Ouvrir le menu principal

Club omnisports

club sportif comprenant différentes disciplines sportives
(Redirigé depuis Omnisports)

Un club omnisports est un club sportif qui gère, sous une même organisation, plusieurs disciplines sportives distinctes.

Sommaire

Fédérations en FranceModifier

Les Fédérations affinitairesModifier

Les grandes fédérations affinitaires françaises, la Fédération sportive et culturelle de France (FSCF, 1898), l'Union française des œuvres laïques d'éducation physique (UFOLEP, 1928), la Fédération sportive et gymnique du travail (FSGT, 1934) et l'Union nationale des clubs universitaires (UNCU, 1974) sont à l'origine des groupements multisports et fédèrent toujours la majorité de ces associations. Elles sont regroupées au sein du CNOSF dans le collège des fédérations affinitaires et multisports.

Fédération française des clubs omnisports (FFCO)Modifier

En France, les clubs omnisports sont aussi représentés depuis 1988 au sein du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) par la Fédération française des clubs omnisports[1] (FFCO), présidée par Patrick Baqué et Gérard Perreau-Bezouille.

En , Marcel Draghi, alors président de l'Athletic Club de Boulogne-Billancourt (ACBB), organise dans son club un colloque sur les clubs omnisports avec l'aide de Georges Gorce, député-maire de Boulogne-Billancourt. De nombreux présidents de clubs y assistent, et les débats mettent en évidence la spécificité des clubs omnisports et les problèmes rencontrés par ceux-ci.

Un besoin de s'unir et de se revoir pour débattre de nouveau se dégagea de ce colloque, et c'est ainsi que nait le Groupement national des clubs omnisports (GNCO). Celui-ci va alors pendant dix ans, de 1978 à 1988, rassembler un nombre croissant d'adhérents et s'imposer dans le sport français comme la voix des clubs omnisports.

Le nombre et la diversité de ses membres, petits et grands, prestigieux et peu connus, citadins et ruraux, lui permet de s'exprimer au nom de tous. Le , le GNCO décide d'adapter ses structures à sa représentativité : son assemblée générale prend la décision de le transformer en Fédération.

En 1989, le maire de Mérignac, Michel Sainte-Marie, met des locaux de sa ville à la disposition de la FFCO Le , Roger Bambuck, alors secrétaire d’État à la jeunesse et aux sports, se rend en Gironde pour inaugurer le siège de la Fédération. Agréée par le Ministère de la Jeunesse et des Sports, la FFCO ne cesse depuis 1989 de se développer. Elle a renforcé son rôle de porte-parole des clubs omnisports et a développé un service d'assistance aux clubs dans leur administration et gestion quotidienne.

En , la FFCO ouvre aux clubs unisports qui le souhaitent la possibilité d'adhérer au Collège unisport.

OrganisationModifier

Généralement, les clubs omnisports ont des sections professionnelles et d'autres amateurs dans différentes disciplines comme le football, le basket-ball, le futsal, le baseball, le tennis, l'aviron, le handball, l'athlétisme, etc. Ainsi, tous les sportifs du club participent à leurs compétitions sous les couleurs de ce club.

Les clubs omnisports dans le mondeModifier

Les clubs omnisports existent partout et sont de vraies institutions nationales.

Liste de clubs omnisportsModifier

Quelques exemples :

Principaux clubs omnisportsModifier

   Cette section peut contenir un travail inédit ou des déclarations non vérifiées (mai 2016). Vous pouvez aider en ajoutant des références ou en supprimant le contenu inédit.

Exemples de grands clubs omnisports du monde :

AS Roma (Italie)Modifier

AS Roma, en Italie, voit sa première section être créée sous le nom de Roman en 1901 et celle de Gymnastique, ensuite la section calcistique de la première société de Rome, la société Gymanstique de Rome est entrée dans le Roman. En 1927 tous les anciennes sociétés fondées précédemment sont réunies au sein de l'AS Roma. Au fil des ans, l'AS Roma est devenue une société regroupant plusieurs sports et récoltant le plus de titres nationaux italiens et internationaux.

Wydad Athetic Club (Maroc)Modifier

Afin de pouvoir accéder aux piscines de Casablanca, alors réservés aux membres de clubs dont les Marocains sont exclus, le Wydad Athletic Club est créé en 1937, la première séction étant celle du water-polo. D'autres sections sont créées par la suite, dont celle du football créée en 1939. Le Wydad Athletic Club compte 18 sections, le football et basket-ball étant les plus connues. Les autres sections sont le handball, le volley-ball, la natation, le cyclisme, le tennis de table, la lutte, l'athlétisme, l'escrime, le judo, la boxe, les échecs, le hockey sur gazon, le water-polo, l'haltérophilie, le badminton et la pétanque.

Fenerbahçe Spor Kulübü (Turquie)Modifier

Fenerbahçe SK d'Istanbul en Turquie. Sa branche la plus populaire est le football mais le club est également représenté dans des sports tels que le basket-ball, le volley-ball, l'aviron, la boxe, la voile, l'athlétisme, la natation et le tennis de table. On estime le nombre de fans à 25 millions, ce qui en fait le club le plus populaire de Turquie. Preuve en est, c'est lui qui détient la meilleure affluence de tout le championnat de Turquie de football. En 2006, la section basket-ball du Fenerbahçe reçoit le soutien de la marque Ülker (auparavant associé à l'Ülker Istanbul, qui était devenu le deuxième meilleur club du pays après l'Efes Pilsen) pour ainsi construire une entité plus forte.

Futbol Club Barcelona (Espagne)Modifier

FC Barcelone est fondé le . De nombreuses sections figurent parmi les meilleurs clubs européens dans leur discipline, les sections de football, rink hockey, basket-ball, handball remportant toutes la meilleure compétition au niveau européen, respectivement Ligue des champions de l'UEFA, la Ligue européenne de rink hockey, l'Euroligue, la Ligue des champions de l'EHF. En plus de ces sections, le club compte d'autres sections professionnelles, comme celle du hockey sur glace. Elles sont financées par la section football et portent le même maillot.

Le club a également plusieurs sections amateurs de rugby à XV, basket-ball féminin, de football féminin et même de basket-ball handisport. D'autres sportifs sont engagées dans des compétitions de hockey sur gazon, de football à cinq, d'athlétisme, de baseball, de cyclisme, de patinage artistique et de volley-ball. Avec plusieurs trophées dans toutes les disciplines et plus de 100 000 sportifs, le FC Barcelone est un club essentiel sur la carte du sport mondial. On estime son nombre de supporters à 5 millions, principalement en Catalogne.

Panathinaikos Athlitikos Omilos (Grèce)Modifier

Le Panathinaïkos d'Athènes en Grèce. Ce club est présent dans 24 sports et a remporté plus de 487 titres (en ). Il est surtout connu pour ses trois équipes professionnelles de football, de basket-ball et de volley-ball, qui participent aux plus grandes compétitions européennes (Ligue des champions, Euroleague et Top Teams Cup), mais il a également obtenu d'autres titres dans ses sections amateurs. Le nombre de fans du Pana est estimé à 4 millions (3 millions en Grèce et 1 million pour la diaspora grecque).

Racing club de France (France)Modifier

Le Racing club de France est un club omnisports parisien membre de la F.F.C.O. Ce club est fondé le sous le nom de « Racing Club ». C'est à l'origine un club d'athlétisme. Le Racing Club change de nom pour adopter celui de Racing club de France le . Il est à l'origine en 1887 du premier grand groupement sportif français omnisports, l'Union des sociétés françaises de sports athlétiques (USFSA) disparu en 1919 et a directement contribué à l'organisation et au succès des Jeux olympiques de Paris en 1924. Le club aux couleurs ciel et blanc est le premier club européen en termes d'effectif et de palmarès : [Quand ?]plus de 20 000 membres actifs, 93 médailles olympiques, 53 titres de champion du monde, 30 coupes d'Europe, 115 titres de champion d'Europe et plus de 1 000 titres de champion de France.

Le club compte 17 sections sportives aujourd'hui[Quand ?].

Sport Lisboa e Benfica (Portugal)Modifier

Le Sport Lisboa e Benfica a des équipes de football, futsal, rink hockey, basket-ball, handball, volley-ball, athlétisme, et d'autres. Benfica a gagné plusieurs titres internationaux, dont les Coupes des Champions 1961 et 1962 au football, la Coupe de futsal de l'UEFA en 2009–2010 (en) en futsal, la Coupe CERS 2011 en rink hockey, trois coupes ibériques et un tournoi Ibérique au rugby et cinq coupes d'Europe d'athlétisme.

Avec 150 000 sportifs, Benfica est un club essentiel dans le sport mondial. Sportifs de renommée mondiale : Eusébio, Rui Costa, Ricardinho en futsal, Telma Monteiro en judo, Vanessa Fernandes en triathlon, parmi d'autres. On estime son nombre de supporters à 14 millions.

Sporting Clube de Portugal (Portugal)Modifier

Le Sporting Clube de Portugal reste le plus titré de ce pays et le plus titré du monde juste après Barcelone. En effet, le Sporting détient aujourd'hui près de 1 500 titres nationaux et internationaux et ce en ayant découvert et propulsé des sportifs de renommée mondiale tels que : Joaquim Agostinho (cyclisme) Carlos Lopes, Fernando Mamede, Francis Obikwelu, Naide Gomes (athlétisme) Paulo Futre, Luís Figo, Nani, Cristiano Ronaldo (football)... Et bien d'autres. Sans compter les diverses médailles olympiques remportées par les sportifs de ce club. Ces titres viennent confirmer son statut de ptremier club omnisports portugais et ce depuis 1906. Une éthique draconienne fait que cette institution sportive soit restée élitiste en conservant les principes moraux et nobles de son fondateur José Holterman. Ce dernier souhaitait créer un club qui donne une chance à chaque individu de la société de se perfectionner en tant qu'athlète et en tant qu'Homme et ce quelle que soit sa couleur de peau ou son statut social.

Stade français (France)Modifier

Le club est fondé le , c'est à l'origine un club d'athlétisme. Le club aux couleurs rouge et bleu compte plus de 12 000 membres actifs pour 80 médailles olympiques et plus de 1 000 titres de champion de France. Il compte aujourd'hui 22 sections sportives. Il est membre de la FFCO. (voir ci-dessus).

Notes et référencesModifier

Articles connexesModifier