Ouvrir le menu principal

Jean-François Zygel

compositeur et improvisateur français
Jean-François Zygel
Description de cette image, également commentée ci-après
Jean-François Zygel au piano à la Philharmonie Luxembourg.

Naissance (59 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale pianiste,
improvisateur,
compositeur,
professeur
Style Musique tonale
Lieux d'activité Paris

Œuvres principales

Malaga
La Ville
Niggun

Jean-François Zygel, né le 23 novembre 1960 à Paris, est pianiste improvisateur, compositeur et professeur d'improvisation au piano au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. Il est également reconnu pour son travail d'initiation à la musique classique à la télévision et à la radio.

BiographieModifier

FormationModifier

Les parents de Jean-François Zygel ne sont pas musiciens. Sa mère écoute de la chanson (Colette Magny, Brel, Barbara, Léo Ferréetc.) alors que son père préfère la musique classique (Mozart, Bach, Beethoven, Schubertetc.)[1].

Il entre au Conservatoire de Paris en 1975, il y remportera dix premiers prix[2]. En 1982, il remporte le premier prix du Concours international d'improvisation au piano de la ville de Lyon. Il est nommé professeur d'orchestration au CNSM de Lyon puis professeur d'écriture et d'improvisation au CNSM de Paris.

Compositeur et musicienModifier

La musique de Zygel est nourrie de la cantillation synagogale. Deux de ses arrière-grands-pères étaient des hazzanim en Pologne[3].

En 1985, il entre comme pianiste à l'Orchestre philharmonique de Radio France[2].

Passionné par le cinéma muet, Jean-François Zygel compose une musique originale pour le Nana de Jean Renoir (commande du musée du Louvre)[Quand ?].

À l'occasion du centenaire de la naissance de la musique de film, il signe l’accompagnement au piano du chef-d’œuvre de Marcel L'Herbier, L'Argent.

En 2011, il collabore avec l'orchestre national d'Île-de-France pour La Femme sur la lune de Fritz Lang (Cité de la musique). En 2013, c'est la création par l'orchestre de l'Opéra de Rouen d'une nouvelle partition écrite pour La Belle Nivernaise de Jean Epstein (commande de la Cité de la musique et du Festival Normandie Impressionniste).

En 2011, il publie son deuxième album d'improvisation, Double Messieurs (Naïve), en duo avec Antoine Hervé, qui constitue un véritable « carnet de voyage » des concerts donnés pendant la saison 2009-2010. La même année, il lance Les Concerts de l'Improbable au Théâtre du Châtelet. Il dispute de nombreuses battles avec d'autres improvisateurs comme Chilly Gonzales, Didier Lockwood, Bruno Fontaine, Andy Emler, Yaron Hermanetc.

En 2012, il est invité à se produire à Toronto en compagnie d’Uri Caine et de Lang Lang pour un concert d’hommage à Glenn Gould à l’occasion des trente ans de sa mort.

En 2017 parait l'album L'Alchimiste, sur lequel il improvise sur les voix isolées de chansons célèbres : Y'a d'la joie de Charles Trenet, La Fille d'avril de Laurent Voulzy, Ne me quitte pas de Jacques Brel[4]… Mêlant Schumann à Renaud[5], il est parfois accompagné d'autres musiciens tels que Médéric Collignon, Joël Grare ou Paul Meyer[1].

DistinctionsModifier

Émissions et spectaclesModifier

La Leçon de MusiqueModifier

De 1996 à 2007, Jean-François Zygel donne des leçons de musique en public à la mairie du 20e arrondissement à Paris.

Devant le succès grandissant, certaines ont été filmées par Stéphan Aubé (Mozart et Schubert) et Marie-Christine Gambart (Chopin, Fauré, Bartók, Debussy, Chostakovitch, Mendelssohn, Franck, Ravel et Mozart) puis éditées sous format DVD par Naïve Records et récompensées aux Victoires de la musique classique 2006.

De 2007 à 2011, ses leçons de musique s'installent au Théâtre du Châtelet. Cette fois, Jean-François Zygel consacre les compositeurs suivants : Schubert, Mendelssohn, Haydn, Chopin, Brahms, Fauré, Debussy, Messiaen ainsi qu'une leçon spéciale pour la Fête de la musique.

Les Leçons d'opéraModifier

Spectacles donnés au Théâtre du Châtelet.

Les Clefs de l'OrchestreModifier

Dans la lignée des Young People’s Concerts de Leonard Bernstein, Jean-François Zygel, avec la complicité de l'Orchestre Philharmonique de Radio France, explique les grandes œuvres du répertoire symphonique à un public de tous âges.

Certains de ces concerts pédagogiques ont fait l'objet d'une diffusion télévisuelle ainsi que d'une édition DVD chez Naïve Records. Les œuvres filmées sont le Boléro de Ravel, la Symphonie nº 103 de Joseph Haydn, la Symphonie nº 6 de Beethoven, la Symphonie nº 9 de Dvořák, le Concerto pour orchestre de Bartók, la Symphonie fantastique de Berlioz, L'Apprenti sorcier de Dukas, La Danse macabre de Saint-Saëns, L'Oiseau de feu de Stravinskyetc. Les réalisateurs sont Stéphan Aubé, Philippe Béziat, Frédéric Leclair et François-René Martin.

Les Nuits de l'improvisationModifier

Au Théâtre du Châtelet, Jean-François Zygel organise depuis 2009 des nuits de l'improvisation, spectacle annuel où solistes et les groupes de musiciens (fixes ou déambulant) investissent tout le théâtre.

Les Concerts de l'improbableModifier

Organisés au Théâtre du Châtelet depuis 2011, les spectacles des deux premières saisons (2011-2012 et 2012-2013) sont organisés autour d'un compositeur, différent à chaque fois.

Les concerts sont précédés par une heure de musique à tous les étages dans un théâtre redécoré pour l'occasion : musiciens ambulants, instruments rares, trios, quatuors, quintettes. Après le concert, un after mêle jazz, baroque, classique dans les différents salons du théâtre.

La Boîte à MusiqueModifier

Article détaillé : La Boîte à Musique.

Jean-François Zygel anime tous les étés depuis 2006 une émission hebdomadaire sur France 2. Au cours de celle-ci, un thème ou un compositeur classique est revisité, en public et en compagnie de plusieurs personnalités françaises, souvent issues du monde de la politique ou de l'art, notamment de la chanson.

La formule initiale est de 90 minutes, le jeudi soir vers 22 h 30, chaque émission étant consacrée lors de la première saison à un compositeur. En 2007, la formule de l'émission évolue légèrement et la durée passe à 110 minutes. Chaque émission est consacrée à un thème (et non plus à un compositeur) : l'opéra, les claviers, la nature, la musique de chambre, la danse. Une nouvelle Boîte à Musique consacrée à Noël est diffusée pour les fêtes de fin d'année, le 21 décembre 2007. L'émission reprend pour huit rendez-vous au cours de l'été 2008. Les thèmes abordés sont : musique et cinéma, la musique française (on y voit Xavier Darcos improvisant au piano), les modernes, les classiques, les romantiques, la sensualité, pochette surprise, l'improvisation.

L'émission reçoit le « Laurier de l'émission culturelle musicale » remis par le Club Audiovisuel de Paris en mai 2009.

L'émission est reconduite au cours des étés 2009, 2010 et 2011, le jeudi en deuxième partie de soirée. Elle est reconduite depuis 2012 le vendredi en deuxième partie de soirée.

Sur l'antenne de France MusiqueModifier

Jean-François Zygel est également présent de 2004 à 2010 sur l'antenne de France Musique dans ses Leçons de musique évoquées plus haut et les concerts Les Clefs de l'orchestre. Entre 2006 et 2009, il anime l'émission Le Cabaret Classique le dimanche de 18 h à 19 h (une émission qu'il a coprésentée, pour la dernière saison, avec Antoine Hervé). En 2009-2010, Le Blog de Jean-François Zygel (le samedi de 17 h 30 à 18 h) clôt sa collaboration avec France Musique.

Sur l'antenne de France InterModifier

À la rentrée 2015, France Inter lui confie une émission hebdomadaire intitulée La Preuve par Z[9], tous les samedis à 19h20. Le compositeur y évoque et explique avec gaîté et enthousiasme les grands compositeurs, longs extraits de concerts à l'appui. Depuis la rentrée 2016, l'émission est programmée sur France Inter tous les samedis de 12h à 13h.

Sur l'antenne de France TélévisionsModifier

Le 31 août 2017, Jean-François Zygel présente Zygel Académie à 23 h sur France 2, une émission où des célébrités découvrent la musique classique[10]. Elle réunit 601 000 téléspectateurs, soit 7,3 % du public[11].

DiscographieModifier

DVDModifier

Édités chez Naïve Classic.

La Leçon de MusiqueModifier

  • Bartók (réalisation Marie-Christine Gambart)
  • Chopin (réalisation Marie-Christine Gambart)
  • Chostakovitch (réalisation Marie-Christine Gambart)
  • Debussy (réalisation Marie-Christine Gambart)
  • Fauré (réalisation Marie-Christine Gambart)
  • Franck (réalisation Marie-Christine Gambart)
  • Mendelssohn (réalisation Marie-Christine Gambart)
  • Mozart (réalisation Stéphan Aubé)
  • Schubert (réalisation Stéphan Aubé)
  • Ravel (réalisation Marie-Christine Gambart)

Les Clefs de l'OrchestreModifier

La musique classique expliquée aux enfantsModifier

(réalisation Frédéric Leclair)

La Boîte à MusiqueModifier

  • La Boîte à Musique (2007, épisodes de la saison 2007 de l'émission)
  • La Boîte à Musique 2 (2008, épisodes de la saison 2008 de l'émission)
  • La Boîte à Musique 3 (2010, deux épisodes de la saison 2009 de l'émission et trois épisodes de la saison 2010)
  • La Boîte à Musique 4 (2011, épisodes de la saison 2011 de l'émission)

Une première édition de La Boîte à Musique 3 est parue en 2009 avec une jaquette différente. Elle contenait tous les épisodes de la saison 2009 de l'émission, mais a été retirée de la vente en raison de problèmes de droits concernant un des artistes invités sur une des émissions.

CDModifier

  • 1994 : Art Music Settings of Arabic Texts (édité chez Koch Schwann) : piano
  • 1997 : Around the World With Tsippi Fleischer (édité chez Vienna Modern Master) : piano sur Ballad of Expected Death in Cairo
  • 1998 : Chants juifs (édité chez naïve classic), par Sonia Wieder-Atherton et Daria Hovora : composition de trois morceaux (Nigun, Psalmodie et Chemah)
  • 2008 : Improvisations (édité chez naïve classic)
  • 2011 : Double Messieurs, avec Antoine Hervé (édité chez naïve classic)

Œuvres musicalesModifier

Voir[12].

  • Niggun
  • Malaga
  • La Ville

PublicationsModifier

  • Quand du stérile hiver a resplendi l'ennui… Conditions d'existence du langage musical, in Le Débat, no 82, novembre-décembre 1994, p. 31-34.

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Pascal Alquier, « Jean-François Zygel : «Toulouse est mon second port d'attache» », sur ladepeche.fr, (consulté le 11 juin 2019).
  2. a et b Thierry Hilleriteau, « JeanJean-François Zygel, Du côté de la rue Martel », sur lefigaro.fr, (consulté le 11 juin 2019).
  3. Voir, Jean-François Zygel En Concert Au CCLJ! Complet!
  4. « L'Alchimiste », sur qobuz.com (consulté le 11 juin 2019).
  5. Séverine Garnier, « « L’alchimiste », le projet fou de Jean-François Zygel », sur classiquemaispashasbeen.fr, (consulté le 11 juin 2019).
  6. Décret du 5 avril 2015 portant promotion et nomination
  7. « Nomination dans l'ordre des Arts et des Lettres janvier 2014 », sur culturecommunication.gouv.fr, (consulté le 3 septembre 2017).
  8. Décret du 15 mai 2006 portant promotion et nomination (lire en ligne)
  9. La Preuve par Z
  10. Kevin Boucher, « France 2 : Jean-François Zygel lance la "Zygel Académie" ce soir à 23h » sur PureMédias, 31 août 2017
  11. Audiences : La "Zygel Académie" de Jean-François Zygel démarre bien sur France 2 sur PureMédias, 1er septembre 2017
  12. Site du portail de la musique contemporaine

Liens externesModifier