Ouvrir le menu principal

Pro Wrestling NOAH
logo de Pro Wrestling NOAH
Image illustrative de l’article Pro Wrestling NOAH

Création 2000
Fondateurs Mitsuharu Misawa
Siège social Mitsuharu Misawa (fondateur et président de 2000 à 2009)
Akira Taue(président de 2009 à 2016)
Masayuki Uchida (président depuis 2016)
Drapeau du Japon Japon
Direction Masayuki Uchida
Activité Catch
Site web Site officiel

Pro Wrestling NOAH (プロレスリング・ノア?) est une fédération de catch au Japon, fondée en 2000 par l'ancienne star de la All Japan Pro Wrestling, Mitsuharu Misawa. L'appellation « NOAH » (Noé en français) réfère à l'histoire de la bible de Noé, dans laquelle chaque espèce survivait dans une arche au déluge et participait au renouveau du monde, une histoire mise en parallèle avec les départs de catcheurs de la All Japan. Le logo de la NOAH est d'ailleurs un arc avec une colombe tenant une branche d'olive.

Le style du catch de NOAH est le Shoot wrestling/Strong style.

HistoireModifier

 
Mitsuharu Misawa (à gauche) est le fondateur de la Pro Wrestling NOAH.

Au cours des années 1990, Mitsuharu Misawa est l'un des principaux catcheurs de la All Japan Pro Wrestling (AJPW) dirigé par Shōhei Baba[1]. À la mort de ce dernier en février 1999, Misawa devient le président de l'AJPW[2],[3]. Cependant, il entre en conflit avec Matoko Baba, la veuve de Shōhei[4]. Baba se veut conservatrice tandis que Misawa veut offrir au public plus de spectacle avec notamment des entrées plus spectaculaire[4]. Misawa démissionne en juin 2000 accompagné de la plupart des catcheurs de l'AJPW pour fonder sa propre fédération[4]. Le premier spectacle de cette fédération, Departure, a lieu le [5]. Rapidement, Misawa, Kenta Kobashi et Jun Akiyama s'affirment comme étant les catcheurs vedette de cette fédération et fait venir des catcheurs américain avec Vader, Too Cold Scorpio et Richard Slinger (en)[6].

En 2001, la NOAH organise un tournoi pour désigner le premier champion poids lourd Global Honored Crown que Mitsuharu Misawa remporte le après sa victoire face à Yoshihiro Takayama[6].

Le journaliste spécialisé dans le catch, Dave Meltzer, qualifie la NOAH en tant que la meilleure de toutes les fédérations de catch. Mitsuharu Misawa vs Kenta Kobashi du 1er mars 2003, et Kenta Kobashi vs Jun Akiyama du 10 juillet 2004 sont classés comme « match cinq étoiles » par le Wrestling Observer qui les a aussi nommé en tant que meilleurs matchs pour leur années respective. Le Wrestling Observer a aussi nommé NOAH comme étant la meilleure promotion en 2004 et en 2005[7], et le meilleur show télévisé hebdomadaire en 2003[8].

NOAH travaille en accord avec la Ring of Honor, World League Wrestling, Westside Xtreme Wrestling et Pro Wrestling ZERO1-Max.

Une ligue inattendue appelée Pro Wrestling SEM a été récemment[Quand ?] annoncée. Similaire au système des "Young Lions" de la NJPW, elle fonctionnera pour faciliter l'entraînement des jeunes talents. Naomichi Marufuji et KENTA en seront les entraîneurs. Le nom « Pro Wrestling SEM » est une fois de plus tirée de l'histoire de la Bible, Noé dont son fils aîné s'appelait Sem.

À la mort du président et fondateur Mitsuharu Misawa le 13 juin 2009, Akira Taue devient le nouveau président le 27 juin 2009,.

Champions actuelsModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Mike Veloza, « The History Of Pro Wrestling NOAH – Pt. 1 », sur 411 mania, (consulté le 18 février 2015)
  2. (en) Chris Schramm, « The legacy of Giant Baba », sur Slam! Wrestling, (consulté le 18 février 2015)
  3. (ja) « 追悼/三沢さんが馬場さん、死を語る », sur Nikkan Sports,‎ (consulté le 18 février 2015)
  4. a b et c (en) John F. Molinaro, « Mitsuharu Misawa leaves All Japan Landscape of Japanese wrestling drastically changed », sur Slam! Wrestling, (consulté le 18 février 2015).
  5. (en-US) Tim Livingston, « EL DANDY~! Tape Review-NOAH Departure » [archive], sur 411MANIA, (consulté le 10 juin 2019)
  6. a et b (en-US) Mike Veloza, « The History Of Pro Wrestling NOAH – Pt. 2 » [archive], sur 411MANIA, (consulté le 10 juin 2019)
  7. (de) « Observer: Best Promotion Of The Year », sur genickbruch.com (consulté le 12 octobre 2009)
  8. (de) « Observer: Observer-Awards des Jahres 2003 », sur genickbruch.com (consulté le 12 octobre 2009)

Liens externesModifier