Big Show (catch)

catcheur américain
(Redirigé depuis Paul Wight)
Paul Wight
Big-Show-T4.jpg
Paul Wight en 2011.
Données générales
Nom de naissance
Paul Donald Wight jr
Nom de ring
The Giant
Paul Bunyan
Paul Wight
Big Show
Nationalité
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (50 ans)
AikenVoir et modifier les données sur Wikidata
Lieu de résidence
Taille
6 10 (2,08 m)[1],[2] ou 7 0 (2,13 m)[3]
Poids
entre 383 lb (174 kg)[1],[2] et 440 lb (200 kg)[réf. nécessaire]
Catcheur en activité
Fédération
Entraîneur
Carrière pro.
- aujourd'hui

Paul Wight, de son vrai nom Paul Donald Wight jr, (né le à Aiken), est un catcheur (lutteur professionnel) américain. Il travaille actuellement à la All Elite Wrestling en tant que catcheur et commentateur. Il est principalement connu pour avoir travaillé à la World Championship Wrestling de 1995 à 1999, et à la World Wrestling Entertainment de 1999 à 2021.

Il a été 7 fois champion du monde : deux fois champion du monde poids-lourds de la WCW, deux fois champion de la WWE, deux fois Champion du monde poids-lourds de la WWE et une fois champion du monde la ECW et a aussi remporté le World War 3 1996.

Il a également détenu dix titres de champion du monde par équipe (trois fois le championnat du monde par équipe de la WCW, cinq fois le championnat du monde par équipe de la WWE et deux fois le championnat par équipe de la WWE avec The Miz, trois fois le championnat Hardcore de la WWF, une fois le championnat Intercontinental de la WWE et une fois le championnat des États-Unis de la WWE....

JeunesseModifier

Le père de Wight est mécanicien et sa mère policière[4]. Il est atteint d'acromégalie et mesure 6 2 (1,88 m) à 12 ans[5]. Il fait partie de l'équipe de basketball de son lycée dont il est le pivot[4]. Après le lycée, il intègre l'université d'État de Wichita et continue à jouer dans l'équipe de basketball[4]. Il se fait enlever la tumeur de la glande pituitaire responsable de son acromégalie au début des années 1990[5].

CarrièreModifier

World Championship Wrestling (1995-1999)Modifier

Débuts (1995-1996)Modifier

Wight s'entraîne pour devenir catcheur à la Monster Factory (en), une école de catch dirigé par Larry Sharpe[6]. La World Championship Wrestling (WCW) l'engage et il continue son apprentissage au WCW Power Plant, l'école de catch de la WCW[7].

La WCW décide de le surnommer The Giant et de le présenter comme le fils de André The Giant[8]. Il est membre du clan The Dungeon of Doom (en) et devient le rival de Hulk Hogan[7].

New World Order (1996-1999)Modifier

Vient alors l’avènement de la new World order avec les Hogan, Nash et Hall. Leur première cible est le champion du monde, c'est-à-dire The Giant. Il perd la ceinture contre Hogan à la suite de l'intervention des Outsiders (Hall et Nash). Après un court combat contre Chris Benoit, qu’il remporte haut la main, Giant semble revenir aux sources pour combattre contre la nWo en faisant équipe à nouveau avec les Dungeon of Doom, mais cette association se terminera avec le Giant qui se joint à la nWo. Le géant poursuit sa carrière à la WCW en combattant contre Randy Savage, Ric Flair, Jeff Jarrett, Lex Luger, Sting.

Depuis World War III, The Giant se demande quand il a de nouveau la chance pour le titre mondial que détient toujours le leader de la nWo, Hollywood Hogan. Ce simple questionnement, amène son départ de la nWo. Alors qu’il exige de Hogan une chance pour le titre, les autres membres se retournent contre le Giant et lui donne une raclée. Giant devient donc à nouveau l’ennemi #1 de la nWo. Il attaque Hogan et les membres de la New World Order à la moindre occasion. Les lutteurs s’affronteront à Souled Out 1997 mais la nWo vient mettre son grain de sel, ce qui joue en défaveur du Géant, puisque Hogan conserve son titre à la suite d'un no-contest.

Le Giant se trouve un allié en Lex Luger, et c’est avec lui qu’il remporte, contre les Outsiders, le titre par équipe à SuperBrawl VII. Mais une décision du président de la WCW, Eric Bischoff, leur fait perdre le titre. Luger et le Giant se trouvent deux nouveaux alliés du côté des Steiner Brothers. Ils forment alors l’équipe WCW. Le combat contre la nWo dure encore plusieurs mois, contre Nash, Savage, Norton, Hall et bien sûr Hogan. Giant, fait équipe avec Sting pour remporter le titre par équipe à Slamboree 98 contre les Outsiders[9]. Giant demande à Sting de se joindre à lui et à la nWo, mais ce dernier refuse et se joint plutôt au clan du Wolfpac (Nash et Luger). Un combat est alors organisé pour déterminer qui conservera le titre, et c’est Sting qui remporte le combat et il donnera le titre à son acolyte Kevin Nash[10].

Après un court affrontement, contre Kevin Greene, le Giant mets toute son attention sur le titre par équipe qu’il remportera de nouveau, mais cette fois avec Scott Hall. En 1998, le Giant combat avec Bill Goldberg, on sent que sa carrière à la WCW touche à sa fin, alors qu’on le confine de plus en plus dans des combats par équipe. Sa dernière participation à un PPV de la WCW est Starcade 98 contre DDP. Quelque temps après ce PPV, Hogan s'adresse au Giant et lui dit que la WCW n’a besoin que d’un seul géant. Le géant affronte pour la dernière fois Kevin Nash. Il perd à la suite de l'intervention de Scott Hall, c’est ainsi que se termine sa carrière à la WCW.

World Wrestling Federation/Entertainment (1999-2007)Modifier

WWF Champion et nWo (1999-2002)Modifier

 
Wight à Smackdown en 1999.

Il arrive à la WWE le 14 février en intervenant dans le match en cage de Steve Austin et Vince McMahon. Il fait ses débuts dans le ring lors du RAW is WAR du 16 février, en affrontant The Rock dans un match qui se finit sans vainqueur arbitré par Mankind et il ne remporte pas le WWF World Heavyweight Championship[11]. Lors de Wrestlemania 15, il affronte Mankind pour désigner l'arbitre spécial du match The Rock vs Steve Austin, match qu'il perd par disqualification. Lors de Survivor Series 1999, moins d'un an après ses débuts à la WWE, il devient champion de la WWE en battant Triple H et The Rock dans un Triple Threat Match[12]. À Armaggedon, il conserve son titre face au Big Boss Man. Il perd sa ceinture face à Triple H lors du premier Raw de l'année 2000. Il entame une rivalité avec The Rock. Au Royal Rumble 2000, lui et The Rock furent les deux derniers hommes du Royal Rumble match et c'est The Rock qui a été déclaré vainqueur. Plus tard, on se rendit compte que les pieds de The Rock avaient touché le sol en premier. Alors la WWE a organisé un match Big Show vs The Rock à No Way Out où le gagnant gagnait le droit de se battre face à Triple H pour le titre. Big Show gagna ce match. À Wrestelmania 2000, il y eut un Fall Way Dance (Fatal Four Way à élimination) entre Big Show accompagné par Shane McMahon, Triple H accompagné par Stephanie McMahon, The Rock, accompagné par Vince McMahon et Mankind accompagné par Linda McMahon, match remporté par Triple H.

Lors du Backlash 2000, Big Show bat Kurt Angle en se déguisant en Hulk Hogan[13]. Il fait son retour au Royal Rumble 2001 en entrant en no 23 mais il est éliminé par The Rock pour la seconde fois consécutive. Lors du No Way Out 2001, Show battait le champion hardcore Raven et remporte le titre pour la première fois mais Billy Gunn interfère dans le match en faisant un tombé sur Raven pour le titre avant que Raven refasse le tombé. Lors du Survivor Series 2001,son équipe gagne malgré son élimination par Shane McMahon. Lors de la séparation du vestiaire de la WWE (RAW/SmackDown) du 25 mars 2002, Wight est recruté par Raw et son General Manager, Ric Flair. Il devient heel en trompant Steve Austin au cours d'un combat, afin de rejoindre la toute dernière incarnation de la New World Order. Lorsque la NWO se dissout à la suite d'une blessure de Kevin Nash, la carrière du Big Show commence à décliner.

SmackDown, WWE Champion et United States Champion (2002-2005)Modifier

Wight est finalement échangé à SmackDown contre Ivory, Maven, D-Von Dudley et Val Venis après avoir frappé Bischoff en coulisse à No Mercy 2002 (pour son manque de temps d'antenne à RAW depuis son draft). Le Big Show défie dès son arrivée, le champion de la WWE, Brock Lesnar. Il réussit à vaincre ce dernier à la suite d'une intervention du manager de Brock Lesnar, Paul Heyman. Il perdra le titre un mois plus tard. Brock Lesnar a sa revanche contre Big Show un mois plus tard en le battant durant le PPV Royal Rumble. Il entame ensuite une alliance avec A-Train pour détruire l'Undertaker (qui était de retour). Show perd contre le Deadman à No Way Out 2003 et s'incline dans un Handicap Match en compagnie d'A-Train contre Undertaker à WrestleMania 19. Il détruit ensuite Rey Mysterio à Backlash car ce dernier se moquait de l'obésité de Show. Brock Lesnar défend Rey et défie alors Show dans un Stretcher Match à Judgement Day pour le WWE Championship. Brock Lesnar gagne le match en effectuant un Cross Body du haut d'un chariot élévateur. Le 26 juin 2003 à Smackdown, il gagne dans un six-man tag team match avec Shelton Benjamin et Charlie Haas en battant Kurt Angle, Brock Lesnar et M..America. À Vengeance 2003, il perd contre Brock Lesnar et Kurt Angle dans un Triple Threat Match pour le WWE Title. Lors de No Mercy 2003, il bat Eddie Guerrero pour le United States Championship. Il participe au Survivors Series 2003 en étant dans la Team Lesnar et ils sont contre la Team Angle. La Team Angle gagnera le match car Show (qui était le dernier survivant) se fait frappé par une chaine de John Cena dans le dos de l'arbitre. Lors du Royal Rumble 2004, 5 superstars s'allient pour l'éliminer mais il arrive à en éliminer 4 et se retrouve parmi les 2 derniers encore sur le ring mais le match est remporté par Chris Benoit. Lors du WrestleMania XX, il perd son titre face à John Cena où ce dernier a mis au terme le règne de 6 mois de Big Show. Il est suspendu au mois d'avril après avoir pédu son match pour le titre de la WWE contre Eddie Guerrero à WWE SmackDown à cause du general manager Kurt Angle. Big Show lui répondra par un Chockeslam sur le décor. Il finit l'année en entamant une feud (ou il est face) aux côtés d'Eddie Guerrero contre Kurt Angle, Luther Reigns et Mark Jindrak.

Alliance avec Kane (2005-2006)Modifier

 
Big show lors d'un spectacle en Afghanistan.

À No Way Out 2005, il a un match contre JBL pour le titre WWE dans un Barbed Wired Steel Cage Match. Il perdra le match de peu en réussissant à s'échapper mais JBL a quitté le ring d'en dessous pour gagner. À WrestleMania 21, il affronte le sumo Akebono dans un match de sumo qu'il perdra en quelques secondes. Les deux hommes se serrent la main après le combat. Le 27 juin 2005, Wight est de retour à RAW à la suite du repêchage l'empêchant de participer à un combat à six pour le titre de Smackdown. Il démarre une courte rivalité avec Gene Snitsky. Après avoir démoli ses adversaires pendant quelques semaines, Wight approche Chris Masters le 18 juillet, se portant volontaire pour briser Master Lock. Masters refuse de relever le défi et se sauve du Big Show. Le Big Show affronte alors indirectement Masters dans divers match par équipe avant que l'angle soit oublié sans plus d'explications.

Lors de Taboo Tuesday 2005, il fait équipe avec Kane et remporte le World Tag Team Championships en battant Lance Cade et Trevor Murdoch.

Quelques semaines avant les Survivor Series 2005, Big Show et son partenaire Kane sont impliqués dans la rivalité Raw vs. SmackDown. Les deux hommes envahissent SmackDown avec Edge pour s'en prendre à Batista (qui sera réellement blessé de façon accidentelle). Le 14 novembre lors du show hommage à Eddie Guerrero, Show et Kane battent les champions de la WWE par équipe MNM, dans un combat inter-branche ou les titres ne sont pas en jeu. Le 21 novembre, ils blessent Batista (Kayfabe) en lui portant un chokeslam dans un pare-brise de voiture alors que les troupes de SmackDown voulaient envahir RAW. Finalement aux Survivor Series, Show, Kane, Carlito, Chris Masters et Shawn Michaels perdent face à l'équipe SmackDown! composée de JBL, Rey Mysterio, Bobby Lashley, Randy Orton et Batista.

 
Big Show en 2004.

Jusqu'à Armageddon 2005, Wright et son partenaire continuent d'être impliqué dans un combat inter-branche avec Rey Mysterio et Batista. Lors d'Armageddon, Big Show et Kane l'emportent sur le World Heavyweight Champion Batista et Rey Mysterio qui détiennent alors les titres par équipe de la WWE. Mais les titres ne sont pas en jeu lors de ce combat.

Le 12 décembre 2005, Big Show participe à un combat de qualification pour un match de Championnat a New Year's Revolution 2006. Il perd face à Shawn Michaels par disqualification à la suite de l'intervention de Triple H, qui a frappé intentionnellement HBK avec une chaise dans le but de faire perdre Show. En représailles, Big Show coûte le même genre de combat à HHH. Le 26 décembre, un combat est signé entre les 2 pour New Year Revolution. Triple H remportera le combat après l'avoir frappé à la tête avec son Sledgehammer. Paul Wright fait ensuite partie des 8 participants au tournoi Road to WrestleMania 2006, où le vainqueur challenger no 1 pour le WWE Championship à WrestleMania 22. Au premier tour, il vaincra Shelton Benjamin, en demi-finale, il affronte Triple H et le combat se termine dans un double décompte extérieur. Comme il n'y a pas eu de vainqueur, les deux hommes affronteront l'autre finaliste qui est Rob Van Dam. Ce combat est remporté par Triple H après qu'il a réussi à faire le tombé sur RVD.

Après ce tournoi, Show revient faire équipe avec Kane dans un combat face à Carlito et Chris Masters, qui les mènera à un combat de championnat du monde par équipe à WrestleMania 22. Combat que remporteront les 2 géants. Ce sera la première victoire du Big Show à WrestleMania en 7 tentatives.

Le lendemain de WrestleMania 22, ils perdent leur titre par équipe face à Kenny et Mikey du Spirit Squad. Ils affrontent Johnny et Nicky la semaine suivante dans un combat revanche pour le titre, mais perdent par DQ après que Kane a quitté le ring pour attaquer les autres membres du Spirit Squad. S'ensuit alors un combat entre Kane et Big Show qui mènera à la fin de l'équipe. Les deux hommes s'affronteront lors de Backlash 2006 qui se terminera dans un "No Contest".

ECW et départ (2006-2007)Modifier

Le 4 juillet 2006 à Philadelphie, à la ECW, dans un Extreme Rules Match, il gagne le ECW Championship face à Rob Van Dam. Une rivalité éclate entre le World Heavyweight Champion de Smackdown (King Booker), le WWE Champion de Raw (John Cena) et lui-même, le ECW Champion. À Cyber Sunday, les trois hommes s'affronte dans Triple Threat Match ou une ceinture seras remis en jeu suivant le vote des fans et les fans vote pour que le titre de King Booker soit défendu. Le match fut remporté par ce dernier. Le 8 novembre, Big Show bat Sabu lors d'un Extrème Rules match. Big Show perd le titre de la ECW au profit de Bobby Lashley le 3 décembre 2006 dans un Extreme Elimination Chamber à December to Dismember 2006 après un spear de Bobby.

Son contrat expire le 8 février 2007.

Retour à la World Wrestling Entertainment (2008-2021)Modifier

Diverses rivalités (2008-2009)Modifier

Big Show a décidé en novembre de signer un nouveau contrat avec la WWE. Il s’est remis dans le bain de la lutte avec deux mois passés à la FCW. Son retour a eu lieu pendant No Way Out 2008 où il dit vouloir devenir champion à nouveau, puis s’attaque à Rey Mysterio qui est blessé. Il se fait ensuite frapper par Floyd Mayweather après l'avoir provoqué[14]. Résultat : Big Show semble avoir effectué un Heel-Turn. Il est dans la division WWE SmackDown. Cette rivalité va en s’accroissant, puisque le lendemain, le Big Show après avoir adressé des excuses au boxeur, lui dit que la seule manière pour lui de l’atteindre et qu'il se mette à genoux, et que même à genoux, le Big Show était meilleur que lui. Le boxeur accepte de défier le Big Show dans un match, cette rencontre aura lieu lors de WrestleMania XXIV. Lors de WrestleMania XXIV, le Big Show affronte Floyd Mayweather avec facilité jusqu’au moment où celui-ci décide de fuir le combat. Le Big Show le force à reprendre le combat. Floyd Mayweather met finalement le Big Show K.O après l’avoir frappé à plusieurs reprises avec une chaise puis lui avoir donné un coup de poing américain[15]

Le lendemain, lors de l’introduction de Ric Flair au Hall of Fame, il est interrompu par The Great Khali. Lors du WWE SmackDown du 18 avril il bat Mark Henry avec un Chokeslam, The Great Khali intervient à la fin du match et attaque le Big Show et lui porte une Khali Bomb. Après plusieurs semaines de rivalité, la WWE annonce qu’un match opposant The Great Khali au Big Show aura lieu à Backlash 2008, il fait donc un Face Turn. Lors de Backlash 2008, il défait The Great Khali grâce à son Chokeslam[16].

Il intervient dans le show de la ECW, dans le Tag Team match opposant CM Punk et Tommy Dreamer à Chavo Guerrero et John Morrison pour annoncer que lui aussi a été un ancien champion de la ECW. Lors de One Night Stand 2008, il remporte un 5-man Singapore Cane Match pour devenir le challenger no 1 pour le titre ECW détenu par Kane[17].Lors du Show de la ECW il est décidé que le titre de la ECW sera disputé dans un triple threat match contre Kane et Mark Henry à Night Of Champions 2008. Lors du SmackDown du 27 juin, il gagne un tag team match avec Kane face à MVP et Mark Henry. À Night of Champions, il perd le match au profit de Mark Henry[18].

Lors de l’édition de SmackDown du 22 août, Vickie Guerrero ne le met pas dans le Scramble Match qui aura lieu à Unforgiven. Il décide alors de regarder la Battle Royale dans lequel 10 catcheurs s'affrontent pour participer au Scramble Match, puis il finit par intervenir et éliminer tous les catcheurs : seul The Brian Kendrick ne touche pas le sol car il se fait rattraper et remettre sur le ring par son manager, Ezekiel Jackson. Kendrick est donc qualifié.

À No Mercy, le Big Show défait l'Undertaker par KO et effectue un Heel Turn. Dans les Smackdown qui suivent, le Big Show défie l'Undertaker dans trois matchs différents à Cyber Sunday, et ce sont les fans qui choisiront la stipulation : un Last Man Standing Match, un I Quit Match ou un Knockout Match. À Cyber Sunday, le Big Show est battu dans le Last Man Standing Match. À Survivor Series, il perd contre l'Undertaker dans un Casket Match. La rivalité prend fin à SmackDown lors d'un Steel Cage Match où il abandonne sur le Hell's Gate.

JeriShow puis ShowMiz et Tag Team Champion (2009-2010)Modifier

 
Big Show et Chris Jericho tous les deux Champions par Équipes Unifiés, formant l'alliance connue sous le nom de JeriShow.

Lors de Wrestlemania XXV, Big Show affronte Edge et John Cena pour le World Heavyweight Championship dans un Triple Threat Match[19]. mais perd au profit de ce dernier. Le 13 avril 2009, il est drafté à Raw après la victoire de Kane sur The Brian Kendrick.

Lors de Backlash 2009, il est intervenu durant le match opposant John Cena à Edge pour donner la victoire à ce dernier, Cena a été ensuite évacué sur une civière après le match. Lors du Raw du 28 avril, il perd l'opportunité de devenir challenger pour le WWE Championship au profit de Batista à la suite de l'intervention de John Cena. Lors de Judgment Day 2009, il perd face à John Cena. Lors de Extreme Rules 2009, il affronte John Cena dans un Submission Match qu'il perd. Lors du Raw du 15 juin, il perd un match pour le WWE Championship remporté par Randy Orton.

Lors de Night of Champions 2009, il était censé affronter Kofi Kingston, Carlito, M.V.P, Jack Swagger et The Miz pour le titre de United States Championship. Cependant, il sera révélé peu avant dans la soirée comme étant le mystérieux partenaire de Chris Jericho. Ils regagnent ensemble les ceintures face à Cody Rhodes et Ted DiBiase Jr.[20]. Il forme une alliance se nommant Jeri-Show. À SummerSlam 2009, il conserve avec Chris Jericho les titres unifiés contre Cryme Tyme[21]. À Breaking Point 2009, ils conservent leurs ceintures contre MVP et Mark Henry. À Hell in a Cell (2009) ils conservent leurs titres face à Batista et Rey Mysterio. Lors de Bragging Rights (2009) il fait perdre le Team Raw en attaquant Triple H et Kofi Kingston. Au Survivor Series 2009, il perd contre l'Undertaker pour le World Heavyweight Champion, match qui comprenait aussi Jericho. À TLC, il perd les WWE Unified Tag Team Championship contre Triple H et Shawn Michaels.

Au Slammy Awards, il gagne avec son partenaire le Slammy de la Tag Team of the year. Plus tard dans la soirée, ils affrontent la DX pour les titres, mais la DX cause une disqualification et conserve donc leurs titres. Ceci marque la fin de l'équipe JeriShow.

 
Big Show et The Miz (ShowMiz) défendant leur titre à WrestleMania XXVI.

Il fait ensuite une alliance avec The Miz se nommant Show-Miz. Lors du Raw du 18 janvier 2010 lui, The Miz et the Flame perdent face à DX et Hornswoggle. Lors du Raw du 25 janvier 2010 il gagne face à MVP. Lors du Raw du 1er février il perd sa place pour le élimination chamber de Raw face à Kofi Kingston. Lors du Raw du 8 février 2010, il remporte pour la deuxième fois les WWE Unified Tag Team Championship avec son nouveau partenaire contre D-Generation X et CM Punk et Luke Gallows dans un Triple Threat Elimination Tag Team Match.
Lors du 16 février, lors du dernier ECW de l'histoire, ils défont Yoshi Tatsu et Goldust pour conserver leurs titres. Lors du smackdown du 5 mars il perd face à Edge. Ils conservent leurs titres à WrestleMania XXVI contre R-Truth et John Morrison. Lors du Raw après WrestleMania XXVI, lui et The Miz entrent en rivalité avec la Hart Dynasty et Bret Hart. À Extreme Rules 2010, Teddy Long annonce au ShowMiz qu'ils participent à un Triple Threat Tag Team Gauntlet Match. Après avoir fait tomber R-Truth et John Morrison et MVP et Mark Henry, ils perdent contre la Hart Dynasty par soumission sur The Miz, gagnant ainsi un match pour les Unified Tag Team Championship. Le 26 avril, lors du draft, ShowMiz perdent les ceintures au profit de la Hart Dynasty. Après le match, il assomme d'un seul coup poing The Miz, effectuant un Face Turn et marquant la fin de ShowMiz. Le soir de son Face Turn, il est drafté à SmackDown.

Rivalité avec Jack Swagger & CM Punk (2010)Modifier

 
Big Show en 2010.

Big Show commence alors une rivalité avec le champion du Monde poids lourds Jack Swagger. Cette rivalité provoque des réactions positives envers le Big Show de la part des fans, devenant donc face. Il tente de remporter le titre détenu par Swagger à Over the Limit, mais remporte le match par disqualification, ne remportant donc pas le titre. Il obtient une autre opportunité au titre lors de 4-Way Finale dans un Fatal Four Way match, mais ne remporte pas le match. Big Show participe ensuite au Money in the Bank Ladder match de SmackDown à Money in the Bank. Il ne remportera pas le match. Parallèlement, Big Show entre en rivalité avec CM Punk et son clan, la Straight Edge Society, composée de CM Punk, Luke Gallows, Serena et Joey Mercury. À Smackdown, il perd avec Kelly Kelly contre Serena et Luke Gallows par un Gutbuster de Serena porter sur Kelly Kelly après une tentative d'un K2 de Kelly. Après plusieurs victoires face aux membres du clan, Big Show affronte le clan au complet dans un match handicap à SummerSlam, match qu'il remporte. Peu de temps après, la Straight Edge Society se dissout, Big Show termine sa rivalité avec CM Punk en le battant dans un match simple à Night of Champions. Il devient ensuite capitaine de l'équipe SmackDown dans le match SmackDown vs Raw à 7 contre 7 lors de Bragging Rights, match où l'équipe SmackDown remporte la coupe pour la deuxième fois. Puis, aux Survivor Series, il fait partie de l'équipe de Rey Mysterio, qui fera face à celle d'Alberto Del Rio dans un match à 5 contre 5 à élimination, dans lequel son équipe sort victorieuse.

Rivalité avec The Corre et Tag Team Champion avec Kane (2011)Modifier

Début 2011, le Big Show commence une rivalité avec Wade Barrett, récemment exclu de la Nexus, qui forme un nouveau clan à SmackDown avec Heath Slater, Justin Gabriel et Ezekiel Jackson, nommé The Corre. Après quelques affrontements avec son ancien partenaire Kane, celui-ci finit par s'allier avec le Big Show afin de combattre The Corre. les deux hommes font équipe avec Santino Marella et Kofi Kingston à WrestleMania XXVII pour affronter The Corre, match qu'ils remporteront. Son équipe avec Kane se reforme officiellement lorsqu'ils remportent les championnats par équipes de la WWE en battant The Corre (Heath Slater et Justin Gabriel) le 22 avril à SmackDown. Big Show est ensuite transféré à Raw lors du draft du 25 avril. Leur rivalité avec The Corre aboutit à Extreme Rules, lorsque Big Show et Kane parviennent à conserver les titres par équipes face à The Corre (Wade Barrett et Ezekiel Jackson) dans un Lumberjack match. Après une défense successive des titres face à la Nexus (CM Punk et Mason Ryan) lors de Over the Limit, le Big Show et Kane finissent par perdre les titres face à la Nexus (David Otunga et Michael McGillicutty le lendemain à Raw. Après le match, il se blesse (kayfabe) en se faisant écraser par la voiture de Alberto Del Rio, et se fait évacuer en civière. Pour se venger, Big Show affronte Alberto Del Rio à Capitol Punishment. Cependant, il se fait attaquer par Mark Henry durant son match, ce qui lui coûte le match.

Championnat du monde poids lourd et rivalité avec Mark Henry et Daniel Bryan (2011-2012)Modifier

Les deux hommes s’affrontent donc à Money in the Bank, dans un match remporté par Mark Henry. Celui-ci le blesse après le match, et sera donc absent pendant quelques mois. Il fait son retour le 7 octobre à SmackDown où il challenge Mark Henry, devenu entre-temps champion du monde poids lourds, afin de se venger et de récupérer le titre. Il obtient son match de championnat à Vengeance, match qu'il se finit en no-contest après que le ring a lâché sous le poids des deux hommes sur une superplex portée par Mark Henry. Ils s'affrontent donc à nouveau aux Survivor Series, mais remporte le match par disqualification, et ne remporte donc pas le titre. Par la suite, il obtient un autre match de championnat à TLC, dans un Chairs match, qu'il finit par remporter, et devient donc champion du monde poids lourds. Cependant il perd le titre immédiatement après contre Daniel Bryan, qui utilise sa malette du Money in the Bank, après une attaque de Mark Henry. Le règne du Big Show devient donc le plus court de l'histoire du titre, avec 1 minute et 45 secondes.

Il affronte Daniel Bryan et Mark Henry au Royal Rumble dans un match en cage, match remporté par Bryan. Le même soir, il participe au Royal Rumble en entrant en trentième et dernière position, mais se fait éliminer par Randy Orton. Il participe ensuite à l'Elimination Chamber pour le championnat du monde poids lourds, mais ne remporte pas le match.

Rivalité avec Cody Rhodes & John Cena et Intercontinental Champion (2012)Modifier

Le 19 mars, il perd face à Kane puis se fait passer à tabac par Cody Rhodes. Il entame une rivalité avec le champion intercontinental Cody Rhodes, qui lui à coûte un match de championnat pour le titre de la WWE à WrestleMania XXVIII. Ils s'affrontent à WrestleMania XXVIII avec le titre intercontinental en jeu. Big Show remporte le match, devenant ainsi pour la première fois champion intercontinental. Un mois après seulement, à Extreme Rules, Cody Rhodes parvient à récupérer le titre en battant le Big Show dans un Tables match. Lors du Raw suivant, Big Show se fait renvoyer (kayfabe) par le manager général John Laurinaitis, pour s'être moqué de sa voix.

À la suite de ce renvoi scénarisé, il peut intervenir lors du match entre John Cena et John Laurinaitis lors de Over The Limit sans remettre en cause la stipulation du match. Alors que Cena allait remporter le match, le Big Show l'attaque, laissant ainsi la victoire à John Laurinaitis. À la suite de cette action, il devient heel et est réintégré dans le roster de Raw, étant réengagé par Laurinaitis pour avoir sauvé son poste de manager général, mis en jeu lors du match. Le mois suivant, lors de No Way Out, Big Show perd contre John Cena dans un match en cage, ce qui provoque le renvoi de John Laurinaitis. Il participe ensuite au Money in the Bank Ladder match à Money in the Bank pour la mallette du championnat de la WWE, mais ne remporte pas le match. Il obtient ensuite un match de championnat pour le titre de la WWE à SummerSlam face à John Cena et au champion CM Punk, match remporté par ce dernier.

Second championnat du monde et perte du titre (2012-2013)Modifier

 
Big Show avec la ceinture de champion du monde poids lourd.

Big Show entre ensuite en course pour le championnat du monde poids lourds détenu par Sheamus, en devenant challenger au titre en battant Randy Orton le 28 septembre[22]. Il obtient son match de championnat à Hell in a Cell, match qu'il remporte, et devient ainsi pour la seconde fois champion du monde poids lourds. Il affronte Sheamus pour le titre aux Survivor Series, match qu'il perd par disqualification, mais conserve néanmoins le titre. Il défend à nouveau le titre contre Sheamus à TLC dans un Chairs match, qu'il remporte.

Big Show finit par perdre le titre en début d'année 2013 face à Alberto Del Rio, le 11 janvier à SmackDown, dans un Last Man Standing match. Il obtient son match revanche lors du Royal Rumble dans un autre Last Man Standing match, qu'il ne remporte pas. Il obtient un autre match de championnat à Elimination Chamber, qu'il perd à nouveau.

Big Show commence alors une rivalité avec The Shield, qui sont déjà en rivalité avec Randy Orton et Sheamus et forment une allaince. Les deux équipes s'affrontent donc à WrestleMania 29, dans un match qui est remporté par The Shield. Lors d'Extreme Rules, il perd contre Randy Orton.

Storyline avec The Authority (2013-2016)Modifier

Après une pause de trois mois, Big Show revient à la WWE le 11 août lors d'un House Show à Oakland, en Californie[23],[24]. Il fait son retour la nuit suivante à Raw, en aidant Mark Henry et Rob Van Dam d'une attaque de The Shield, et effectue un Face Turn[25]. Quatre jours plus tard à SmackDown, Show, Henry et Van Dam battent The Shield dans un match par équipe[26].

Lors de SummerSlam, Triple H effectue un heel turn en attaquant Daniel Bryan qui vient tout juste de remporter le championnat de la WWE aux dépens de John Cena. Randy Orton en profite alors pour encaisser son contrat Money In The Bank et devient champion à son tour. Aidé par The Shield, Triple H et Randy Orton attaquent plusieurs fois Daniel Bryan dans les semaines qui suivent, provoquant la colère de Big Show. Mais Triple H a un plan pour éviter que le World's Largest Athlete ne se retourne contre lui : au fil des semaines, Big Show est forcé d'accomplir les basses besognes que lui ordonnent Triple H et sa femme Stephanie McMahon, sous peine d'être licencié, ce qui serait catastrophique pour lui qui est fianncièrement ruiné (kayfabe). Il doit notamment assommer des superstars à plusieurs reprises, tout comme subir les incessants matchs à handicaps et passages à tabac orchestrés par ses supérieurs.

Lors de Battleground, il intervient dans le match pour le titre WWE entre Bryan et Orton et assomme deux d'entre eux envoyant un message à Triple H et The Shield. Triple H annonce lors du SmackDown du 1er novembre que Big Show est banni à vie de la WWE.

Lors du Raw du 4 novembre, Triple H et Stephanie McMahon réengagent Big Show après qu'il les a menacé de les poursuivre en justice. Lors de RAW du 18 novembre, il bat Ryback. Lors des Survivor Series, il perd contre Randy Orton et ne devient pas le champion de la WWE.

Lors de TLC: Tables, Ladders et Chairs, Show fait équipe avec Rey Mysterio mais perd face à Cody Rhodes et Goldust pour le championnat par équipe de la WWE Tag dans un four-way match, impliquant également RybAxel (Ryback et Curtis Axel), et The Real Americans (Antonio Cesaro et Jack Swagger).

Le 6 janvier 2014, Big Show arrive sur le ring et attaque Brock Lesnar, après que ce dernier a déboîté le bras de Mark Henry. Il y a une confrontation physique court entre les deux, en commençant une rivalité qui a été réglé au Royal Rumble où Show perd contre Lesnar après avoir été brutalement agressé avec de nombreuses chaises en acier avant le début du match. Big Show participe au André le Géant Memorial Battle Royal à WrestleMania XXX, étant la dernière personne éliminée par le gagnant Cesaro. Big Show va disparaître quelque temps des écrans, la raison de cette absence est qu’il est présentement sur le tournage du film Vendetta[réf. nécessaire].

Il fait son retour à la télévision le 8 août à SmackDown, faisant équipe avec Mark Henry en battant RybAxel (Ryback et Curtis Axel)[27]. Lors de Hell in a Cell, il perd face à Rusev par soumission. Il fait partie de l'équipe de John Cena lors des Survivor Series (qui combattait face à l'équipe de Triple H et de Stephanie McMahon) et effectue un heel turn en attaquant John Cena pendant le combat, ce qui provoque l'élimination de ce dernier. Il serre ensuite la main de son ancien rival Triple H, et l'arbitre le compte à l'extérieur[28]. La nuit suivante, Show explique son action, indiquant qu'il a une famille à soigner, donc il a dû prendre cette décision difficile. Il est interrompu par Erick Rowan qui parle de lui comme une brute, en effectuant une rivalité contre ce dernier. Big Show fait face Rowan match à TLC, qu'il remporte[29]. Plus tard dans la soirée, Show intervient dans le match de clôture pour attaquer John Cena pour aider le membre de l'Autorité Seth Rollins, avant que Show et Seth Rollins ne soient attaqués par Roman Reigns, conduisant à John Cena à gagner le match[30]. Ceci lance une rivalité entre Show et Reigns.

Le 25 janvier 2015, au Royal Rumble, il entre au n ° 29, en éliminant cinq catcheurs avant d'être éliminé par Roman Reigns qui gagne le match. Le 22 février à Fastlane, il gagne en équipe avec Seth Rollins et Kane contre Erick Rowan, Dolph Ziggler et Ryback[31]. Lors de WrestleMania 31, il remporte la André the Giant Memorial Battle Royal en éliminant Damien Sandow en dernière position[32]. Cependant[Quoi ?], Show perd contre Roman Reigns dans un Last Man Standing match à Extreme Rules[33].

Il entamme ensuite une rivlté avec Ryback pour le championnat intercontinental. Un Tmatch triple menances pour le titre est annoncé pour Battleground, mais en raison d'une blessure au genou de Ryback, le match est reporté à SummerSlam, dans lequel Ryback conserve son titre[34].

Le 9 novembre à Raw, Big Show participe au tournoi pour couronner le nouveau champion du monde poids lourd de la WWE, où il perd face à Roman Reigns au premier tour.

Lors du Royal Rumble 2016, il participe au Royal Rumble où il rentre en 15e position mais sans succès en se faisant éliminer par Braun Strowman[35]. Le 19 juillet, il est drafté à RAW.

Apparitions occasionnelles, diverses rivalités et départ (2017-2021)Modifier

Lors du Royal Rumble 2017, il participe au Royal Rumble en entrant en neuvième position mais sans succès en se faisant éliminer par Braun Strowman en sixième position. Lors de Fastlane, il bat Rusev.

Big Show est intégré dans la André the Giant Memorial Battle Royal, prévue lors du pré-show de WrestleMania 33 mais sans succès en se faisant éliminer par Strowman dès le début. Lors de SummerSlam, il perd contre Big Cass. En septembre, il est annoncé que le Big Show devra se faire opérer à cause d'une légère blessure à la hanche.

Le 6 avril 2018, il introduit Mark Henry au Hall of Fame de la WWE promotion 2018[36].

En 2019, le Big Show n'a pas disputé un seul match et n'a pas fait une seule apparition à la WWE, il s'agit de la première fois depuis 2007[37].

Le , il effectue son retour à Raw, puis remporte avec Samoa Joe et Kevin Owens un Six-Man Tag Team Match face à Seth Rollins et les AOP par disqualification, après que Rollins l'a frappé avec une chaise[38].

Lors de Clash of Champions, il effectue son retour en attaquant Randy Orton pour aider Drew McIntyre à conserver son titre.

Lors des Survivor Series, il fait une courte apparition pour les adieux de The Undertaker.

En février 2021, à la suite d'une mauvaise entente sur les termes financiers d'un nouveau contrat, il décide de ne pas resigner à la WWE et de partir.[réf. nécessaire]

All Elite Wrestling (2021-...)Modifier

Le 2021, All Elite Wrestling annonce sa signature sur les réseaux sociaux. Il signe un contrat à long terme sous son vrai nom Paul Wight. Il sera commentateur pour le show AEW Dark: Elevation et sera catcheur également.

Caractéristiques au catchModifier

 
Big Show appliquant le KO Punch à Randy Orton.
  • Thèmes musicaux
Musiques d'entrées Compositeurs Périodes Fédération(s)
Taskmaster ? 1995-1996 WCW
Slammer ? 1996-1998 WCW
Rockhouse (avec la NWO) Frank Shelley 1996-1997, 1998-1999, 2002 WCW/WWE
In Your Face ? 1998 WCW
No Chance In Hell (avec la Corporation) Jim Johnston 1999 WWF/WWE
Unholy Alliance Jim Johnston 1999 WWF/WWE
Big Jim Johnston 1999-2006 WWF/WWE
Big Mack 10, Boo Kapone & K Mac feat MC Eiht 2000 WWF/WWE
Crank It Up Brand New Sin 2006-2021 WWE
Crank The Walls Down (avec Chris Jericho) Maylene and the Sons of Disaster 2009-2010 WWE
I Came to Crank It Up (avec The Miz) Downstait & Brand New Sin 2010 WWE
New Room, New View Mikey Rukus & Joe Altier 2021-... AEW

PalmarèsModifier

Récompenses de magazinesModifier

Classement PWI 500 de Big Show[43]
Année 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Rang 2  8  31  34  16  72  49  6  41  31  44  35  51  25  17  31  17  14  33  36  102  79


FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

Vie privéeModifier

  • Il a été marié trois ans à Melissa Ann Piavis avec laquelle il a eu une fille nommée Cierra, il est actuellement marié à Bess Katramados (depuis le 11 février 2002)[48].
  • Il a subi une opération pour stopper les effets de l'acromégalie[49]

Jeux vidéoModifier

Big Show apparait dans les jeux :

RéférencesModifier

  1. a et b (en+de) Big Show sur Wrestlingdata.
  2. a et b (en) « RAW - Big Show », sur wwe.com (consulté le ).
  3. (en) et b/big-show Big Show sur Online World of Wrestling.
  4. a b et c (en) Bryan Armen Graham, « Before He Was A WWE Champion, The Big Show Was A Wichita State Shocker », sur Sports Illustrated, (consulté le ).
  5. a et b (en) Jai Bednall, « Incredible childhood photos of WWE superstars », sur news.com.au, (consulté le ).
  6. (en) Rob Edwards, « Paulsboro's Monster Factory has produced plenty of WrestleMania stars », sur nj.com, (consulté le ).
  7. a et b (en) John M. Milner et Richard Kamchen, « The Big Show », sur Sam! Wrestling (consulté le ).
  8. (en) John M. Milner et Richard Kamchen, « The Big Show », sur Slam! Wrestling (consulté le ).
  9. (en) « Résultats Slamboree 1998 », sur SLAM! Wrestling (consulté le ).
  10. http://wcwworldwide.com/post/64955491101/the-giant-big-show-nwo-attire-design-art-for-wwe.
  11. (en) « Big Show looks back on his WWE debut », sur WWE (consulté le ).
  12. (en) « Big Show's title matches », sur WWE (consulté le ).
  13. http://www.wwe.com/videos/big-show-vs-kurt-angle-backlash-2000-25058069.
  14. « http://www.wwe.com/shows/nowayout/exclusives/showtimeinvegas »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le ) .
  15. « http://www.wwe.com/shows/wrestlemania/matches/6464482/results/ »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le ).
  16. « http://www.wwe.com/shows/backlash/matches/6842782/results/ »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le ).
  17. « http://www.wwe.com/shows/onenightstand/matches/7125736/results/ »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le ).
  18. « http://www.wwe.com/shows/nightofchampions/matches/7188540/results/ »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le ).
  19. (en) « WWE WrestleMania 25, résultats », sur Online World of Wrestling (consulté le ).
  20. (en) « http://www.wwe.com/shows/nightofchampions/matches/10728352/results/ »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le ).
  21. (en) « http://www.wwe.com/shows/summerslam/matches/11050330/results/ »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le ).
  22. (en)« Big Show bat Randy Orton le 28 septembre 2012 » (consulté le ).
  23. « PWTorch.com - SHOW RESULTS - 8/11 WWE in Oakland, Calif.: No Cena, Big Show returns, Battle Royal, Bryan-Orton main event, new matches », sur pwtorch.com (consulté le ).
  24. « PWTorch.com - SHOW RESULTS - 8/11 WWE in Oakland, Calif.: Second detailed report on Bryan-Orton main event, RVD vs. Ryback, Big Show, more », sur pwtorch.com (consulté le ).
  25. « PWTorch.com - CALDWELL'S WWE RAW RESULTS 8/12 (Hour 3): Miz TV with Cena & Bryan final Summerslam sales pitch, #1 contender Battle Royal, Punk vs. Heyman show-closer », sur pwtorch.com (consulté le ).
  26. « PWTorch.com - PARKS'S WWE SMACKDOWN REPORT 8/16: Ongoing "virtual time" coverage of Friday show, including Van Dam & Henry & Big Show vs. The Shield », sur pwtorch.com (consulté le ).
  27. « Rulez.SD.2014.08.08.HD Ptt1 (2) - Video Dailymotion », sur Dailymotion (consulté le ).
  28. Jason Descôteaux, « Résultat Survivor Series », sur info-lutte.com, (consulté le ).
  29. « Info-Lutte.Com :: Résultats complet du ppv Tables, Ladders, Chairs and Stairs! », sur info-lutte.fr (consulté le ).
  30. « "** SPOILERS ** WWE SmackDown Results For This Week". ».
  31. (en) Marc Middleton, « WWE Fastlane: Dolph Ziggler, Erick Rowan, Ryback Vs. Kane, Big Show, Seth Rollins », sur Wrestling Inc., (consulté le ).
  32. (en) Chris Roling, « Big Show Wins Andre the Giant Memorial Battle Royal at WWE WrestleMania 31 », sur Bleacher Report, (consulté le )?.
  33. « Résultats Big Show contre Roman Reigns Extreme Rules 2015 ».
  34. « Résultats Battleground 2015 ».
  35. « Triple H remporte le Royal Rumble Match 2016 pour le titre de Champion du Monde Poids-Lourds de la WWE », sur www.wwe.fr (consulté le ).
  36. (en-US) « WWE Hall of Fame Coverage - 4/6/18 (Goldberg, Jeff Jarrett and The Dudley Boyz) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  37. (en) « Big Show breaks impressive personal streak in WWE », sur ringinsidenews.com (consulté le )
  38. « À (re)voir : Le retour du Big Show à Monday Night RAW », sur voxcatch.fr (consulté le )
  39. wifeo[source insuffisante]
  40. (en) « WCW World Heavyweight Title history », sur Wrestling-titles.com (consulté le ).
  41. (en) « WCW World Tag Team Title history », sur Wrestling-titles.com (consulté le ).
  42. (en) « http://www.100megsfree4.com/wiawrestling/pages/pwi/pwiroty.htm »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le ).
  43. (en) « Classement PWI500 de Big Show », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le ).
  44. « Le trésor de McCinsey - Télé-Loisirs » [vidéo], sur tv.net (consulté le ).
  45. [vidéo] Captain Insano (extrait Waterboy sur YouTube.
  46. http://television.telerama.fr/tele/magazine/le-monde-merveilleux-d-hulk-hogan,4174947,emission16908772.php.
  47. (en) « Big Show guest stars on USA Network's Psych: photos », sur wwe.com, (consulté le ).
  48. (en) « Big Show Net Worth », sur TheRichest, (consulté le ).
  49. « BIO Paul Wight / Big Show », sur ecwfrenchtribute.free.fr (consulté le ).
  50. (en) IGN Staff, « The Official WWF Smackdown Roster - IGN », sur ign.com, (consulté le ).
  51. (en) « WWF SmackDown! : Just Bring It », sur Smackdown! Wiki (consulté le ).
  52. (en) Justin Calvert, « WWE SmackDown! Shut Your Mouth roster revealed », sur gamespot.com, (consulté le ).
  53. (en) « WWE SmackDown! : Here Comes The Pain », sur Smackdown! Wiki (consulté le ).
  54. (en) Jeremy Dunham, « SmackDown! vs. RAW : Final Roster - IGN », sur ign.com, (consulté le ).
  55. (en) « WWE SmackDown! vs. RAW 2006 (Game) - Giant Bomb », sur Giant Bomb (consulté le ).
  56. (en) « Full WWE SmackDown vs. Raw 2007 roster revealed - VideoGamer.com », sur VideoGamer.com (consulté le ).
  57. (en) « WWE SmackDown! vs RAW 2009 », sur Smackdown! Wiki (consulté le ).
  58. (en) « Roster - WWE SmackDown vs. Raw 2010 (Raw, SmackDown, ECW, Legends, DLC) », sur The SmackDown Hotel (consulté le ).
  59. (en) Bleacher Report, « THQ's Smackdown Vs. Raw 2011 : Mostly Complete Roster Revealed SECOND UPDATE », sur bleacherreport.com, (consulté le ).
  60. (en) "Corey Clayton", « "Superstar roster revealed for THQ's \u0022WWE '12\u0022" », sur wwe.com, (consulté le ).
  61. « WWE 2K20 », sur WWE2K (consulté le ).
  62. (en) Mike Chiari, « WWE 2K14 : Breaking Down Full Roster in Latest Release », sur bleacherreport.com, (consulté le ).
  63. (en) 2k, « WWE 2K15 ROSTER », sur 2k.com, (consulté le ).
  64. « 18 More WWE 2k16 Superstar Names Revealed, Updated Roster Plus Video Footage of Cesaro and Tyson Kidd's Ring Entrance » (consulté le ).
  65. (en) Matt Porter, « WWE 2K17 Release Date and Cover Star Revealed », sur ign.com (consulté le ).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :