Ouvrir le menu principal
Chronologies
Années :
1980 1981 1982  1983  1984 1985 1986
Décennies :
1950 1960 1970  1980  1990 2000 2010
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Astronautique Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Échecs Économie Fantasy Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision TerrorismeThéâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain

Événements de l'année 1983 en France.

ÉvènementsModifier

JanvierModifier

FévrierModifier

MarsModifier

  • 1er mars : commercialisation du premier compact-disc en France.
  • 6-13 mars : élections municipales : succès des partis de l’opposition. La gauche perd une trentaine de ville de plus de 30 000 habitants. À Paris, les listes liées à Jacques Chirac l’emportent dans vingt arrondissements.
  • 21 mars : dévaluation du franc de 2,5 %.
  • 23 mars : gouvernement Pierre Mauroy (3).
  • 25 mars : Après l'échec de la politique économique du gouvernement Mauroy (relance keynésienne), à la suite du second choc pétrolier, la France adopte un plan de rigueur, qui consacre la conversion des socialistes au libéralisme. La France connait alors une période de Stagflation (14 % d'inflation et 1,3 % de croissance de PIB). Afin de remédier aux déséquilibres engendrés par le déficit de la balance des paiements (déficit à 3,3 % du PIB), le gouvernement Mauroy mène une politique de désinflation compétitive (hausse des prix fixée à 5 %). Un alourdissement de la pression fiscale est décidé et un net freinage de la dépense publique est mis en œuvre.
    • Hausse de la fiscalité de 68 milliards de francs (2 % du PIB).
      • Instauration d'un prélèvement de 1 % (dit "Delors") sur l'ensemble des revenus des ménages (capital, remplacement).
      • Création d'une taxe supplémentaire de 15 % sur le tabac et les alcools
      • Hausse de 10 % la taxe intérieure sur les produits pétroliers
      • Hausse de 10 % de la TVA
      • Création d'une nouvelle tranche de 65 % sur le revenu
      • Majoration de l'Impôt de Solidarité sur la Fortune.
    • Coupe de 45 milliards de francs dans les dépenses de l'État.
      • Gel des embauches de fonctionnaires
      • Revalorisation salariale inférieure à l'inflation
      • Blocage des dépenses de santé
      • Diminution de la couverture et la durée de l'indemnisation du chômage
    • Contrôle des changes pour limiter la fuite des capitaux.
    • Instauration d'un emprunt obligatoire de 10 milliards de francs pour les contribuables gagnant plus de 5 000 francs mensuels.
    • Parallèlement, le gouvernement fixe de nouveaux objectifs pour le budget : baisse d'1 point des prélèvements obligatoires, stabilisation du déficit à 3 % du PIB, Progression des dépenses inférieure à l'inflation, réduction de l'inflation à 5 %.

AvrilModifier

MaiModifier

  • 24 mai : manifestation d'étudiants contre les projets de réforme de l'enseignement supérieur.

JuinModifier

JuilletModifier

AoûtModifier

SeptembreModifier

OctobreModifier

NovembreModifier

DécembreModifier

  • 3 décembre : arrivée à Paris d'une grande marche contre le racisme (60 000 personnes), banalisation du terme de « Beur » pour décrire la seconde génération maghrébine.
  • 31 décembre : attentat revendiqué par Carlos dans le TGV Paris - Marseille : 5 morts.

Économie & SociétéModifier

  • Le nombre de chômeurs dépasse les 2 millions en France. 7,1 % de la population active est sans emploi.
  • 138 milliards de francs de déficit budgétaire (- 3,3 % du PIB), ce qui oblige le gouvernement à appliquer un plan de rigueur. Les prélèvements obligatoires atteignent 45 % du PIB, un record historique.
  • Les Français, soumis au plan de rigueur qui leur interdit de sortir de l'argent du pays, sont obligés de passer leurs vacances en France. Chaque français adulte a seulement le droit de changer 1 500 francs en devises étrangères pour toute l'année fiscale; d'autre part leur carte de crédit est bloquée hors de France, les transferts financiers doivent être justifiés et sont aussi limités à 1 500 francs par trimestre. Ce dernier commentaire peut toutefois être nuancé, nombre de voyages à l'étranger ont été maintenus. Les mesures limitatives d'exportation d'argent ont plutôt servi de communication gouvernementale, c'est l'époque où il parait important de montrer que les riches n'échappent pas à la rigueur.
  • L'inflation diminue à 9,8 %, passant sous la barre des 10 %, une première depuis 1978.
  • Chute historique de la consommation des ménages : + 0,4 % sur un an.

CultureModifier

LittératureModifier

Article connexe : 1983 en littérature.

CinémaModifier

Films français sortis en 1983Modifier

  • x

Autres films sortis en France en 1983Modifier

Prix et récompensesModifier

Naissances en 1983Modifier

Décès en 1983Modifier

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier