Élisabeth de Bavière (1227-1273)

Élisabeth de Bavière
Illustration.
Sceau d'Élisabeth de Bavière.
Fonctions
Reine de Germanie et duchesse de Souabe

(7 ans, 9 mois et 20 jours)
Prédécesseur Isabelle d'Angleterre
Successeur Gertrude de Hohenberg
Reine de Jérusalem

(7 ans, 9 mois et 20 jours)
Prédécesseur Marie Comnène
Successeur Isabelle d'Ibelin
Reine de Sicile

(7 ans, 9 mois et 20 jours)
Prédécesseur Isabelle d'Angleterre
Successeur Hélène Ange Doukas
Comtesse de Tyrol

(14 ans et 3 jours)
Prédécesseur Adélaïde de Tyrol
Successeur Anne de Bohême
Biographie
Dynastie Maison de Wittelsbach
Date de naissance vers 1227
Lieu de naissance Landshut (Bavière)
Date de décès (à 46 ans)
Sépulture Abbaye de Stams
Père Othon II de Bavière
Mère Agnès du Palatinat
Conjoint Conrad IV du Saint-Empire
Meinhard de Goritz
Enfants Conradin
Élisabeth de Tyrol
Othon de Goritz
Henri de Goritz

Élisabeth de Bavière, née en au château de Trausnitz près de Landshut et morte le , issue de la maison de Wittelsbach, fut reine de Germanie, de Jérusalem et de Sicile par son mariage avec Conrad IV de Hohenstaufen en 1246. Après le décès de son époux en 1254, elle s'est remariée avec Meinhard de Goritz et fut comtesse de GoritzTyrol de 1259 jusqu'à sa mort.

BiographieModifier

Élisabeth est la fille aînée d'Othon II de Bavière (1206–1253), dit l'Illustre , et de son épouse Agnès (1201–1267), fille de Henri de Brunswick, comte palatin du Rhin. Après la mort de son père Louis Ier en 1231, Othon régna sur le duché de Bavière et également sur le palatinat du Rhin.

 
Portrait contemporain de Conrad IV.

Le , Élisabeth est mariée à Conrad IV de Hohenstaufen (1228–1254), fils de l'empereur Frédéric II et de sa seconde épouse la reine Isabelle II de Jérusalem (Yolande). La mère de Conrad meurt des suites de son accouchement et il hérita le titre de roi de Jérusalem. Après la chute de son demi-frère Henri (VII) en 1235, il était nommé duc de Souabe par son père ; deux ans après, à l'âge de huit ans, il était élu roi des Romains au Hoftag de Vienne. Le mariage de Conrad et Élisabeth a eu lieu à Vohburg sur le Danube. La maison de Wittelsbach est devenue l'alliée des Hohenstaufen pendant la phase finale du conflit entre l'empereur et le pape.

Par la suite, Conrad a multiplié ses efforts pour imposer son hégémonie sur la Germanie contre ses rivals Henri le Raspon et Guillaume de Hollande. À la mort de son père Frédéric II, le , il hérita également du royaume de Sicile ; néanmoins, il a immédiatement été excommunié par le pape Innocent IV. En 1251, Élisabeth est tombée enceinte : Conradin, le seul fils du couple, est né le au château de Wolfstein près de Landshut en Bavière. À cette date, son mari s'était déjà rendu à l'Italie afin de reprendre son patrimoine en Sicile. Le il meurt au camp de son armée près de Lavello.

Cinq ans plus tard, le , Élisabeth maria Meinhard II († 1295), comte de Goritz et de Tyrol. Compte tenu de sa position de reine douairière, leur mariage signifiait pour le comte, dix ans plus jeune, une ascension énorme. En 1267, Élisabeth devait observer son fils Conradin lancer une campagne contre Charles d'Anjou l'usurpateur en Sicile. Au début, il a reçu d'aide de la part de son beau-père Meinhard de Goritz et de son oncle Louis II de Bavière ; néanmoins, finalement, il conteste tout seul les forces de Charles à la bataille de Tagliacozzo le . Vaincu au combat, la capture et l'exécution de Conradin le à Naples mirent fin à la lignée des Hohenstaufen.

À cette perte douloureuse, Élisabeth et son mari ont créé l'abbaye de Stams en Tyrol comme un lieu de la mémoire. Après sa mort en 1273, elle fut enterrée dans le caveau du monastère.

Mariages et descendanceModifier

Le , Élisabeth épouse Conrad IV de Hohenstaufen à Vohburg en Bavière. De ce mariage est né un fils :

  • Conradin (1252-1268), le dernier représentant légitime de la maison de Hohenstaufen.

Le , Élisabeth maria Meinhard II de Goritz-Tyrol. De ce seconde mariage sont nés six enfants :


AscendanceModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :