Ouvrir le menu principal

Sam Mendes

réalisateur britannique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mendes.
Sam Mendes
Description de cette image, également commentée ci-après
Sam Mendes en 2013.
Nom de naissance Samuel Alexander Mendes
Surnom Sam Mendes
Naissance (54 ans)
Reading, Berkshire (Angleterre, Royaume-Uni)
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession Réalisateur, metteur en scène, producteur, producteur délégué
Films notables American Beauty
Les Sentiers de la perdition
Skyfall

Samuel Alexander Mendes, dit Sam Mendes [sæm ˈmɛndɛs][1], est un réalisateur et producteur de cinéma britannique, né le à Reading (Berkshire).

BiographieModifier

Samuel Alexander Mendes[2] est le fils d'un trinidadien du nom de Mendes[3] d'origine portugaise et d'une britannique de confession juive[4] Valerie Helene Mendes (Barnett), ses parents divorcent alors qu'il a 5 ans[5]. Après ses études secondaire à la Magdalen College School d'Oxford[6], il s'inscrit à l'Université de Cambridge. À Cambridge il fait partie de la troupe théâtrale de l'université, la Marlowe Society(en) avant de rejoindre le Chichester Festival Theatre, puis la Royal Shakespeare Company où il dirige Troïlus et Cressida avec Ralph Fiennes, et Richard III. Il devient ensuite, en 1992, le directeur artistique de la Donmar Warehouse de Londres où il met en scène La Ménagerie de verre de Tennessee Williams et une adaptation scénique de la comédie musicale Cabaret. Il dirige enfin La Chambre bleue avec Nicole Kidman[7].

Après cette carrière remarquée au théâtre, il passe derrière la caméra et rencontre dès son premier film un succès international avec American Beauty en 1999, pour lequel il reçoit de nombreuses récompenses dont l'Oscar et le Golden Globe du meilleur réalisateur.

En 2006, Sam Mendes met en scène la comédie musicale Cabaret en Europe.

Sam Mendes dirige pour la première fois son épouse dans son quatrième film, Les Noces rebelles (2008), où Kate Winslet retrouve pour l'occasion ses partenaires de Titanic : Leonardo DiCaprio (meilleur ami de Kate) et Kathy Bates. En 2009, il réalise Away We Go, un film plus « indépendant » que ses précédentes réalisations.

En 2010, Sam Mendes se voit confier la réalisation du 23e volet des aventures de James Bond[8], Skyfall. Après un arrêt de la production en raison des problèmes financiers de la Metro-Goldwyn-Mayer qui finance le film, le projet est confirmé et le film sort en 2012. C'est un énorme succès mondial, aussi bien auprès du public, que de la critique. Sam Mendes est alors envisagé pour le film suivant. D'abord hésitant, il annonce finalement qu'il ne rempilera pas, préférant se concentrer sur ses projets théâtraux[9]. En juillet 2013, il est pourtant confirmé comme réalisateur de 007 Spectre[10], qui sort en France le 10 novembre 2015.

En septembre 2016 il préside le jury international du 73e Festival de Venise[11]. La comédienne anglaise Gemma Arterton en fait notamment partie. Elle et Mendes ont participé à des films James Bond.

Vie privéeModifier

Il a une relation avec l'actrice Rachel Weisz entre 1999 et 2001, future femme de l'acteur Daniel Craig, qu'il dirige en tant que James Bond.

Il est marié avec l'actrice britannique Kate Winslet de 2003 à 2010. Leur fils, Joe, naît le 22 décembre 2003. En 2010, le divorce entre Kate Winslet et le réalisateur Sam Mendes est prononcé et engagé à l'amiable en discrétion[12].

Il entame ensuite une relation avec Rebecca Hall.

FilmographieModifier

RéalisateurModifier

Producteur ou producteur déléguéModifier

ThéâtreModifier

DistinctionsModifier

Source [17]:

Récompenses
Nominations

BibliographieModifier

  • The Sam Mendes Handbook - Everything You Need to Know about Sam Mendes, par Emily Smith, éd. Tebbo, 2013,
  • Sam Mendes at the Donmar: Stepping into Freedom, par Matt Wolf, éd. Limelight Editions, 2004

Articles et interviewsModifier

  • A Magnificent Road to Ruin in ‘The Lehman Trilogy’, par Ben Brantley pour le New York Times, 2019[16],
  • How Sam became The Man, par Gaby Wood pour The Guardian, 2008[13],
  • The Blue Room, par Charles Isherwood pour le magazine Variety, 1998[14],
  • Nicole Kidman in the West End – 'she is not just a star: she delivers the goods', par Michael Billington pour The Guardian, 1998[7].

Box-officeModifier

Source : Box Office Mojo[18]

Film Budget   Monde
American Beauty 15 000 000 $ 356 296 601 $
Les Sentiers de la perdition 80 000 000 $ 181 001 478 $
Jarhead : La Fin de l'innocence 72 000 000 $ 96 889 998 $
Les Noces rebelles 35 000 000 $ 75 226 021 $
Away We Go 17 000 000 $ 14 899 417 $
Skyfall 200 000 000 $ 1 108 561 013 $
SPECTRE 250 000 000 $ 880 674 175 $
Total 669 000 000 $ 2 713 548 703 $

Notes et référencesModifier

  1. Prononciation en anglais britannique retranscrite selon la norme API.
  2. (en) « Sam Mendes | Biography, Plays, Movies, & Facts », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 23 avril 2019)
  3. « Valerie Helene Mendes », sur geni_family_tree (consulté le 23 avril 2019)
  4. a et b (en-GB) « Mendes, Sam – Hyphenated Cultures » (consulté le 23 avril 2019)
  5. (en) « Sam Mendes », sur Rotten Tomatoes (consulté le 23 avril 2019)
  6. (en-US) « Sam Mendes », sur Articlebio (consulté le 23 avril 2019)
  7. a et b (en-GB) Michael Billington, « Nicole Kidman in the West End – 'she is not just a star: she delivers the goods' », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 23 avril 2019)
  8. Cinema.ch - Article du 6 janvier 2010. Voir également : [1] sur latimes.com.
  9. Sam Mendes ne réalisera pas le prochain James Bond ! - AlloCiné, 6 mars 2013.
  10. a et b « James Bond "Spectre" : Christoph Waltz, Léa Seydoux et Monica Bellucci dans ce 24ème opus », AlloCiné, (consulté le 4 décembre 2014).
  11. a et b (en-GB) Deutsche Welle (www.dw.com), « From Reading to Venice: the stellar career of director Sam Mendes | DW | 31.08.2016 », sur DW.COM (consulté le 23 avril 2019)
  12. (en) « Kate Winslet and Sam Mendes Split », PEOPLE.com,‎ (lire en ligne, consulté le 29 mars 2018)
  13. a et b (en-GB) Gaby Wood, « How Sam Mendes became The Man », The Observer,‎ (ISSN 0029-7712, lire en ligne, consulté le 23 avril 2019)
  14. a et b (en) Charles Isherwood et Charles Isherwood, « The Blue Room », sur Variety, (consulté le 23 avril 2019)
  15. (en-US) « 'The Lehman Trilogy' Theater Review: Sam Mendes Directs a Family's Financial Undoing », sur TheWrap, (consulté le 23 avril 2019)
  16. a et b (en-US) Ben Brantley, « Review: A Magnificent Road to Ruin in ‘The Lehman Trilogy’ », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 23 avril 2019)
  17. (en) Récompenses et nominations - Internet Movie Database
  18. « Sam Mendes Movie Box Office Results », sur www.boxofficemojo.com (consulté le 23 avril 2019)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier