François Simon (cyclisme)

coureur cycliste
François Simon
Image dans Infobox.
François Simon lors du Tour de France 1993
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (53 ans)
TroyesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipes amateurs
Équipes professionnelles
1991-1995Castorama
1996-1998Gan
1999Crédit agricole
2000-2002Bonjour
Principales victoires
1 étape dans les grands tours
Tour d'Italie 1992

François Simon, né le à Troyes, est un ancien coureur cycliste français, professionnel de 1991 à 2002. Il a été champion de France de cyclisme sur route en 1999.

BiographieModifier

Repères biographiquesModifier

Issu d'une famille nombreuse, François Simon est le frère de Régis, Pascal et de Jérôme, tous trois coureurs cyclistes professionnels[1].

Débuts chez Castorama (1991-95)Modifier

François Simon remporte en 1992 la 14e étape du Tour d'Italie. En 1995, il commence sa saison par l'Étoile de Bessèges, qu'il termine sur le podium, derrière Sergueï Outschakov et Andreï Tchmil[2].

Chez Gan/Crédit Agricole (1996-1999)Modifier

En 1996, il remporte la 2e étape du critérium du Dauphiné libéré. L'année suivante, il termine cette épreuve à la 6e place du classement général.

Champion de France sur route (1999)Modifier

Le 27 juin 1999, François Simon remporte l'épreuve en ligne du championnat de France de cyclisme sur route à Charade dans le Puy-de-Dôme[3].

Fin de carrière chez Bonjour (2000-2002)Modifier

Saison 2000Modifier

Il signe pour la saison 2000 dans la nouvelle équipe française Bonjour-Toupargel. Il prend part en début d'année notamment à Paris-Nice. Après un prologue et un bon début de semaine qui lui permettent de pointer en 5e position au terme de la 4e étape, il remporte au sprint au sein d'un groupe de 40 coureurs la 5e étape dont la ligne d'arrivée est tracée à Villeneuve-Loubet, devançant notamment l'Italien Alessandro Petacchi (Fassa Bortolo) et le Belge Andreï Tchmil (Lotto-Adecco). Sa victoire lui permet de remonter en seconde position du classement général, à seulement six secondes du leader, son compatriote Laurent Brochard (Jean Delatour). Il prend aussi à cette occasion le maillot rose de leader du classement par points. Il rétrograde cependant à la 4e place du classement général après le contre-la-montre sur les pentes du Col d'Èze remporté par le futur vainqueur de l'épreuve, l'Allemand Andreas Klöden (Deutsche Telekom).

Sixième du Tour de France (2001)Modifier

François Simon s'illustre notamment sur le Tour de France 2001 : après avoir pris part à une échappée arrivée à Pontarlier avec plus de 35 minutes d'avance sur le peloton lors de la 8e étape[4], il endosse le maillot jaune à l'Alpe d'Huez au soir de la 10e étape, dix-huit ans après l'abandon de son frère Pascal. François le conserve pendant trois jours, jusque dans les Pyrénées, et il termine à la 6e place du classement général, premier coureur français de cette Grande Boucle.

PalmarèsModifier

Palmarès amateurModifier

Palmarès professionnelModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

10 participations

  • 1993 : 57e du classement général
  • 1994 : 43e du classement général
  • 1995 : 59e du classement général
  • 1996 : 86e du classement général
  • 1997 : 32e du classement général
  • 1998 : 57e du classement général
  • 1999 : 30e du classement général
  • 2000 : 58e du classement général
  • 2001 : 6e du classement général,   maillot jaune pendant trois jours
  • 2002 : hors-délai (12e étape)

Tour d'ItalieModifier

2 participations

  • 1992 : 61e du classement général, vainqueur de la 14e étape
  • 1995 : 95e du classement général

Tour d'EspagneModifier

1 participation

Notes et référencesModifier

  1. Laurent Chasteaux, « La belle histoire de François Simon », sur leparisien.fr, (consulté le )
  2. (en) « Etoile de Besseges », sur cyclingnews.com,
  3. « Cyclisme. Virenque termine 4e du championnat de France. A Charade, mon premier s'appelle François Simon. », sur Libération,
  4. « Que sont-ils devenus ? François Simon », sur Vélo 101, (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :