Villiers (métro de Paris)

station du métro de Paris
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Villiers.

Villiers
Les quais de la ligne 3.
Les quais de la ligne 3.
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 8e, 17e
Coordonnées
géographiques
48° 52′ 52″ nord, 2° 18′ 54″ est
Géolocalisation sur la carte : 8e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 8e arrondissement de Paris)
Villiers
Géolocalisation sur la carte : 17e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 17e arrondissement de Paris)
Villiers
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Villiers
Caractéristiques
Voies 4
Quais 4
Zone 1
Transit annuel 6 309 746 (2013)
Historique
Mise en service (2)
(3)
Nom inaugural Avenue de Villiers
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 0603
Ligne(s) (2)(3)
Correspondances
Bus RATP (BUS) RATP 20 30 93
Noctilien (N) N16 NOCTILIEN.png N52 NOCTILIEN.png
(2)
(3)

Villiers est une station des lignes 2 et 3 du métro de Paris, située à la limite des 8e et 17e arrondissements de Paris.

SituationModifier

La station est implantée sous la place Prosper-Goubaux, au début de l'avenue de Villiers. Les quais des deux lignes sont accolés parallèlement et approximativement orientés est-ouest, selon l'axe du boulevard de Courcelles.

HistoireModifier

La station ouvre le sous le nom d'Avenue de Villiers, soit quelques mois après la mise en service du tronçon entre Étoile et Anvers de la ligne 2 Nord (qui deviendra plus simplement la ligne 2 le . Jusqu'alors, les rames la traversaient sans y marquer l'arrêt.

 
Un des accès de la station.

Elle doit sa dénomination — ultérieurement simplifiée en Villiers — à sa proximité avec l'avenue de Villiers, dont le nom fait référence à l'ancien village de Villiers-la-Garenne. Le nom de cet ancien hameau, localisé sur l'emplacement de l'actuelle place de la Libération à Levallois-Perret, est une déformation de « Villare »[1].

Le projet initial prévoyait un tronc commun entre les lignes 2 et 3 entre Étoile et Villiers. À cette fin, la station de la future ligne 3 est construite en même temps que celle de la ligne 2, les deux stations étant alors parallèles et situées au même niveau. Mais le principe des troncs communs ayant été abandonné, il est finalement envisagé d'étendre la ligne 3 jusqu'à Porte de Champerret. Ce nouveau projet impose d'abaisser le niveau de la future station d'1,6 m afin d'amorcer le passage des voies en dessous de celles de la ligne 2. Cela explique la voûte exceptionnellement haute des quais de la ligne 3 et l'écart inhabituel de hauteur entre les deux lignes.

Le , la station de la ligne 3 ouvre à son tour et en constitue le terminus occidental (depuis Père Lachaise) ; le retournement se fait grâce à une boucle située sous le parc Monceau. Elle devient une station de passage le lorsque la ligne est prolongée à Péreire.

Le peintre Édouard Vuillard réalise en 1916 une esquisse de cette station[2].

Depuis les années 1950 et jusqu'en 2008, les piédroits des deux points d'arrêt sont revêtus d'un carrossage métallique avec montants horizontaux bleus et cadres publicitaires dorés éclairés. Cet aménagement était par la suite complété de sièges « coque » caractéristiques du style « Motte », de couleur bleue.

Dans le cadre du programme « Renouveau du métro » de la RATP, les couloirs de la station ont été rénovés le 27 mai 2005, puis ce fut au tour des quais en 2009[3], entraînant la dépose de leur carrossage.

En 2011, 6 193 182 voyageurs sont entrés à cette station[4]. Elle a vu entrer 6 309 746 voyageurs en 2013, ce qui la place à la 53e position des stations de métro pour sa fréquentation[5].

Services aux voyageursModifier

AccèsModifier

La station dispose de trois accès :

  • Accès 1 : avenue de Villiers : un escalier fixe agrémenté d'un mât avec un « M » jaune inscrit dans un cercle, débouchant au droit du no 2 du boulevard de Courcelles, à l'angle avec l'avenue de Villiers ;
  • Accès 2 : boulevard des Batignolles : un escalier mécanique montant permettant uniquement la sortie, se trouvant face au no 5 du boulevard de Courcelles ;
  • Accès 3 : boulevard de Courcelles - parc de Monceau : un escalier fixe orné d'un édicule Guimard inscrit au titre des monuments historiques par l'arrêté du 29 mai 1978[6], se situant au droit des nos 25 et 27 de ce même boulevard.

QuaisModifier

Les quais des deux lignes sont de configuration standard : au nombre de deux par point d'arrêt, ils sont séparés par les voies du métro situées au centre et la voûte est elliptique. La station de la ligne 3 possède cependant une hauteur sous plafond largement supérieure à la normale (voir ci-dessus) et des piédroits verticaux en conséquence. La décoration est du style utilisé pour la majorité des stations du métro dans les deux cas : les bandeaux d'éclairage sont blancs et arrondis dans le style « Gaudin » du renouveau du métro des années 2000, et les carreaux en céramique blancs biseautés recouvrent les piédroits, les tympans, la voûte et les débouchés des couloirs. Les cadres publicitaires sont en céramique blanche et le nom de la station est inscrit en police de caractères Parisine sur plaques émaillées. Les sièges sont de style « Akiko » de couleur bleue sur la ligne 2 et cyan sur la ligne 3.

IntermodalitéModifier

La station est desservie par la ligne 30 du réseau de bus RATP et, à 200 mètres environ à l'arrêt Malesherbes - Courcelles situé boulevard Malesherbes, par les lignes 20 et 93 du même réseau.

La nuit, elle est desservie par les lignes N16 et N52 du réseau Noctilien.

À proximitéModifier

Galerie de photographiesModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier