Liang Wenbo

joueur de snooker chinois

É

Liang Wenbo
Image illustrative de l’article Liang Wenbo
Liang Wenbo en 2016
Fiche d'identité
Nom complet Liang Wenbo
Surnom « The Firecracker »
Nationalité Drapeau : Chine (République populaire de) Chinoise
Date de naissance (34 ans)
Lieu de naissance Zhaodong, Chine
Professionnel Depuis 2004
Meilleur classement 11e (octobre, décembre 2016 et mai 2017)[1],[2],[3]
Gains 1 041 528 £
Break le plus élevé 147 (3 fois)[4]
Centuries 261
Victoires en tournois (par type)
Classés 1
Classés mineurs 1
Non classés 1
Médailles
Jeux mondiaux Médaille d'argent, monde 2013 (simple)
Jeux asiatiques Médaille d'argent, Asie 2006 (simple)
Médaille d'or, Asie 2006 (par équipes)
Médaille d'or, Asie 2010 (par équipes)
Dernière mise à jour : 13/08/2020

Liang Wenbo (chinois : 梁文博, pinyin : Liáng Wénbó), né le à Zhaodong, Heilongjiang, est un joueur de snooker chinois, professionnel depuis 2004.

Il remporte son premier tournoi classé le à l'Open d'Angleterre[5]. Liang compte aussi deux finales perdues dans cette catégorie de tournois, dont une finale au Masters de Shanghai, à l'âge de 21 ans[6]. L'autre avait été disputée lors du championnat du Royaume-Uni 2015[7]. En 2011 et en 2017, il remporte également la coupe du monde par équipes, avec la Chine.

CarrièreModifier

Début de carrière très prometteur (2004-2008)Modifier

Liang devient professionnel en 2004, en jouant sur le circuit du challenge, deuxième division du circuit mondial. Il prend la 104e place du circuit, sur 168 joueurs engagés[8]. Malgré cette performance, il reçoit une invitation pour le circuit principal, en partie grâce à sa victoire au championnat du monde amateur en 2005. 2006 voit sa première qualification pour un tournoi classé, à l'Open du pays de Galles, où il bat Nigel Bond au premier tour (5-0), avant d'être sorti par Graeme Dott (5-3)[9]. Le reste de la saison 2005-2006 est pauvre en résultats. Liang ne franchit plus les qualifications. Il termine la saison 78e, une place éliminatoire. Il est sauvé de la relégation par son classement parmi les qualifiés de l'année, classé parmi les huit premiers débutants de la saison[10].

Liang réalise des progrès lors de la saison 2006-2007, progressant au deuxième tour de qualification, sinon mieux, de chacun des tournois classés de la saison. Il se qualifie pour le Grand Prix où il enregistre une victoire sur le septuple champion du monde, Stephen Hendry (3-0). Pour la deuxième année consécutive, il parvient à rejoindre le tableau final de l’Open du pays de Galles, où il retrouve, comme l'année précédente, Nigel Bond. Liang ne réitère pas sa performance de l'année précédente, et il s'incline par 5-3[11]. Liang termine la saison 66e du classement mondial.

Le début de la saison 2007-2008 est plus compliqué pour le jeune chinois, qui manque de justesse la qualification pour le Masters de Shanghai et la finale du Grand Prix. Il parvient tout de même au premier tour du trophée d'Irlande du Nord, mais perd contre Gerard Greene, qui jouait à domicile (5-2). La suite de la saison est une série d'éliminations en qualifications pour Liang, qui perd contre des joueurs souvent mois bien classés que lui. Malgré une saison décevante, il se qualifie pour le championnat du monde 2008. Liang fait une entrée remarquée au championnat du monde de 2008, en dedans et en dehors du plan sportif. Il est le troisième joueur chinois de l'histoire, qualifié pour un championnat du monde, après Ding Junhui et Liu Chuang. Pour son match du premier tour, il affronte Ken Doherty. Avant le match, Liang manque son entrée, en apparaissant dans l'arène juste après les officiels, au lieu d'attendre d'être annoncé[12]. Obligé de retourner en coulisses en attendant d'être appelé, il est chaudement accueilli à son retour par le public de Sheffield, amusé par l'incident. Mis en confiance, Liang remporte son match contre le champion du monde 1997, 10-5[13]. Au deuxième tour, contre Joe Swail, de petits incidents viennent cimenter le soutien du public envers Liang. Il empoche une bille accidentellement, en ouvrant le paquet de rouges, et ne s'en étant pas rendu compte, retourne à son siège. Ce n'est qu'après que Swail le lui ait fait remarquer que Liang revient à la table devant un public amusé. Plus tard, dans la vingt-troisième manche, menant 12-10, Liang célèbre la victoire après avoir empoché la bille de match. Mais Swail revient dans la partie grâce à un snooker et remporte la manche suivante pour égaliser à 12-12. La manche décisive apporte une controverse qui vient ternir le tableau. Liang, après deux breaks de 34 et 30, est snooké sur une bille jaune. Il manque son premier coup de désnookage, passant par les bandes. En replaçant la bille blanche, l'arbitre commet une erreur en donnant un angle légèrement meilleur à Liang, qui peut ainsi toucher la bille jaune directement. Swail, furieux, déplore après le match l'amateurisme de Liang qui selon lui aurait dû signaler l'erreur de l'arbitre avant de jouer le coup[14]. Certains joueurs prennent la défense de Liang, pointant du doigt le fait que Swail ait donné son consentement à l'arbitre avant le coup, et qu'on ne pouvait pas reprocher à l'un ou l'autre de ne pas avoir pu garder les idées claires devant l'enjeu. En quart de finale, Liang affronte Ronnie O'Sullivan. Il se maintient à hauteur de l'Anglais le temps d'une session (4-4), avant que ce dernier ne prenne l'ascendant sur le reste de la partie et l'emporte 13-7. Son élimination en quart de finale rapporte 5 000 points à Liang, qui accède à la 40e place mondiale. De ce fait, le processus de qualification est réduit de quatre à deux matchs[15].

Révélation difficile (2009-2014)Modifier

La saison 2008-2009 est décevante pour Liang qui ne se qualifie pour des tournois classés qu'en quatre occasions seulement, sans jamais dépasser le premier tour. Le début de la saison 2009-2010 est en revanche brillant. Il remporte un tournoi non classé en à Pékin, battant en finale l'Écossais Stephen Maguire (7-6)[16]. Au Masters de Shanghai 2009, il bat quatre joueurs anglais (Peter Ebdon, Ali Carter, Ricky Walden et Shaun Murphy), mais s'incline en finale face au cinquième, Ronnie O'Sullivan (10-5)[6]. Liang poursuit sur sa lancée au championnat du Royaume-Uni. Avec deux victoires contre Ryan Day et Mark King, il se qualifie pour les quarts de finale, puis s'incline lourdement contre John Higgins (9-2)[17]. En fin de saison, il retrouve Ronnie O'Sullivan au premier tour du championnat du monde 2010 et perd de nouveau, 10-7[18]. Il entre ainsi pour la première fois de sa carrière dans le top 16[19].

Les trois saisons suivantes sont anecdotiques pour Liang, qui ne se qualifie que pour douze des trente tournois classés au programme. Il réalise sa meilleure performance, un deuxième tour, à l'Open d'Australie 2011. Entré au top 16 au terme de la saison 2009-2010, il figure au 37e rang à la fin de l'exercice 2011-2012.

 
Liang Wenbo au Masters d'Allemagne 2014.

Meilleures années (depuis 2015)Modifier

Au championnat du Royaume-Uni, il atteint la finale de l'une des plus grandes compétitions de snooker, opposé à Neil Robertson, il s'incline 5-10[7] . En 2015, il participe également aux Masters pour la première fois. Il y est éliminé au premier tour. Aussi en 2015, il est demi-finaliste au Masters d'Allemagne[20].

Liang Wenbo remporte son premier titre à l'Open d'Angleterre le , contre Judd Trump (9-6)[5]. Cette même saison, il participe à nouveau au Masters et crée la sensation au premier tour face à Ronnie O'Sullivan puisqu'il le devance et mène 5-4, mais fini par perdre 6-5[21]. Wenbo rallie aussi les quarts de finale à l'Open d'Écosse[22] et les demi-finales au Grand Prix mondial. Il signe ainsi la saison la plus complète de sa carrière et obtient son meilleur classement : no 11[23].

Wenbo ne parvient pas à confirmer ses résultats des deux années précédentes, depuis sa demi-finale au Grand Prix mondial 2017. Il ne dépasse plus le stade des huitièmes de finale dans un tournoi classé et chute au classement en terminant la saison 2018-2019 au 41e rang mondial. C'est la première fois depuis 2012 que Liang sort du top 32. Lors des qualifications du championnat du monde 2018, il réalise un break de 147 au cours de son match qui l'opposait à l'Anglais Rod Lawler. Deux manches plus tard, Liang manque de peu d'établir un record en ratant la noire finale pour un second 147, ce qui aurait été inédit au cours d'un seul match.

Il se ressaisit la saison suivante, atteignant par deux fois les quarts de finale de tournois classés, lors du championnat du Royaume-Uni et de l'Open de Gibraltar.

2020-2021Modifier

Principaux résultats :

PalmarèsModifier

Légende Catégorie Titres Finales
Tournois classés 1 2
Tournois classés mineurs 1 2
Tournois non classés 1 2
Tournois en équipes 2 2
Tournois pro-am 0 3
Tournois alternatifs 0 1
Tournois amateurs 1 0
Gras Tournois de la triple couronne[24]
 
Liang Wenbo en 2014.

TitresModifier

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
2005 Championnat du monde des moins de 21 ans   Manama   Tian Pengfei 11-9
2009-2010 Challenge international de Pékin   Pékin   Stephen Maguire 7-6
2011-2012 Coupe du monde   Bangkok   Irlande du Nord 4-2
2013-2014 Open de Zhengzhou   Zhengzhou   Lyu Haotian 4-0 Tableau
2016-2017 Open d'Angleterre   Manchester   Judd Trump 9-6 Tableau
2017-2018 Coupe du monde   Wuxi   Angleterre 4-3 Tableau
 
Liang Wenbo (2015).

Finales perduesModifier

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
2006 Jeux asiatiques   Doha   Ding Junhui 2-4
2009-2010 Coupe générale   Hong Kong   Ricky Walden 2-6
2009-2010 Masters de Shanghai   Shanghai   Ronnie O'Sullivan 5-10 Tableau
2009 Jeux asiatiques en salle   Hanoï   Xiao Guodong 2-5
2010-2011 Masters de la Rhin-Main   Rüsselsheim   Marcus Campbell 0-4 Tableau
2011 Trophée HK (printemps) Inconnu   Cao Yupeng 5-6
2013 Jeux mondiaux   Cali   Aditya Mehta 0-3
2013-2014 Open de Dongguan   Dongguan   Stuart Bingham 1-4 Tableau
2015-2016 Championnat du monde à six billes rouges   Bangkok   Thepchaiya Un-Nooh 2-8 Tableau
2015-2016 Championnat du Royaume-Uni   York   Neil Robertson 5-10 Tableau
2017-2018 Challenge Chine - Grande-Bretagne   Shenzhen   Grande-Bretagne 9-26 Tableau
2019-2020 Coupe du monde   Wuxi   Écosse 0-4 Tableau

Notes et référencesModifier

  1. « Classement mondial après le Championnat international 2016 » (version du 11 novembre 2016 sur l'Internet Archive)
  2. « Classement mondial après le Championnat du Royaume-Uni 2016 » (version du 7 décembre 2016 sur l'Internet Archive)
  3. « Classement mondial après le Championnat du monde 2017 » (version du 17 mai 2017 sur l'Internet Archive)
  4. « Liste des 147 officiels » (consulté le 24 juillet 2019)
  5. a et b (en) « Liang Claims Maiden Ranking Title », sur World Snooker, (consulté le 1er avril 2020)
  6. a et b (en) « O'Sullivan seals Shanghai Masters », BBC (consulté le 21 mars 2013)
  7. a et b (en) Press Association, « Neil Robertson overcomes Liang Wenbo to seal second UK Championship », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 1er avril 2020)
  8. « Challenge Tour 2004/2005 » (version du 19 décembre 2008 sur l'Internet Archive), sur www.globalsnookercentre.co.uk,
  9. « 2006 Welsh Open » (version du 22 mars 2007 sur l'Internet Archive), sur www.globalsnookercentre.co.uk
  10. « The Global Snooker Centre » (version du 19 décembre 2008 sur l'Internet Archive), sur www.globalsnookercentre.co.uk,
  11. « SNOOKER - Global Snooker Centre » (version du 27 décembre 2008 sur l'Internet Archive), sur www.globalsnookercentre.co.uk,
  12. « Liang Wenbo's days at Crucible Theatre 2008 », sur www.youtube.com (consulté le 2 mars 2013)
  13. « Liang stuns Doherty; Liu hangs on -- china.org.cn », sur www.china.org.cn (consulté le 26 mai 2020)
  14. (en)« Liang edges out Swail in classic », BBC (consulté le 21 mars 2013)
  15. « 2007/2008 Main Tour Ranking » (version du 10 avril 2008 sur l'Internet Archive), sur www.globalsnookercentre.co.uk,
  16. « GS News reports on Wenbo winning in China » (version du 17 juillet 2009 sur l'Internet Archive), sur www.global-snooker.com,
  17. « World Snooker » (version du 16 avril 2010 sur l'Internet Archive), sur www.worldsnooker.com,
  18. « 2010 World Snooker Championship » (version du 4 mai 2010 sur l'Internet Archive), sur www.worldsnooker.com,
  19. « World Snooker Rankings - Provisional 2009/10 » (version du 17 octobre 2010 sur l'Internet Archive), sur www.global-snooker.com,
  20. (en-GB) « Selby to face Murphy in German final », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 26 mai 2020)
  21. (en) « Masters 2017: Ronnie O'Sullivan beats Liang Wenbo in first-round thriller », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 1er avril 2020)
  22. (en-US) « Superb Fu Into Last Four », sur World Snooker, (consulté le 26 mai 2020)
  23. « Rankings 2016/2017 - snooker.org », sur www.snooker.org (consulté le 26 mai 2020)
  24. Championnat du monde, championnat du Royaume-Uni et Masters

Liens externesModifier