Ouvrir le menu principal

Gérard Paradis

acteur canadien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paradis (homonymie).
Gérard Paradis
Description de l'image defaut.svg.

Naissance
Montréal, Drapeau : Québec Québec (Canada)
Décès (à 92 ans)
Montréal, Drapeau : Québec Québec (Canada)
Activité principale Artiste lyrique (ténor)
Style Opérette, chanson
Activités annexes Acteur
Lieux d'activité au Québec
Années d'activité 1942-1988
Maîtres Chant : Céline Marier, Pauline Donalda, Salvator Issaurel, Albert Cornellier
Piano et solfège : Marie-Thérèse Paquin
Conjoint Jacqueline Plouffe
Descendants Ghislaine Paradis

Scènes principales

Gérard Paradis (né à Montréal le , mort le à Montréal[1]) est un ténor et acteur québécois.

Sommaire

BiographieModifier

Gérard Paradis commence sa carrière en 1942 à la station radiophonique CKAC[2]. Le 5 octobre 1944, Il joue dans la pièce Barbe-Bleue d'Offenbach aux Variétés lyriques[2]. Il y chante régulièrement jusqu'en 1955[2].

Il joue aussi au Théâtre lyrique de Nouvelle-France et participe aux productions d'opérettes de Radio-Mutuel[2]. Il se produit également à la Société Radio-Canada, où on l'entend aux émissions de radio Théâtre lyrique Molson, Les Joyeux Troubadours (de 1951 à 1977)[2] et, à la télévision, dans Les Belles Histoires des pays d'en haut, où il tient le rôle de Basile Fourchu entre 1956 et 1970.

Il a été marié 65 ans avec Jacqueline Plouffe (morte le 22 août 2012, à 90 ans)[3], celle qui tenait le rôle de Noëlla dans Les Belles Histoires des pays d'en haut. Ils eurent deux filles, dont la comédienne et chanteuse Ghislaine Paradis. Il était le frère de Bruno Paradis, réalisateur à Radio Canada, notamment de Les Belles Histoires des Pays d'en haut.

TélévisionModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier