Judd Trump

joueur de snooker anglais

Judd Trump est un joueur de snooker anglais né le à Bristol[3]. Dans sa carrière, il a remporté 23 tournois classés (comptant pour le classement mondial) et dix autres tournois (dont le Masters 2019[4]). Parmi ses dix autres victoires, quatre sont des victoires sur des tournois classés mineurs. Il a aussi été no 1 mondial à plusieurs reprises.

Judd Trump
Image illustrative de l’article Judd Trump
Judd Trump au championnat du monde 2015
Fiche d'identité
Nom complet Judd Trump
Surnom « The Ace in the Pack »
Nationalité Anglaise
Date de naissance (32 ans)
Lieu de naissance Bristol, Angleterre
Professionnel Depuis 2005
Meilleur classement 1er (novembre 2012 et août 2019)
Gains 6 140 554 £[1]
Break le plus élevé 147 (6 fois)[2]
Centuries 855
Victoires en tournois (par catégorie)
Classés 23
Classés mineurs 4
Non classés 7
Victoires en tournois (triple couronne)
Championnat du monde 1 (2019)
Championnat du Royaume-Uni 1 (2011)
Masters 1 (2019)
Dernière mise à jour : 18 juin 2022

En 2011, il atteint la finale du championnat du monde pour la première fois de sa carrière, il y est battu par John Higgins 18-15[5]. Au cours du tournoi, Trump est impressionnant et élimine le champion du monde de 2010, Neil Robertson[6], ainsi que Martin Gould, Graeme Dott[7] et Ding Junhui[8] en demi-finale. En 2019, il atteint de nouveau la finale du championnat du monde, en éliminant à la suite Thepchaiya Un-Nooh, Ding Junhui, Stephen Maguire et Gary Wilson[9]. En finale, il prend sa revanche sur Higgins qu'il bat 18-9[10].

En 2019-2020, Trump remporte un total de six tournois classés (championnat international 2019, Open mondial 2019, Open d'Irlande du Nord 2019, Masters d'Allemagne 2020, championnat des joueurs 2020 et Open de Gibraltar 2020), une première dans l'histoire du snooker[11]. Pendant cette même saison, il devient seulement le deuxième joueur à compiler plus de 100 centuries en une seule saison[12].

En mai 2022, il dispute une troisième finale de championnat du monde et s'incline cette fois face à Ronnie O'Sullivan, après un parcours beaucoup plus décousu qu'en 2011 et 2019.

Il totalise aussi six break maximum[13]. Trump est surnommé « Mr. Haircut 100 », « The Ace in the Pack »[14], « Danny the Boy »[15], « Judd Triumph »[15] et « Juddernaut »[16] en raison de son style de jeu.

Trump est nommé membre de l'ordre de l'Empire britannique (MBE) en 2022, pour les services rendus au snooker et à la charité[17].

CarrièreModifier

Premières années (2005-2010)Modifier

Professionnel depuis 2005, Trump est le plus jeune joueur de l'histoire du snooker à avoir réalisé un 147 en compétition, à l'âge de 14 ans[18]. Après des succès considérables dans les épreuves de jeunes, Trump devient en 2007 le troisième plus jeune joueur à participer au tableau final des championnats du monde de snooker derrière Stephen Hendry et Ronnie O'Sullivan. Il joue contre Shaun Murphy au premier tour et s'incline 10-6, après avoir mené 6-5.

Il réalise sa première demi-finale au Grand Prix en 2008. Après avoir bénéficié du retrait de Graeme Dott au premier tour, il bat Joe Perry 5-2 en 16e de finale, puis Ronnie O'Sullivan 5-4 en quart de finale. Il est battu à son tour par John Higgins, 6-4[19]. Cette année-là, Trump gagne le tournoi de qualification au Masters, son premier titre chez les professionnels, ce qui lui offre une apparition dans ce prestigieux tournoi, où il est le seul qualifié à participer. Mais il est défait par Mark Allen au premier tour.

L'année suivante en 2009, il remporte la Ligue du championnat et se qualifie pour la Première ligue qui se déroule plus tard dans l'année. Trump remporte quatre des six matchs qu'il dispute, dont une victoire de prestige aux dépens de Ronnie O'Sullivan (4-2), et termine deuxième au classement du tournoi. Il échoue ensuite en demi-finale, battu 5-1 par O'Sullivan.

En août 2010, il crée la surprise en s'imposant au classique Paul Hunter[20]. Trump termine l'année 2010 à la 30e place, sa première apparition dans le top 32 mondial.

Premiers titres classés, vice-champion du monde et no 1 mondial (2011-2014)Modifier

L'année 2011 voit les premiers succès de Trump au niveau professionnel. Vainqueur de l'Open de Chine, où il bat en finale Mark Selby[21] et franchit la barre des cent centuries dans une carrière[22], finaliste du championnat du monde de snooker 2011, battu par John Higgins[23], et vainqueur de son premier tournoi majeur (championnat du Royaume-Uni) contre Mark Allen[21]. Il s'impose ainsi comme un joueur de premier ordre dans sa discipline. Sur le circuit européen, il remporte aussi deux nouveaux tournois[24],[25].

 
Judd Trump à la table lors du classique Paul Hunter 2012.

En septembre 2012, Trump atteint la finale du Masters de Shanghai et s'incline une nouvelle fois contre Higgins (10-9)[26]. Le au championnat international de Chengdu (Chine), il bat Peter Ebdon 9-1 en demi-finale ce qui lui permet de se hisser à la première place mondiale à seulement 23 ans[27], puis remporte ensuite le tournoi en battant en finale l'Australien Neil Robertson 10-8[28]. Quelques jours après, il remporte l'Open de Bulgarie face à John Higgins. En fin de saison 2012-2013, Trump arrive au championnat du monde en grande forme et se dit bien préparé. Pour la deuxième année consécutive, il bat Dominic Dale au premier tour. Au second tour, il mène le Hong Kongais Marco Fu 8-7, puis remporte cinq frames d'affilée pour triompher 13-7. Trump affronte Shaun Murphy en quart de finale. Mené 8-3, Trump égalise le score à 8-8 à la fin de la deuxième session et remporte la frames décisive au bout de 53 minutes[29],[30]. Il joue ensuite contre Ronnie O'Sullivan en demi-finale. Trump manque de nombreuses occasions durant la partie et s'incline sèchement 17-11[31]. Il déclare après la rencontre qu'il a réalisé sa moins bonne prestation du tournoi.

Aux Masters d'Allemagne en janvier 2014, il accède à la finale en ne perdant que quatre frames en chemin, où il est opposé à Ding Junhui. Trump termine la première session à égalité 4-4 mais perd cinq des six frames disputées lors de la suivante : il est battu par 9 frames à 5[32]. Trump remporte le quatrième titre de classement de sa carrière, son premier depuis 20 mois, lors de l'Open d'Australie 2014. Il bat le favori du public, l'Australien Neil Robertson 9 frames à 5 en finale[33]. Plus tard en novembre, il progresse jusqu'en finale du champion des champions. Trump est d'abord distancé par Ronnie O'Sullivan qui mène par 8 à 3 mais rattrape ensuite son retard en gagnant quatre frames d'affilée, en partie grâce à deux centuries. Toutefois, O'Sullivan remporte la rencontre 10-7. Trump et O'Sullivan se retrouvent également en finale du championnat du Royaume-Uni à York. O'Sullivan devance Trump et mène 9-4, au terme d'un début de partie décousue. Mais Trump réagit et remporte la 14e frame avec un century, puis les trois suivantes, là encore avec des breaks importants. À 9-8, alors qu'il accuse un retard de 59 points, Trump nettoie la table et remporte la manche pour prolonger le match dans une manche décisive inattendue, remportée par O'Sullivan[34], qui déclare à la fin du match que ce match est le plus éprouvant de sa carrière.

Régularité au plus haut niveau (2015-2018)Modifier

 
Judd Trump et Ronnie O'Sullivan, photographiés avec le trophée du Masters d'Europe en 2016, avant de disputer la finale de l'événement.

L'année suivante au Grand Prix mondial, il joue contre Ronnie O'Sullivan en finale pour la troisième fois de la saison 2014-2015. O'Sullivan mène d'abord par 7 à 4, puis Trump remporte les six frames suivantes, et le match (10-7)[35]. En quart de finale du championnat du monde, opposé à Ding Junhui, il réalise une prestation convaincante puisqu'il il écrase 13-4 le joueur chinois, avec quatre centuries à la clé. En demi-finale, le scénario est très différent face à Stuart Bingham puisque Bingham prend l'avantage et mène 16-14. Malgré deux centuries dans les manches suivantes pour revenir à 16-16, Trump perd la manche décisive en raison d'une erreur de replacement alors qu'il construisait un break[36]. Fin 2015, il échoue en finale des Masters de Shanghai face au qualifié Kyren Wilson, au terme d'une frame décisive (10-9), comme en 2012 face à Higgins.

Lors de la saison suivante, Trump dispute cinq finales classées. Il en perd trois, à l'Open d'Angleterre 2016, battu par Liang Wenbo[37], à l'Open de Gibraltar 2017, battu par Shaun Murphy[38] et à l'Open du pays de Galles 2017, battu par Stuart Bingham[39], et en gagne deux, aux Masters d'Europe face à Ronnie O'Sullivan en manche décisive[40] et au championnat des joueurs face au Hong Kongais Marco Fu[41]. En mars 2016, Trump triomphe au championnat de la ligue (tournoi sur invitation) pour la troisième fois de sa carrière[42]. Le , il remporte pour la première fois de sa carrière le même tournoi deux années consécutives (le Masters d'Europe) en battant Stuart Bingham 9-7[43].

Pendant la saison 2017-2018, il perd une troisième finale aux Masters de Shanghai, il est lourdement battu par Ronnie O'Sullivan 10 frames à 3[44]. En janvier 2018, Trump atteint la troisième demi-finale de sa carrière au Masters et échoue, comme en 2012 et 2016, puisqu'il est battu par son compatriote Kyren Wilson[45]. Au championnat du monde, il rencontre pour la première fois John Higgins au Crucible depuis leur finale en 2011. Trump y est encore battu, cette fois dans une manche décisive[46].

Champion du monde et du Masters et domination du snooker mondial (2018-2021)Modifier

La saison 2018-2019 voit Trump monter en puissance. Vainqueur de l'Open d'Irlande du Nord en début de saison face à Ronnie O'Sullivan[47], il remporte pour la première fois le prestigieux Masters, toujours face à O'Sullivan qu'il domine 10 frames à 4[48]. Quelques semaines plus tard, il remporte un nouveau tournoi classé au Grand Prix mondial, cette fois-ci en battant Ali Carter en finale, 10 à 6[49]. Le , Trump s'adjuge pour la première fois de sa carrière le titre de champion du monde et devient le onzième joueur à compléter une triple couronne, c'est-à-dire remporter le Championnat du monde, le Championnat du Royaume-Uni et le Masters. En finale, il prend sa revanche sur John Higgins qui l'avait battu huit ans plus tôt en finale[10]. Steve Davis, lui-même ancien champion du monde décrira cette performance comme « l'ascension d'un grand joueur de snooker ».

 
John Higgins, adversaire de Judd Trump lors de la finale du championnat du monde 2019.

En août 2019, Trump participe au championnat international, sa première apparition depuis son titre de champion du monde. Il gagne le tournoi en écrasant Shaun Murphy 10 manches à 3 en finale et récupère la place de no 1 mondial, devant Ronnie O'Sullivan[50]. Au début de la saison, Trump remporte également l'Open mondial. Il bat aisément Thepchaiya Un-Nooh en finale (10-5). En novembre, il gagne son troisième tournoi classé de la saison, l'Open d'Irlande du Nord. En finale, il se défait de Ronnie O'Sullivan avec le même score que l'édition précédente (9-7)[51]. Malgré un échec aux qualifications du Masters d'Europe le mois suivant, Trump écarte Neil Robertson 9 manches à 6 en finale du Masters d'Allemagne, au terme d'une prestation solide, pour décrocher son quatrième titre classé de la saison[52]. Le 1er mars 2020, il s'impose en finale du championnat des joueurs face à Yan Bingtao (10-4) et enregistre sa cinquième victoire cette saison[53]. Deux semaines plus tard, Trump devient le premier joueur de l'histoire à avoir remporté six tournois classés durant une seule saison après avoir battu Kyren Wilson en finale de l'Open de Gibraltar, dans la manche décisive, devant un public réduit[54]. Cependant, il arrive au championnat du monde avec une confiance réduite à cause du manque de compétitions lié au coronavirus. Après des victoires délicates contre Tom Ford (10-8)[55] et Yan Bingtao (13-11)[56], il n'échappe pas à la terrible malédiction du Crucible et s'incline par 13 manches à 9 contre Kyren Wilson[57]. Il termine tout de même la saison à la première position du classement international, pour la première fois. Lors de son match du premier tour contre Tom Ford, il fait son 100e century break de la saison : il devient alorsle deuxième joueur après Neil Robertson à réaliser cet exploit[58].

La saison 2020-2021 de Judd Trump est encore une fois exceptionnelle. Il ajoute cinq titres classés à son palmarès (Open d'Irlande du Nord[59], Open d'Angleterre[60], Grand Prix mondial[61], Masters d'Allemagne[62] et Open de Gibraltar[63]), et franchit donc la barre symbolique des vingt titres classés en carrière. Son titre en Irlande du Nord est son troisième consécutif dans ce tournoi, chose qui n'était plus arrivée depuis les trois victoires consécutives de Stephen Hendry au championnat du Royaume-Uni (1994 à 1996)[64]. Il triomphe également en Allemagne et à Gibraltar pour la deuxième année de suite. De plus, il gagne trois de ces finales face au même adversaire, son ami Jack Lisowski. Trump compte également deux finales perdues, au championnat de la ligue et au championnat du Royaume-Uni[65],[66]. Toutefois, il est déçu de sa performance au championnat du monde, où il est défait en quart de finale contre Shaun Murphy. Cet échec personnel ne l'empêche pas de terminer la saison à la première place mondiale.

Nouvelle finale au championnat du monde (2022)Modifier

Après un début de saison 2021-2022 délicat où Trump perd la place de numéro un mondial, il s'adjuge un premier succès au tournoi champion des champions, battant sur sa route Ryan Day (6-0), Kyren Wilson (6-0) et John Higgins (10-4)[67],[68]. Sa première finale classée de la saison intervient à l'Open du pays de Galles, mais il s'incline devant Joe Perry (9-5)[69]. Il enchaine dès la semaine suivante avec une nouvelle finale, lors du premier Masters de Turquie[70]. Cette fois-ci, il la remporte en se débarrassant aisément de Matthew Selt (10-4)[71], signant au passage son sixième break de 147 points en compétition[72]. Trump atteint sa troisième finale au championnat du monde en mai 2022, s'inclinant face à Ronnie O'Sullivan (18-13)[73]. Cette performance lui permet de retrouver la 2e place mondiale en fin de saison[74].

 
Trump en 2014.

RecordsModifier

Malgré son âge, Judd Trump a inscrit son empreinte dans l'histoire du snooker et ce depuis tout jeune. En inscrivant un break maximal de 147 points à l'âge de quatorze ans, Trump devient le plus jeune joueur de l'histoire à inscrire une telle performance[75].

Pendant sa carrière professionnelle, il a également signé des records. Lors de la saison 2019-2020, il devient le tout premier joueur à remporter six tournois de classement en une seule saison[76], s’adjugeant le titre au championnat international, à l'Open mondial, à l'Open d'Irlande du Nord, au Masters d'Allemagne, au championnat des joueurs et enfin à l'Open de Gibraltar. Il co-détient avec John Higgins le record du nombre de centuries inscrits en finale du championnat du monde, lors de l'édition 2019. Au cours de la finale, Trump inscrit sept centuries, contre un total de quatre pour son adversaire[77]. Il signe par la même occasion un record personnel ; celui du joueur ayant inscrit le plus de centuries au cours d'une finale au mondial (à égalité avec Ding Junhui)[78].

Lors de la saison 2019-2020, il devient le deuxième joueur après Neil Robertson à réaliser 100 century breaks en une seule saison[79]. Trump termine la saison avec 102 centuries, soit un de moins que le record de Robertson (103)[80].

 
La technique de Judd Trump (image prise à Berlin, lors du Masters d'Allemagne 2013).

Technique et style de jeuModifier

Trump est droitier au quotidien mais tient sa queue de snooker avec sa main gauche. D'ailleurs, il lui arrive de jouer certains coups avec sa main droite, notamment afin d'éviter d'utiliser les reposoirs. L'Anglais possède une technique unique, qu'aucun autre joueur du circuit professionnel ne possède. En effet, lors de la préparation du coup, le limage, Trump vise la bille blanche de côté. Au moment d'impacter la bille blanche, il effectue un mouvement furtif avec son corps, ce qui lui permet de frapper la bille blanche au centre, et donc d'avoir une trajectoire de bille droite.

Judd Trump est un joueur au style de jeu rapide. C'est aussi un joueur au style de jeu offensif et spectaculaire. En effet, Trump prend parfois beaucoup de risque et tente d'empocher des billes qui semblent inatteignables. Souvent, lorsque son adversaire est hors-score, Trump empoche les dernières billes en réalisant des replacements spectaculaires, en plusieurs bandes et en imprimant des effets remarquables à la bille blanche. Par ailleurs, ses prises de risque lui ont souvent été reprochées. D'ailleurs, pour bon nombre d'observateurs, Trump aurait remporté la finale du championnat du monde de snooker 2011 s'il n'avait pas développé un jeu imprudent. Par la suite, l'Anglais a amélioré son jeu de défense au point de devenir un joueur très complet.

PalmarèsModifier

Légende Catégorie Titres Finales
Tournois classés 23 13
Tournois classés mineurs 4 4
Tournois non classés 7 4
Tournois en équipes 0 1
Tournois pro-am 5 3
Tournois amateurs 1 0
Gras Tournois de la triple couronne[81]
 
Judd Trump après son succès au championnat du Royaume-Uni en 2011.

TitresModifier

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
2002-2003 Tournoi pro-am Pontins (printemps)   Prestatyn   Mike Hallett 4-2
2004 Open d'Angleterre amateur   Angleterre   Craig Steadman 8-7
2006 Tournoi pro-am Pontins (épreuve 2 pro-am)   Prestatyn   Ryan Day 4-1
2006 Tournoi pro-am Pontins (épreuve 3 pro-am)   Prestatyn   Michael Holt 4-1
2008-2009 Épreuve qualificative au Masters   Sheffield   Mark Joyce 6-1 Tableau
2009 Tournoi pro-am Pontins (épreuve 3 pro-am) (2)   Prestatyn   Peter Lines 5-2
2008-2009 Championnat de la ligue   Stock   Mark Selby 3-2 Tableau
2010-2011 Open d'Autriche   Wels   Neil Robertson 6-4
2010-2011 Classique Paul Hunter   Fürth   Anthony Hamilton 4-3 Tableau
2010-2011 Open de Chine   Pékin   Mark Selby 10-8 Tableau
2011-2012 Épreuve 1 de Gloucester   Gloucester   Ding Junhui 4-0 Tableau
2011-2012 Open d'Anvers   Anvers   Ronnie O'Sullivan 4-3 Tableau
2011-2012 Championnat du Royaume-Uni   York   Mark Allen 10-8 Tableau
2012-2013 Championnat international   Chengdu   Neil Robertson 10-8 Tableau
2012-2013 Open de Bulgarie   Sofia   John Higgins 4-0 Tableau
2013-2014 Championnat de la ligue (2)   Stock   Martin Gould 3-1 Tableau
2014-2015 Open d'Australie   Bendigo   Neil Robertson 9-5 Tableau
2014-2015 Grand Prix mondial   Llandudno   Ronnie O'Sullivan 10-7 Tableau
2015-2016 Championnat de la ligue   Stock   Ronnie O'Sullivan 3-2 Tableau
2015-2016 Open de Chine (2)   Pékin   Ricky Walden 10-4 Tableau
2016-2017 Masters d'Europe   Bucarest   Ronnie O'Sullivan 9-8 Tableau
2016-2017 Championnat des joueurs   Llandudno   Marco Fu 10-8 Tableau
2017-2018 Masters d'Europe (2)   Lommel   Stuart Bingham 9-7 Tableau
2018-2019 Open d'Irlande du Nord   Belfast   Ronnie O'Sullivan 9-7 Tableau
2018-2019 Masters   Londres   Ronnie O'Sullivan 10-4 Tableau
2018-2019 Grand Prix mondial (2)   Cheltenham   Ali Carter 10-6 Tableau
2018-2019 Championnat du monde   Sheffield   John Higgins 18-9 Tableau
2019-2020 Championnat international   Daqing   Shaun Murphy 10-3 Tableau
2019-2020 Open mondial   Yushan   Thepchaiya Un-Nooh 10-5 Tableau
2019-2020 Open d'Irlande du Nord (2)   Belfast   Ronnie O'Sullivan 9-7 Tableau
2019-2020 Masters d'Allemagne   Berlin   Neil Robertson 9-6 Tableau
2019-2020 Championnat des joueurs (2)   Southport   Yan Bingtao 10-4 Tableau
2019-2020 Open de Gibraltar   Gibraltar   Kyren Wilson 4-3 Tableau
2020-2021 Open d'Angleterre   Milton Keynes   Neil Robertson 9-8 Tableau
2020-2021 Open d'Irlande du Nord (3)   Milton Keynes   Ronnie O'Sullivan 9-7 Tableau
2020-2021 Grand Prix mondial (3)   Milton Keynes   Jack Lisowski 10-7 Tableau
2020-2021 Masters d'Allemagne (2)   Milton Keynes   Jack Lisowski 9-2 Tableau
2020-2021 Open de Gibraltar (2)   Milton Keynes   Jack Lisowski 4-0 Tableau
2021-2022 Champion des champions   Bolton   John Higgins 10-4 Tableau
2021-2022 Masters de Turquie   Antalya   Matthew Selt 10-4 Tableau
 
Judd Trump, jouant de la main droite.

Finales perduesModifier

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
2007 Tournoi pro-am Pontins (épreuve 6 pro-am)   Prestatyn   Dave Harold 3-4
2008 Tournoi pro-am Pontins (épreuve 1 pro-am)   Prestatyn   Stuart Bingham 1-4
2008 Tournoi pro-am Pontins (épreuve 3 pro-am)   Prestatyn   Peter Lines 3-4
2010-2011 Championnat du monde   Sheffield   John Higgins 15-18 Tableau
2011-2012 Trophée international Alex Higgins   Killarney   Neil Robertson 1-4 Tableau
2011-2012 Championnat de la ligue   Stock   Ding Junhui 1-3 Tableau
2012-2013 Masters de Shanghai   Shanghai   John Higgins 9-10 Tableau
2012-2013 Première ligue   Grimsby   Stuart Bingham 2-7
2012-2013 Coupe Kay Suzanne   Gloucester   John Higgins 2-4 Tableau
2013-2014 Masters d'Allemagne   Berlin   Ding Junhui 5-9 Tableau
2013-2014 Coupe Kay Suzanne (2)   Gloucester   Mark Allen 1-4 Tableau
2014-2015 Classique Paul Hunter   Fürth   Mark Allen 2-4 Tableau
2014-2015 Champion des champions   Coventry   Ronnie O'Sullivan 7-10 Tableau
2014-2015 Championnat du Royaume-Uni   York   Ronnie O'Sullivan 9-10 Tableau
2015-2016 Masters de Shanghai (2)   Shanghai   Kyren Wilson 9-10 Tableau
2016-2017 Open d'Angleterre   Manchester   Liang Wenbo 6-9 Tableau
2016-2017 Open du pays de Galles   Cardiff   Stuart Bingham 8-9 Tableau
2016-2017 Open de Gibraltar   Gibraltar   Shaun Murphy 2-4 Tableau
2017-2018 Coupe du monde   Wuxi   Chine 3-4 Tableau
2017-2018 Masters de Shanghai (3)   Shanghai   Ronnie O'Sullivan 3-10 Tableau
2019-2020 Champion des champions (2)   Coventry   Neil Robertson 9-10 Tableau
2020-2021 Championnat de la ligue (2)   Milton Keynes   Kyren Wilson 1-3 Tableau
2020-2021 Championnat du Royaume-Uni (2)   Milton Keynes   Neil Robertson 9-10 Tableau
2021-2022 Open du pays de Galles (2)   Newport   Joe Perry 5-9 Tableau
2021-2022 Championnat du monde (2)   Sheffield   Ronnie O'Sullivan 13-18 Tableau

RéférencesModifier

  1. (en) « Career Total Statistics For Judd Trump - Professional Results », sur cuetracker.net (consulté le )
  2. (en) « Official 147s », sur World Snooker (consulté le )
  3. « http://www.global-snooker.com/Judd-Trump.asp »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  4. (en-GB) « Judd Trump beats Ronnie O'Sullivan to win Masters final 10-4 at Alexandra Palace », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. (en-GB) « World Snooker: Higgins beats Trump to win fourth title », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. (en-GB) « World Snooker 2011: Champion Robertson felled by Trump », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. (en-GB) « World Snooker: Judd Trump to face Ding Junhui in semis », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. « Trump reaches final after Crucible classic - Yahoo! Eurosport », sur web.archive.org, (consulté le )
  9. (en-GB) « World Snooker Championship 2019: Judd Trump to meet John Higgins in final », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. a et b (en) Jeremy Wilson, « Judd Trump wins World Championship with victory over John Higgins in highest-quality final ever seen », The Telegraph,‎ (ISSN 0307-1235, lire en ligne, consulté le )
  11. (en-GB) « Gibraltar Open: Judd Trump wins sixth ranking title of season », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. (en) « Judd Trump beats Tom Ford 10-8 to start his world-title defence », sur Sky Sports (consulté le )
  13. (en-US) « Official 147s », sur World Snooker (consulté le )
  14. « WebCite query result », sur www.webcitation.org (consulté le )
  15. a et b « Right on cue: Judd Trump », sur Eurosport UK, (consulté le )
  16. (en-GB) Simon Hart, « World Championship 2011: Judd 'The Juddernaut’ Trump is building the momentum to reach his first final », UK Sport,‎ (ISSN 0307-1235, lire en ligne, consulté le )
  17. (en-US) « Mark Selby And Judd Trump Awarded MBEs », sur World Snooker, (consulté le )
  18. (en) « Judd Trump », sur World Snooker (consulté le )
  19. « Top Trump » (version du 5 mars 2012 sur l'Internet Archive), sur www.worldsnooker.com
  20. (en-US) « Top Trump », sur World Snooker, (consulté le )
  21. a et b (en) « Grove Leisure » Blog Archive » JUDD TRUMP WINS CHINA OPEN » (consulté le )
  22. (en-GB) « World Snooker 2011: Five players to watch », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  23. (en) Simon Hart, « World Snooker Championship 2011: John Higgins wins fourth title as Judd Trump captures Crucible crowd », BBC,‎ (ISSN 0307-1235, lire en ligne, consulté le )
  24. (en-US) « Trump Flies To PTC Victory », sur World Snooker, (consulté le )
  25. « Home | Latest Headlines | Snooker: Trump triumphs in Belgium | ESPNST… », sur archive.ph, (consulté le )
  26. (en-GB) « Higgins wins thriller in Shanghai », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  27. (en) « Judd Trump beats Peter Ebdon to become world number one », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le )
  28. (en) Press Association, « Judd Trump beats Neil Robertson in International Championship final », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le )
  29. (en-GB) « World Snooker Championship 2013: Trump levels Murphy match », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  30. (en-GB) « World Snooker Championship 2013: Trump wins Murphy thriller », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  31. « Betfair World Championship (2013) - snooker.org », sur www.snooker.org (consulté le )
  32. (en-GB) « Ding Junhui in historic German Masters win over Judd Trump », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  33. (en) « Trump Wins Australian Goldfields Open », sur World Snooker, (consulté le )
  34. « Coral UK Championship (2014) - snooker.org », sur www.snooker.org (consulté le )
  35. Press Association, « Judd Trump beats Ronnie O'Sullivan to win inaugural Grand Prix », sur Mail Online, (consulté le )
  36. « World Snooker Championship: Judd Trump says semi-final defeat to Stuart Bingham was tough to take | Bath Chronicle » (version du 23 juillet 2015 sur l'Internet Archive), sur www.bathchronicle.co.uk,
  37. (en) « Liang Wenbo wins first ranking title by beating Judd Trump in English Open », sur the Guardian, (consulté le )
  38. « Gibraltar Open 2017: Murphy beats Trump in final », sur www.sportinglife.com (consulté le )
  39. (en-GB) « Welsh Open 2017: Stuart Bingham beats Judd Trump 9-8 in final », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  40. (en-GB) « Judd Trump beats Ronnie O'Sullivan in European Masters final », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  41. (en) « Players Championship: Judd Trump beats Marco Fu 10-8 final », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  42. (en-US) « Trump In A League Of His Own », sur World Snooker, (consulté le )
  43. (en) « Judd Trump beats Stuart Bingham 9-7 to retain European Masters title », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  44. (en-US) « O'Sullivan Wins 30th Ranking Title », sur World Snooker, (consulté le )
  45. (en-GB) « Wilson edges Trump to reach final », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  46. (en-GB) « Higgins wins thriller to reach semis », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  47. (en) « Northern Ireland Open: Judd Trump beats Ronnie O'Sullivan 9-7 in final », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le )
  48. (en) « Judd Trump beats Ronnie O'Sullivan to win Masters final 10-4 at Alexandra Palace », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le )
  49. (en) « World Grand Prix: Judd Trump beats Ali Carter 10-6 to win World Grand Prix », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le )
  50. « Snooker news - Judd Trump demolishes Shaun Murphy to win International Championship », sur Eurosport UK, (consulté le )
  51. « Northern Ireland Open: Judd Trump beats Ronnie O'Sullivan 9-7 in thrilling final », sur www.sportinglife.com (consulté le )
  52. (en) « German Masters: World champion Judd Trump beats Neil Robertson in final », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  53. (en) « Judd Trump beats Yan Bingtao to win Players Championship », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  54. (en) « Judd Trump makes history with superb Gibraltar Open final win over Kyren Wilson », sur Metro, (consulté le )
  55. « World Championship review: Judd Trump beats Tom Ford 10-8 to advance to round two », sur www.sportinglife.com (consulté le )
  56. « World Snooker Championship: Judd Trump trails Yan Bingtao in second round », sur Eurosport UK, (consulté le )
  57. « Judd Trump crashes out of World Snooker Championship to Kyren Wilson », sur Eurosport, (consulté le )
  58. (en) « World Snooker Championship: Judd Trump hits 100th century of season in Crucible win against Tom Ford », sur Eurosport, (consulté le )
  59. (en) « Judd Trump edges out Ronnie O'Sullivan to win Northern Ireland Open », sur Sky Sports (consulté le )
  60. (en) « Trump Beats Robertson In Fantastic Final », sur World Snooker, (consulté le )
  61. (en) « Trump Beats Lisowski To Win 20th Ranking Title », sur World Snooker, (consulté le )
  62. (en) « Trump Defends German Masters Title », sur World Snooker, (consulté le )
  63. (en) « Trump Defends Gibraltar Open Title », sur World Snooker, (consulté le )
  64. (en) « Trump Completes Northern Ireland Treble », sur World Snooker, (consulté le )
  65. (en) « Wilson Claims Championship League Crown », sur World Snooker, (consulté le )
  66. (en) « Robertson Edges Trump In Thrilling UK Final », sur World Snooker, (consulté le )
  67. (en-US) « Trump Crowned Champion Of Champions », sur World Snooker, (consulté le )
  68. (en-GB) « Trump wins Champion of Champions title », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  69. (en) « Welsh Open 2022 - Joe Perry stuns Judd Trump to win title and end long trophy drought », sur Eurosport, (consulté le )
  70. (en) « Turkish Masters 2022 - Judd Trump fights past Shaun Murphy to set up final showdown against Matthew Selt », sur Eurosport, (consulté le )
  71. (en-US) « Magnificent Trump Reigns In Turkey », sur World Snooker, (consulté le )
  72. (en-US) « Trump Makes 147 In Turkey », sur World Snooker, (consulté le )
  73. (en-US) « O'Sullivan Beats Trump For Magnificent Seventh », sur World Snooker, (consulté le )
  74. (en-US) « Rankings - O'Sullivan At The Summit », sur World Snooker, (consulté le )
  75. « Right on cue: Judd Trump », sur Eurosport UK, (consulté le )
  76. « World Snooker - Vainqueur de l'Open de Gibraltar, Judd Trump entre dans l'histoire du snooker », sur RTBF Sport, (consulté le )
  77. « Centuries | World Snooker Live Scores » (version du 20 avril 2019 sur l'Internet Archive), sur livescores.worldsnookerdata.com,
  78. (en-GB) « World Championship 2019: Judd Trump beats John Higgins 18-9 in Crucible final », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  79. (en) « Judd Trump beats Tom Ford 10-8 to start his world-title defence », sur Sky Sports (consulté le )
  80. (en) « Wilson Beats Champion Trump », sur World Snooker, (consulté le )
  81. Championnat du monde, championnat du Royaume-Uni et Masters

Liens externesModifier