Ouvrir le menu principal

Star Trek (série télévisée d'animation)

Star Trek, la série animée

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Star Trek (homonymie).
Star Trek

Titre original Star Trek:
The Animated Series
Genre Série d'animation,
de science-fiction
Production Filmation
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine NBC
Nb. de saisons 2
Nb. d'épisodes 22
Durée 24 minutes
Diff. originale

Star Trek ou Star Trek, la série animée (Star Trek: The Animated Series) est une série télévisée d'animation américaine en 22 épisodes de 26 minutes, créée d'après la série originale et diffusée entre le et le sur le réseau NBC. Comme la série porte le même titre que la série originale, il est d'usage de rajouter "la série animée" pour différencier les deux. Elle constitue la première série de la franchise Star Trek à gagner un Emmy Award, celui de la meilleure série pour enfant[1] en 1975.

Au Canada, la série a été diffusée sur Radio-Canada au début des années 1980. En France, la série a été diffusée entre le 28 mars et le sur Canal J.

Sommaire

SynopsisModifier

Cette série tout public met en scène la suite des aventures de l'équipage de la série Star Trek.

Fiche techniqueModifier

  • Titre original : Star Trek: The Animated Series
  • Titre français : Star Trek, la série animée
  • Réalisation : Hal Sutherland (saison 1) ; Bill Reed (saison 2)
  • Scénario : D.C. Fontana (supervision)
  • Direction artistique : Don Christensen
  • Décors : Tom O'Loughlin, Paul Xander, Maurice Harvey, Pat Keppler, Don Peters
  • Animation : Ed Friedman, Lou Kachivas, Marsh Lamore, Bob Carlson, Robert Bentley, Rudy Cataldi, Otto Feuer, Lee Halpern, Paul Fennell
  • Photographie : Ervin L. Kaplan
  • Effets spéciaux : Reuben Timmins
  • Musique originale : Yvette Blais, Jeff Michael
  • Production : Lou Scheimer, Norm Prescott, Dorothy Fontana ; Gene Roddenberry (exécutif)
  • Société de production : Filmation
  • Pays d'origine : États-Unis
  • Langue : anglais
  • Nombre d'épisodes : 22 (2 saisons)
  • Durée : 30 minutes
  • Format : Couleur - 35mm - 1,33:1 - son mono
  • Date de première diffusion :   États-Unis : (NBC) ; Canada : N.C. (Radio-Canada) ;   France : 28 mars 1998 (Canal J)

DistributionModifier

DistinctionsModifier

ÉpisodesModifier

Première saison (1973-1974)Modifier

  1. Au-delà de l’étoile morte ou L'Étoile morte[2] - Beyond the Farthest Star
  2. Retour dans le passé ou Le Petit Spock - Yesteryear
  3. Il nous manque une planète - One of Our Planets Is Missing
  4. L’Appel de Loreli ou Le Chant des sirènes - The Lorelei Signal
  5. Les Soucis du capitaine Kirk ou Tribulations - More Tribbles, More Troubles
  6. Le Survivant - The Survivor
  7. L’Éternel Vulcain ou Duplicité - The Infinite Vulcain
  8. La Magie des Megas 2 - The Magicks of Megas-Tu
  9. Il était une fois une planète - Once Upon a Planet
  10. La Passion de M. Mudd ou L'élixir d'amour - Mudd’s Passion
  11. L’Incident de Terratin - The Terratin Incident
  12. Le Piège du temps ou La Souricière - Time Trap
  13. Mutation sur Argos - The Ambergris Element
  14. L’Arme des Slavennes - Slaver Weapon
  15. La Planète mystérieuse - The Eye of the Beholder
  16. Jihad

Deuxième saison (1974)Modifier

  1. Les Pirates d’Orion - The Pirates of Orion
  2. Le Commandeur Bem - BEM
  3. Le Farceur ou Farces et Attrapes - Practical Joker
  4. Dramia : L’Épidémie - Albatross
  5. Le Retour de Kukulhan - How Sharper than a Serpent’s Tooth
  6. L’Univers à l’envers - The Counter-Clock Incident

ProductionModifier

En juin 1973, soit quatre ans après la fin de la série télévisée originale, est mise en production par Filmation une série d'animation réunissant à nouveau les membres de l’Enterprise. La plupart des scénaristes de la série originale collaborent également à l'écriture, sous la supervision de Gene Roddenberry, ce qui explique les nombreuses références aux personnages et aux lieux fréquentés par l’équipage de l’Enterprise au cours de ses aventures.

ÉcritureModifier

La série a profité de la grève de 1973 des scénaristes pour faire travailler certains auteurs, la Writers Guild of America ne considérant pas qu'elle s'appliquait aux scénaristes de production d'animation[3]. Une partie des scénaristes des premières saisons de la série sont embauchés comme D.C. Fontana, Marc Daniels ou Margaret Armen. Des auteurs de science fiction sont aussi engagés comme David Gerrold ou Larry Niven.

CastingModifier

La série animée voit le retour des acteurs originaux de la série rejouant leurs personnages, à l'exception de Walter Koenig car le budget de la série ne permettait pas de pouvoir payer l'intégralité du casting. Aussi le personnage de Pavel Chekov n'apparaît pas et sa fonction a été remplacé par deux personnages extra-terrestre : le lieutenant Arex, un andosien ayant trois bras et trois jambes et le lieutenant M'Ress, une femme Caitian. Ces deux personnages sont joués respectivement par James Doohan et Majel Barrett qui jouent les rôles de Montgomery Scott et Christine Chapel.

Initialement, seuls les cinq acteurs William Shatner, Leonard Nimoy, DeForest Kelley, James Doohan et Majel Barrett devaient revenir, les voix du lieutenant Sulu et d'Uhura étant aussi jouées par Doohan et Barret. C'est Leonard Nimoy qui insista pour que Nichelle Nichols et George Takei les rejoignent pour effectuer les voix de Sulu et Uhura, les deux acteurs ayant du mal à retrouver du travail depuis la fin de la série[4]. De son côté, Walter Koenig fut engagé pour écrire un épisode, nommé L’Éternel Vulcain ou Duplicité (originellement The Infinite Vulcain) et devint le premier acteur de la série à scénariser un épisode.

Pour des questions de planning, les différentes voix de chaque acteur ne furent pas enregistrées au même moment. Beaucoup des voix de personnages secondaires furent enregistrées par James Doohan, Nichelle Nichols et Majel Barret. A noter que les personnages de Sarek, de Cyrano Jones et d'Harcourt Fenton Mudd furent enregistrés par les acteurs ayant tenu ces rôles dans la série originelle.

MusiqueModifier

Le thème original de la série écrit par Alexander Courage fut remplacé par un nouveau thème écrit par Yvette Blais et Jeff Michael (pseudonyme pour Ray Ellis, un compositeur en interne pour la société Filmation.) La raison de ce changement ne fut jamais explicitée.

Diffusion et réceptionModifier

Comme tous les dessins animés de la même époque, les 22 épisodes de la série furent détachées en deux brèves saisons. Le réalisateur des 16 premiers épisodes de la saison 1 fut Hal Sutherland. Bill Reed le remplaça à la réalisation des six épisodes de la saison 2. C'est la seule série de l'univers Star Trek à commencer directement par le générique au lieu d'avoir une courte séquence pré-générique.

En plus des épisodes, les personnages et les acteurs de la série accepteront de tourner une pub pour l'association écologique Keep America Beautiful. Dans la publicité, l'équipage de l' Enterprise se retrouve face à la "Ceinture de pollution rhombienne."[5] La pub sera diffusé le samedi matin durant la diffusion de la série.

Par la suite, tous les épisodes furent réadaptés sous forme de novélisation par Alan Dean Foster. La série compte dix volumes sous le titre de "Star Trek Logs".

En 1975, malgré son annulation, la série gagne l'Emmy Award de la meilleure série pour enfant[1].

DoublageModifier

Dans sa version française, la série fut doublée au Québec à la fin des années 1970 par la société (aujourd'hui disparue) Ciné-Sync de Montréal. Contrairement à la version originale, aucun des acteurs ayant participé au doublage de la série originale ne fut repris pour le doublage de la série d'animation.

Les textes furent adaptés par Michel Collet, qui avait également été l'auteur des textes de la série originale doublée chez Sonolab près de dix ans plus tôt. La terminologie utilisée lors du doublage de cette seconde série est donc la même que celle de la série originale, toutes deux ayant été doublées au Québec.

Une toute nouvelle terminologie sera mise au point pour les longs métrages suivants doublés en France. Certaines modifications ont toutefois eu lieu au moment de la diffusion de la série en Europe dans sa version française. Ainsi, dans la version livrée par Ciné-Synq, la narration d'ouverture « Espace... frontière de l'inconnu... » (lue par Yves Corbeil, qui prête sa voix à Scotty) est absente sauf pour le premier épisode. Lors de la diffusion en France, la narration fut ajoutée au début de chaque épisode mais lue par un comédien français qui n'a pas participé au doublage québécois de la série[réf. nécessaire]. De plus, les titres originaux, tels que traduits par Ciné-Synq, ont également été modifiés au profit de nouveaux titres pour l'ensemble des épisodes. Le doublage québécois est par contre demeuré intact et c'est celui-ci qui est inclus dans la sortie DVD récente en Europe. Il est toutefois à noter que la version française originale de l'épisode "Jihad", telle que réalisée par Ciné-Synq, a aujourd'hui disparue. Cet épisode a été l'objet d'un nouveau doublage réalisé en France pour la sortie européenne de la série en DVD.

Place de la série au sein de l'univers de Star TrekModifier

Débat sur la canonicité de l’œuvreModifier

En 1988, à la fin de la première saison de Star Trek : La Nouvelle Génération, la licence de toutes les fictions issues de l'univers de Star Trek fut renégociée. A cette occasion, Gene Roddenberry affirma que ce qu'il s'y passait ne faisait pas partie du canon de la série. Il fut alors interdit aux écrivains de romans, de comic-books et de jeux de rôles tirés de la série d'utiliser des concepts issues de la série animée[6].

Toutefois au fil du temps, certains éléments issues de la série animée furent admis au sein du canon de la série. En 1996, le livre de Timeline of Star Trek de Michael et Denise Okuda établi le nom de Robert April en tant que tout premier commandant de l'USS Enterprise et intègre les éléments de l'épisode Retour dans le passé.[7] En 2007, à l'occasion de la sortie de la série en DVD, David Gerrold[8] et D.C. Fontana reviendront en interview sur cette histoire de canonicité refusée, la trouvant absurde. Ils arguent du fait que la série a été supervisée par Gene Roddenberry, qu'on y trouve des scénaristes de la série originale et qu'elle ne contient pas d'éléments contradictoire. Selon Fontana, cela venait du fait que Roddenberry ne prenait pas les dessins animés au sérieux[9].

Le 27 juin 2007, le site officiel de Star Trek incorpora des informations issues de la série animée dans sa section bibliographique[10], clarifiant l'idée que la série animée fait bel et bien partie de la série[10]. David Gerrold et D.C. Fontana ont estimé que la série d'animation était essentiellement à considérer comme la quatrième saison de la série originale[11].

Éléments apportés par la série animéeModifier

  • L'épisode Le Commandeur Bem écrit par David Gerrold établit officiellement que le T. au milieu du nom de James T. Kirk est "Tibérius." Cela peut être rapproché du fait que le personnage principal de la première série de Gene Roddenberry The Lieutenant avait pour nom William Tiberius Rice. Gerrold, affirme quant à lui, s'être inspiré du personnage principal de I, Claudius[12].
  • La série animée met en scène deux autres membre de l'équipage de race extraterrestre : Arex, un alien à trois jambes et au long coup, et M'Ress, une femme-chat.
  • L'équipage utilise pour la première fois dans l'épisode Le Farceur un holodeck dont l'utilisation est similaire à celui introduit par la série Star Trek : La Nouvelle Génération treize ans plus tard.
  • L'épisode L’Appel de Lorelei montre pour la première fois une femme, Nyota Uhura, prenant les commandes d'un vaisseau de la Fédération.

Éléments de l'univers tirés de la série animéeModifier

  • La race des Edosiens, dont le lieutenant Arex fut partie, est cité dans l'épisode Flux brisé de la série Star Trek: Deep Space Nine
  • La cité Vulcaine d'où est originaire Spock, ShirKahr est référencé dans Star Trek: Deep Space Nine et Star Trek: Enterprise. Notamment l'épisode La Forge qui se déroule sur Vulcain. De plus, le fait que le jeune Spock soit maltraité dans le film Star Trek de 2009 est une référence directe à l'épisode Retour dans le passé
  • Dans l'épisode De retour au combat de la série Star Trek: Deep Space Nine Kor parle de son ancien vaisseau se nommant le Klothos issu de l'épisode Le Piège du temps.

DVD / Blu-rayModifier

  • La série est sortie le en coffret 4 DVD chez CBS. Le ratio est en 4/3 1.33:1 plein écran en français, allemand, italien et espagnol 2.0 mono et en anglais 5.1 avec sous-titres français, anglais, allemands, danois, espagnols, finlandais, néerlandais, italiens, norvégiens, suédois et anglais. En suppléments : commentaires audio ou écrits sur certains épisodes ; documentaire "L'histoire de la série" ; Making of "Vers la frontière de l'infini" ; documentaire "La connexion Star Trek" [13].
  • La série est sortie le en coffret 3 Blu-ray chez CBS avec les mêmes caractéristiques techniques et les mêmes bonus avec un son Master DTS HD et une image haute définition en 1080p au ratio 1.33:1 16/9 natif [14].

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) 'Star Trek: TAS – Awards sur l’Internet Movie Database
  2. Les titres alternatifs sont ceux de Ciné-Synq.
  3. D. C. Fontana, Introduction to Star Trek: The Classic Episodes, Volume 1,
  4. George Takei, To the Stars: The Autobiography of George Takei, Pocket Books
  5. (en) [vidéo] Lost PSA: Star Trek TAS for Keep America Beautiful! sur YouTube
  6. (en) Ayers, Jeff, Voyages of the Imagination: The Star Trek Fiction Companion, Pocket Books, (ISBN 1-4165-0349-8)
  7. (en) Michael Okuda, Okuda, Denise et Mirek, Debbie, Timeline of Star Trek, Pocket Books,
  8. « Star Trek: The Animated Series », startrekanimated.com
  9. « D.C. Fontana On TAS Canon (and Sybok) », TrekMovie.com
  10. a et b « Star Trek », startrek.com
  11. Silverman, D. S. (2015). "Always Bring Phasers to an 'Animated' Canon Fight: Star Trek's Animated Adventures on Saturday Mornings". In D. Brode & S. Brode (Eds.) Gene Roddenberry's "Star Trek": The Original Cast Adventures. Lanham, MD: Scarecrow. (ISBN 978-1-4422-4987-5)
  12. Silverman, D. S. (2015). Always bring phasers to an “animated” canon fight: Star Trek’s animated adventures on Saturday mornings. In D. Brode & S. Brode (Eds.) Gene Roddenberry’s Star Trek: The original cast adventures. Lanham, MD: Scarecrow. (ISBN 978-1-4422-4987-5)
  13. [1]
  14. [2]

Voir aussiModifier