Ouvrir le menu principal

Côte-Saint-Luc

ville du Québec, Canada

Côte-Saint-Luc
Drapeau de Côte-Saint-Luc
Côte-Saint-Luc
Bibliothèque Eleanor London de Côte-Saint-Luc
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Montréal
Subdivision régionale Agglomération de Montréal
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Mitchell Browstein
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Côte-Saint-Luçois, oise
Population 34 464 hab.[1] (2018)
Densité 5 061 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 28′ nord, 73° 40′ ouest
Superficie 681 ha = 6,81 km2
Divers
Langue(s) Anglais, français
Fuseau horaire Heure de l'Est (UTC-5 )
Indicatif +1 514, +1 418
Code géographique 66058
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Côte-Saint-Luc

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

Voir la carte administrative de Montréal
City locator 14.svg
Côte-Saint-Luc

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

Voir la carte topographique de Montréal
City locator 14.svg
Côte-Saint-Luc
Liens
Site web Site officiel

Côte-Saint-Luc est une ville de l'agglomération de Montréal au Québec (Canada), enclavée dans la ville de Montréal. Sa population est de 32 448 habitants (en 2016). Son nom provient de celui de l'officier français Luc de La Corne Saint-Luc et de l'évangéliste Luc.

Cette ville compte une grande communauté juive, avec cinq synagogues. On y retrouve aussi la paroisse St-Richard, sur le chemin Guelph.

Sommaire

ToponymieModifier

Le toponyme de Côte Saint-Luc apparaît sur les cartes dès la Nouvelle-France, vers 1660, peu après la fondation de Ville-Marie. Le territoire est défriché au début du XVIIIe siècle.

GéographieModifier

Municipalités limitrophesModifier

  Mont-Royal Montréal,
Hampstead
 
N
O    Côte-Saint-Luc    E
S
Montréal-Ouest

HistoireModifier

Côte-Saint-Luc est érigé en municipalité de village le par scission de Notre-Dame-de-Grâce. En 1914, elle se fait amputer de sa partie nord-est qui devient alors Hampstead. Le village se développe progressivement en recevant de nombreuses familles d'immigrants, dont des juifs allemands, des Écossais et des Britanniques. Il acquiert le statut de ville en 1958.

La municipalité s'accroît significativement dans les années 1960 alors que plusieurs promoteurs y érigent des tours d'appartements.

La ville est fusionnée à Montréal entre le et le , date de sa dé-fusion.

DémographieModifier

Évolution démographique
1911 1921 1931 1941 1951 1956 1961 1966 1971
3033774907761 0835 91413 26620 54624 380
1976 1981 1986 1991 1996 2001 2006 2011 2016
25 72127 53128 58229 95529 36529 43431 39532 32132 448

AdministrationModifier

Le maire de la ville est Mitchell Browstein depuis mars 2016. Il a remplacé Anthony Housefather après que celui-ci ait été élu à la chambre des communes du Canada[3].

Les conseillers municipaux actuels :

  • District 1 : Sam Goldbloom
  • District 2 : Mike Cohen
  • District 3 : Dida Berku
  • District 4 : Steven Erdelyi
  • District 5 : Allan J. Levine
  • District 6 : Glenn J. Nashen
  • District 7 : Sidney Benizri
  • District 8 : Ruth Kovac
Côte-Saint-Luc
Maires depuis 2005
Élection Maire Qualité Résultat
2005 Anthony Housefather Élu député libéral de Mont-Royal en 2015 Voir
2009 Voir
2013 Voir
2016 Mitchel Brownstein Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Notes et référencesModifier

  1. Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, « Décret de population 2018 », sur mamot.gouv.qc.ca, (consulté le 20 mai 2018)
  2. « Collections - BAnQ », sur collections.banq.qc.ca (consulté le 3 juin 2016)
  3. (en) René Bruemmer, « Housefather elected Liberal candidate in Mount Royal riding », The Gazette,‎ (lire en ligne)

AnnexesModifier

SourcesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier