Ouvrir le menu principal

Château de Montmirail (Marne)

château fort français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Château de Montmirail.

Château de Montmirail
Image illustrative de l’article Château de Montmirail (Marne)
Allée du château de Montmirail
Début construction XVIIe siècle
Protection  Inscrit MH (1928)
Coordonnées 48° 52′ 09″ nord, 3° 32′ 16″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Champagne
Région Grand Est
Département Marne
Commune Montmirail

Géolocalisation sur la carte : Marne

(Voir situation sur carte : Marne)
Château de Montmirail

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Montmirail

Le château de Montmirail ou Montmirel est situé au cœur de la ville de Montmirail, dans la Marne ; il date du XVIe siècle.

Le château fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [2].

HistoireModifier

Le roi Louis XIII séjourna au château trois fois : le , le et le , souvent en revenant de guerre. Le roi Louis XIV y vint le en revenant de la guerre en Lorraine, en revenant de la guerre en Alsace, le pour faire son voyage à Luxembourg et Longwy, et en en revenant du 3 au . Napoléon vint au château de Montmirail, le , pour planifier la bataille de Montmirail.

Nobles et gérants du ChâteauModifier

Liste des nobles de Montmirail, et possesseurs du Château de Montmirail :

Famille de Montmirail/MontmirelModifier

Maison de CoucyModifier

Article détaillé : Maison de Coucy.

Famille de PierrepontModifier

 
Le château et son parc.

Maison de SarrebruckModifier

Famille de SillyModifier

Famille de GondiModifier

Article détaillé : Famille de Gondi.

Famille de La TrémoilleModifier

Article détaillé : Famille de La Trémoille.
  • Louis II de La Trémoille, duc de Noirmoutier ( - ), épouse en 1640 Renée Julie Aubery (1618 - ), achète le château en 1655 pour 550 000 livres et fait construire l'aile devant l'église ; il fait ouvrir l'allée devant le château en démolissant des maisons, planter des marronniers et ériger la grille en 1656. Pour cela il fait combler le fossé des remparts et verse une rente de 300 livres à l'abbaye de St-Jean-des-Vignes de Soissons pour les bâtiments et les jardins utilisés[5].
  • Renée Julie Aubery (de La Trémoille), sa veuve en 1666. La trente-cinquième tenante du château le vend le à M. de Louvois avec les rentes, droits de ressorts, haute-, moyenne- et basse-justice, patronage...[6]

Famille Le Tellier de LouvoisModifier

Maison de La RochefoucauldModifier

Article détaillé : Maison de La Rochefoucauld.

Depuis cette vente, la famille de La Rochefoucauld a transféré de nombreux meubles, objets, tableaux de famille et archives au château charentais éponyme, où ils ont été exposés.

Derniers possesseursModifier

Depuis 2002 : Joseph Puzo, Président Directeur Général d'Axon Cable.; le château sert notamment de centre de conférence[7].

Notes et référencesModifier

  1. Géoportail
  2. Notice no PA00078745, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. il ratifia en 1212 toutes les fondations faites par les Seigneurs d’Oisy, ses prédécesseurs, et notamment la donation faite au Monastère de Cerf-Froid, chef lieu de l’Ordre des trinitaires.
  4. « Silly, p. 5-6 », sur Racines & Histoire (consulté le 11 décembre 2019)
  5. Histoire de Montmirail-en-Brie, M.Boitel, Brodard, Montmirail, 1862.
  6. « François-Michel Le Tellier de Louvois », sur L'envers du décor : le siècle de Louis XIV, par Chantal Grand, Books on Demand, 2015
  7. ForumEco, édition du 15/08/2011 au 21/08/2011 (http://www.forumeco.com/Joseph-Puzo-portrait-1214)

Articles connexesModifier