Gertrude de Hohenberg

Gertrude de Hohenberg
Illustration.
Tombe de la reine Gertrude, cathédrale de Bâle.
Titre
Reine de Germanie

(7 ans, 4 mois et 15 jours)
Prédécesseur Béatrice de Falkenbourg
Successeur Isabelle de Bourgogne
Duchesse d'Autriche

(2 ans, 5 mois et 21 jours)
Prédécesseur Cunégonde de Slavonie
Successeur Élisabeth de Tyrol
Biographie
Dynastie Maison de Hohenberg
Date de naissance vers 1225
Lieu de naissance Deilingen (Souabe)
Date de décès
Lieu de décès Vienne (Autriche)
Sépulture Cathédrale de Bâle
Père Bouchard V de Hohenberg
Mère Mathilde de Tübingen
Conjoint Rodolphe Ier du Saint-Empire
Enfants Albert Ier du Saint-Empire
Mathilde de Habsbourg
Catherine de Habsbourg
Agnès de Habsbourg
Hedwige de Habsbourg
Clémence de Habsbourg
Rodolphe II d'Autriche
Judith de Habsbourg

Gertrude de Hohenberg, née vers 1225 à Deilingen et morte le à Vienne, fut reine de Germanie et duchesse d'Autriche en tant que première épouse du roi Rodolphe Ier de Habsbourg. Elle règne à partir de 1273 sous le nom de Anna de Habsbourg et est considéré comme l'aïeule de la dynastie.

BiographieModifier

Gertrude est la fille aînée du comte Bouchard V de Hohenberg (mort en 1253) et de son épouse Mathilde de Tübingen. Les comtes de Hohenberg en Duché de Souabe, mentionnés pour la première fois dans un acte de l'empereur Frédéric Barberousse en 1170, sont apparentés à la maison de Hohenzollern, descendants du comte Frédéric Ier de Zollern (mort en 1125). En se mariant à Mathilde, une héritière des comtes palatins de Tübingen, le père de Gertrude a pu accroître ses domaines.

Selon une thèse du historien Aegidius Tschudi (1505-1572), référant aux chroniques de l'abbaye de Muri, Gertrude provient de la famille de Frobourg ; néanmoins, cette supposition est réfutée à une large échelle.

Gertrude épouse vers 1245 le comte Rodolphe IV de Habsbourg (1218-1291)[1], fils du comte Albert IV le Sage et de son épouse Edwige, comtesse de Kybourg. De ce mariage naissent dix enfants :

Le à Francfort, son mari est élu roi des Romains et fit se couronner couronner à la cathédrale d'Aix-la-Chapelle (n'étant pas allé se faire couronner à Rome, il ne porte pas le titre d’empereur du Saint-Empire). Gertrude devient désormais la reine Anna de Habsbourg. Le nouveau roi commença par récupérer les fiefs tombés dans d'autres mains, notamment les duchés d'Autriche et de Styrie en possession du roi Ottokar II de Bohême. Un conflit armé s'impose dans lequel Ottokar a été décisivement vaincu et tué à la bataille de Marchfeld le  ; ses États impériaux revinrent comme fiefs accomplis à Rodolphe Ier.

Après des dizaines d'années de mariage, Gertrude meurt en 1281 à Vienne. Conformément aux dispositions de Rodolphe, son corps est ramené à Bâle, ville à laquelle elle était particulièrement attachée et où reposait l'un de ses fils, Charles (né et mort en 1276). Son monument funéraire à la cathédrale, de style gothique, daté des premières années de la décennie 1280, présente, d'un point de vue typologique, des particularités remarquables: monument élevé pour une femme, monument double et monument mère-enfant[2].

Après trois années de veuvage, Rodolphe Ier se remarie en 1284 avec Isabelle de Bourgogne[3] (1270-1323)[1], fille du duc Hugues IV.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g h i j et k Jiri Louda et Michael MacLagan, Les Dynasties d’Europe, Bordas, 1995 (ISBN 2-04-027115-5)
  2. (de) Dorothea Schwinn Schürmann, « Das Grabmal der Königin Anna von Habsburg und ihres Sohnes Karl im Basler Münster », Revue suisse d’art et d’archéologie, vol. 73, no 3,‎ , p. 169-186 (ISSN 0044-3476)
  3. appelée parfois Agnès

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :