William Shatner

acteur canadien
William Shatner
Description de cette image, également commentée ci-après
William Shatner en 2019.
Surnom Bill Shatner
Naissance (91 ans)
Montréal (Québec), Canada
Nationalité Drapeau du Canada Canadienne
Profession Acteur
Chanteur
Écrivain
Réalisateur
Scénariste
Producteur
Films notables Incubus
Star Trek, le film
Miss Détective
Séries notables Star Trek
Hooker
Boston Justice
Site internet (en) Site officiel

William Shatner, né le à Montréal (province de Québec, Canada), est un acteur, réalisateur, scénariste, chanteur, écrivain et producteur canadien.

Il est notamment connu du grand public pour son interprétation du capitaine James T. Kirk dans la série télévisée Star Trek, rôle repris dans la série animée dérivée, le premier film Star Trek, Star Trek 2, Star Trek 3, Star Trek 4, Star Trek 5 (épisode écrit et réalisé par William Shatner), Star Trek 6 et enfin dans Star Trek : Générations. Il est aussi connu pour son rôle du sergent T.J. Hooker dans la série télévisée policière du même nom.

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

William Shatner nait à Côte-Saint-Luc, un quartier de l'agglomération de Montréal[1],[2]. Il est le fils d'Anne (née Garmaise) et de Joseph Shatner, un concepteur de vêtements. Il a deux sœurs, Joy et Farla. Son grand-père paternel, Wolf Schattner, a anglicisé son nom de famille en « Shatner ». Ses grands-parents étaient des immigrés juifs originaires d'Autriche, de Pologne, de Hongrie et d'Ukraine. Il est élevé dans le judaïsme conservateur.

Il fréquente l'école primaire Willingdon, dans le quartier montréalais de Notre-Dame-de-Grâce, arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, et les écoles secondaires Baron Byng et West Hill, toujours dans la même ville. C'est d'ailleurs dans ce dernier établissement que l'un des bâtiments portera plus tard son nom en son honneur. Il se fait par la suite remarquer au « Stratford Ontario Festival » (Festival de Stratford du Canada) où il a fait une interprétation shakespearienne.

Il suit des études supérieures à l'université McGill de Montréal, en étudiant l'économie au Département de Management et obtient en 1952 un Bachelor en Commerce. En juin 2011, l'université McGill lui décernera le titre honorifique de Docteur en Littérature. En mai 2018, Il reçoit également un doctorat honorifique en Littérature du New England Institute of Technology (en).

CarrièreModifier

 
William Shatner en 1958.

William Shatner fait ses débuts à la télévision avec le personnage du ranger Bob dans la série pour enfants Howdy Doody (1954)[3] et au cinéma dans le film Les Frères Karamazov (1958) de Richard Brooks, aux côtés notamment de Yul Brynner.

Il obtient ses premiers succès au théâtre, puis à la télévision dans des séries comme Alfred Hitchcock présente, La Quatrième Dimension, Au-delà du réel et Le Fugitif.

En 1966, il tourne pour la première fois dans un film fantastique, Incubus de Leslie Stevens, qui présente la particularité d'avoir été entièrement tourné en langue espéranto, alors que la majorité de ses acteurs et son réalisateur parlent anglais. Il s'agit d'ailleurs d'un des rares[4] longs métrages américains à avoir été tourné dans cette langue. William Shatner, qui ne connaît pas l'espéranto (à l'instar des autres acteurs), prononce ses répliques « à la française » en raison de l'influence de cette langue durant sa jeunesse (Shatner étant né au Québec)[5],[4].

 
Photo publicitaire de William Shatner pour la série Star Trek.

Lors de l'épisode pilote (« The Cage ») de la série télévisée de science-fiction Star Trek (1966), le personnage du capitaine du vaisseau USS Enterprise est Christopher Pike, interprété par l'acteur Jeffrey Hunter. Quand celui-ci refuse de reprendre son rôle pour le second pilote (« Où l'homme dépasse l'homme », « Where no man has gone before »), Shatner, déjà présent dans quelques séries de science-fiction, hérite du rôle du capitaine qui est alors rebaptisé James T. Kirk. Shatner joue également dans la série le rôle du frère de Kirk, George Samuel (« La Lumière qui tue », « Operation - annihilate! »). Cette série est l'une des premières où l'on voit à l'écran un baiser entre des personnages blancs et noirs, que jouent respectivement Shatner et sa partenaire Nichelle Nichols (lieutenant Uhura)[6].

En 1969, à la fin de la série Star Trek, l'acteur met longtemps à retrouver un rôle car on l'associe trop fortement à son personnage du capitaine Kirk. C'est après le tournage du premier film issu de cette série, Star Trek, le film (1979), qu'il sera de retour. On le retrouve à la télévision (notamment dans les séries La Côte sauvage et Hooker), ainsi qu'au théâtre et au cinéma.

Il est le héros des six premiers films issus de la série télévisée Star Trek, ainsi que du septième film, Générations (1994) qui fait la liaison entre les deux séries. Le cinquième opus, Star Trek 5 : L'Ultime Frontière (1989) est coécrit et réalisé par Shatner.

Dans ses rôles plus récents, il apparaît dans les films Osmosis Jones (2001), American Psycho 2: All American Girl (2002), Showtime (2002), Dodgeball ! Même pas mal ! (2004) et Miss FBI : Divinement armée (2005).

De 2004 à 2008, il est l'excentrique personnage de Denny Crane dans la série Boston Justice, et fait une voix dans le film d'animation Nos voisins, les hommes (2006). Pour son rôle dans Boston Justice, il remporte deux Emmy Awards et un Golden Globe.

À partir de , il anime l'émission télévisée Show Me the Money (en), diffusée sur ABC. Il fait également des apparitions dans les émission de la World Wrestling Entertainment (WWE) Monday Night Raw. Lors de la cérémonie du WWE Hall of Fame 2007, il intronise Jerry « the King » Lawler.

De à , il est la vedette de la série $h*! My Dad Says, diffusée sur CBS.

Vie privéeModifier

 
William Shatner en 2018.

William Shatner a été marié successivement avec :[réf. souhaitée]

  • Gloria Rand (actrice), de 1956 à 1969 ; trois enfants : Leslie Carol (née le 31 août 1958 au Canada), Lisabeth (née le 6 juin 1961 à West Hollywood, Californie) et Mélanie (née le 1er août 1964 à Los Angeles)
  • Marcy Lafferty (actrice), de 1973 à 1996
  • Nerine Kidd (actrice), de 1997 à 1999
  • Elizabeth Martin (entraîneuse de chevaux), de 2001 à 2020

Le capitaine James T. Kirk, le personnage qu'il incarne dans la série Star Trek, est né comme lui un .

Vol spatialModifier

Le , William Shatner participe au voyage dans l'espace à bord du véhicule spatial New Shepard de la compagnie Blue Origin fondée par Jeff Bezos[7]. Il est accompagné de trois personnes, Chris Boshuizen, Audrey Powers et Glen de Vries[8].

À l'occasion de ce vol suborbital (Blue Origin NS-18), il devient à 90 ans l'homme le plus âgé dans l'espace[9], battant les records précédents de Wally Funk (82 ans) et John Glenn (77 ans).

À l'issue de ce vol, s'adressant à Jeff Bezos, Shatner délivre, bouleversé par la diffusion officielle de Blue Origin, un discours marqué par l'effet de surplomb[10].

FilmographieModifier

ActeurModifier

CinémaModifier

Années 1950Modifier
Années 1960Modifier
Années 1970Modifier
Années 1980Modifier
Années 1990Modifier
Années 2000Modifier
Années 2010Modifier
  • 2016 : Range 15 de Ross Patterson : Richard Chindler
  • 2019 : Creators: The Past[12] de Piergiuseppe Zaia : Lord Ogmha
  • 2019 : Senior Moment de Giorgio Serafini : Victor Martin
  • 2019 : Devil's Revenge de Jared Cohn : Hayes

TélévisionModifier

Années 1950Modifier
Années 1960Modifier
 
Sally Kellerman et William Shatner dans la série Star Trek en 1966.
Années 1970Modifier
Années 1980Modifier
Années 1990Modifier
Années 2000Modifier
Années 2010Modifier

RéalisateurModifier

ScénaristeModifier

RomancierModifier

 
William Shatner en 2005

William Shatner a écrit plusieurs ouvrages de la série Star Trek, publiés en version française aux éditions Fleuve noir. Il a également écrit ses « mémoires » et réflexions sur Star Trek dans le livre Star Trek Memories (en).

Il est également le créateur de TekWar : série de romans, comics, puis adaptation télévisée et en jeu vidéo, avec William Shatner's TekWar.

Il a préfacé l'ouvrage de photographie de Robert Vavra (en), Les Chevaux du soleil.

DiscographieModifier

William Shatner a sorti plusieurs albums de musique, dont The Transformed Man chez Universal en 1968 et Has been chez Sony en 2004.

PublicitéModifier

Willam Shatner apparaît dans une publicité pour le jeu World of Warcraft, où il joue un chaman[14]. Au début des années 1980, il était déjà apparu dans des publicités papier ou télévisées pour le VIC-20 de Commodore.

DistinctionsModifier

 
Étoile de William Shatner sur le Hollywood Walk of Fame.
 
Étoile de William Shatner sur l’Allée des célébrités canadiennes (Canada's Walk of Fame).

RécompensesModifier

Saturn Awards :

Golden Globes :

Primetime Emmy Awards :

Razzie Awards 1990 :

NominationsModifier

Saturn Awards :

Screen Actors Guild Awards :

Primetime Emmy Awards :

Razzie Awards :

Autres nominations :

HommagesModifier

  • Le , William Shatner est le Guest Host (invité spécial) de la WWE Monday Night Raw et obtient le Slammy Award du « Guest Host » de l'année 2010.
  • Le , il se voit décerner un doctorat honoris causa par l'université McGill[15], mais rate la cérémonie de collation des grades[16]. À la suite d'un référendum tenu auprès des étudiants, un pavillon de l'université — le « University Centre » — porte son nom en son honneur, mais de façon non officielle. Les étudiants et les professeurs utilisent d'ailleurs cette appellation pour désigner le bâtiment.[réf. souhaitée]
  • En 2017, il participe aux festivités liées au 375e anniversaire de Montréal, sa ville de naissance[17].

DécorationModifier

Voix francophonesModifier

La série Star Trek n'ayant pas de doublage français mais un doublage québécois, William Shatner y est doublé par Yvon Thiboutot. À noter que ce dernier le retrouve en 1993 dans Alarme fatale. Dans les films six premiers films Star Trek, William Shatner est doublé par Sady Rebbot, qui est également sa voix dans Y a-t-il enfin un pilote dans l'avion ?. Il est remplacé par Bernard Bollet dans le second doublage de Star Trek, le film. Enfin, Denis Savignat le double dans Star Trek : Générations et par Frédéric Cerdal dans Star Trek: Deep Space Nine.

Marc de Georgi double William Shatner en 1975 dans La Pluie du diable et en 1977 dans L'Horrible Invasion, tandis qu'entre les années 1950 et les années 1990, il est doublé à titre exceptionnel par Hubert Noël dans Les Frères Karamazov et Jean Fontaine dans Jugement à Nuremberg,, Bernard Woringer dans Columbo : Deux en un, Pierre Hatet dans Terreur à l'hôpital central, Richard Darbois dans Hooker, Serge Sauvion dans L'Homme qui valait trois milliards, Patrick Burgel dans Derrick contre Superman, Michel Bedetti dans Coulisses d'un meurtre et par Patrick Floersheim dans Columbo : Face-à-face.

De 1999 à 2011, Bernard Tiphaine le double dans Troisième planète après le Soleil, The Practice : Bobby Donnell et Associés, Boston Justice, Fanboys et Psych : Enquêteur malgré lui. De 2000 à 2005, Jean-Bernard Guillard le double dans Miss Détective, Osmosis Jones, Showtime et Miss FBI : Divinement armée. Richard Darbois le retrouve en 2003 dans Le Cadeau de Carole tandis qu'Emmanuel Jacomy le double en 2015 dans Haven.

Dans la culture populaireModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

  • Dans la série Animaniacs (saison 1, épisode 60), William Shatner est parodié sous le nom de « Willie Slackmer » dans le segment « Karaoké pas O.K. ».
  • Il apparaît dans la série South Park, dans l'épisode « Poisson sanglant »
  • Dans un des épisodes de la série Les Simpson (« Simpson Horror Show X »), l'un des personnages utilise une arme qui n'a servi que « pour empêcher William Shatner de faire un autre film ».
  • Il apparaît également dans l'épisode 11 de la saison 4 de la série Futurama (« Where No Fan Has Gone Before ») aux côtés des autres membres de la série Star Trek originale.

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « William Shatner » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) « William Shatner | Biography, TV Shows, Movies, & Facts », sur Encyclopedia Britannica (consulté le )
  2. « Acte de baptême », sur CinéArtistes (consulté le )
  3. https://www.imdb.com/title/tt0250868/
  4. a et b « Incubus - la critique du film de 1966 », Virgile Dumez, avoir-alire.com, 31 décembre 2006.
  5. « INCUBUS en esperanto. », Cinetson.org.
  6. Margaux Racaniere, « Six choses à savoir sur Nichelle Nichols, l'actrice de Star Trek décédée ce weekend », sur euronews.com, .
  7. « Second vol dans l’espace réussi pour la fusée de Blue Origin, le premier pour William Shatner, capitaine Kirk dans "Star Trek" », sur Le Monde.fr, .
  8. Magali Rangin, « William Shatner : son voyage dans l'espace l'a empli d'une "tristesse écrasante" », sur BFM TV, .
  9. « "Star Trek" : l'ex-capitaine Kirk, William Shatner, bientôt le plus vieil homme dans l’espace ? », sur 20 minutes.fr, .
  10. (en) « William Shatner, TV's Capt. Kirk, blasts into space », sur AP NEWS,
  11. (en) Nick Lewis, « Shatner having time of his life », sur Newspapers.com, The Windsor Star, .
  12. (it + en) « Actors », sur creatorsmovie.it (consulté le )
  13. (en) A Twist in the Tale, Cloud 9 Screen Entertainment Group, (lire en ligne).
  14. « Publicité WoW avec William Shatner », jeuxonline.info, 21 novembre 2007.
  15. « William Shatner reçoit un doctorat honorifique de McGill », Nelson Wyatt, Cyberpresse.ca, juin 2011.
  16. « Collations des grades », Université de Montréal, umontreal.ca (consulté le ).
  17. Infopresse « William Shatner s'excuse pour le bruit », infopresse.com, 18 janvier 2017.
  18. (en) « Governor General to Invest 39 Recipients into the Order of Canada During a Ceremony at Rideau Hall », sur gg.ca, Rideau Hall Press Office, .

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier