Steve Howe

guitariste britannique
Steve Howe
Description de cette image, également commentée ci-après
Steve Howe en 1977
Informations générales
Naissance (74 ans)
Holloway, Londres
Genre musical rock progressif
Instruments guitare, mandoline, koto, dobro, lap steel guitar, basse, claviers, percussions
Années actives depuis 1964
Labels Inside Out Music
Site officiel stevehowe.com

Stephen James Howe, dit Steve, est un guitariste britannique de rock progressif né à Holloway, dans le nord de Londres, le . Il est principalement connu comme guitariste des groupes The Syndicats, Tomorrow, Yes, Asia et GTR. Ses influences sont diverses, allant du jazz au classique et du country au rock. De son propre aveu[1], Wes Montgomery, Chet Atkins, Tal Farlow et Django Reinhardt sont ses plus grandes influences. Kenny Burrell, Chuck Berry et George Harrison comptent aussi parmi les musiciens qui l'ont influencé.

BiographieModifier

DébutsModifier

Après avoir appris seul la guitare[2],[3], Steve Howe rejoint d'abord le groupe The Syndicats en 1963 (dont le tube Maybellene de Chuck Berry est repris sur l'album compilation On the scene chez Columbia). Lorsqu'il quitte ce groupe pour joindre The In Crowd en 1965, il est remplacé par Ray Fenwick, qui lui-même cédera sa place à Peter Banks. The In crowd, rebaptisé par la suite Tomorrow, est à l'époque considéré, aux côtés de Pink Floyd, Soft Machine et The Syn, comme l'un des fleurons du psychédélisme britannique, notamment avec son single My White Bicycle. Cette formation n'enregistre qu'un unique album éponyme avant de disparaître en 1968.

Steve forme alors le groupe Canto avec Dave Curtiss à la basse et Bobby Clarke à la batterie; ils enregistrent 4 chansons qui ne furent pas publiées à l'époque, Come Over Stranger, Lailo, Power Of Music et Nether Street (Instrumental Demo) mais que l'on retrouve sur l'album Spectral Nether Street en 2000. Puis avec l'ajout de Clive Skinner au chant et à la guitare, le groupe change de nom pour Bodast. Durant sa courte existence, ce groupe participe au concert The Pop Prom en 1968 avec The Who, et accompagne Chuck Berry durant sa performance lors de cette soirée. Ils enregistrent suffisamment de morceaux pour un album, mais leur label Tetragrammaton, bien qu'il ait eu du succès aux États-Unis avec Deep Purple pour leurs quatre premiers albums, ferme ses portes juste avant de programmer une date de sortie pour l'album. Une chanson du groupe intitulée Nether street est finalement devenue le troisième segment de Starship Trooper, Würm sur The Yes Album. Ces enregistrements réalisés en 1968 ont finalement été dévoilés en 1981 sur "The Bodast Tapes - Featuring Steve Howe" puis en 1990 avec l'album "The Early Years - Steve Howe with Bodast" et, finalement en 2000 par RPM Records avec " Spectral Nether Street - The Complete Collection". Le bassiste Dave Curtiss formera le duo folk Curtiss Maldoon avec Clive Maldoon, ils gravent un unique album en 1972 et Steve joue sur ce disque. Après avoir auditionné sans succès pour Jethro Tull qui venait de perdre son guitariste Mick Abrahams, il en fait de même pour The Nice de Keith Emerson à la suite du départ de David O'List, mais optera finalement pour Yes.

YesModifier

En 1970, Steve Howe est pressenti pour rejoindre Yes[4], où il remplace Peter Banks. Il participe à tous les albums du groupe entre The Yes Album (1971) et Drama (1980), avant la dissolution du groupe, participant très activement au style développé par le groupe pendant son "âge d'or". Il forme en 1981 le quatuor Asia, et lorsque Yes renaît de ses cendres en 1983, Steve ne fait pas partie des membres, remplacé par Trevor Rabin.

En 1989, Steve retrouve certains de ses anciens camarades de Yes au sein de la formation Anderson Bruford Wakeman Howe puisqu'ils ne peuvent jouer sous le nom de Yes à l'époque, celui-ci étant détenu par le bassiste Chris Squire. La formation rejoint Yes et l'album Union paraît en 1991. Steve quitte le groupe à l'issue de la tournée, avant de le réintégrer en 1995, au départ de Trevor Rabin. Il fait toujours partie du groupe aujourd'hui.

En avril 2017, Yes est introduit au Rock and Roll Hall of Fame : Steve Howe est récompensé en même temps que d'autres membres ou anciens membres du groupe, et joue avec eux sur 2 titres : il est à la guitare sur Roundabout et à la basse sur Owner of a lonely heart en remplacement de Squire décédé en 2015.

Asia & GTRModifier

En 1981, après la séparation de Yes, Steve participe à la fondation du supergroupe Asia en compagnie de John Wetton, Geoff Downes et Carl Palmer. Il participe aux deux premiers albums du groupe avant de le quitter à la suite de désaccords avec Wetton. Il est remplacé par Mandy Meyer. Steve retrouve brièvement Asia pour Aqua (1992) et la tournée 1992-1993, puis à partir de 2007 pour les albums Phoenix, Omega et XXX. Il a, depuis, quitté Asia pour se consacrer à sa carrière autant avec Yes qu'en solo, il a été remplacé par Sam Coulson. En 1986, Steve Howe forme le groupe GTR avec l'ancien guitariste de Genesis Steve Hackett, ainsi que Max Bacon, Phil Spalding et Jonathan Mover. Ce groupe enregistre un unique album éponyme, puis se dissout en 1987 après le départ de Steve Hackett. Un album en concert a été publié en 1997 dans la collection "King Biscuit Flower Hour" et intitulé "King Biscuit Flower Hour Presents GTR". Il a aussi joué sur le premier album solo de Max Bacon, The Higher You Climb en 1995, avec Hackett et d'autres anciens de GTR, à noter la présence sur ce même album de Geoff Downes aux claviers.

Carrière solo et diversModifier

En 1975, Steve Howe commence sa carrière solo avec Beginnings, et en 1979 publie The Steve Howe Album, sur lesquels on retrouve entre autres, Alan White, Bill Bruford et Patrick Moraz. Après son passage avec Anderson Bruford Wakeman Howe, il se consacre ensuite beaucoup plus à sa carrière solo, publiant plusieurs albums dans les années 1990 et 2000.

En 1990, Steve Howe participe à l'enregistrement d'Innuendo avec le groupe Queen en jouant de la guitare classique dans la partie centrale.

Style de jeuModifier

Formé au jazz comme Bill Bruford (une de ses influences est Wes Montgomery), Steve a toujours fait preuve d'un sens prononcé de la mélodie, ce qui lui a fait écrire des pièces accessibles comme Yours is No Disgrace ou Perpetual Change, des classiques du rock progressif. Steve a joué pendant une grande partie de sa carrière sur une Gibson ES-175D, modèle 1964 achetée neuve, qu'il porte assez haut pour pouvoir atteindre les aigus à l'extrémité du manche. Renommé pour la remarquable collection de guitares constituée au cours des années, il a joué et enregistré sur un très grand nombre de modèles, en fonction des sonorités recherchées.

Le style de Steve est volcanique : rarement à l'époque on avait entendu un tel déluge sonore, ses chorus sont cataclysmiques mais d'un lyrisme étonnant et ses grilles d'accords touffues au possible : il n'a rien a envier à John McLaughlin par exemple, mais possède une sensibilité très rock qui explose sur des chansons comme Roundabout, Starship trooper ou Parallels.

À noter que Steve est aussi à l'aise à l'acoustique (Clap, Mood for A day) qu'à l'électrique, ce qui lui a valu d'être le premier guitariste de rock invité à Séville au Classic Guitar World aux côtés des Andrès Segovia, John Williams et Paco De Lucia.

En 2017, lors de la cérémonie d'accueil ("induction") de Yes au Rock and Roll Hall of Fame[5], il joue successivement de la guitare et de la basse, avec Jon Anderson, Trevor Rabin, Rick Wakeman et Alan White.

Vie privéeModifier

Steve a épousé Janet en 1968, ils ont eu 4 enfants, Dylan, Virgil, Georgia et Stephanie. Ses deux fils sont musiciens, Dylan joue aussi bien la batterie que le synthétiseur et a été membre du groupe "Ian Dury & The Blockheads" en 1997 ; à la suite du décès de Dury en 2000 le groupe a continué sous le nom The Blockheads. Il a joué sur 4 albums de ce groupe, Brand New Boots And Panties en 2001, Ten More Turnips from the Tip publié à titre posthume en 2002 avec Steve qui joue sur deux chansons, Straight From The Desk en 2003 et Where's The Party en 2004 . Il a aussi joué avec "The Steve Howe Trio" ainsi qu'avec Yes en 2017. Dylan a aussi publié l'album Subterranean - New Designs On Bowie's Berlin en 2014, qui est une réinterprétation sous forme de jazz de la trilogie berlinoise de David Bowie, Steve joue du koto sur la dernière pièce de l'album Moss Garden. Virgil quant à lui est multi-instrumentiste, il a joué avec le groupe "Little Barrie". En 2003 il a réalisé, sous le vocable The Verge, l'album Yes Remixes. Le , Virgil est décédé d'une attaque cardiaque, il était âgé de 41 ans. Un album posthume en collaboration avec son père Steve, intitulé Nexus est sorti sur le marché en novembre de la même année. Il s'agit d'un album instrumental pour lequel Virgil a enregistré des pistes de piano, de claviers et de synthétiseurs ainsi que de la basse et de la batterie sur lesquelles Steve a ensuite ajouté de la guitare acoustique et électrique ainsi que de la pedal steel. Virgil a aussi joué tant avec son père sur certains de ses albums solo, qu'avec d'autres artistes incluant les Pet Shop Boys sur leur album Fundamental en 2006 et Demis Roussos sur son disque Demis produit en 2009.

DiscographieModifier

SoloModifier

Albums studioModifier

Albums liveModifier

HomebrewModifier

Steve Howe TrioModifier

  • 2008 : The Haunted Melody - Avec Dylan Howe et Ross Stanley
  • 2010 : Travelling - Avec Dylan Howe et Ross Stanley
  • 2019 : New Frontier - Avec Dylan Howe et Ross Stanley - Inclut 3 pièces composées avec Bill Bruford

CompilationsModifier

  • 2001 : Mothballs
  • 2003 : Light Walls
  • 2015 : Anthology: A Solo Career Retrospective (2 CD)
  • 2016 : Anthology 2: Groups and Collaborations (3 CD)

The SyndicatsModifier

SinglesModifier

  • 1964 : Maybelline / True to Me
  • 1965 : Howling for My Baby / What to Do
  • 1965 : On the Horizon / Crawdaddy Simone

The In CrowdModifier

SinglesModifier

  • 1965 : That's How Strong my love is / Things She Says
  • 1965 : Why Must They Criticise / I Don't Mind
  • 1965 : Stop, Wait a Minute / You're on Your Own

TomorrowModifier

SinglesModifier

  • 1967 : My White Bicycle / Claramount Lake (Parlophone)
  • 1967 : Revolution / Three Jolly Little Dwarves (Parlophone)

AlbumsModifier

  • 1968 : Tomorrow
  • 1998 : 50 Minute Technicolor Dream (RPM 184)

CantoModifier

  • 1968 : Come Over Stranger - Publié en 2000 sur l'album Mothballs - Groups & Sessions 64/69.
  • 1968 : Lailo - Publié en 1998 sur l'album Club Latino 98 sur le label Popular Records.
  • 1968 : Power Of Music - Publié en 1998 sur l'album de Bodast Spectral Nether Street - The Complete Collection.
  • 1968 : Nether Street (Instrumental Demo) - Idem.

BodastModifier

CompilationsModifier

  • 1981 : The Bodast Tapes - Featuring Steve Howe - Cherry Red BRED 12
  • 1990 : The Early Years - Steve Howe with Bodast - C5 Records – C5-528
  • 2000 : Spectral Nether Street - The Complete Collection - RPM Records – RPM 198
  • 2017 : Towards Utopia - Esoteric Recordings – ECLEC 2593

YesModifier

Albums studioModifier

Albums liveModifier

GTRModifier

  • 1986 : GTR
  • 1997 : King Biscuit Flower Hour

Anderson Bruford Wakeman HoweModifier

AsiaModifier

CollaborationsModifier

Paul SutinModifier

  • 1995 : Seraphim
  • 1995 : Voyagers

Oliver WakemanModifier

  • 2001 : The 3 Ages of Magick

Dylan HoweModifier

  • 2014 : Subterranean - New Designs on Bowie's Berlin - Steve joue du koto sur Moss Garden.

Virgil HoweModifier

  • 2017 : Nexus - Steve accompagne son fils sur les pièces instrumentales à la guitare et à la pedal steel.

ParticipationsModifier

  • 1972 : Lou Reed de Lou Reed - Avec Rick Wakeman
  • 1972 : Curtiss Maldoon de Curtiss Maldoon - Duo folk forné de Dave Curtiss et de Clive Maldoon. Curtiss a joué avec Bodast en compagnie de Steve avant Yes
  • 1973 : All to bring you morning De Johnny Harris - Avec Jon Anderson et Alan White
  • 1973 : The Six Wives of Henry VIII - De Rick Wakeman - Avec Chris Squire, Bill Bruford et Alan White
  • 1976 : Ramshackled De Alan White - Avec Jon Anderson sur la pièce "Spring : Song of innocence"
  • 1982 : Industry Standard - Des Dixie Dregs
  • 1984 : Welcome to the Pleasuredome - De Frankie Goes to Hollywood - Steve, guitare acoustique sur la pièce titre, avec aussi Trevor Rabin, guitare et claviers ainsi que Trevor Horn, chœurs, basse et production.
  • 1985 : Secret Wish - De Propaganda - Avec Trevor Horn production, David Sylvian, Andy Richards, Ian Mosley .
  • 1986 : Liverpool - De Frankie Goes To Hollywood - Steve Howe guitare, Avec Trevor Rabin guitare, Trevor Horn producteur exécutif, Peter-John Vettese et Andy Richards des Strawbs aux claviers.
  • 1988 : Transportation - De Billy Curie - Steve sur 6 pièces
  • 1988 : Guitar Speak : - Artistes Variés
  • 1988 : Say something - De Andy Leek
  • 1989 : Animal logic - De Animal Logic
  • 1989 : Night of the guitar Live - Artistes Variés - Steve guitare sur 4 pièces. Avec Randy California, Steve Hunter, Alvin Lee, etc.
  • 1991 : Innuendo De Queen - Guitare classique sur la pièce-titre.
  • 1991 : Polar Shift - Artistes Variés - Steve guitare sur une pièce. Avec Vangelis, Enya, Kitaro.
  • 1992 : Classical Connection II - De Rick Wakeman - Avec aussi Chris Squire et Bill Bruford
  • 1992 : Artistry - De Martin Taylor - Produit par Steve Howe.
  • 1993 : Symphonic music of Yes - Du London Philharmonic Orchestra - Avec aussi Jon Anderson et Bill Bruford
  • 1993 : Affirmative: The Yes Solo Family Album - Artistes Variés - 2 pièces de Steve Ram et Nature of the sea.
  • 1993 : Size isn't everything - De Martin Taylor - Steve guitare sur une pièce.
  • 1995 : The Higher You Climb - De Max Bacon - Avec Geoff Downes, Steve Hackett, Matt Clifford, Nigel Glockner, Scott Gorham, Jonathan Mover, Phil Spalding.
  • 1995 : Excerpts from groups and sessions - De Keith West
  • 1995 : Lilies in the field - De Annie Haslam - Single
  • 1995 : Yin and Yang - De Fish
  • 1995 : Tales from Yesterday - Artistes Variés - Avec Billy Sherwood, Peter Banks, Patrick Moraz et Adam Wakeman
  • 1996 : A teenage opera - De Mark Wirtz - Steve guitares sur trois pièces, avec Keith West.
  • 1996 : Blow Up - The Original Soundtrack Album - De Herbie Hancock - Am I glad to see you et Blow up de Tomorrow.
  • 1997 : Asia - UK Compilation - De Geoff Downes & John Wetton - Avec Eddie Jobson, Allan Holdsworth, Bill Bruford, Carl Palmer.
  • 1998 : Age of Impact - De Explorers Club
  • 1998 : Yes, Friends and Relatives - Artistes Variés - 4 pièces de Steve.
  • 1998 : Starship Troopers sur le DVD 5 Years in a Livetime - De Dream Theater
  • 1999 : Curtiss Maldoon & Sepheryn—The Definitive Collection - De Curtiss Maldoon & Sepheryn - 2 Albums distincts, Steve est à la guitare sur 2 pièces du premier album du duo Curtiss Maldoon.
  • 2000 : Recollections - De Rick Wakeman - Compilation avec Steve à la guitare sur une pièce, avec Chris Squire, Bill Bruford et Alan White.
  • 2001 : Brand New Boots And Panties - Artistes Variés : Steve joue sur Wake Up And Make Love With Me avec Sinéad O'Connor et Grant Nicholas From Feeder avec The Blockheads incluant son fils Dylan à la batterie.
  • 2001 : Do you wanna play Carl ? - De Carl Palmer - Steve à la guitare sur 2 pièces de Asia.
  • 2002 : Raising the Mammoth - De Explorers Club
  • 2004 : This is it De Dylan Howe - Avec John Etheridge, guitare ex-Soft Machine.
  • 2011 : Seeking Major Tom - De William Shatner - Avec Patrick Moraz.
  • 2012 : A spoonful of time - De Nektar - Avec Geoff Downes, Rick Wakeman, Patrick Moraz, David Cross, Rod Argent, Edgar Froese.
  • 2013 : The Many Faces of Pink Floyd Artistes Variés : Steve pedal-steel sur The Great Gig In The Sky avec Rick Wakeman.
  • 2014 : Subterranean - New Designs on Bowie's Berlin - De Dylan Howe - Avec Steve Howe au koto sur Moss Garden et Dylan aux synthétiseurs et à la batterie.
  • 2014 : Various artists: Light My Fire—A Classic Rock Salute to The Doors - Artistes Variés - Avec Tony Kaye, Rick Wakeman, Patrick Moraz, Geoff Downes, Billy Sherwood, Keith Emerson, Ian Gillan, etc.
  • 2016 : Starship trooper de Rick Wakeman - Joue sur The great gig in the sky et Light my fire.
  • 2019 : 1000 Hands: Chapter One de Jon Anderson- Avec Chris Squire, Alan White, Brian Chatton, Jean-Luc Ponty , Jerry Goodman, Chick Corea, Billy Cobham, etc.
  • 2021 : X Moves de DMX, enregistré avec le bassiste Bootsy Collins et le batteur Ian Paice (Deep Purple). Le single sort le 8 avril, la veille de la mort du rappeur[6].

DVDModifier

  • 2002 : Classic Rock Legends - Steve Howe
  • 2004 : Live Legends - Careful With That Axe
  • 2005 : Steve Howe's Remedy

BibliographieModifier

  • The Steve Howe Guitar Collection, Steve Howe, Tony Bacon, et Miki Slingsby, , éd. Backbeat (UK)
  • Steve Howe Guitar Pieces, Steve Howe tablatures, 1980, Wise Publications; rééd. éd. International Music Publications, .
  • All My Yesterdays : Steve Howe, Omnibus Press (16 avril 2020)

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. (en) « #askYES : Steve Howe's Guitar Inspirations », sur Yesworld, (consulté le ).
  2. Welch 2008, p. 83.
  3. Welch 2008, p. 84.
  4. Welch 2008, p. 87.
  5. https://www.rockhall.com/inductees/yes
  6. (en-GB) « 'X Moves', a new DMX song featuring Bootsy Collins and Deep Purple's Ian Paice, has been released », sur NME, (consulté le )