La Géorgie et Saint-Marin se retirèrent[7].

Initialement, la Lettonie avait annoncé son retrait pour des raisons financières. Le pays revint cependant sur sa décision, une fois les fonds nécessaires trouvés[8].

Tirages au sort modifier

 
  • Pays dans la première demi-finale
  • Pays dans la deuxième demi-finale
  • Pays votant dans la première demi-finale
  • Pays votant dans la deuxième demi-finale

Les tirages au sort des ordres de passage se déroulèrent en plusieurs étapes. Premièrement, le partenaire commercial de l’UER pour le télévote, l’entreprise allemande Digame, répartit les demi-finalistes en six lots, selon leur historique de vote et leur proximité géographique[9].

Lot 1 Lot 2 Lot 3 Lot 4 Lot 5 Lot 6
 
Lys Assia, gagnante de l’édition 1956, et Dima Bilan, gagnant de l’édition 2008, lors de la cérémonie des tirages au sort.

Le , fut procédé au tirage au sort des ordres de passage pour les demi-finales. La moitié des pays de chaque lot furent inscrits dans la première demi-finale ; l'autre, dans la deuxième. Quant aux finalistes automatiques, l’Allemagne, l’Espagne et le Royaume-Uni furent inscrits dans la première demi-finale ; la France et la Russie, dans la deuxième[9]. Par la suite, l’Espagne demanda à l’UER d'être déplacée dans la deuxième demi-finale, pour des raisons d'agenda. Cette requête lui fut accordée[10]. Enfin, trois wildcards (jokers) furent accordées pour la première demi-finale : elles allèrent à la Bulgarie, à Malte et au Portugal. Trois wildcards (jokers) furent accordées pour la deuxième demi-finale : elles allèrent à l’Estonie, aux Pays-Bas et à l’Ukraine. Une wildcard (jokers) fut accordée en finale : elle alla à l’Espagne[11].

Deuxième controverse modifier

À la suite du conflit armé d'août 2008 qui l'opposa à la Russie, pays hôte de cette édition du concours, la Géorgie décida de se retirer. Le pays revint cependant sur sa décision en , s'inscrivit auprès de l’UER et fut versé dans la première demi-finale[12]. Au terme d’une sélection nationale ouverte, la chanson retenue fut We Don't Wanna Put In (Nous ne voulons pas le prendre en compte), interprétée par le groupe Stefane & 3G. Elle suscita immédiatement la controverse et un vaste mouvement de protestation en Russie. Son titre était en effet à double entente : il pouvait aussi se comprendre comme We Don't Wanna Putin (Nous ne voulons pas de Poutine) et donc comme une attaque personnelle à l’encontre du Premier Ministre russe. Après qu'elle lui eut été soumise, le Groupe de Référence de l’UER refusa le morceau. Le Groupe basa sa décision sur le paragraphe 9 de l'article 4 du règlement du concours, qui stipulait qu'aucune allusion politique ne pouvait être faite dans les paroles d'une chanson. Le Groupe donna le choix à la Géorgie : ou bien modifier le titre et le passage concerné, ou bien choisir une autre chanson[13]. La télévision publique géorgienne refusa toute modification et décida de se retirer du concours, invoquant une mesure censoriale et une atteinte à la liberté d'expression. Par la suite, le groupe Stefane & 3G admit que la chanson comportait bien un message politique et que leur objectif était de ridiculiser Vladimir Poutine[14].

Format et thème modifier

Le superviseur délégué sur place par l'UER fut Svante Stockselius[1].

L'identité visuelle du concours fut conçue autour de l'image d'un oiseau de feu multicolore, qui servit également de logo secondaire. Pour la première fois depuis 2001, aucun slogan ne fut créé[7].

La scène fut conçue par le designer new yorkais John Casey, qui était déjà l'auteur de la scène de l'édition 1997[6]. Il créa un ensemble impressionnant, inspiré par l'avant-garde russe et le constructivisme[15] et qui intégrait un tiers de tous les écrans LED disponibles au monde[7]. Cet ensemble se composait d'un vaste podium principal de forme trapézoïdale, posé sur un cercle et portant deux podiums secondaires plus petits. Le décor comportait douze éléments rectangulaires mobiles posés à la verticale sur le podium ; douze éléments courbes mobiles suspendus au-dessus du podium et qui pouvaient se réunir pour former un anneau ; douze éléments rectangulaires mobiles suspendus à la verticale au-dessus du podium et qui pouvaient s'ajuster aux douze précédents éléments rectangulaires ; cinq éléments rectangulaires mobiles suspendus à l'horizontale au-dessus du podium. Tous ces éléments, ainsi que le sol des podiums étaient faits d'écrans LED. Le podium principal était en outre encerclé par une structure tubulaire supportant trois arcs métalliques. L'arrière-fond était un vaste écran LED concave.

Présentateurs modifier

Pour la toute première fois, des présentateurs différents officièrent pour les demi-finales et la finale[7].

Les présentateurs des deux demi-finales furent Natalia Vodianova et Andreï Malakhov[16]. Les présentateurs de la finale furent Alsou et Ivan Ourgant[1]. Alsou avait représenté son pays au concours en 2000 et terminé deuxième[7]. Tous les quatre s'exprimèrent en anglais et français, ajoutant quelques mots en russe.

Cartes postales modifier

Les cartes postales débutaient par un plan sur Ksenia Soukhinova, Miss Russie 2007 et Miss Monde 2008. S'ouvrait ensuite un livre animé, des pages duquel sortaient des monuments célèbres du pays participant. Ksenia Sukhinova réapparaissait à l'écran, portant les dits monuments sur ses cheveux, ainsi qu’un t-shirt aux couleurs du drapeau national du pays. À droite, étaient affichés le logo secondaire et le nom du pays. Un mot ou une expression en russe venait en conclusion, accompagné de sa traduction en anglais.

  Monténégro   Tchéquie   Belgique   Biélorussie   Suède   Arménie
  • Добро пожаловать (Dobro požalovat')
    (Bienvenue)
  • Привет (Privet)
    (Salut)
  • Хохлома (Hohloma)
    (Colline)
  • Каравай (Karavaj)
    (Miche de pain)
  • Музика (Muzika)
    (Musique)
  Andorre   Suisse   Turquie   Israël   Bulgarie   Islande
  • Весна (Vesna)
    (Printemps)
  • Как дела (Kak dela)
    (Comment allez-vous ?)
  • Хорошо (Horošo)
    (Bien)
  • Красота (Krasota)
    (Beauté)
  • Снег (Sneg)
    (Neige)
  Macédoine   Roumanie   Finlande   Portugal   Malte   Bosnie-Herzégovine
  • Классно (Klassno)
    (Cool)
  • Танцуи (Tancui)
    (Danse)
  • На здоровье (Na zdorov'e!)
    (Santé !)
  • Пожалуйста (Požalujsta)
    (S'il vous plaît)
  • Сказка (Skazka)
    (Conte de fées)
  • Будь здоров (Bud' zdorov)
    (Soyez bénis)
  Croatie   Irlande   Lettonie   Serbie   Pologne   Norvège
  • Ура (Ura)
    (Hourra !)
  • Счастье (Sčast'e)
    (Bonheur)
  • Вечеринка (Večerinka)
    (Fête)
  • Бабушка (Babuška)
    (Grand-mère)
  Chypre   Slovaquie   Danemark   Slovénie   Hongrie   Azerbaïdjan
  • Дружба (Družba)
    (Amitié)
  • Медведь (Medved')
    (Ours)
  • Вместе (Vmeste)
    (Ensemble)
  • Мир (Mir)
    (Paix)
  • Валенки (Valenki)
    (Bottes d'hiver)
  Grèce   Lituanie   Moldavie   Albanie   Ukraine   Estonie
  • Всего доброго (Vsego dobrogo)
    (Bonne chance)
  • Космос (Kosmos)
    (Espace)
  • Чудо (Čudo)
    (Miracle)
  • Икра (Ikra)
    (Caviar)
  • Шик (Šik)
    (Chic)
  Pays-Bas   France   Russie   Allemagne   Royaume-Uni   Espagne
  • Зима (Zima)
    (Hiver)
  • Люблю (Ljublju)
    (Amour)
  • Давай давай (Davaj davaj)
    (Allez allez)
  • Поехали (Poehali)
    (Va)
  • Зажигай (Zažigaj)
    (Mets le feu)
  • Спасибо (Spasibo)
    (Merci)

Première demi-finale modifier

La première demi-finale eut lieu le mardi [16] et dura près de deux heures.

Dix-huit pays concoururent pour une des dix places en finale. L’Allemagne et le Royaume-Uni votèrent lors de cette demi-finale[10].

Les représentantes israéliennes étaient les chanteuses Noa et Mira Awad. La première avait déjà remporté de grands succès commerciaux auparavant. Quant à la seconde, elle devint la toute première arabe israélienne à représenter son pays. Leur chanson, There Must Be Another Way, était un appel à la paix entre Israéliens et Palestiniens[17]. Ce fut la deuxième fois dans l'histoire du concours qu'une chanson fut interprétée en arabe, après celle ayant représenté le Maroc, en 1980.

Ouverture modifier

La première demi-finale débuta par une vidéo, montrant des vues de Moscou. La capitale était parcourue par des lettres et les couleurs du logo, qui formèrent trois mots en anglais : Moscow, Eurovision et Semifinal. La caméra montra ensuite l'intérieur de la salle et une voix off débuta le récit d'un conte de fées.

À une époque lointaine, où les animaux et les plantes pouvaient parler, deux jeunes filles décident de découvrir le secret qui leur permettrait d'apprendre à voler et d'atteindre ainsi les étoiles. Elles interrogent une fleur rouge qui ne leur est d'aucun secours. Elles demandent l'aide d'un cheval magique, qui les envoie à la recherche de l'oiseau de feu, seul détenteur du secret. En chemin, les deux jeunes filles ramassent une plume de l'oiseau de feu. Ce talisman leur permet de vaincre le dragon qui pourchassait l'oiseau. Celui-ci, pour les remercier, les emporte sur ses ailes jusqu'au sommet le plus haut de la Terre, où se trouvait l'arbre des souhaits, capable de réaliser tous leurs vœux. Arrivées à l'arbre, les deux jeunes filles entendent une chanson : la chanson qui donne des ailes à tous ses heureux auditeurs.

Pour illustrer ce dernier épisode, une nacelle en forme d'oiseau de feu traversa la salle. Les deux jeunes filles étaient jouées par les jumelles Tolmachevy, gagnantes du Concours Eurovision de la chanson junior 2006. La nacelle les déposa sur la scène où les attendait l'arbre des souhaits. Les jumelles déposèrent une clé sur l'arbre et la scène tout entière s'illumina aux couleurs du logo. Les présentateurs, Natalia Vodianova et Andreï Malakhov, firent alors leur entrée pour les salutations d'usage. Ils conclurent leur intervention, en s'exclamant : « From Russia with love! »

Pauses commerciales modifier

Durant la première pause commerciale, fut montrée une vidéo sur les préparatifs du concours, l’arrivée des participants à Moscou et la semaine des répétitions.

Durant la seconde pause, le reporter Dmitri Shepelev prit la parole depuis la green room.

Entracte modifier

Le spectacle d'entracte débuta par une vidéo récapitulant différentes victoires déjà décrochées par la Russie : au Concours Eurovision de la chanson, en 2008 ; à la Coupe de l'UEFA, en 2008 ; au Concours Miss Monde, en 2008 et au Championnat du monde de hockey sur glace, en 2009.

S’ensuivit un medley de chansons populaires russes, interprété par les Chœurs de l'Armée rouge. Ils furent accompagnés par des danseurs et chantèrent notamment Kalinka et Otchi tchornye. À la fin du medley, le groupe t.A.T.u. (qui avait représenté la Russie au concours en 2003 et terminé troisième) apparut et chanta Not Gonna Get Us.

L’entracte se conclut par la présentation des cinq chansons déjà qualifiées pour la finale et une courte intervention de Dmitri Shepelev depuis la green room.

Vote modifier

Les résultats furent déterminés par une combinaison entre les votes des téléspectateurs et ceux des jurys. Les téléspectateurs votèrent par téléphone et par SMS et décidèrent de la qualification de leurs neuf chansons préférées. Les jurys votèrent de leur côté et décidèrent de la qualification de la dixième et dernière chanson. Il s’agissait de celle la plus haut placée dans leur classement, qui n’avait pas été qualifiée par les téléspectateurs. Les détails du vote ne furent révélés qu’après la finale du samedi, pour maintenir le suspense intact[10].

Le vote fut lancé par les présentateurs au moyen d’un bouton-poussoir et de la phrase rituelle « Europe, start voting ! ». Le temps imparti pour le télévote fut conclu par un décompte des dix dernières secondes et la phrase « Stop voting ! ».

Les résultats furent révélés en direct par les présentateurs. Pour la toute première fois, ils n'ouvrirent plus d'enveloppes réelles sur scène. Les noms de pays finalistes étaient désormais dissimulés dans des enveloppes virtuelles, générées par ordinateur. Les présentateurs appuyèrent à dix reprises sur un bouton-poussoir, qui faisait tourner les enveloppes virtuelles et en choisissait une au hasard. L'enveloppe sélectionnée se retournait alors, dévoilant le drapeau et le nom du pays finaliste.

Résultats modifier

Durant l’annonce des résultats, la caméra fit systématiquement un plan sur les artistes qualifiés. Apparurent ainsi à l'écran et dans l'ordre : Hadise, Malena Ernman, Noa et Mira Awad, Flor-de-Lis, Chiara Siracusa, Waldo's people, Regina, Elena Gheorghe, Inga & Anush et Yohanna.

Dix pays se qualifièrent donc pour la finale : l'Arménie, la Bosnie-Herzégovine, la Finlande, l'Islande, Israël, Malte, le Portugal, la Roumanie, la Suède et la Turquie[16]. La demi-finale se conclut par la montée sur scène et l’acclamation des dix nouveaux finalistes. Les huit pays non qualifiés conservèrent leur droit de vote pour la finale.

La Tchéquie termina dernière avec "nul point". Ce fut le premier "nul point" depuis 2004.

Ordre Pays Artiste(s) Chanson Langue(s) Place Points
01   Monténégro Andrea Demirović Just Get Out of My Life Anglais 11 44
02   Tchéquie Gipsy.cz Aven Romale Anglais[18] 18 0
03   Belgique Patrick Ouchène Copycat Anglais 17 1
04   Biélorussie Petr Elfimov Eyes That Never Lie Anglais 13 25
05   Suède Malena Ernman La voix Anglais, français 4 105
06   Arménie Inga & Anush Jan Jan
(Ջան ջան)
Anglais, arménien 5 99
07   Andorre Susanna Georgi La teva decisió (Get a Life) Catalan, anglais 15 8
08   Suisse Lovebugs The Highest Heights Anglais 14 15
09   Turquie Hadise Düm Tek Tek Anglais 2 172
10   Israël Noa & Mira Awad There Must Be Another Way Anglais, hébreu, arabe 7 75
11   Bulgarie Krassimir Avramov Illusion Anglais 16 7
12   Islande Yohanna Is It True? Anglais 1 174
13   Macédoine Next Time Nešto što kje ostane
(Нешто што ќе остане)
Macédonien 10 45
14   Roumanie Elena The Balkan Girls Anglais 9 67
15   Finlande Waldo's people Lose Control Anglais 12 42
16   Portugal Flor-de-Lis Todas as ruas do amor Portugais 8 70
17   Malte Chiara What If We Anglais 6 86
18   Bosnie-Herzégovine Regina Bistra voda Bosnien 3 125
  • Choisi par les téléspectateurs
  • Choisi par les jurys

Deuxième demi-finale modifier

La deuxième demi-finale eut lieu le jeudi [19] et dura près de deux heures.

Dix-neuf pays concoururent pour une des dix places en finale. La France, la Russie et l'Espagne votèrent dans cette demi-finale[19].

La chanson danoise avait été écrite et composée par le chanteur irlandais Ronan Keating. Ce dernier était membre du groupe Boyzone et avait présenté le concours en 1997[7].

La sélection hongroise connut quelques rebondissements. La télévision publique avait d’abord sélectionné la chanson Nem Éleg, interprétée par Mark Zentai. Mais celle-ci fut disqualifiée, car elle avait été publiée avant la date limite du . Fut ensuite retenue Magányos Csónak, par Kátya Tompos. Mais la chanteuse se désista rapidement, étant prise par d’autres engagements artistiques en . Finalement, ce fut une troisième chanson, Dance with Me, interprétée par Zoli Ádok, qui représenta la Hongrie au Concours[20].

La représentante ukrainienne, Svetlana Loboda, voulut faire de sa prestation, un spectacle à grand budget. Elle opta pour des costumes spectaculaires et un décor composé de trois roues géantes. Il lui en coûta finalement 80 000 euros. Pour financer ce projet et obtenir un autre prêt de sa banque, elle dut renégocier l’hypothèque de son appartement de Kiev[21].

Troisième controverse modifier

Conformément à un accord préalable avec l’UER, l'Espagne devait diffuser la deuxième demi-finale et permettre aux téléspectateurs espagnols de voter pour les dix-neuf chansons en lice. Mais l’horaire de diffusion coïncidait avec celui d’un match de tennis. La télévision publique espagnole décida au dernier moment de privilégier ce dernier et repoussa d’une heure la retransmission du concours. Par conséquent, les téléspectateurs espagnols virent la deuxième demi-finale en différé et ne purent voter. Seuls les votes du jury professionnel furent pris en compte[22]. Le Groupe de Référence de l’UER estima par la suite que le pays avait enfreint le règlement du concours. La télévision publique espagnole se vit infliger une amende, mais ne fut cependant pas exclue de l’édition 2010[23].

Ouverture modifier

La deuxième demi-finale débuta par une vidéo, montrant des vues de Moscou. La capitale était parcourue par des lettres et les couleurs du logo, qui formèrent trois mots en anglais : Moscow, Eurovision et Semifinal. La caméra montra ensuite l'intérieur de la salle. Un ensemble composé du Quartet Terem, de la fanfare des Forces Aériennes russes et des ballets Kostroma et Art Dogs interpréta un medley de chansons célèbres du concours. Dans l'ordre : Nel blu dipinto di blu, Waterloo, Ding-A-Dong, Diva et Believe. À la fin du medley, les présentateurs, Natalia Vodianova et Andreï Malakhov, firent leur entrée sur scène pour les salutations d'usage.

Pauses commerciales modifier

Durant la première pause commerciale, fut montrée une vidéo sur les vainqueurs du concours qui avaient fait le déplacement à Moscou. Apparurent ainsi Lys Assia, qui avait remporté la victoire en 1956 ; Teach-In, en 1975 ; Dana International, en 1998 ; Marija Šerifović, en 2007 ; Ruslana, en 2004 et Dima Bilan, en 2008.

Durant la seconde pause, Dmitri Shepelev prit la parole depuis la green room.

Entracte modifier

Le spectacle d'entracte débuta par une vidéo montrant certains des participants en train de peindre une fresque. S’ensuivit un ballet interprété par l'Ensemble Igor Moïsseïev. Il s'agissait d'un pot-pourri de danses folkloriques d'Espagne, de Hongrie, de Bulgarie, de Grèce et de Russie.

L’entracte se conclut par la présentation des cinq chansons déjà qualifiées pour la finale.

Vote modifier

Les résultats furent déterminés par une combinaison entre les votes des téléspectateurs et ceux des jurys. Les téléspectateurs votèrent par téléphone et par SMS et décidèrent de la qualification de leurs neuf chansons préférées. Les jurys votèrent de leur côté et décidèrent de la qualification de la dixième et dernière chanson. Il s’agissait de celle la plus haut placée dans leur classement, qui n’avait pas été qualifiée par les téléspectateurs. Les détails du vote ne furent révélés qu’après la finale du samedi, pour maintenir le suspense intact[19].

Le vote fut lancé par les présentateurs au moyen d’un bouton-poussoir et de la phrase rituelle : « Europe, start voting now ! ». Le temps imparti pour le télévote fut conclu par un décompte des dix dernières secondes et la phrase « Stop voting ! ».

Les résultats furent révélés en direct par les présentateurs. Ils appuyèrent à dix reprises sur un bouton-poussoir, qui faisait tourner des enveloppes virtuelles et en choisissait une au hasard. L'enveloppe sélectionnée se retournait alors, dévoilant le drapeau et le nom du pays finaliste.

Résultats modifier

Durant l’annonce des résultats, la caméra fit systématiquement un plan sur les artistes qualifiés. Apparurent ainsi à l'écran et dans l'ordre : AySel et Arash, Igor Cukrov, Svetlana Loboda, Sasha Son, Kejsi Tola, Nelly Ciobanu, Brinck, Urban Symphony, Alexander Rybak et Sakis Rouvas.

Dix pays se qualifièrent donc pour la finale : l'Albanie, l'Azerbaïdjan, la Croatie, le Danemark, l’Estonie, la Grèce, la Lituanie, la Moldavie, la Norvège et l'Ukraine[19]. La demi-finale se conclut par la montée sur scène et l’acclamation des dix nouveaux finalistes. Les neuf pays non qualifiés conservèrent leur droit de vote pour la finale.

Ordre Pays Artiste(s) Chanson Langue(s) Place Points
01   Croatie Igor Cukrov feat. Andrea Lijepa Tena Croate 13 60
02   Irlande Sinéad Mulvey & Black Daisy Et cetera Anglais 11 52
03   Lettonie Intars Busulis Probka
(Пробка)
Russe 19 7
04   Serbie Marko Kon & Milan Nikolić Cipela Serbe 10 60
05   Pologne Lidia Kopania I Don't Wanna Leave Anglais 12 43
06   Norvège Alexander Rybak Fairytale Anglais 1 201
07   Chypre Christína Metaxá Firefly Anglais 14 32
08   Slovaquie Kamil Mikulčík & Nela Leť tmou Slovaque 18 8
09   Danemark Brinck Believe Again Anglais 8 69
10   Slovénie Quartissimo feat. Martina Love Symphony Anglais, slovène 16 14
11   Hongrie Zoli Ádok Dance with Me Anglais 15 16
12   Azerbaïdjan AySel & Arash Always Anglais 2 180
13   Grèce Sákis Rouvás This Is Our Night Anglais 4 110
14   Lituanie Sasha Son Love Anglais, russe 9 66
15   Moldavie Nelly Ciobanu Hora din Moldova Roumain, anglais 5 106
16   Albanie Kejsi Tola Carry Me in Your Dreams Anglais 7 73
17   Ukraine Svetlana Loboda Be My Valentine (Anti-Crisis Girl) Anglais 6 80
18   Estonie Urban Symphony Rändajad Estonien 3 115
19   Pays-Bas De Toppers Shine Anglais 17 11
  • Choisi par les téléspectateurs
  • Choisi par les jurys

Finale modifier

La finale eut lieu le samedi [2] et dura près de trois heures et quinze minutes.

Vingt-cinq pays concoururent pour la victoire : les « Big Four », le pays hôte et les vingt pays qualifiés des deux demi-finales.

La représentante française était la chanteuse Patricia Kaas, qui avait déjà remporté de très grands succès commerciaux dans sa carrière et qui était extrêmement populaire en Russie. Sa participation au concours suscita un vif intérêt chez les téléspectateurs français. Ils furent 5,71 millions à suivre la finale, en direct sur France 3, un record d'audience pour la chaîne et d'un score d'audimat inédit depuis 1995[24].

La représentante russe, Anastassia Prykhodko, utilisa un effet spécial inédit pour sa prestation. Son visage apparut sur six écrans différents, en train de chanter de concert avec elle. Au fil de la chanson, les visages se mirent à vieillir subtilement et leurs cheveux à grisonner. Tout à la fin, les visages étaient devenus ceux d'une vieille femme en pleurs.

Pour leur prestation, les représentants allemands, Alex Christensen et Oscar Loya, se firent accompagner sur scène par la stripteaseuse burlesque Dita von Teese[6]. Juchée sur un sofa noir en forme de bouche, elle se déshabilla lentement, puis vint ouvrir la chemise d'Oscar Loya, avant de sortir une cravache.

La chanson représentant le Royaume-Uni avait été écrite et composée par Andrew Lloyd Webber et Diane Warren. Lloyd Webber prit place sur la scène et accompagna au piano la chanteuse Jade Ewen[6]. Cette dernière connut un léger incident durant sa prestation. S'étant un peu trop approchée d'un de ses violonistes, celui-ci heurta de la main son micro. Ewen continua cependant son numéro, sans autre difficulté.

Ouverture modifier

La finale débuta par une vidéo, montrant des vues de Moscou. La capitale était parcourue par des lettres et les couleurs du logo, qui formèrent trois mots en anglais : Moscow, Eurovision et Final. La caméra montra ensuite l'intérieur de la salle et la scène. Le Cirque du Soleil y exécuta un numéro inspiré par la parabole biblique de l'Enfant Prodigue.

Dima Bilan, le gagnant de l'année précédente, apparut alors et traversa les airs, suspendu à un câble. Il était revêtu d'un trench-coat, qui resta coincé dans son harnais lorsqu'il l'ôta. Sur son chemin jusqu'à la scène, il rencontra plusieurs obstacles : un groupe de jeunes filles, un premier mur, des paparazzis, puis deux autres murs. Il arriva enfin sur le podium et interpréta sa chanson victorieuse, Believe. Les présentateurs, Alsou et Ivan Ourgant, firent ensuite leur entrée en scène, pour les salutations d'usage.

Pauses commerciales modifier

Durant la première pause commerciale, fut montrée une vidéo où la journaliste Irena Ponaroshku expliquait aux téléspectateurs que les Russes avaient la musique et la chanson en passion. Elle tendit son micro à trois policiers, un conducteur de taxi et trois passants, qui tous lui chantèrent Kalinka.

Durant la seconde pause, fut montrée une vidéo où la journaliste Irena Ponaroshku demandait à certains participants de jouer une chanson folklorique russe. Ceux-ci expliquèrent que cette chanson parlait de deux femmes, que Pouchkine en avait rédigé les paroles et Tchaïkovski, la partition, qu'elle était très populaire en Russie et était devenue un hymne du concours. Il s'agissait en réalité d'une plaisanterie : les participants interprétèrent ensemble Not Gonna Get Us du groupe t.A.T.u..

Entracte modifier

Le spectacle d'entracte débuta par une vidéo où la journaliste Irena Ponaroshku emmenait plusieurs participants à la découverte de la culture russe. Elle démonta plusieurs idées reçues sur la Russie et ses habitants. La caméra passa ensuite dans la green roomDmitri Shepelev fit répéter quelques mots en russe aux participants.

S'ensuivit une représentation de l'ensemble argentin Fuerza Bruta. Il s'agissait de numéros exécutés par des acrobates suspendus dans la salle et dans la green room ou placés dans des piscines de plexiglas, elles-mêmes suspendues au-dessus des spectateurs et des délégations.

Vote modifier

Les résultats du vote furent déterminés moitié par les téléspectateurs, moitié par les jurys nationaux. Les téléspectateurs votèrent par téléphone et par SMS pour leurs chansons préférées. Les votes ainsi exprimés furent agrégés en 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points. Les jurys classèrent de même leurs chansons préférées. Les deux classements furent combinés pour donner les résultats finaux[7]. La compagnie Digame enregistra un nouveau record de votes par téléphone : 8.825.527 (soit 20 % de plus que l’année précédente)[25].

La procédure de télévote rencontra deux problèmes. Premièrement, en Hongrie, l'opérateur téléphonique ne put comptabiliser les votes par téléphone. Seuls les votes par SMS purent être enregistrés. Deuxièmement, en Norvège, l'opérateur téléphonique ne put comptabiliser aucun des votes des téléspectateurs. Par conséquent, seuls les votes du jury norvégien furent pris en compte[26].

Comme l’année précédente, l’ordre de passage des pays durant la procédure de vote fut déterminé par tirage au sort. Les points de un à sept s’affichèrent automatiquement sur le tableau de vote. Les porte-paroles, contactés par satellite, énoncèrent les trois résultats principaux : "huit", "dix" et "douze points".

Le vote fut lancé depuis la Station spatiale internationale, par les astronautes Koichi Wakata et Guennadi Padalka au moyen de la phrase rituelle : « Europe, start voting now ! ». Le temps imparti pour le télévote fut conclu par un décompte des dix dernières secondes et la phrase « Stop voting ! ».

Durant le vote, la caméra fit systématiquement un plan sur les participants qui recevaient "douze points". Apparurent ainsi à l'écran Alexander Rybak, Hadise, Yohanna, Inga & Anush, Regina, Soraya Arnelas, Urban Symphony, Sakis Rouvas, Jade Ewen, Igor Cukrov, AySel et Arash, Nelly Ciobanu, Elena Gheorghe et Anastassia Prykhodko.

La Norvège s'empara de la tête dès le premier vote et mena ensuite jusqu'à la fin, obtenant des points de chaque pays participant sans aucune exception. Cela permit à plusieurs porte-paroles de faire allusion à Alexander Rybak et sa chanson. La porte-parole islandaise dit : « And finally, our twelve points go to the cutest guy in the contest : Norway ! » ; le porte-parole letton : « And finally, twelve points for our evening's fairytale : Norway ! » ; la porte-parole ukrainienne : « And of course, Ukrainians also love fairytales : twelve points go to Norway ! » ; la porte-parole néerlandaise : « And the final and famous twelve points go to someone I fell in love with tonight, but too bad, it's just a fairytale : Norway ! » et la porte-parole hongroise : « And the Hungary twelve points go to, what a surprise, Norway ! ».

Résultats modifier

 
Le vainqueur, Alexander Rybak, après la remise du trophée.

Ce fut la troisième victoire de la Norvège au concours[27]. Cette victoire coïncida avec la fête nationale norvégienne : le Jour de la Constitution.

Alexander Rybak reçut le trophée de la victoire des mains de Dima Bilan, gagnant de l'année précédente, et de Lys Assia, première gagnante du Concours, en 1956. Il remercia la Russie, la Norvège, l'Europe et les téléspectateurs, en anglais, en russe et en norvégien. Après le concours, sa chanson rencontra un très grand succès commercial partout en Europe[6].

Trois records furent établis ce soir-là. Premièrement, celui du nombre maximal de points obtenus par une chanson gagnante : 387. Le record précédent était détenu par la Finlande, avec 292 points, lors de l’édition 2006. Le système de vote ayant subi des changements majeurs en 2016, ce record tient toujours dans le cadre du système de vote utilisé à l'époque. Deuxièmement, celui du plus grand nombre de points séparant la chanson gagnante et la chanson ayant terminé deuxième : 169. Le record précédent datait de 1997. 70 points avaient alors séparé le Royaume-Uni de l'Irlande. Ce record demeure toujours inégalé. Troisièmement, celui du plus grand nombre de "douze points" obtenu par une chanson gagnante : 16. Le record précédent était détenu par le Royaume-Uni, qui en avait obtenu 10, en 1997. Ce record fut battu en 2012, lorsque la Suède en obtint 18.

Finalement, 122 millions de téléspectateurs suivirent les trois soirées en direct, soit une progression de 16 % par rapport à l’année précédente[28].

Ordre Pays Artiste(s) Chanson Langue(s) Place Points
01   Lituanie Sasha Son Love Russe, anglais 23 23
02   Israël Noa & Mira Awad There Must Be Another Way Anglais, hébreu, arabe 16 53
03   France Patricia Kaas Et s'il fallait le faire Français 8 107
04   Suède Malena Ernman La voix Anglais, français 21 33
05   Croatie Igor Cukrov feat. Andrea Lijepa Tena Croate 18 45
06   Portugal Flor-de-Lis Todas as ruas do amor Portugais 15 57
07   Islande Yohanna Is It True? Anglais 2 218
08   Grèce Sákis Rouvás This Is Our Night Anglais 7 120
09   Arménie Inga & Anush Jan Jan
(Ջքն ջքն)
Anglais, arménien 10 92
10   Russie H T Anastassia Prykhodko Mamo
(Мамо)
Russe, ukrainien 11 91
11   Azerbaïdjan AySel & Arash Always Anglais 3 207
12   Bosnie-Herzégovine Regina Bistra voda Bosnien 9 106
13   Moldavie Nelly Ciobanu Hora din Moldova Roumain, anglais 14 69
14   Malte Chiara What If We Anglais 22 31
15   Estonie Urban Symphony Rändajad Estonien 6 129
16   Danemark Brinck Believe Again Anglais 13 74
17   Allemagne Alex Swings & Oscar Sings Miss Kiss Kiss Bang Anglais 20 35
18   Turquie Hadise Düm Tek Tek Anglais 4 177
19   Albanie Kejsi Tola Carry Me in Your Dreams Anglais 17 48
20   Norvège Alexander Rybak Fairytale Anglais 1 387
21   Ukraine Svetlana Loboda Be My Valentine (Anti-Crisis Girl) Anglais 12 76
22   Roumanie Elena Gheorghe The Balkan Girls Anglais 19 40
23   Royaume-Uni Jade Ewen It's My Time Anglais 5 173
24   Finlande Waldo's people Lose Control Anglais 25 22
25   Espagne Soraya Arnelas La noche es para mí Espagnol, anglais 24 23

Répartition des points modifier

Place Téléspectateurs Points Jurys Points
1   Norvège 378   Norvège 312
2   Azerbaïdjan 253   Islande 260
3   Turquie 203   Royaume-Uni 223
4   Islande 173   France 164
5   Grèce 151   Estonie 124
6   Estonie 129   Danemark 120
7   Bosnie-Herzégovine 124   Turquie 114
8   Arménie 121   Azerbaïdjan 112
9   Russie 118   Israël 107
10   Royaume-Uni 105   Moldavie 93
11   Albanie 81   Grèce 93
12   Ukraine 70   Bosnie-Herzégovine 90
13   Moldavie 66   Malte 87
14   Roumanie 64   Allemagne 73
15   Suède 59   Arménie 71
16   Croatie 55   Ukraine 68
17   France 54   Russie 67
18   Portugal 45   Portugal 64
19   Danemark 40   Croatie 58
20   Lituanie 38   Lituanie 31
21   Espagne 38   Roumanie 31
22   Finlande 30   Suède 27
23   Allemagne 18   Albanie 26
24   Malte 18   Finlande 12
25   Israël 15   Espagne 9

Troisième controverse modifier

Les relations entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan furent particulièrement tendues durant cette édition du concours. Ainsi, après la première demi-finale, la délégation azerbaïdjanaise se plaignit officiellement auprès des organisateurs russes et de l’UER. La carte postale introduisant l’Arménie montrait en effet un monument nommé Nous sommes nos montagnes, représentant les têtes géantes stylisées d’un couple de paysans. Or ce monument était situé au Haut-Karabagh, région sécessionniste d’Azerbaïdjan, peuplée majoritairement d’Arméniens et constituée en république de facto, non reconnue par la communauté internationale. Lors de la finale, la carte postale de l’Arménie fut éditée et l’image controversée, supprimée. Mais la télévision publique arménienne décida de répliquer durant le vote. L’image du monument fut incrustée à l’écran, derrière la porte-parole arménienne, et collée sur le support lui permettant de lire les résultats.

Après la finale, l’Arménie accusa publiquement l’Azerbaïdjan d’avoir empêché les téléspectateurs azerbaïdjanais de voter pour la chanson arménienne, en masquant les numéros téléphoniques nécessaires, et d’avoir ainsi manipulé les résultats en sa défaveur[29]. En outre, elle révéla que plusieurs citoyens azerbaïdjanais avaient été arrêtés et interrogés par la Sûreté Nationale, qui les soupçonnaient d’avoir malgré tout voté pour Inga & Anush[30]. Les autorités azerbaïdjanaises démentirent vivement ces accusations, mais l’UER décida de lancer une enquête[31]. Il fut finalement prouvé que la télévision publique azerbaïdjanaise avait manipulé le vote. L’UER lui infligea une amende, ainsi qu’une menace de sanction : en cas de récidive prouvée, le pays serait exclu de l'Eurovision pour trois ans[19].

À la suite de cette controverse, l’UER modifia le règlement du concours, y incluant une interdiction formelle de violer la vie privée des téléspectateurs et une obligation de leur laisser leur entière liberté de vote. En outre, les télédiffuseurs seraient désormais tenus responsables de toutes les actions en rapport avec le concours, entreprises par leur gouvernement. Si ce dernier enfreignait le règlement, les télédiffuseurs se verraient infliger amendes et autres exclusions[32].

Anciens participants modifier

Artiste Pays Année(s) précédente(s)
Chiara   Malte 1998, 2005
Sakis Rouvas   Grèce 2004

Tableaux des votes modifier

Première demi-finale modifier

Méthode de vote :
  • 100 % télévote
Points attribués
                                        Total
Pays Monténégro   3 5 1 2 5 1 8 1 6 10 2 44
Tchéquie   0
Belgique   1 1
Biélorussie 2 1   1 4 4 1 1 6 4 1 25
Suède 6 4 7   8 7 4 4 7 10 3 4 10 8 8 4 4 7 105
Arménie 4 12 10 10 5   1 10 10 8 2 2 8 1 1 10 5 99
Andorre   1 4 3 8
Suisse 2 2 2   5 2 2 15
Turquie 8 5 12 6 7 10 5 12   6 12 7 12 12 7 5 10 12 12 12 172
Israël 5 4 3 4 6 7 8 5 3   4 6 1 3 6 4 5 1 75
Bulgarie 2   5 7
Islande 7 10 7 12 12 12 10 7 8 12 6   4 10 12 12 12 7 6 8 174
Macédoine 10 3 6 6 10   2 8 45
Roumanie 6 2 1 2 4 7 8 5 4 7   10 2 6 1 2 67
Finlande 3 1 10 3 12 1   3 5 4 42
Portugal 2 6 3 12 10 2 2 8 7 2   3 7 6 70
Malte 1 7 8 8 4 3 6 3 5 3 5 6 3 6   5 3 10 86
Bosnie-Herzégovine 12 8 5 5 8 6 8 12 3 7 3 10 5 8 7 7   8 3 125
Le tableau suit l'ordre de passage des candidats.

Deuxième demi-finale modifier

Méthode de vote :
  • 100 % télévote
  • 100 % jury
Points attribués
                                            Total
Pays
Croatie 12 2 10 1 3 1 1 3 33
Irlande 1 5 3 3 4 10 2 7 2 7 4 3 1 52
Lettonie 6 1 7
Serbie 12 2 4 12 2 5 6 12 5 60
Pologne 10 3 3 3 1 1 3 1 6 6 2 4 43
Norvège 8 8 10 8 10 8 10 12 8 10 12 8 12 10 8 10 12 12 3 10 12 201
Chypre 2 1 2 1 7 12 1 6 32
Slovaquie 1 4 2 1 8
Danemark 2 7 3 1 12 3 5 3 2 2 5 5 8 7 4 69
Slovénie 7 5 2 14
Hongrie 2 8 3 3 16
Azerbaïdjan 6 6 8 6 12 6 10 12 8 6 12 7 10 12 12 10 8 10 12 7 180
Grèce 3 4 10 2 1 12 5 2 4 6 4 4 6 12 4 5 10 6 4 6 110
Lituanie 12 7 4 7 1 5 6 4 5 7 2 5 1 66
Moldavie 5 5 2 7 5 10 7 7 3 5 7 6 8 2 4 7 8 8 106
Albanie 10 6 5 4 6 7 4 5 10 5 3 1 5 2 73
Ukraine 3 6 1 7 6 6 8 10 3 2 8 3 7 10 80
Estonie 4 4 12 4 8 8 5 8 4 1 7 3 4 8 7 7 5 8 6 2 115
Pays-Bas 1 10 11
Le tableau suit l'ordre de passage des candidats.

Finale modifier

Méthode de vote :
  • 50 % jury et 50 % télévote
  • 100 % jury
Points attribués
                                                                                    Total
Pays Lituanie 7 1 4 2 7 1 1 23
Israël 8 4 10 4 7 1 5 8 1 5 53
France 3 1 7 3 6 5 10 5 1 3 4 7 6 1 6 6 3 2 3 6 3 2 7 6 1 107
Suède 4 3 2 2 7 1 6 4 4 33
Croatie 1 8 4 2 12 5 2 6 5 45
Portugal 8 6 7 7 7 6 10 2 1 3 57
Islande 2 12 7 2 10 10 3 8 5 8 10 5 5 8 8 2 6 4 2 6 5 1 7 8 2 8 10 12 10 3 5 5 7 12 218
Grèce 1 5 5 7 6 2 4 2 2 12 5 5 12 6 12 1 7 8 4 10 4 120
Arménie 4 7 1 12 3 5 6 8 5 1 6 1 3 2 6 4 2 5 4 7 92
Russie 8 5 8 7 6 7 8 4 1 3 10 6 12 6 91
Azerbaïdjan 3 10 1 10 8 1 6 7 4 6 2 8 5 3 3 4 8 3 10 12 4 4 8 6 10 7 10 4 8 10 1 1 10 10 207
Bosnie-Herzégovine 2 5 2 12 6 4 4 10 8 8 5 12 4 12 10 2 106
Moldavie 5 4 1 1 7 7 5 3 12 12 2 7 3 63
Malte 4 1 1 3 1 6 7 3 5 83
Estonie 4 1 7 10 8 10 12 10 12 5 4 3 8 6 1 6 5 7 6 4 129
Danemark 6 4 5 3 5 2 5 1 6 7 2 4 5 8 3 8 74
Allemagne 2 3 7 2 1 3 2 1 1 7 6 35
Turquie 2 12 5 10 1 6 12 3 3 5 12 10 12 12 3 7 10 8 1 3 6 6 4 5 12 7 177
Albanie 1 7 6 7 7 10 1 5 2 2 48
Norvège 12 10 12 8 12 3 12 12 8 12 12 12 10 10 8 8 2 12 10 8 10 10 10 12 3 7 10 10 12 12 12 8 5 5 8 12 8 12 8 12 8   387
Ukraine 6 6 2 5 2 2 4 2 1 10 6 4 3 8 10 5 76
Roumanie 7 5 5 2 2 2 2 12 3 40
Royaume-Uni 10 3 10 8 6 4 4 6 4 4 7 3 6 7 12 4 6 8 8 7 4 3 4 10 10 3 1 3 7 1 2 173
Finlande 3 4 8 3 4 22
Espagne   12 3 1 7 23
Le tableau suit l'ordre de passage des candidats.

Douze points modifier

Première demi-finale modifier

Nombre Récipiendaire Votant(s)
8   Turquie   Allemagne,   Belgique,   Bosnie-Herzégovine,   Bulgarie,   Macédoine,   Roumanie,   Royaume-Uni,   Suisse
7   Islande   Arménie,   Biélorussie,   Finlande,   Israël,   Malte,   Portugal,   Suède
2   Bosnie-Herzégovine   Monténégro,   Turquie
1   Arménie   Tchéquie
  Finlande   Islande
  Portugal   Andorre

Deuxième demi-finale modifier

Nombre Récipiendaire Votant(s)
6   Azerbaïdjan   Hongrie,   Moldavie,   Pologne,   Russie,   Slovaquie,   Ukraine
  Norvège   Azerbaïdjan,   Danemark,   Espagne,   Estonie,   Lituanie,   Pays-Bas
3   Serbie   Croatie,   France,   Slovénie
2   Grèce   Albanie,   Chypre
1   Chypre   Grèce
  Croatie   Serbie
  Danemark   Norvège
  Estonie   Lettonie
  Lituanie   Irlande

Finale modifier

Nombre Récipiendaire Votant(s)
16   Norvège   Allemagne,   Biélorussie,   Danemark,   Espagne,   Estonie,   Hongrie,   Islande,   Israël,   Lettonie,   Lituanie,   Pays-Bas,   Pologne,   Russie,   Slovénie,   Suède,   Ukraine
6   Turquie   Azerbaïdjan,   Belgique,   France,   Macédoine,   Royaume-Uni,   Suisse
3   Bosnie-Herzégovine   Croatie,   Monténégro,   Serbie
  Grèce   Albanie,   Bulgarie,   Chypre
  Islande   Irlande,   Malte,   Norvège
2   Estonie   Finlande,   Slovaquie
  Moldavie   Portugal,   Roumanie
1   Arménie   Tchéquie
  Azerbaïdjan   Turquie
  Croatie   Bosnie-Herzégovine
  Espagne   Andorre
  Roumanie   Moldavie
  Royaume-Uni   Grèce
  Russie   Arménie

Prix Marcel-Bezençon modifier

Catégorie Pays Artiste(s) Chanson Place Points
Prix de la meilleure performance artistique   France Patricia Kaas Et s'il fallait le faire 8 107
Prix de la presse   Norvège Alexander Rybak Fairytale 1 387
Prix de la meilleure composition   Bosnie-Herzégovine Regina Bistra voda 9 106

OGAE modifier

L'Organisation générale des amateurs de l'Eurovision (OGAE) est l'un des deux plus grands fan clubs de l'Eurovision. Elle possède des sections dans toute l'Europe et a été créée en 1984 en Finlande[33]. Tous les pays prenant part ou qui ont pris part à la compétition annuelle peuvent avoir leur propre section OGAE. Les autres pays du monde sont, quant à eux, regroupés dans l'« OGAE Reste du monde », créée en 2004. Chaque année, les clubs ont l'occasion de voter, suivant le modèle de l'Eurovision, pour leurs favoris.

Résultats du sondage de l'OGAE[34]
Position Pays Interprète(s) Chanson Points
1   Norvège Alexander Rybak Fairytale 323
2   France Patricia Kaas Et s'il fallait le faire 184
3   Suède Malena Ernman La voix 172
4   Bosnie-Herzégovine Regina Bistra Voda 152
5   Espagne Soraya Arnelas La Noche Es Para Mí 132
6   Azerbaïdjan Aysel & Arash Always 131
7   Grèce Sákis Rouvás This Is Our Night 112
8   Islande Yohanna Is It True? 103
9   Turquie Hadise Düm Tek Tek 88
10   Royaume-Uni Jade Ewen It's My Time 85

Télédiffuseurs modifier

Ordre Pays Télédiffuseur(s) Commentateur(s) Porte-parole
26   Albanie RTSH Leon Menkshi Leon Menkshi
05   Allemagne Das Erste Tim Frühling Thomas Anders
NRD 2 Thomas Mohr & Ina Müller
14   Andorre RTVA Meri Picart Brigits García
39   Arménie Arménie 1 Khoren Levonyan Sirusho
41   Azerbaïdjan İTV Leyla Aliyeva, Isa Malikov et AySel Hüsniyyə Məhərrəmova
02   Belgique La Une Jean-Pierre Hautier & Jean-Louis Lahaye Maureen Louys
La Première Patrick Duhamel & Corinne Boulangier
Één André Vermeulen & Anja Daems
Radio 2 Michel Follet
03   Biélorussie BTRC Denis Kurian Ekaterina Litvinova
23   Bosnie-Herzégovine BHT1 Dejan Kukrić Elvir Laković
17   Bulgarie BNT Elena Rosberg & Georgi Kushvaliev Joanna Dragneva
28   Chypre RIK 1 Melina Karageorgiou Sophia Paraskeva
CyBC Radio 2 Nathan Morley
32   Croatie HRT Duško Čurlić Mila Horvat
36   Danemark DR1 Nicolaj Molbech Felix Smith
01   Espagne TVE1 Joaquín Guzmán Iñaki del Moral
31   Estonie ETV Marko Reikop & Olav Osolin Laura Põldvere
15   Finlande YLE TV2 Jaana Pelkonen, Mikko Peltola & Asko Murtomäki Jari Sillanpää
YLE Radio Suomi Sanna Kojo & Jorma Hietamäki
09   France France 4 (Demi-finale) Peggy Olmi & Yann Renoard Yann Renoard
France 3 (Finale) Julien Courbet & Cyril Hanouna
France Bleu François Kevorkian
22   Grèce NET Maggira Sisters Alexis Kostalas
40   Hongrie MTV1 Gábor Gundel Takács Éva Novodomszky
35   Irlande RTÉ One Marty Whelan Derek Mooney
RTÉ Radio 1 Maxi
08   Islande Sjónvarpið Sigmar Guðmundsson Þóra Tómasdóttir
10   Israël Aroutz 1 pas de commentateur Ofer Nachshon
12   Lettonie LTV Kārlis Streips Roberto Meloni
18   Lituanie LRT Darius Užkuraitis Ignas Krupavičius
20   Macédoine MTV 1 Karolina Petkovska & Aleksandra Jovanovska Frosina Josifovska
04   Malte PBS Valerie Vella Pauline Agius
37   Moldavie TRM ? Andrei Porubin
13   Monténégro TVCG2 Dražen Bauković & Tamara Ivanković Jovana Vukčević
42   Norvège NRK1 Synnøve Svabø Stian Barsnes Simonsen
30   Pays-Bas Nederland 1 Cornald Maas Yolanthe Cabau van Kasbergen
29   Pologne TVP 1 Artur Orzech Radek Brzózka
33   Portugal RTP1 Hélder Reis Helena Coelho
06   Tchéquie ČT Jan Rejžek Petra Šubrtová
34   Roumanie TVR1 Ioana Isopescu & Alexandru Nagy Alina Sorescu
19   Royaume-Uni BBC Three (Demi-finale) Paddy O’Connell & Sarah Cawood Duncan James
BBC One (Finale) Graham Norton
BBC Radio 2 Ken Bruce
11   Russie Pierviy Kanal Yana Churikova, Alexey Manuylov et Philipp Kirkorov Ingeborga Dapkūnaitė
27   Serbie RTS1 Dragoljub Ilić & Duška Vučinić-Lučić Jovana Janković
21   Slovaquie STV Roman Bomboš Ľubomír Bajaník
38   Slovénie SLO1 Andrej Hofer Peter Poles
07   Suède SVT1 Shirley Clamp & Edward af Sillén Sarah Dawn Finer
16   Suisse TSR 2 Jean-Marc Richard & Nicolas Tanner Cécile Bähler
SF Zwei Sven Epiney
RSI La 2 Sandy Altermatt
25   Turquie TRT 1 Bülend Özveren Meltem Ersan Yazgan
24   Ukraine NTU Tymur Miroshnychenko Marysya Horobets
NRU Pavlo Shylko

Notes et références modifier

  1. a b c et d (en) « Moscow 2009 », sur Eurovision Song Contest (consulté le ).
  2. a et b (en) « Moscow 2009 », sur Eurovision Song Contest (consulté le ).
  3. HAUTIER Jean-Pierre, La folie de l’Eurovision, Bruxelles, Éditions de l’Arbre, 2010, p.163.
  4. a et b (en) « Europe - Violence feared over Moscow gay march », sur bbc.co.uk (consulté le ).
  5. (en) « Europe - Gay protest broken up in Moscow », sur bbc.co.uk (consulté le ).
  6. a b c d e et f (en) « Stories », sur eurovision.tv (consulté le ).
  7. a b c d e f et g (en) « Stories », sur eurovision.tv (consulté le ).
  8. (en) « Stories », sur eurovision.tv (consulté le ).
  9. a et b (en) « Stories », sur eurovision.tv (consulté le ).
  10. a b et c « eurovision.tv/page/history/by-… »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  11. (en) « Stories », sur eurovision.tv (consulté le ).
  12. (en) « Entertainment - Eurovision axes 'anti-Putin' song », sur bbc.co.uk (consulté le ).
  13. (en) « Stories », sur eurovision.tv (consulté le ).
  14. (en) « Eurovision Georgians admit using Eurovision for politics - ESCToday.com », sur Eurovision News, Polls and Information by ESCToday, (consulté le ).
  15. (en) « Stories », sur eurovision.tv (consulté le ).
  16. a b et c « eurovision.tv/page/history/by-… »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  17. (en) « Stories », sur eurovision.tv (consulté le ).
  18. La chanson utilise également quelques mots de romani
  19. a b c d et e « eurovision.tv/page/history/by-… »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  20. (en) « Stories », sur eurovision.tv (consulté le ).
  21. (en) « Eurovision Ukraine : Svetlana's big gamble - ESCToday.com », sur Eurovision News, Polls and Information by ESCToday, (consulté le ).
  22. (en) « Eurovision UPD Spain : TVE airs semifinal with a 1-hour delay - ESCToday.com », sur Eurovision News, Polls and Information by ESCToday, (consulté le ).
  23. (en) « Eurovision Spain and Azerbaijan to pay Eurovision fines - ESCToday.com », sur Eurovision News, Polls and Information by ESCToday, (consulté le ).
  24. « ozap.com/actu/audiences-eurovi… »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  25. (en) « Stories », sur eurovision.tv (consulté le ).
  26. (en) « Stories », sur eurovision.tv (consulté le ).
  27. (en) « Moscow 2009 », sur Eurovision Song Contest (consulté le ).
  28. (en) « Stories », sur eurovision.tv (consulté le ).
  29. (en) « Eurovision Armenia accuses Azerbaijan of voting manipulation - ESCToday.com », sur Eurovision News, Polls and Information by ESCToday, (consulté le ).
  30. (en) « Eurovision Azerbaijan : Voters for Armenia taken to the National Security - ESCToday.com », sur Eurovision News, Polls and Information by ESCToday, (consulté le ).
  31. (en) « Eurovision EBU : "Breach of voting privacy is unacceptable" - ESCToday.com », sur Eurovision News, Polls and Information by ESCToday, (consulté le ).
  32. (en) « Eurovision EBU to change Eurovision Rules after Azerbaijan inquest - ESCToday.com », sur Eurovision News, Polls and Information by ESCToday, (consulté le ).
  33. (fi) « Club History », sur euroviisuklubi.fi, OGAE Finlande, (consulté le ).
  34. (en) « OGAE Denmark: 12 points to Norway ».

Voir aussi modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes modifier