Ouvrir le menu principal

Das Erste

chaîne de télévision publique allemande
Cet article concerne la chaîne de télévision Das Erste qui est couramment appelé ARD. Pour l'entreprise publique fédérale constitué de neuf radiodiffuseurs régionaux qui détient notamment cette chaîne, voir ARD.

Das Erste
Image illustrative de l’article Das Erste

Création (66 ans)
Propriétaire ARD
Slogan « Wir sind eins »
Format d'image 576i (SDTV), 720p (HDTV)
Langue Allemand
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Statut Généraliste nationale publique
Siège social Drapeau de l'Allemagne Munich
Ancien nom Deutsches Fernsehen (1952-1964)
ARD Deutsches Fernsehen (1964-1984)
Erstes Deutsches Fernsehen (1984-1996)
Site web www.daserste.de
Diffusion
Diffusion Numérique terrestre, satellite, câble, xDSL et Web.

Das Erste (« La Première » en allemand) est la première chaîne de télévision généraliste publique fédérale allemande appartenant au groupement public des radiodiffuseurs régionaux, ARD.

Histoire de la chaîneModifier

Les émissions expérimentales de la première chaîne débutent le à Hambourg sous la dénomination Deutsches Fernsehen (Télévision allemande), dirigée au nom de l'ARD par la Nordwestdeutscher Rundfunk (NWDR).

À partir du , la chaîne est dirigée en commun par les sept stations de radiodiffusion des différents Länder de la République fédérale, seuls compétent en matière de télévision, et la Deutsches Fernsehen émet dans toute la RFA. C'est la seule chaîne de télévision ouest-allemande avant l'établissement de la ZDF en 1963.

À la suite de la réunification de la Sarre avec la RFA en 1959, la Saarländischer Rundfunk (SR) adhère à l'ARD et participe au programme communautaire de la première chaîne.

Le , la Deutsches Fernsehen est rebaptisée Erstes Deutsches Fernsehen (Première chaîne allemande) et depuis le , simplement Das Erste (la première).

L'un des objectifs déclarés de cette chaîne était également de toucher la population de la RDA, de sorte qu'il fallut équiper le réseau de diffusion d'émetteurs à forte puissance le long du rideau de fer comme à Ochsenkopf ou Torfhaus.

À la suite de la réunification allemande, la chaîne est diffusée depuis décembre 1990 sur tout le territoire de l'ancienne RDA en reprenant les fréquences de DFF 1, la première chaîne de la télévision est-allemande Deutscher Fernsehfunk. Après la fondation en 1992 dans le secteur de l'ancienne RDA des deux stations de radiodiffusion MDR et ORB et leur adhésion à l'ARD, le nombre de stations de radiodiffusion régionales associées participant au programme commun de la chaîne était de onze. Il est aujourd'hui de neuf, à la suite de la fusion du SDR et du SWF pour former le SWR et à la fusion de l'ORB et du SFB en RBB.

Identité visuelleModifier

LogosModifier

OrganisationModifier

Chacun des neuf organismes de radiodiffusion publics régionaux de l'Allemagne contribue à la fabrication du programme de Das Erste proportionnellement à la population du secteur qu'il dessert.

 
Carte des stations membres de l'ARD

La répartition en pourcentage de temps de programme de chacun des radiodiffuseurs régionaux sur l'antenne nationale de Das Erste est la suivante (2009)[1]:

Diffuseur régional % du total Logos
Westdeutscher Rundfunk (WDR) 21,40  
Südwestrundfunk (SWR) 18,20  
Norddeutscher Rundfunk (NDR) 17,60  
Bayerischer Rundfunk (BR) 15,95  
Mitteldeutscher Rundfunk (MDR) 10,85  
Hessischer Rundfunk (hr) 7,40  
Rundfunk Berlin-Brandenburg (RBB) 6,60  
Saarländischer Rundfunk (SR) 1,25  
Radio Bremen (RB) 0,75  

DirigeantsModifier

Président de l'ARD :

Directeur des programmes :

  • Volker Herres

Directeur de l'information :

  • Kai Gniffke

StatutModifier

Das Erste est juridiquement représentée par la direction des programmes de Erstes Deutsches Fernsehen, offre communautaire des radiodiffuseurs régionaux unis dans le groupement d'entreprises des stations de radiodiffusion de droit public de la République fédérale d'Allemagne (ARD). La base juridique est l'ARD-Staatsvertrag.

SiègeModifier

Le siège de Das Erste est celui de la radiodiffusion bavaroise (Bayerischer Rundfunk) à Munich.

ProgrammesModifier

  • Tagesschau : programme le plus connu de l'ARD, ce journal télévisé diffusé depuis le est le journal d'information le plus important de la télévision allemande. Il est diffusé à 20 heures, dure 15 minutes et comprend une succession de reportages de 90 secondes en moyenne et de brèves interviews. La présentation est très sobre et très sérieuse. Le présentateur se contente de lire les informations et les lancements de reportages dans le style du langage écrit, n'utilise pas de prompteur et ne cherche pas à s'adresser au téléspectateur (pas d'utilisation d'expressions telles que "regardez ces images", "figurez-vous que...", etc).
  • Tagesthemen : créé en 1978, ce magazine d'information quotidien de 30 minutes diffuse environ cinq reportages approfondis d'au moins 3 minutes chacun sur les principaux sujets d'actualité du jour, une interview de quelques minutes en duplex d'une personnalité généralement politique, un éditorial et des brèves. Cette émission est le plus souvent diffusée à 22h15. Le présentateur principal, qui lance les reportages et mène l'interview, est accompagné d'un second présentateur qui est chargé de la lecture des brèves regroupées dans une ou deux sessions.
  • Mittagsmagazin : journal-magazine lancé le . Il dure une heure et est diffusé du lundi au vendredi à 13 heures. Il est conçu sur le modèle du Morgenmagazin. Ce programme est diffusé en simultané sur ZDF et est réalisé en alternance (une semaine sur deux) par Das Erste ou ZDF.
  • ARD-Morgenmagazin : magazine d'information lancé en 1992 et diffusé du lundi au vendredi de 5h30 à 9h00. Il comprend toutes les 30 minutes un flash de trois minutes environ suivi d'un bulletin météo. Le reste de chaque demi-heure est constitué de développements sur les principaux faits d'actualité (sous forme de reportages, d'interventions en direct de correspondants et d'interviews) puis de rubriques thématiques variables suivant les demi-heures (revue de presse, économie, sport, culture/show-biz...) Le programme se différencie beaucoup d'une émission comme Télématin car il s'agit d'un magazine d'information préparé et présenté exclusivement par des journalistes. Ainsi il n'y a pas de "chroniqueurs" ni d'éléments sans rapport avec l'actualité. Ce programme est diffusé en simultané sur ZDF (quelle que soit la version présentée) et est réalisé et présenté en alternance (une semaine sur deux) par Das Erste (ARD-Morgenmagazin) ou ZDF (ZDF-Morgenmagazin).
  • Verbotene Liebe : soap-opéra quotidien, depuis 1995.
  • In aller Freundschaft :

DiffusionModifier

Le programme Das Erste est diffusé depuis le centre de diffusion de l'ARD dans « l'ARD-Stern » à Francfort-sur-le-Main (sur le terrain de la radiodiffusion de Hesse). Son signal est distribué aux différentes stations de radiodiffusion par son réseau de fibre de verre HYBNET.

Depuis et l'établissement du règlement d'envoi centralisé (Zentralen Sendeabwicklung, ZSAW) depuis l'ARD-Sendezentrum, toutes les émissions qui ne sont pas en direct (films, Soaps, documentaires) sont directement envoyées depuis les serveurs de Francfort. Pour que chaque centre de diffusion régional de l'ARD puisse diffuser une publicité régionale dans le programme, le système diffuse simultanément neuf programmes (conformément à neuf fenêtres publicitaires).

En ce qui concerne la diffusion de la publicité, elle est autorisé les jours de la semaine, y compris le samedi, de 14 heures à 20 heures. La publicité est interdite le dimanche ainsi que les jours fériés. ZDF, chaîne publique concurrente, est soumise aux mêmes contraintes. La publicité figure parmi l'une des revenus de la chaîne. Le sponsoring est également autorisé pour certaines émissions. Les chaînes thématiques des deux groupes, ARD et ZDF (et les chaînes détenus par les deux groupes simultanément), ainsi que les chaînes régionales de l'ARD ne diffusent pas non plus de la publicité.

Das Erste en encore largement diffusée aujourd'hui en mode analogique terrestre en Allemagne. À la suite du démarrage de la télévision numérique terrestre, des émetteurs analogiques sont mis hors service en faveur de la nouvelle diffusion numérique. La première chaîne est incluse dans les bouquets numériques de tous les Länder et compte plus de 77 émetteurs numériques (état à fin ). En comparaison de la couverture analogique, quelques zones d'ombre persistent à cause de la renonciation à beaucoup d'émetteurs de remplissage non compatibles avec la norme DVB-T.

Das Erste est également diffusée en analogique sur le satellite Astra 1E avec le décrochage régional de la WDR depuis 1993. La diffusion par satellite numérique (DVB-S) a commencé en 1997 sur Astra 1H (19,2° est) et Eutelsat Hot Bird 6 (13° est, seulement numériquement). La chaîne est aussi disponible au niveau fédéral sur les réseaux câblés.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :