Ouvrir le menu principal
Tour de France 1993
Généralités
Course
Étapes
21
Date
Distance
3 714 km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Partants
180Voir et modifier les données sur Wikidata
Vitesse moyenne
38,709 km/h
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Meilleur jeune
Meilleure équipe
Route of the 1993 Tour de France.png

Le Tour de France 1993 est la 80e édition de cette course cycliste par étapes. Il a lieu du 3 juillet au sur 20 étapes pour 3 714 km.

Sommaire

GénéralitésModifier

  • Le départ du Tour a lieu au Puy du Fou ; l'arrivée finale se juge aux Champs-Élysées.
  • Troisième succès consécutif pour l'Espagnol Miguel Indurain qui signe un second doublé Tour d'Italie-Tour de France. Indurain assomme ses adversaires dès le prologue…
  • Le Suisse Tony Rominger est roi de la montagne en gagnant, notamment, deux étapes consécutives dans les Alpes.
  • Le Polonais Zenon Jaskuła est le premier coureur « de l'Est » à prendre place sur le podium final du Tour.
  • Pas de Français dans les dix premiers du classement général. Le premier tricolore, Jean-Philippe Dojwa, pointe à la quinzième position à 30 min 24 s.
  • Benjamin du Tour, l'Américain Lance Armstrong (21 ans) signe une victoire d'étape à Verdun.
  • Moyenne du vainqueur : 38,709 km/h.

Déroulement de la courseModifier

Au départ du Tour 1993, Miguel Indurain, double tenant du titre, est le grand favori de l'épreuve. Parmi les outsiders potentiels, on cite les Italiens Gianni Bugno, champion du monde, et Claudio Chiappucci, le Néerlandais Erik Breukink et l'Américain Andrew Hampsten. Le Suisse Tony Rominger est aussi attendu après sa victoire sur le Tour d'Espagne.

Après une première semaine dominée par les sprinters, dont Mario Cipollini qui revêt le maillot jaune à l'issue du contre-la-montre par équipes, Miguel Indurain prend la tête du classement général dans la 9e étape, un long contre-la-montre individuel de 60 km. Bugno et Breukink limitent relativement bien les dégâts, tout comme Rominger qui cède près de trois minutes mais a eu le désavantage de courir sous un fort orage. Au moment d'aborder la montagne, Indurain possède donc une confortable avance sur ses rivaux.

La 10e étape, entre Villard-de-Lans et Serre Chevalier, apporte quelques enseignements. Dans le col du Télégraphe, Tony Rominger attaque et, si Indurain suit sans grand problème, Bugno, Breukink et Chiappucci passent à la trappe. À l'arrivée, Rominger s'impose devant Indurain et remonte à la cinquième place du classement général. Le lendemain, dans la grande étape des Alpes qui voit l'abandon de Laurent Fignon, le Suisse provoque une nouvelle fois la sélection et accroche une deuxième victoire d'étape consécutive, ainsi que le maillot à pois de meilleur grimpeur.

Les trois étapes pyrénéennes confirment la suprématie d'Indurain et de Rominger, mais marquent également la montée en puissance du Polonais Zenon Jaskuła qui s'impose à Saint-Lary-Soulan au terme de la 16e étape. Le lendemain, dans le col du Tourmalet, Indurain ne parvient pas à suivre l'attaque de Rominger et de Jaskuła, mais il revient sur eux dans la descente, aidé par le manque de collaboration entre les deux hommes. Finalement, l'Espagnol aura passé la montagne sans encombre.

Pourtant, l'ultime contre-la-montre voit la troisième victoire d'étape de Tony Rominger, décidément très fort. Sans le retard accumulé dans le contre-la-montre par équipes, le Suisse aurait été un adversaire redoutable pour Miguel Indurain. S'il ne peut pas espérer passer Indurain, Rominger en profite néanmoins pour prendre la deuxième place du classement général, devant la surprise polonaise Jaskuła, et se pose en prétendant pour 1994.

Les étapesModifier

Étape Date Villes étapes km Type Vainqueur d'étape Leader du classement général
Prologue 3 juillet Puy du Fou 6,8     Miguel Indurain (ESP)   Miguel Indurain (ESP)
1re étape 4 juillet Luçon - Les Sables-d'Olonne 215   Mario Cipollini (ITA)   Miguel Indurain (ESP)
2e étape 5 juillet Les Sables-d'Olonne - Vannes 203,5   Wilfried Nelissen (BEL)   Wilfried Nelissen (BEL)
3e étape 6 juillet Vannes - Dinard 189,5   Djamolidine Abdoujaparov (UZB)   Wilfried Nelissen (BEL)
4e étape 7 juillet Dinard - Avranches 81     GB-MG Maglificio (ITA)   Mario Cipollini (ITA)
5e étape 8 juillet Avranches - Évreux 225,5   Jesper Skibby (DEN)   Wilfried Nelissen (BEL)
6e étape 9 juillet Évreux - Amiens 158   Johan Bruyneel (BEL)   Mario Cipollini (ITA)
7e étape 10 juillet Péronne - Châlons-sur-Marne 199   Bjarne Riis (DEN)   Johan Museeuw (BEL)
8e étape 11 juillet Châlons-sur-Marne - Verdun 184,5   Lance Armstrong (USA)   Johan Museeuw (BEL)
9e étape 12 juillet Lac de Madine 59     Miguel Indurain (ESP)   Miguel Indurain (ESP)
10e étape 14 juillet Villard-de-Lans - Serre Chevalier 203     Tony Rominger (SUI)   Miguel Indurain (ESP)
11e étape 15 juillet Serre Chevalier - Isola 2000 180     Tony Rominger (SUI)   Miguel Indurain (ESP)
12e étape 16 juillet Isola 2000 - Marseille 286,5   Fabio Roscioli (ITA)   Miguel Indurain (ESP)
13e étape 17 juillet Marseille - Montpellier 181,5   Olaf Ludwig (GER)   Miguel Indurain (ESP)
14e étape 18 juillet Montpellier - Perpignan 223   Pascal Lino (FRA)   Miguel Indurain (ESP)
15e étape 19 juillet Perpignan - Andorre-Pal 231,5     Oliverio Rincón (COL)   Miguel Indurain (ESP)
16e étape 21 juillet Andorre - Saint-Lary-Soulan 224,5     Zenon Jaskuła (POL)   Miguel Indurain (ESP)
17e étape 22 juillet Tarbes - Pau 190     Claudio Chiappucci (ITA)   Miguel Indurain (ESP)
18e étape 23 juillet Orthez - Bordeaux 174,5   Djamolidine Abdoujaparov (UZB)   Miguel Indurain (ESP)
19e étape 24 juillet Brétigny-sur-Orge - Montlhéry 48     Tony Rominger (SUI)   Miguel Indurain (ESP)
20e étape 25 juillet Viry-Châtillon - Paris 196,5   Djamolidine Abdoujaparov (UZB)   Miguel Indurain (ESP)

Évolution des classementsModifier

Étape Maillot jaune
 
Maillot vert
 
Maillot à pois
 
Maillot blanc
 
Par équipe
 
Prologue Miguel Indurain Miguel Indurain François Simon Alex Zülle ONCE
1re étape Mario Cipollini
2e étape Wilfried Nelissen Wilfried Nelissen Wilfried Nelissen
3e étape Laurent Desbiens
4e étape Mario Cipollini
5e étape Wilfried Nelissen Davide Cassani
6e étape Mario Cipollini
7e étape Johan Museeuw Mario Cipollini Bjarne Riis Motorola
8e étape Davide Cassani
9e étape Miguel Indurain Alex Zülle ONCE
10e étape
11e étape Djamolidine Abdoujaparov Tony Rominger Oliverio Rincon Ariostea
12e étape Carrera
13e étape
14e étape
15e étape
16e étape Antonio Martin
17e étape
18e étape
19e étape
20e étape
Vainqueur Miguel Indurain Djamolidine Abdoujaparov Tony Rominger Antonio Martin Carrera

ClassementsModifier

Classement généralModifier

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Miguel Indurain   Espagne Banesto en 95 h 57 min 09 s
2 Tony Rominger   Suisse CLAS-Cajastur + 4 min 59 s
3 Zenon Jaskuła   Pologne GB-MG Maglificio 5 min 48 s
4 Álvaro Mejía   Colombie Motorola 7 min 29 s
5 Bjarne Riis   Danemark Ariostea 16 min 26 s
6 Claudio Chiappucci   Italie Carrera-Tassoni 17 min 18 s
7 Johan Bruyneel   Belgique ONCE 18 min 04 s
8 Andrew Hampsten   États-Unis Motorola 20 min 14 s
9 Pedro Delgado   Espagne Banesto 23 min 57 s
10 Vladimir Poulnikov   Ukraine Carrera-Tassoni 25 min 29 s

Classements annexesModifier

Classement par pointsModifier

Classement par points (1–10)[1]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Djamolidine Abdoujaparov   Ouzbékistan Lampre-Polti 298
2 Johan Museeuw   Belgique GB-MG 157
3 Maximilian Sciandri   Royaume-Uni Motorola 153
4 François Simon   France Castorama 149
5 Christophe Capelle   France Gan 147
6 Frédéric Moncassin   France Wordperfect 145
7 Miguel Indurain   Espagne Banesto 136
8 Bjarne Riis   Danemark Ariostea 133
9 Tony Rominger   Suisse Clas-Cajastur 126
10 Stefano Colagè   Italie ZG Mobili 120

Prix de la montagneModifier

Classement du Prix du meilleur grimpeur (1–10)[1]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Tony Rominger   Suisse Clas-Cajastur 449
2 Claudio Chiappucci   Italie Carrera 301
3 Oliverio Rincón   Colombie Amaya Seguros 286
4 Miguel Indurain   Espagne Banesto 239
5 Richard Virenque   France Festina 191
6 Alvaro Mejia   Colombie Motorola 187
7 Davide Cassani   Italie Ariostea 155
8 Zenon Jaskuła   Pologne GB-MG 153
9 Leonardo Sierra   Venezuela ZG Mobili 136
10 Bjarne Riis   Danemark Ariostea 113

Classement par équipesModifier

Classement par équipes[1]
Rang Équipe Temps
1 Carrera Jeans-Tassoni 288 h 09 min 53 s
2 Ariostea + 47 min 40 s
3 Clas-Cajastur + 48 min 49 s
4 Festina + 1 h 08 min 42 s
5 Banesto + 1 h 08 min 57 s
6 GB-MG Maglificio + 1 h 13 min 59 s
7 Motorola + 1 h 27 min 22 s
8 ZG Mobili-Sidi + 1 h 35 min 03 s
9 Amaya Seguros + 1 h 48 min 48 s
10 ONCE + 1 h 51 min 12 s

Classement des jeunesModifier

Classement des jeunes
Rang Coureur Pays Équipe Temps
1 Antonio Martin   Espagne Amaya Seguros 96 h 27 min
2 Oliverio Rincón   Colombie Amaya Seguros + 3 min 28 s
3 Richard Virenque   France Festina + 8 min 21 s
4 Fernando Escartín   Espagne Clas-Cajastur + 23 min 18 s
5 Bo Hamburger   Danemark TVM-Bison + 23 min 51 s
6 Leonardo Sierra   Venezuela ZG Mobili + 31 min 44 s
7 Dimitri Zhdanov   Russie Novemail-Laser + 45 min 26 s
8 Alex Zülle   Suisse ONCE + 49 min 07 s
9 Laurent Brochard   France Castorama + 50 min 26 s
10 Eddy Bouwmans   Pays-Bas Novemail-Laser + 53 min 21 s

Classement de la combativitéModifier

Classement de la combativité
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Massimo Ghirotto   Italie ZG Mobili 34
2 Bjarne Riis   Danemark Ariostea 25
3 Jacky Durand   France Castorama 23

Liste des coureursModifier

Banesto 
Carrera-Tassoni 
Gatorade-Mega Drive 
Motorola 
Festina-Lotus 
ONCE 
ZG Mobili 
Telekom-Eddy Merckx 
GB-MG Maglificio 
GAN 
TVM-Bison Kit 
Novemail-Histor 
Castorama 
CLAS-Cajastur 
Wordperfect 
Amaya Seguros 
Ariostea 
Lotto 
Lampre-Polti 
Chazal-Vetta-MBK 

NP : non-partant ; A : abandon en cours d'étape ; HD : hors délai.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Classements », sur humanite.fr, (consulté le 11 juillet 2013)

Liens externesModifier