Sergueï Outschakov

coureur cycliste ukrainien

Serguei Outschakov (né le à Arkhangelsk) est un coureur cycliste ukrainien. Soviétique, il fait ses débuts internationaux dans l'équipe de l'URSS, avec laquelle il participe en 1989 au Tour de l'Avenir[1]. Il devient professionnel en 1993 et le reste jusqu'en 2002. Il a remporté 14 victoires et a remporté des étapes sur les trois grands tours.

Sergueï Outschakov
Sergueï OUTSCHAKOV.jpg
Sergueï Outschakov lors d'une édition du Critérium de Lèves
Informations
Nom court
Сергей УшаковVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Nationalité
Équipes professionnelles
1993Lampre
1994-1997Polti
1998-1999TVM
2000Alessio
2001Alexia Alluminio
2002CCC-Polsat
Principales victoires
5 étapes de grands tours
Tour de France (1 étape)
Tour d'Espagne (2 étapes)
Tour d'Italie (2 étapes)

BiographieModifier

Serguei Outschakov passe professionnel en 1993 dans l'équipe Lampre, avec laquelle il remporte une étape du Tour d'Espagne dès sa première saison professionnelle. En 1994, il rejoint l'équipe Polti.

Après une saison 1994 sans victoire, il commence sa saison 1995 à l'Étoile de Bessèges. Il y remporte deux étapes et le classement général[2]. La même année, il remporte une étape du Tour d'Italie.

Vainqueur sur le Tour de France 1995 lors de l'étape Mende - Revel devant Lance Armstrong, il s'impose à nouveau sur le Tour 1997 à Perpignan devant Laurent Desbiens, mais est déclassé au profit de celui-ci pour avoir dévié de sa trajectoire durant son sprint[3].

Au cours de sa carrière, il remporte encore une étape du Tour d'Espagne en 1999. Il prend sa retraite à l'issue de la saison 2002.

PalmarèsModifier

Palmarès amateurModifier

Palmarès professionnelModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

6 participations

Tour d'ItalieModifier

5 participations

Tour d'EspagneModifier

5 participations

Notes et référencesModifier

  1. En 1989, avec cette équipe il participe au Tour des Régions italiennes. Il le termine à la 7e place.
  2. (en) « Etoile de Besseges », sur cyclingnews.com,
  3. « Tout Desbiens qui finit bien », L'Humanité, 17 juillet 1997.

Liens externesModifier