Mark Williams (snooker)

joueur gallois de snooker

Mark Wiliams
Image illustrative de l’article Mark Williams (snooker)
Mark Williams au Masters d'Allemagne en 2013.
Fiche d'identité
Nom complet Mark James Williams
Surnom « Sprog »
Nationalité Drapeau du pays de Galles Galloise
Date de naissance
Lieu de naissance Cwm, Pays de Galles
Professionnel Depuis 1992
Meilleur classement 1er (mai 2000 - mai 2002, mai 2003 - mai 2004, mai - septembre 2011)
Gains 6 112 883 £
Break le plus élevé 147 (2 fois)[1]
Centuries 486
Victoires en tournois (par type)
Championnat du monde 3 (2000, 2003, 2018)
Classés 22
Classés mineurs 2
Non classés 6
Dernière mise à jour : 25/04/2020

Mark James Williams est un joueur de snooker gallois né le à Cwm, Ebbw Vale, Blaenau Gwent (Pays de Galles)[2]. Williams fait partie des meilleurs joueurs de son époque, compilant 22 titres sur des tournois classés et trois victoires au championnat du monde (2000, 2003 et 2018)[3].

Il est l'un des trois joueurs (avec John Higgins et Ronnie O'Sullivan) à avoir remporté trois fois le championnat du monde pendant les années 2000. En remportant le titre mondial en 2000, il est devenu le premier gaucher à devenir champion du monde[4]. En remportant le titre en 2018 à l'âge de 43 ans, il est aussi devenu le deuxième joueur le plus âgé à être champion du monde, juste derrière Ray Reardon (45 ans).

Il fait aussi partie des rares joueurs qui ont réussi à remporter les trois tournois de la triple couronne (championnat du Royaume-Uni, Masters et championnat du monde) en une saison[5], lors de la saison 2003-2004. D'ailleurs, il compte deux victoires au championnat du Royaume-Uni et deux victoires aux Masters.

Il a également occupé la première place mondiale pendant deux ans (2000-2002) ; de 2003 à 2004, puis de mai à . Après 2011, Williams connait une période de déclin au cours de laquelle il ne remporte plus le moindre titre et sort du top 10[6]. Il est ensuite brillamment revenu en remportant quatre tournois classés entre 2017 et 2018 (Open d'Irlande du Nord 2017, Masters d'Allemagne 2018, championnat du monde 2018 et Open mondial 2018). Ces bons résultats lui ont permis un retour dans le top 3 du classement mondial.

CarrièreModifier

Jeunes annéesModifier

Williams débute dans la discipline à un très jeune âge. A tout juste onze ans, il remporte son premier tournoi junior et se donne l'ambition de poursuivre vers le niveau professionnel[7]. Il signe son premier century break à l'âge de treize ans et son premier break maximal à 18 ans[7].

Williams pouvait également prétendre à une carrière de boxeur puisqu'il n'a jamais été battu en treize combats[8], mais son père l'a motivé à poursuivre vers le snooker et Mark a suivi ses conseils.

Premières années chez les professionnelsModifier

Devenu professionnel en 1992, à l'âge de 17 ans, Williams connait des premières saisons intéressantes. Bien qu'il ne parvienne pas à passer le troisième tour des tournois qu'il dispute, Williams se qualifie régulièrement pour les tournois de classement et grimpe vite au classement. Il finit la saison 1993-1994 au 58e rang mondial ; la saison suivante, il parvient à monter dans le top 40 du classement mondial. En 1995, il inflige un 5-0 à Willie Thorne sur le match préliminaire du Masters.

Premiers succès (1996-2000)Modifier

Williams remporte ses deux premiers titres classés au cours de la seule année 1996, à l'occasion de l'Open du pays de Galles[9] et du Grand Prix[10] (Open mondial aujourd'hui). En 1997, il remporte un nouveau tournoi classé sur l'Open britannique[11]. Il y bat en finale Stephen Hendry (9-2). L'année suivante, Williams remporte l'Open d'Irlande[12].

En 1998, Williams s'impose sur Stephen Hendry en finale du Masters de snooker. La rencontre se termine à la manche décisive, sur la dernière bille noire empochée par Williams, après de multiples erreurs de la part des deux joueurs[13].

 
Mark Williams en 2013.

En 1999, il réalise une année pleine de promesses en remportant un deuxième Open du pays de Galles, ainsi qu'un sixième tournoi de classement en Thaïlande[14]. En fin de saison, Williams atteint la finale du championnat du monde et s'incline contre Stephen Hendry (18-11)[15]. Il échoue ensuite en finale du Grand Prix[16], avant de remporter le championnat du Royaume-Uni en fin d'année[17].

Championnat du monde 2000Modifier

En 2000, Williams officie au championnat du monde en tant que favori après son doublé au Masters de Thaïlande[18]. Il passe les premiers tours avec facilité, avant d'avoir à jouer un gros match contre John Higgins en demi-finale. Williams finit par l'emporter sur le score de 17-15[19], malgré avoir été mené 14-10. En finale, il est opposé à son compatriote Matthew Stevens. Bien que mené 13 à 7, Williams s'impose finalement 18 à 16. Il s'agit de son premier titre de champion du monde. Il est d'ailleurs le premier gaucher à devenir champion du monde[4].

La même année, Williams remporte son deuxième Grand Prix et échoue en finale de quatre tournois classés (Grand Prix de Malte[20], Open d'Écosse[21], championnat du Royaume-Uni[22] et Open de Chine[23]).

Première place mondiale et triple couronne saisonnière (2002-2003)Modifier

En 2002, Williams remporte trois tournois classés supplémentaires (Open de Chine[23], Masters de Thaïlande[24] et championnat du Royaume-Uni[25]) et devient numéro un mondial pour la toute première fois de sa carrière.

Il remporte son deuxième titre de champion du monde en 2003, écartant l'Irlandais Ken Doherty par 18 manche à 16 en finale. Plus tôt dans le tournoi, Williams s'est débarrassé de Stuart Pettman (10-2). Au deuxième tour, il n'a laissé que des miettes à l'Australien Quinten Hann en le battant sur le score de 13-2[26]. En quart de finale, Williams a affronté le septuple champion du monde, Stephen Hendry. Après l'avoir battu en finale du Masters en janvier, Williams s'impose une nouvelle fois sur l'Écossais (13-7)[27]. En demi-finale, il est opposé au jeune Stephen Lee et s'impose facilement (17-8)[28]. Ayant remporté le Masters[29] contre Stephen Hendry quelques mois auparavant, il devient seulement le troisième joueur après Stephen Hendry et Steve Davis à remporter les trois titres majeurs de la triple couronne en une seule saison[30]. Williams termine l'année à la première place mondiale.

Toujours en 2003, Williams remporte un nouveau titre de classement sur la coupe LG. Williams y bat notamment John Higgins en finale (9-5)[31].

Baisse de régime (2004-2009)Modifier

En mai 2004, Williams perd sa place de numéro un mondial qu'il occupait depuis son sacre au championnat du monde 2003. Il finit d'ailleurs la saison 2004-2005 au 9e rang du classement. Cette baisse importante au classement s'explique par des résultats moins solides. Depuis son dernier titre de classement, Williams a connu pour meilleur résultat une demi-finale su' l'Open d'Irlande.

En 2005, il rejoint le cercle très fermé des joueurs qui ont réalisé un 147 au Crucible Theatre et empoche 161 000 £[32]. Il réalise cette performance au premier tour contre Robert Milkins qu'il bat ensuite sur le score de 10-1. Williams finit par s'incliner au deuxième tour[33].

En 2006, il semble retrouver des couleurs puisqu'il remporte un seizième titre de classement lors de l'Open de Chine. Quelques jours après ce titre, Williams atteint les quarts de finale du championnat du monde en surclassant Anthony Hamilton au premier tour (10-1)[34] et en éliminant Mark Selby au deuxième tour (13-8)[35]. Williams s'incline ensuite contre le futur vainqueur, Ronnie O'Sullivan. Cette défaite n'est que positive pour Williams puisqu'il parvient à accrocher le numéro deux mondial et ne s'incline que sur le score de 13-11[36].

Cette bonne période ne dure pas puisque Williams enchaîne ensuite trois mauvaises saisons durant lesquelles il sort du top 20.

 
Mark Williams à la table en 2013.

Retour en forme (2010-2012)Modifier

En avril 2010, le Gallois retrouve le succès du côté de Pékin, en remportant l'Open de Chine en battant à la suite Jamie Cope (5-3), John Higgins (5-2), Marco Fu (5-1), Ali Carter (6-4) et Ding Junhui en finale sur le score de 10-6[37]. Il s'agit alors du 17e succès sur un tournoi classé pour Williams. En fin d'année 2010, il rejoint la finale du championnat du Royaume-Uni pour la quatrième fois de sa carrière. Pour ce faire, il domine Shaun Murphy en demi-finale. Williams s'impose sur le score de 9-8, malgré avoir été mené 8-6[38]. En finale, il est opposé à son rival de toujours, John Higgins. Il connait une grosse déception puisqu'il perd le match à la manche décisive après avoir mené 7-2, 8-4 et 9-5. Williams a même eu 29 points d'avance dans la manche 17, avec seulement 27 points disponibles sur la table[39]. En février 2011, Williams remporte le Masters d'Allemagne, et par la même occasion sa 18e victoire en tournoi classé. Il bat notamment l'Anglais Mark Selby en finale, sur le score de 9-7[40]. Au championnat du monde 2011, Williams bat à la suite Ryan Day (10-5), Jamie Cope (13-4), Mark Allen (13-5)[41], avant de s'incliner contre John Higgins en demi-finale (17-14)[42]. Malgré cette défaite, il redevient numéro un du classement pour la première fois depuis 2004[43].

La saison suivante, Williams échoue à deux reprises en finale de tournois de classement, lors de l'Open d'Australie et du Masters de Shanghai[44]. Il finit par perdre la première place mondiale en fin de saison mais se maintient tout de même à la 3e place du classement.

Déclin (2013-2016)Modifier

Les saisons suivantes sont difficiles pour Williams. Entre 2013 et 2016, il ne connait qu'une finale sur un tournoi classé, lors du championnat du circuit des joueurs en 2015 (épreuve finale). Il perd cette finale contre Joe Perry (4-3), malgré une avance de trois manches[45]. Au championnat du monde 2015, il est balayé au premier tour par son compatriote Matthew Stevens (10-2)[46].

Ce manque de résultats se traduit au classement ; il finit la saison 2012-2013 au 18e rang mondial, lui qui était 3e mondial en début de saison.

 
Williams au Masters d'Allemagne 2015.

Retour au premier plan : troisième titre de champion du monde (depuis 2017)Modifier

En fin de saison 2016-2017, Williams atteint la finale de l'Open de Chine. Il y bat notamment John Higgins (5-4) et Shaun Murphy (5-1). Malgré un bon niveau affiché lors de la finale contre Mark Selby, Williams s'incline sur le score honorable de 10-8[47].

En 2017-2018, Mark réalise un retour fracassant, remportant le Championnat du monde à six billes rouges 2017[48], l'Open d'Irlande du Nord[49] et les Masters d'Allemagne[50] avant de décrocher le Graal lors du championnat du monde 2018[51], quinze ans après sa victoire de 2003. À l'âge de 43 ans, il devient le plus vieux vainqueur du tournoi depuis Ray Reardon en 1978. Avec trois victoire au Crucible, il rejoint également Mark Selby et John Spencer à ce nombre de victoires. Williams a d'ailleurs créé l'amusement des journalistes en se présentant à moitié nu à sa conférence de presse d'après titre avec seulement une poche de glace pour masquer sa modestie[52]. Williams remporte son 22e titre de classement quelques semaines après son sacre, du côté de l'Open mondial de Yushan[53]. Il y bat David Gilbert (10-9), malgré avoir été mené par 9-5[54],[55].

La saison suivante, il perd une nouvelle finale sur un tournoi classé, lors du championnat de Chine[56].

PalmarèsModifier

Légende Catégorie Titres Finales
Tournois classés 22 13
Tournois classés mineurs 2 1
Tournois non classés 6 11
Tournois en équipes 2 2
Tournois pro-am 5 3
Tournois alternatifs 1 2
Gras Tournois de la triple couronne[57]

TitresModifier

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
1994-1995 Championnat Benson & Hedges   Prestatyn   Rod Lawler 9-5 Tableau
1994-1995 Open Pontins (printemps)   Prestatyn   Peter Ebdon 7-4
1995-1996 Open du pays de Galles   Newport   John Parrott 9-3 Tableau
1996-1997 Grand Prix   Bournemouth   Euan Henderson 9-5 Tableau
1996-1997 Open britannique   Plymouth   Stephen Hendry 9-2 Tableau
1997-1998 Masters   Wembley   Stephen Hendry 10-9 Tableau
1997-1998 Tournoi professionnel Pontins   Prestatyn   Martin Clark 9-6
1998-1999 Open d'Irlande   Tallaght   Alan McManus 9-4 Tableau
1998-1999 Coupe des nations   Newcastle upon Tyne   Écosse 6-4
1998-1999 Open du pays de Galles (2)   Cardiff   Stephen Hendry 9-8 Tableau
1998-1999 Masters de Thaïlande   Bangkok   Alan McManus 9-7 Tableau
1999-2000 Championnat du Royaume-Uni   Bournemouth   Matthew Stevens 10-8 Tableau
1999-2000 Masters de Thaïlande (2)   Bangkok   Stephen Hendry 9-5 Tableau
1999-2000 Championnat du monde   Sheffield   Matthew Stevens 18-16 Tableau
2000-2001 Grand Prix (2)   Telford   Ronnie O'Sullivan 9-5 Tableau
2001-2002 Open de Chine   Shanghai   Anthony Hamilton 9-8 Tableau
2001-2002 Masters de Thaïlande (3)   Bangkok   Stephen Lee 9-4 Tableau
2002-2003 Championnat du Royaume-Uni (2)   York   Ken Doherty 10-9 Tableau
2002-2003 Masters (2)   Wembley   Stephen Hendry 10-4 Tableau
2002-2003 Championnat du monde (2)   Sheffield   Ken Doherty 18-16 Tableau
2003 Championnat de snooker du TCC[58]   Newport   Darren Morgan 6-1
2003-2004 Coupe LG (3)   Preston   John Higgins 9-5 Tableau
2004 Championnat de snooker du TCC[58]   Newport   Darren Morgan 7-6
2005-2006 Open de Chine (2)   Pekin   John Higgins 9-8 Tableau
2006-2007 Pot Black   Londres   John Higgins 1-0
2010 Challenge de snooker   Turku   Robin Hull 6-1
2009-2010 Open de Chine (3)   Pekin   Ding Junhui 10-6 Tableau
2010-2011 Championnat du circuit des joueurs - Épreuve 1   Sheffield   Stephen Maguire 4-0
2010-2011 Masters d'Allemagne   Berlin   Mark Selby 9-7 Tableau
2012-2013 Open d'Autriche   Wels   Matthew Couch 6-5
2013-2014 Open de Rotterdam   Rotterdam   Mark Selby 4-3 Tableau
2014-2015 Championnat du monde seniors   Blackpool   Fergal O'Brien 2-1
2017-2018 Challenge Chine - Grande-Bretagne   Shenzhen   Chine 26-9 Tableau
2017-2018 Championnat du monde à six billes rouges   Bangkok   Thepchaiya Un-Nooh 8-2 Tableau
2017-2018 Open d'Irlande du Nord   Belfast   Yan Bingtao 9-8 Tableau
2017-2018 Masters d'Allemagne (2)   Berlin   Graeme Dott 9-1 Tableau
2017-2018 Championnat du monde (3)   Sheffield   John Higgins 18-16 Tableau
2018-2019 Open mondial   Yushan   David Gilbert 10-9 Tableau

Finales perduesModifier

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
1994-1995 Circuit mineur de la WPBSA - Etape 6   Prestatyn   Drew Henry 5-6
1998-1999 Masters d'Allemagne   Bingen am Rhein   John Parrott 4-6
1998-1999 Championnat du monde   Sheffield   Stephen Hendry 11-18 Tableau
1999-2000 Coupe des champions   Croydon   Stephen Hendry 5-7
1999-2000 Grand Prix   Preston   John Higgins 8-9 Tableau
1999-2000 Coupe des nations   Reading   Angleterre 4-6
1999-2000 Grand Prix de Malte   La Valette   Ken Doherty 3-9 Tableau
1999-2000 Open d'Écosse   Aberdeen   Ronnie O'Sullivan 1-9 Tableau
1999-2000 Première ligue   Colchester   Stephen Hendry 5-9
2000-2001 Coupe des champions (2)   Brighton   Ronnie O'Sullivan 5-7
2000-2001 Championnat du Royaume-Uni   Bournemouth   John Higgins 4-10 Tableau
2000-2001 Open de Chine   Shenzhen   Ronnie O'Sullivan 3-9 Tableau
2000-2001 Grand Prix de Malte   La Valette   Stephen Hendry 1-7 Tableau
2001-2002 Coupe des champions (3)   Brighton   John Higgins 4-7
2001-2002 Masters   Wembley   Paul Hunter 9-10 Tableau
2002-2003 Open du pays de Galles   Cardiff   Stephen Hendry 5-9 Tableau
2002-2003 Première ligue (2)   Sunderland   Marco Fu 5-9
2004-2005 Première ligue (3)   Manchester   Ronnie O'Sullivan 0-6
2006 Championnat de snooker du TCC[58]   Newport   Paul Davies 4-7
2008 Championnat de snooker du TCC[58] (2)   Newport   Lee Walker 5-7
2009 Championnat de snooker du TCC[58] (3)   Newport   Darren Morgan 4-7
2009-2010 Championnat du monde à six billes rouges   Killarney   Mark Davis 3-6 Tableau
2010-2011 Championnat du Royaume-Uni   Telford   John Higgins 9-10 Tableau
2011-2012 Open d'Australie   Bendigo   Stuart Bingham 8-9 Tableau
2011-2012 Masters de Shanghai   Shanghai   Mark Selby 9-10 Tableau
2014-2015 Open de Gdynia   Gdynia   Neil Robertson 0-4 Tableau
2014-2015 Championnat du circuit des joueurs   Bangkok   Joe Perry 3-4 Tableau
2015-2016 Coupe générale   Hong Kong   Marco Fu 3-7
2016-2017 Open de Chine   Pekin   Mark Selby 8-10 Tableau
2018-2019 Masters de Macao   Macao Équipe B[59] 1-5 Tableau
2018-2019 Masters de Macao   Macao   Barry Hawkins 2-3 Tableau
2019-2020 Championnat de Chine   Guangzhou   Shaun Murphy 9-10 Tableau

Notes et RéférencesModifier

  1. (en-US) « Official 147s », sur World Snooker (consulté le 19 août 2019)
  2. (en) Mark Williams sur le site global-snooker.com « Copie archivée » (sur l'Internet Archive),
  3. (en-US) « Mark Williams », sur World Snooker (consulté le 25 avril 2020)
  4. a et b (en-US) « Mark Williams », sur World Snooker (consulté le 19 août 2019)
  5. (en-GB) « Williams wins thrilling final », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2019)
  6. « Ranking History - snooker.org », sur www.snooker.org (consulté le 19 août 2019)
  7. a et b (en-GB) « Mark Williams' snooker tips », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 25 avril 2020)
  8. « Snooker: 'I'd rather be in the bingo hall than in the players' lounge' - More Sports, Sport - The Independent », sur web.archive.org, (consulté le 25 avril 2020)
  9. (en) « Williams captures Welsh title », sur The Independent, (consulté le 30 mars 2020)
  10. « Update; Euan's not so Grand. - Free Online Library », sur www.thefreelibrary.com (consulté le 30 mars 2020)
  11. « snooker.org: British Open 1997 », sur www.snooker.org (consulté le 25 avril 2020)
  12. « WWW Snooker: Irish Open 1998 », sur www.snooker.org (consulté le 25 avril 2020)
  13. (en) « Snooker: Williams wins on respotted black », sur The Independent, (consulté le 30 mars 2020)
  14. « WWW Snooker: Thailand Masters 1999 », sur www.snooker.org (consulté le 25 avril 2020)
  15. « BBC News | Sport | Seventh title for Hendry », sur news.bbc.co.uk (consulté le 25 avril 2020)
  16. « Snooker Scene », sur web.archive.org, (consulté le 25 avril 2020)
  17. « WWW Snooker: Liverpool Victoria UK Championship 1999 », sur www.snooker.org (consulté le 25 avril 2020)
  18. « WWW Snooker: Thailand Masters 2000 », sur www.snooker.org (consulté le 25 avril 2020)
  19. « BBC News | SPORT | Inspired Williams stuns Higgins », sur news.bbc.co.uk (consulté le 25 avril 2020)
  20. (en) Ron Florax, « CueTracker - 2000 Malta Grand Prix - Snooker Results & Statistics Database », sur cuetracker.net (consulté le 25 avril 2020)
  21. « WWW Snooker: Regal Scottish Open 2000 », sur www.snooker.org (consulté le 25 avril 2020)
  22. « snooker.org: Liverpool Victoria UK Championship 2000 », sur www.snooker.org (consulté le 25 avril 2020)
  23. a et b « China », sur web.archive.org, (consulté le 25 avril 2020).
  24. « snooker.org: Singha Thailand Masters 2002 », sur www.snooker.org (consulté le 25 avril 2020)
  25. « WWW Snooker: PowerHouse UK Championship 2002 », sur www.snooker.org (consulté le 25 avril 2020)
  26. (en-GB) « Williams powers past Hann », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 26 avril 2020)
  27. (en-GB) « Williams eases through », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 26 avril 2020)
  28. (en-GB) « Williams breezes past Lee », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 26 avril 2020)
  29. « WWW Snooker: Benson & Hedges Masters 2003 », sur www.snooker.org (consulté le 25 avril 2020)
  30. (en) « Williams wins thrilling final », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 30 mars 2020)
  31. « LG Cup 2003 », sur web.archive.org (consulté le 26 avril 2020)
  32. (en-GB) « Williams hits superb Crucible 147 », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 30 mars 2020)
  33. (en-GB) « Feisty McCulloch shocks Williams », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 26 avril 2020)
  34. (en-GB) « Hamilton outclassed by Williams », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 26 avril 2020)
  35. (en-GB) « Williams into Crucible last eight », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 26 avril 2020)
  36. (en-GB) « Dogged O'Sullivan dumps Williams », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 26 avril 2020)
  37. (en-GB) « Williams beats Ding to win final », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 26 avril 2020)
  38. (en-GB) « Williams beats Murphy in thriller », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 26 avril 2020)
  39. « 12BET.com UK Championship (2010) - snooker.org », sur www.snooker.org (consulté le 26 avril 2020)
  40. « Williams fends off Selby to claim Berlin crown », sur ESPN.co.uk (consulté le 30 mars 2020)
  41. Ivan Speck, « Two-time champion Williams ends Allen's challenge to seal semi-final spot », sur Mail Online, (consulté le 26 avril 2020)
  42. (en-GB) « Yahoo UK & Ireland - Sports News | Live Scores | Results », sur uk.sports.yahoo.com (consulté le 26 avril 2020)
  43. « World Snooker | News | News | Chinese Cracker Into Semis », sur web.archive.org, (consulté le 26 avril 2020)
  44. (en-GB) « Mark Selby beats Mark Williams to win Shanghai Masters », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 26 avril 2020)
  45. (en-GB) « Players' Championship: Joe Perry beats Mark Williams for first title », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 26 avril 2020)
  46. « Matthew Stevens sets up O'Sullivan clash after trouncing Mark Williams 10-2 | South Wales Evening Post », sur web.archive.org, (consulté le 26 avril 2020)
  47. (en-GB) « China Open: Mark Selby beats Mark Williams 10-8 ahead of World Championship », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 26 avril 2020)
  48. (en-US) « Williams Takes Six Red Glory », sur World Snooker, (consulté le 26 avril 2020)
  49. « Magnificent Mark Williams fights back to win Northern Ireland Open title in epic final », sur Eurosport, (consulté le 30 mars 2020)
  50. (en-GB) « Mark Williams beats Graeme Dott to win German Masters », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2019)
  51. (en-GB) « How Williams won 'one of the greatest finals' », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2019)
  52. « Le champion du monde de snooker Mark Williams a tenu son pari: il se présente nu en conférence de presse », sur Le Soir, (consulté le 19 août 2019)
  53. (en-US) « Shanghai Masters 2015 », sur World Snooker (consulté le 26 avril 2020)
  54. (en-US) « Relieved Williams Earns Gilbert Final », sur World Snooker, (consulté le 26 avril 2020)
  55. (en-GB) « World Open: Mark Williams wins China title with comeback against David Gilbert », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 26 avril 2020)
  56. (en-GB) « China Championship: Shaun Murphy beats Mark Williams in final frame », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 26 avril 2020)
  57. Championnat du monde, championnat du Royaume-Uni et Masters
  58. a b c d et e Tredegar Constitutional Club
  59. L'équipe est composée de Barry Hawkins, Ryan Day, Zhao Xintong et Zhou Yuelong.

Liens externesModifier