Ouvrir le menu principal

Burgy

commune française du département de Saône-et-Loire

Burgy
Burgy
Le clocher roman de l'église Saint-Jean-Baptiste de Burgy.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Arrondissement de Mâcon
Canton Hurigny
Intercommunalité Communauté de communes Mâconnais - Tournugeois
Maire
Mandat
Irène Collanges
2014-2020
Code postal 71260
Code commune 71066
Démographie
Gentilé Burgerons
Population
municipale
119 hab. (2016 en augmentation de 9,17 % par rapport à 2011)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 27′ 52″ nord, 4° 49′ 58″ est
Altitude Min. 207 m
Max. 441 m
Superficie 2,87 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Burgy

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Burgy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Burgy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Burgy

Burgy est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire en région Bourgogne-Franche-Comté.

Elle appartient à la communauté de communes Mâconnais-Tournugeois.

GéographieModifier

Village viticole du vignoble mâconnais.

Vendanges vinifiées dans les caves coopératives voisines (à la Cave de Lugny, à Viré...) ou par des vignerons indépendants : Domaine de Chervin et Les Chais Letourneau.

Communes limitrophesModifier

  Lugny Montbellet  
N
O    Burgy    E
S
Péronne Viré

HydrographieModifier

Le principal cours d'eau traversant le territoire de Burgy est le ruisseau de Burgy, affluent de la rive droite de la Bourbonne (dans laquelle ce ruisseau se jette en aval du bourg de Lugny, à proximité du moulin Vallerot).

ToponymieModifier

HistoireModifier

En 1513, l'église du lieu dépend de l'abbaye de Cluny, comme en témoigne un cartulaire. Mais en 1628, Burgiac est cité dans un terrier de l'église cathédrale Saint-Vincent de Mâcon.

Au milieu du XVIIIe siècle, cette église fut remplacée par une autre, édifiée parmi les maisons du bourg : « En 1730, on commença à bâtir une église auprès des maisons et de la cure ; elle fut achevée en 1740, le tabernacle, le Saint-Sacrement et les fonts baptismaux y furent placés, et toutes les fonctions curiales s'y font. » écrivait le curé de Burgy au milieu du XVIIIe siècle[1]. Il n'en reste aucune trace.

Au sortir de la Révolution, Burgy, à l'instar de Bissy-la-Mâconnaise, est rattaché à Lugny pour le culte, et cesse dès lors d'avoir un curé[2].

Cinq habitants de Burgy trouvèrent la mort au cours de la Première Guerre mondiale et deux pendant la Seconde. Leur nom figure sur le monument aux morts de la commune, élevé à deux pas de l'église du village. Pour la Grande Guerre : Pierre Blanc (tué le 25 août 1914), Léon Fumet (tué le 29 août 1914), Jean-Pierre Guigue (tué le 30 septembre 1917), Joseph Maillard (tué le 19 juin 1918) et Joseph Bouilloud (tué le 4 juin 1918). Pour la Seconde Guerre mondiale : Henri Bernard et Lucien Guérot.

8 janvier 1934 : fondation du Syndicat intercommunal des eaux du Haut-Mâconnais, auquel appartiennent Burgy et neuf autres communes (Lugny, Cruzille, Clessé, Viré, Saint-Maurice-de-Satonnay, Vérizet, Bissy-la-Mâconnaise, Cruzille et Montbellet), rejointes le 16 août 1934 par Plottes, Chardonnay et Uchizy (puis par Farges et Grevilly en 1938 et par Saint-Gengoux-de-Scissé, Azé et Igé après-guerre).

Dans les années qui suivirent la Seconde Guerre mondiale, la maison Letourneau de Burgy (fondée en 1902 et connue sous le nom Les Chais Letourneau) fut l'une des toutes premières de Bourgogne à produire et à commercialiser du vin effervescent (dénommé mousseux, et devenu crémant de Bourgogne en 1975).

1973 : fermeture de l'école, installée en mairie (les enfants seront désormais scolarisés à Lugny).

1993 : fondation de la communauté de communes du Haut-Mâconnais (avec Lugny pour siège), regroupant sept communes : Bissy-la-Mâconnaise, Burgy, Chardonnay, Cruzille, Grevilly, Lugny et Saint-Gengoux-de-Scissé. A cette première communauté de communes a succédé, le 1er janvier 2003, la Communauté de communes du Mâconnais - Val de Saône (siège à Lugny).

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1977 mars 1983 René Gilardon[3]   Viticulteur
1983 mars 1989 René Gilardon   Viticulteur
1993 mars 2014 Albert Goyard    
mars 2014 en cours Irène Collanges[4]    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6].

En 2016, la commune comptait 119 habitants[Note 1], en augmentation de 9,17 % par rapport à 2011 (Saône-et-Loire : -0,18 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
240249244379382250242212221
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
206226226252271253220191173
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
192176180180135141126154135
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
135118115989890101108117
2016 - - - - - - - -
119--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

CultesModifier

Burgy appartient à l'une des sept paroisses composant le doyenné de Mâcon (doyenné relevant du diocèse d'Autun) : la paroisse Notre-Dame-des-Coteaux en Mâconnais, paroisse qui a son siège à Lugny (avec le père Bernard Blondaux pour curé) et qui regroupe la plupart des villages du Haut-Mâconnais.

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Cette église consiste en un édifice roman couvert de laves. Construite au-dessus du village, à quatre-cents mètres d'altitude, sur la route dite « du Belvédère » donnant à l'est sur la vallée de la Saône puis la plaine de la Bresse et, à l'ouest, sur le vignoble de Lugny et du Haut-Mâconnais. Plaquette de présentation de l'église consultable ici (origine : pastorale diocésaine du tourisme, décembre 2012).

  • Pietà du début du XVIe siècle.

Cette sculpture viisible en façade d'une maison du centre du bourg est datée de 1518. Elle est inscrite aux Monuments historiques par arrêté du 31 mars 1932). Sous cette sculpture figure une inscription[Note 2] aujourd'hui difficilement lisible mais pouvant être transcrite comme suit : Tous ceux qui diront dévotement Pater Noster Ave Maria gagneront 40 jours de pardon donnés par (révérend ?) père en dieu monseigneur de Mâcon. Mars l'an MLXXIX (1529)[9].

Personnalités liées à la communeModifier

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

  • Fernand Nicolas, Au cœur des collines de la côte mâconnaise : Burgy, revue « Images de Saône-et-Loire » n° 12 (décembre 1971), pp. 3-5.
  • « La ronde des « Brigands » en Haut-Mâconnais », Vive 89, 1990. Ouvrage collectif de cent quarante-cinq pages édité par l'association ayant organisé en 1989 dans le canton de Lugny les festivités du bicentenaire de la Révolution française.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.
  2. Inscription qui est à rapprocher d'une autre visible dans la commune voisine de Lugny, au hameau de Vermillat, qui est davantage lisible et très proche dans sa formulation : Tous ceux qui diront dévotement Pater Noster et Ave Maria gagneront cent jours de pardon donné par Christofore Neumage, cardinal de Ara Celi, impétré par d(omi)nus Valier l’an mil V° XVIII (1518).

RéférencesModifier

  1. Alain Dessertenne et Françoise Geoffray, La carte de Cassini en Saône-et-Loire : description topographique des paroisses. Transcription intégrale des réponses données par les curés pour la plupart des paroisses de l’actuelle Saône-et-Loire lors de l’enquête lancée pour établir la carte de Cassini en 1757, Cercle généalogique de Saône-et-Loire, 2015, p. 234.
  2. Frédéric Lafarge, Monseigneur Joseph Robert (1898-1987), Une communauté missionnaire en Mâconnais : Lugny, Les Foyers communautaires et l'Amicale des anciens élèves de l'école « La Source », Lugny, 2019 (ISBN 978-2-9570533-0-8).
  3. Né à Burgy en 1912, décédé en 1990.
  4. Le Journal de Saône-et-Loire, édition du 17 avril 2014, p.  2
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. « Inscriptions », article de Fernand Nicolas paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » no 146 de juin 2006, page 28.