Maison de Coucy

famille noble

Maison de Coucy
Armes de la famille.
Armes de la famille : Maison de Coucy

Pays ou province d’origine Vermandois
Demeures Château de Coucy

La Maison de Coucy est le nom de quatre familles nobles du Vermandois (un des territoires historiques sur lesquels la Picardie est constituée à la fin du XVe siècle). La puissance des trois premières se manifesta au Moyen Âge du Xe au XIVe siècle :

HistoriqueModifier

Première famille de CoucyModifier

La première tire probablement son origine lointaine des comtes de Vermandois, les Herbertiens, qui eurent le premier château de Coucy au Xe siècle, et de l'union entre Thibaud le Tricheur comte de Blois et de Chartres et Liutgarde de Vermandois, fille d'Herbert II comte de Vermandois et sœur d'Hugues archevêque de Reims (les archevêques de Reims avaient fondé le premier château de Coucy, motte castrale du début du Xe siècle.

La tradition rapporte que le roi Clovis aurait donné cette terre à l'évêque saint Remi qui l'avait baptisé, et qu'elle serait restée depuis à l'Eglise de Reims. Son origine directe possible est :

  • Ade (Adèle) de Roucy, dame de Coucy et Marle au XIe siècle, descendante supposée des Vermandois en ligne féminine, épouse d'Enguerrand de Boves, comte d'Amiens (après une probable première union avec le seigneur Aubri/Albéric de Coucy). La lignée s'est ensuite divisée en plusieurs branches :

Branche aînéeModifier

La Branche aînée posséda Marle, La Fère, Folembray, Saint-Gobain, Assis et Crécy-sur-Serre...

Branche de Coucy-VervinsModifier

Elle apparut dans la première moitié du XIIIe siècle avec Thomas, frère d'Enguerrand III et seigneur de Vervins, Fontaine, Landouzy (-la-Cour et -la-Ville), Voulpaix.

Les Coucy-Vervins aînés se sont éteints vers 1630, poursuivis quelque temps en ligne féminine par les Coucy-Mailly et par les comtes de Comminges. Ils avaient un rameau cadet, les Coucy-Vervins-Polecourt (ou Poilecourt, Poilcourt) apparus dans la première moitié du XVIe siècle, rameau qui s'éteignit au début du XIXe siècle avec le décès, le , de Jean-Charles comte de Coucy, archevêque de Reims, le dernier de tous les Coucy. Au XVIIIe siècle, les Vervins-Polecourt furent faits comtes de Coucy. Au XVIIe siècle et jusqu'en 1762, les Polecourt ont donné le surgeon des Coucy-Bercy. Un rameau plus cadet encore des Coucy-Vervins exista de la deuxième moitié du XIIIe siècle à la première moitié du XIVe siècle, les Coucy-Bosmont (Bosmont-sur-Serre);

Branche de Coucy-PinonModifier

La Branche de Coucy-Pinon est issue de Robert sire de Pinon, maréchal de France, frère d'Enguerrand III et de Thomas de Vervins, fils de Raoul Ier : nés dans la première moitié du XIIIe siècle, les Coucy-Pinon se sont éteints dans les mâles en 1377.

Branche de Coucy-BovesModifier

Cette branche est née au XIIe siècle de Robert sire de Boves, frère cadet d'Enguerrand II, fils de Thomas de Marle, fondue au XIIIe siècle par mariage dans les Rumigny puis dans les ducs de Lorraine.

Deuxième famille de CoucyModifier

Branche aînéeModifier

La deuxième famille est issue en 1311 de :

Dans leurs prolongements féminins, les rameaux aîné et cadet de la branche aînée de la deuxième famille de Coucy se sont rejoints et figurent parmi les ancêtres des rois de la Maison de Bourbon.

Branche cadette de Coucy-MontmirelModifier

La Branche cadette des Coucy-Montmirel commença au XIVe siècle avec :

Troisième famille de CoucyModifier

La troisième famille est celle des châtelains de Coucy[1] (détenteurs de l'office de châtelain du château de Coucy), de la mi-XIe siècle au début du XIVe siècle : certains de ses membres furent également châtelains ou vicomtes de Soissons, Thourotte, Noyon. Leurs lointains successeurs, les Potier de Gesvres et de Tresmes, furent châtelains de Coucy de 1634 à la Révolution.

Quatrième famille de CoucyModifier

La quatrième, qui ne se rattache sans doute pas aux trois précédentes selon Jean-Baptiste-Pierre Jullien de Courcelles[2], est originaire d'Artois et s'est établie en Champagne. Selon la même source on peut aussi l'orthographier "de Coussy". Au XIXe siècle le prénom Enguerrand a été donné à plusieurs de ses membres, dont le plus important fut Louis-Enguerrand de Coucy (1760-1834), chevalier de l'Ordre de Saint-Louis, officier au régiment d'Artois, sous-préfet de Vitry-le-François en 1814 et préfet du Jura de 1816 à 1820[3].

Principaux membresModifier

Notes et référencesModifier

  1. Dominique Barthélemy, Les deux âges de la seigneurie banale : Coucy XIe-XIIIe siècles, Paris, Publications de la Sorbonne,
  2. 1 Jean-Baptiste-Pierre Jullien de Courcelles, Histoire généalogique et héraldique des pairs de France: des grands dignitaires de la couronne, des principales familles nobles du royaume et des maisons princières de l'Europe, précédée de la généalogie de la maison de France, Volume 6 p. 214 . https://books.google.fr/books?id=4EoWAAAAYAAJ&pg=RA10-PA214&lpg=RA10-PA214&dq=coucy+Cateljaloux&source=bl&ots=PY_nA4Bf4C&sig=In1csyMbjwuStUmOjqVpMFGnBtk&hl=fr&ei=KhyzS-2sOo-I4gadzaziAg&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1&ved=0CAgQ6AEwAA#v=onepage&q=&f=false
  3. 2 Bulletin des lois de la République française, Volume 12, p. 4. https://books.google.fr/books?id=4ycUAAAAYAAJ&pg=RA1-PA4&lpg=RA1-PA4&dq=%22louis+enguerrand+de+coucy&source=bl&ots=Ynl_Dxx4ys&sig=z7A9A9rY8p9k9HOVQghL_CdKPis&hl=fr&ei=emezS9nfEYqG4QbWop2gAg&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=4&ved=0CA0Q6AEwAw#v=onepage&q=%22louis%20enguerrand%20de%20coucy&f=false

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • [L'Alouète 1571] François de L'Alouète, Traité des nobles et des vertus dont ils sont formés ; leur charge, vocation, rang & degré ; des marques, genealogies & diverses especes d'iceus : de l'origine des fiefs & des armoiries. Avec une histoire & description généalogique de la très-illustre & très-ancienne maison de Couci, & de ses alliances, Paris, Robert Le Manier, , 460 p., dédié à Jean de Coucy (1567-1588), baron de Stonne, fils aîné de Jacques II de Coucy-Vervins (1536-1600).
  • [Du Chesne 1631] André Du Chesne, Histoire généalogique des maisons de Guines, d'Ardres, de Gand, et de Coucy, et de quelques autres familles illustres qui y ont été alliées : le tout illustré par chartes de diverses églises, tiltres, histoires anciennes et autres bonnes preuves, Paris, chez Sébastien Cramoisy, (lire en ligne)
  • [Jovet 1682] Jean Jovet 1889, Histoire des anciens seigneurs de Coucy, Chauny, Imprimerie Edmond Trouvé, (1re éd. 1682) (lire en ligne), p. 41-80
  • [Jullien de Courcelles 1826] Jean-Baptiste-Pierre Jullien de Courcelles,, « de Coucy », dans Histoire généalogique et héraldique des pairs de France: des grands dignitaires de la couronne, des principales familles nobles du royaume et des maisons princières de l'Europe, précédée de la généalogie de la maison de France, t. 6, Paris, chez Artus Bertrand, (lire en ligne), p. 206-215.
  • Dominique Barthélemy, Les deux âges de la seigneurie banale : Coucy XIe-XIIIe siècles, Paris, Publications de la Sorbonne, 1984.

Liens internesModifier

Liens externesModifier