Ouvrir le menu principal

Tirreno-Adriatico 2007

édition 2007 de Tirreno-Adriatico, course cycliste italienne
Tirreno-Adriatico 2007
Généralités
Course
42e Tirreno-Adriatico
Compétition
Étapes
7
Date
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Équipes
22Voir et modifier les données sur Wikidata
Partants
172Voir et modifier les données sur Wikidata
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Meilleure équipe

La 42e édition de la course cycliste à étapes Tirreno-Adriatico a lieu du 14 au . La course est la deuxième épreuve de l'UCI ProTour 2007. Le coureur allemand Andreas Klöden s'impose sans remporter d'étape.

Sommaire

Classements des étapesModifier

Classements finalsModifier

Classement généralModifier

Cycliste Équipe Temps Points
ProTour
1   Andreas Klöden Astana 28 h 31 min 26 s 50
2   Kim Kirchen T-Mobile + 4 s 40
3   Alexander Vinokourov Astana + 13 s 35
4   Stefan Schumacher Gerolsteiner + 23 s 30
5   Janez Brajkovič Discovery Channel + 31 s 25
6   Jens Voigt CSC + 34 s 20
7   Vasil Kiryienka Tinkoff Credit Systems + 55 s -
8   Evgueni Petrov Tinkoff Credit Systems + 59 s -
9   Michele Scarponi Acqua & Sapone-Caffè Mokambo + 1 min 00 s -
10   Michael Boogerd[1] Rabobank + 1 min 12 s 2

Classements annexesModifier

Les étapesModifier

1re étapeModifier

La première étape s'est déroulée le 14 mars 2007 de Civitavecchia à Civitavecchia, sur une distance de 160 km.

La première étape de la "course des deux mers" est marquée par l'échappée de quatre coureurs: l'Espagnol Beñat Albizuri (Euskaltel) et les Italiens Giuseppe Muraglia (Acqua & Sapone), Matteo Priamo (Ceramica Panaria), Salvatore Commesso (Tinkoff). Le peloton enclenche alors la surmultipliée pour revenir sur les fuyards et fait la jonction dans le dernier tour de circuit au tour de Civitavecchia. Profitant d'un final sinueux, Robbie McEwen (Predictor-Lotto) place un démarrage foudroyant à 300 mètres de l'arrivée pour résister aux retours d'Óscar Freire (Rabobank) et de Thor Hushovd (Crédit agricole), deuxième et troisième.

Classement de l'étape
# Coureur Pays Temps
1. Robbie McEwen   Australie en 4 h 38 min 24 s
2. Óscar Freire   Espagne m.t.
3. Thor Hushovd   Norvège m.t.
4. Bernhard Eisel   Autriche m.t.
5. Stuart O'Grady   Australie m.t.
6. Alessandro Petacchi   Italie m.t.
7. Allan Davis   Australie m.t.
8. Gabriele Balducci   Italie m.t.
9. David Kopp   Allemagne m.t.
10. Lloyd Mondory   France m.t.
Classement général
# Coureur Pays Temps
1. Robbie McEwen   Australie en 4 h 38 min 24 s
2. Óscar Freire   Espagne à 4 s
3. Thor Hushovd   Norvège à 6 s
4. Beñat Albizuri   Espagne à 7 s
5. Matteo Priamo   Italie à 8 s
6. Bernhard Eisel   Autriche à 10 s
7. Stuart O'Grady   Australie m.t.
8. Alessandro Petacchi   Italie m.t.
9. Allan Davis   Australie m.t.
10. Gabriele Balducci   Italie m.t.

2e étapeModifier

La deuxième étape s'est déroulée le 15 mars 2007 de Civitavecchia à Marsciano, sur une distance de 202 km.

Aleksandr Arekeev, jeune coureur de la formation (Acqua e Sapone), remporte son premier succès chez les pros après avoir été échappé pendant plus de 200 kilomètres sur la route de Marsciano. Le Russe franchissait la ligne d'arrivée avec une trentaine de secondes d'avance sur ses anciens compagnons d'échappée Daniele Contrini (Tinkoff), Sven Krauss (Gerolsteiner) et Fortunato Baliani (Ceramaica Panaria). Le peloton, arrivé moins d'une minute plus tard, est réglé par Bernhard Eisel. Arekeev en profite pour s'emparer du maillot "giallorosso" de leader.

Classement de l'étape
# Coureur Pays Temps
1. Aleksandr Arekeev   Russie en 4 h 51 min 41 s
2. Daniele Contrini   Italie à 29 s
3. Sven Krauss   Suisse m.t.
4. Fortunato Baliani   Italie à 31 s
5. Bernhard Eisel   Autriche à 54 s
6. Thor Hushovd   Norvège m.t.
7. Danilo Napolitano   Italie m.t.
8. David Kopp   Allemagne m.t.
9. Stuart O'Grady   Australie m.t.
10. Lloyd Mondory   France m.t.
Classement général
# Coureur Pays Temps
1. Aleksandr Arekeev   Russie en 9 h 25 min 52 s
2. Daniele Contrini   Italie à 32 s
3. Sven Krauss   Suisse à 35 s
4. Fortunato Baliani   Italie à 42 s
5. Robbie McEwen   Australie à 57 s
6. Óscar Freire   Espagne à 1 min 01 s
7. Thor Hushovd   Norvège à 1 min 03 s
8. Beñat Albizuri   Espagne à 1 min 04 s
9. Matteo Priamo   Italie à 1 min 05 s
10. Bernhard Eisel   Autriche à 1 min 06 s

3e étapeModifier

La troisième étape s'est déroulée le 16 mars 2007 de Marsciano à Macerata, sur une distance de 213 km.

Après deux étapes plutôt animées mais dont le relief n'étaient pas très difficile, la 3e étape de Tirreno-Adriatico proposait le plus long périple de la course, 215 kilomètres entre Marsciano et Macerata. Déjà à l'avant de la course lors des deux premières étapes, Salvatore Commesso, Fortunato Baliani et Daniele Contrini prennent la poudre d'escampette dès le km 41. L'écart grimpait jusqu'à 13 min 50 s, à moins de 100 bornes de l'arrivée. Les coéquipiers du leader Arekeev mettaient la machine en route pour revenir sur les fuyards. Dans le circuit final, une chute survint au cœur du peloton envoyant à terre Michele Scarponi (Acqua e Sapone), Maximiliano Richeze (Ceramica Panaria), Sébastien Minard (Cofidis), Guido Trentin (Saunier Duval), Tyler Hamilton (Tinkoff), Ivan Basso (Discovery Channel) et Yannick Talabardon (Crédit agricole). Le Français devra même abandonner alors que l'Italien finira l'étape attardé.

Une cassure a lieu dans le peloton et ce sont une trentaine de coureurs qui se présentent au pied du mur de Macerata, terme de l'étape: une terrible côte de 1700 m à 13 % de moyenne. C'est le moment choisi par Scarponi et Ricco pour accélérer et creuser le trou sur le groupe principal. Le jeune coureur de la (Saunier Duval) sera finalement le plus costaud dans le dernier kilomètre pour conserver deux secondes d'avance sur un petit groupe réglé par le Kazakh Alexandre Vinokourov (Astana). Arekeev, posté dans le second groupe, conserve sa tunique de leader du général.

Classement de l'étape
# Coureur Pays Temps
1. Riccardo Riccò   Italie 4 h 51 min 41 s
2. Alexandre Vinokourov   Kazakhstan à 2 s
3. Andreas Klöden   Allemagne m.t.
4. Stefano Garzelli   Italie m.t.
5. Luca Mazzanti   Italie m.t.
6. Andrea Moletta   Italie m.t.
7. Filippo Pozzato   Italie m.t.
8. Thomas Dekker   Pays-Bas m.t.
9. Kim Kirchen   Luxembourg m.t.
10. Janez Brajkovič   Slovénie m.t.
Classement général
# Coureur Pays Temps
1. Aleksandr Arekeev   Russie en 15 h 7 min 50 s
2. Riccardo Riccò   Italie à 21 s
3. Óscar Freire   Espagne à 27 s
4. Alexandre Vinokourov   Kazakhstan m.t.
5. Andreas Klöden   Allemagne à 29 s
6. Filippo Pozzato   Italie à 33 s
7. Andrea Moletta   Italie m.t.
8. Evgueni Petrov   Russie m.t.
9. Stefano Garzelli   Italie m.t.
10. Stefan Schumacher   Allemagne m.t.

4e étapeModifier

La quatrième étape s'est déroulée le 17 mars 2007 de Pievebovigliana à Offagna, sur une distance de 161 km.

Classement de l'étape
# Coureur Pays Temps
1. Riccardo Riccò   Italie en 3 h 50 min 22 s
2. Stefan Schumacher   Allemagne m.t.
3. Alexandre Vinokourov   Kazakhstan m.t.
4. Janez Brajkovič   Slovénie m.t.
5. Thomas Dekker   Pays-Bas m.t.
6. Andreas Klöden   Allemagne m.t.
7. Michael Boogerd[1]   Pays-Bas m.t.
8. Stefano Garzelli   Italie m.t.
9. Jens Voigt   Allemagne m.t.
10. Linus Gerdemann   Allemagne m.t.
Classement général
# Coureur Pays Temps
1. Riccardo Riccò   Italie 18 h 56 min 23 s
2. Alexandre Vinokourov   Kazakhstan à 16 s
3. Stefan Schumacher   Allemagne à 20 s
4. Andreas Klöden   Allemagne à 22 s
5. Stefano Garzelli   Italie à 26 s
6. Janez Brajkovič   Slovénie m.t.
7. Linus Gerdemann   Allemagne m.t.
8. Jens Voigt   Allemagne m.t.
9. Kim Kirchen   Luxembourg m.t.
10. Thomas Dekker   Pays-Bas m.t.

5e étapeModifier

La cinquième étape s'est déroulée le 18 mars 2007. Il s'agit d'un contre-la-montre individuel de 20,5 km entre Civitanova Marche et son hameau Civitanova Alta

Stefan Schumacher (Gerolsteiner) s'est montré le plus rapide lors du chrono autour de Civitanova Marche, une épreuve longue de 20,5 km marquée par l'ascension d'une côte longue de 3 kilomètres à environ 6 % de moyenne. Le dernier vainqueur de l'Eneco Tour endosse par la même occasion le maillot de leader du général.

Classement de l'étape
# Coureur Pays Temps
1. Stefan Schumacher   Allemagne en 27 min 08 s
2. Andreas Klöden   Allemagne à 1 s
3. Kim Kirchen   Luxembourg à 6 s
4. Alexandre Vinokourov   Kazakhstan à 13 s
5. Evgueni Petrov   Russie à 21 s
6. Janez Brajkovič   Slovénie m.t.
7. Jens Voigt   Allemagne à 24 s
8. Thomas Dekker   Pays-Bas à 33 s
9. Vladimir Gusev   Russie à 36 s
10. Linus Gerdemann   Allemagne à 40 s
Classement général
# Coureur Pays Temps
1. Stefan Schumacher   Allemagne en 19 h 25 min 51 s
2. Andreas Klöden   Allemagne à 3 s
3. Alexandre Vinokourov   Kazakhstan à 9 s
4 . Kim Kirchen   Luxembourg à 12 s
5. Janez Brajkovič   Slovénie à 27 s
6. Jens Voigt   Allemagne à 30 s
7. Thomas Dekker   Pays-Bas à 39 s
8. Evgueni Petrov   Russie à 41 s
9. Linus Gerdemann   Allemagne à 46 s
10. Michael Boogerd[1]   Pays-Bas à 51 s

6e étapeModifier

La sixième étape est courue le .

Les coureurs de Tirreno-Adriatico avaient droit à l'étape reine de la course avec arrivée au sommet d'un col. Auparavant, dix coureurs se sont lancés à l'abordage des premiers kilomètres. Parmi eux, on trouvait Óscar Freire, Stéphane Goubert ou encore Vasil Kiryienka, l'homme le plus dangereux au général. La course se décante comme prévu dans l'ascension finale vers San Giacomo, une montée longue de 11 kilomètres à 6 % de moyenne, pour un peu on se croirait sur le Giro! C'est Goubert qui va placer une première banderille à 8 kilomètres du sommet. Il sera repris par Freire, à la sortie de la localité de San Vito, puis par le premier groupe où il ne reste plus que cinq hommes: Freire, Enrico Gasparotto, Giovanni Visconti, Vasil Kiryienka et Matteo Bono. le jeune coureur de la Lampre se montrera le plus fort pour accélérer dans les pourcentages les plus difficiles de l'ascension, à quatre kilomètres de l'arrivée. Dans le peloton, on réagit peu ou prou car au pied de l'ascension il avait encore plus de trois minutes de retard. Dans la même portion, Riccò, déjà vainqueur de deux étapes, s'extirpe du peloton et amène sur son porte-bagages Michele Scarponi. Les deux hommes seront rejoints par Alexandre Vinokourov, un peu plus tard. Devant Bono, ne sera plus revu et remporte à 23 ans son plus beau succès chez les pros. Dans le dernier kilomètre, Riccò creusera l'écart mais pas suffisamment pour reprendre le maillot "giallorosso". En revanche, Vinokourov explosera et verra revenir sur lui Andreas Klöden sorti d'un groupe principal complètement éparpillé. L'Allemand de la T-Mobile en profite pour s'emparer du maillot de leader avec 3 secondes d'avance sur Kim Kirchen et 12 sur Vinokourov.

Classement de l'étape
# Coureur Pays Temps
1. Matteo Bono   Italie en 4 h 25 min 07 s
2. Enrico Gasparotto   Italie à 32 s
3. Giovanni Visconti   Italie à 41 s
4. Vasil Kiryienka   Biélorussie à 45 s
5. Stéphane Goubert   France à 51 s
6. Riccardo Riccò   Italie à 1 min 32 s
7. Kim Kirchen   Luxembourg à 1 min 37 s
8. Michele Scarponi   Italie à 1 min 39 s
9. Andreas Klöden   Allemagne à 1 min 43 s
10. Janez Brajkovič   Slovénie à 1 min 49 s
Classement général
# Coureur Pays Temps
1. Andreas Klöden   Allemagne en 19 h 25 min 51 s
2. Kim Kirchen   Luxembourg à 3 s
3. Alexandre Vinokourov   Kazakhstan à 12 s
4. Stefan Schumacher   Allemagne à 22 s
5. Janez Brajkovič   Slovénie à 30 s
6. Jens Voigt   Allemagne à 33 s
7. Vasil Kiryienka   Biélorussie à 54 s
8. Evgueni Petrov   Russie à 58 s
9. Michele Scarponi   Italie à 59 s
10. Michael Boogerd[1]   Pays-Bas à 1 min 11 s

7e étapeModifier

La septième et dernière étape s'est déroulée le 20 mars 2007, sur 177 km entre Civitella del Tronto et San Benedetto del Tronto.

Classement de l'étape
# Coureur Pays Temps
1 Koldo Fernández   Espagne en 4 h 38 min 43 s
2 Stuart O'Grady   Australie m.t.
3 Gabriele Balducci   Italie m.t.
4 Maximiliano Richeze   Argentine m.t.
5 Allan Davis   Australie m.t.
6 Danilo Napolitano   Italie m.t.
7 Robbie McEwen   Australie m.t.
8 David Kopp   Allemagne m.t.
9 René Haselbacher   Autriche m.t.
10 Thor Hushovd   Norvège m.t.
Classement général
# Coureur Pays Temps
1. Andreas Klöden   Allemagne en 28 h 31 min 26 s
2. Kim Kirchen   Luxembourg à 4 s
3. Alexandre Vinokourov   Kazakhstan à 12 s
4. Stefan Schumacher   Allemagne à 22 s
5. Janez Brajkovič   Slovénie à 30 s
6. Jens Voigt   Allemagne à 33 s
7. Vasil Kiryienka   Biélorussie à 54 s
8. Evgueni Petrov   Russie à 58 s
9. Michele Scarponi   Italie à 59 s
10. Michael Boogerd[1]   Pays-Bas à 1 min 11 s

Évolution des classementsModifier

Équipes engagéesModifier

RéférencesModifier

  1. a b c d et e En décembre 2015, Michael Boogerd qui a reconnu s'être dopé, perd le bénéfice de tous ses résultats acquis entre 2005 et 2007 (« Michael Boogerd est suspendu deux ans et perd les victoires acquises entre 2005 et 2007 », sur lequipe.fr, (consulté le 9 janvier 2016))

Liens externesModifier