Lycée Racine

(Redirigé depuis Lycée Racine (Paris))

Lycée Jean Racine
Image illustrative de l’article Lycée Racine
Généralités
Création 1886
Pays Drapeau de la France France
Académie Paris
Coordonnées 48° 52′ 35″ nord, 2° 19′ 22″ est
Adresse 20 rue du Rocher (site principal, Rocher)
38 rue de Naples (second site, Naples)
75008 Paris
Site internet ac-paris.fr
Cadre éducatif
Type Établissement public local d'enseignement (EPLE)
Proviseur C.A. Perier
Matricule 0750664 P
Population scolaire ~ 1 200 élèves
Enseignants ~ 120 enseignants
Formation Lycée général et technologique (S, ES, L et STMG)
BTS Assistant de manager

BTS Banque Conseiller Clientèle.

Nbre d'options 9
Options SES, PFEG, MPS, patrimoine (arts), littérature et société, LV3, théâtre, musique, danse
Langues étudiées anglais, allemand, espagnol, chinois, italien
LIE : chinois, japonais, portugais et turc
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Point carte.svg

Le lycée Racine est un établissement scolaire public du quartier de l'Europe situé dans le 8e arrondissement de Paris. Il comprend un lycée ainsi qu'un cursus de BTS assistant de manager et BTS banque conseiller clientèle. Il porte le nom de Jean Racine, dramaturge et historiographe du roi.

Le site principal est desservi par les stations de métro Saint-Lazare, Saint-Augustin ou Europe. Le site secondaire (Naples) est desservi par les stations Villiers, Europe ou Miromesnil.

HistoriqueModifier

 
Porche d'entrée.

Le lycée Racine a été construit par l'architecte Paul Gout et a ouvert en 1886. Il est le deuxième lycée de jeunes filles à ouvrir dans Paris, après le lycée Fénelon.

L'établissement porte le nom de Jean Racine, dramaturge français du XVIIe siècle.

OrganisationModifier

Le lycée est réparti sur deux sites : le site principal se situant au 20 rue du Rocher (Rocher) et le second site situé au 38 rue de Naples (Naples). L’acquisition du deuxième site a permis d'augmenter la capacité d'accueil d'élèves au lycée et de recevoir des classes de BTS trilingue et bilingue.

Depuis les cours de sport ont lieu dans le gymnase de Naples ou dans des établissements extérieurs. D'ailleurs, on peut toujours remarquer le reste d'installation sportives à Rocher : paniers de baskets, peintures au sol...

Chaque site dispose de sa propre vie scolaire, de sa propre cantine et de son propre C.D.I. Les classes sont réparties dans les deux sites, sauf pour la filière scientifique (S) et les classes mi-temps (double cursus musique ou danse) qui sont à Rocher pour des raisons pratiques.

ClassesModifier

Le lycée Racine comporte des classes à horaires mi-temps destinés aux élèves suivant un enseignement artistique de haut niveau dans des conservatoires nationaux, régionaux, etc. Il a son propre orchestre et sa propre chorale.

Cet enseignement leur donne la liberté de disposer du temps nécessaire à leur pratique artistique et leur permet ainsi de préparer en parallèle un baccalauréat littéraire ou scientifique.

Le lycée compte (année scolaire 2016/2017) :

Classe/Série G&T S ES L STMG BTS
Seconde 10
Première 5 2 3 2
Terminal 5 3 4 2
Supérieur (BTS 1&2) 4

L'effectif s'élève à environ 1 200 élèves et 120 professeurs.

Classement du lycéeModifier

En 2016, le lycée se classe 68e sur 112 au niveau départemental en termes de qualité d'enseignement, et 652e au niveau national[1]. Le classement s'établit sur trois critères : le taux de réussite au bac, la proportion d'élèves de première qui obtient le baccalauréat en ayant fait les deux dernières années de leur scolarité dans l'établissement, et la valeur ajoutée (calculée à partir de l'origine sociale des élèves, de leur âge et de leurs résultats au diplôme national du brevet)[2].

98 % de réussite en 2018. 75 % de mentions.

Personnalités liées au lycéeModifier

Actuels ou anciens professeursModifier

Anciens élèvesModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Classement département et national du lycée », sur L'Express, (consulté le 20 mai 2015)
  2. « Méthodologie du classement 2015 des lycées français », sur L'Express, (consulté le 20 mai 2015)
  3. Armelle Héliot, « Jeanne Balibar, l'aristocratique », Le Figaro, encart « Le Figaro et vous », samedi 8 / dimanche 9 juillet 2017, page 38.
  4. Eugénie Bastié, « Françoise Héritier, anthropologue et militante féministe », Le Figaro, jeudi 16 novembre 2017, page 37.

Lien externeModifier