Ben Affleck

acteur et cinéaste américain
Ben Affleck
Description de cette image, également commentée ci-après
Ben Affleck au Comic-Con de San Diego, en 2017.
Nom de naissance Benjamin Géza Affleck-Boldt
Naissance (47 ans)
Berkeley (Californie, États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession acteur, producteur, réalisateur, scénariste
Films notables Will Hunting
Armageddon
Pearl Harbor
Argo
Batman v Superman : L'Aube de la justice

Benjamin Géza Affleck-Boldt dit Ben Affleck [bɛn ˈæflɛk][1], est un acteur, réalisateur, scénariste et producteur de cinéma américain, né le à Berkeley (Californie).

Il est révélé en 1997 par succès critique et commercial du drame Will Hunting, réalisé par Gus Van Sant, et qu'il a coécrit avec son ami Matt Damon. Il s'impose parallèlement comme un acteur fétiche du réalisateur indépendant Kevin Smith : Les Glandeurs (1995), Méprise multiple (1997), Dogma (1999), Jay et Bob contre-attaquent (2001), Clerks 2 (2006) et Jay and Silent Bob Reboot (2019).

Mais durant les années 2000, il enchaîne surtout les grosses productions : Armageddon (1998), Piège fatal (2000), Pearl Harbor (2001), La Somme de toutes les peurs (2002), Daredevil (2003) et Paycheck (2003). Ses romances sont des flops commerciaux : Un amour infini (2000), face à Gwyneth Paltrow, Amours troubles (2003), avec Jennifer Lopez et Père et Fille (2004), avec Liv Tyler.

Il surprend cependant dans un registre dramatique avec le biopic Hollywoodland (2006), puis en menant le thriller politique Jeux de pouvoir (2009). Mais surtout, il impressionne en coécrivant et réalisant le film indépendant Gone Baby Gone (2007), un film social âpre, porté par la performance de son frère Casey Affleck, jusque là cantonné aux seconds rôles.

Les années 2010 seront celles de la reconnaissance critique et commerciale, grâce à son passage à la réalisation. Il co-écrit, réalise et tient le premier rôle du polar The Town (2010), puis signe surtout la mise en scène du thriller d'espionnage Argo (2012), un troisième long-métrage acclamé par la critique, qui lui vaut le Golden Globe du meilleur réalisateur et l'Oscar du meilleur film.

En tant qu'acteur, il confirme son talent en étant dirigé par Terrence Malick pour le drame expérimental À la merveille (2012), puis par David Fincher dans l'acclamé thriller psychologique Gone Girl (2014). Il tient aussi le rôle-titre du thriller d'action Mr. Wolff, de Gavin O'Connor. Mais surtout, il est choisi par les studios Warner pour incarner Batman dans l'univers cinématographique DC. Il prête ses traits au chevalier noir d'abord dans Batman v Superman : L'Aube de la justice (2016), puis dans Justice League (2017), tous deux de Zack Snyder. Après avoir été envisagé pour écrire, réaliser et jouer un film solo sur le personnage, il est finalement écarté du projet.

En tant que scénariste/réalisateur, son quatrième film, Live by Night (2017), est un échec critique et commercial.

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Benjamin Géza Affleck-Boldt[2] naît en Californie, mais grandit à Cambridge dans le Massachusetts. Son père, qui était travailleur social, a divorcé de sa mère, qui était professeur d'école.

Dès sa jeunesse, il joue des rôles dans des téléfilms, parfois avec son frère Casey Affleck, né en 1975. C'est ainsi qu'il fait ses débuts sur le petit écran à l'âge de huit ans, dans la série The Voyage of the Mimi (1984).

À cette époque, il se lie d'amitié avec l'acteur Matt Damon, son cousin éloigné. Après leurs études, ils s'installent tous deux à Los Angeles. Ils écrivent ensemble le scénario de Will Hunting qui sort en 1997. Ils obtiennent de nombreuses récompenses dont l'Oscar du meilleur scénario original et le Golden Globe du meilleur scénario en 1998, ce qui leur permet de se faire connaître auprès du public, et de décrocher d'autres rôles.

Débuts d'acteur dans le cinéma indépendant (1992-1997)Modifier

Il débute dans des productions indépendantes comme La Différence (School Ties) de Robert Mandel et Génération Rebelle de Richard Linklater.

Il collabore ensuite pour la première fois avec Kevin Smith pour Les Glandeurs (Mallrats), qui sort en 1995, suivi l'année suivante par la comédie Une virée d'enfer (Glory Daze) de Rich Wilkes.

L'année 1997 marque le premier tournant de sa carrière, puisque après être apparu dans Going All the Way (en) de Mark Pellington, Kevin Smith lui confie le rôle principal masculin de son troisième film : la comédie dramatique romantique Méprise multiple (Chasing Amy), et surtout sort l'énorme succès critique et commercial Will Hunting de Gus Van Sant, dont il a co-écrit le scénario avec son ami Matt Damon, avec lequel il partage aussi l'affiche, aux côtés de Robin Williams.

Blockbusters et déchéance critique (1998-2006)Modifier

 
L'acteur à la première mondiale d'Armageddon, avec l'équipe du film, en juin 1998.

Il enchaîne avec des superproductions comme Armageddon et Pearl Harbor avec Josh Hartnett, tous deux réalisés par Michael Bay. Puis il prend la relève de Harrison Ford dans le rôle de l'agent Jack Ryan dans La Somme de toutes les peurs avant de se mettre à la mode des super-héros en interprétant le justicier aveugle Daredevil. En 2003, il joue avec sa compagne de l'époque, Jennifer Lopez, dans le film Gigli (Amours troubles), qui reste un échec critique et public de référence, n'ayant tenu en salles que trois semaines aux États-Unis et n'ayant rapporté en tout que 7 millions de dollars, pour un investissement de 54 millions.

Dans Hollywoodland (2006), il joue le rôle de George Reeves, premier acteur à incarner Superman, reprenant également le costume du super-héros faisant ainsi de lui, le seul acteur ayant porté à la fois le costume de Superman et de Batman[3]. Ce rôle lui vaudra la Coupe Volpi de la meilleure interprétation masculine à la Mostra de Venise et une nomination au Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle.

Passage à la réalisation et consécration (2007-2014)Modifier

 
Le réalisateur sur le tournage de son deuxième long-métrage, The Town, à Cambridge (Massachusetts), en 2009.
 
Puis à une présentation de son troisième film, Argo, au Telluride Film Festival 2012.
 
L'acteur aux côtés de Rosamund Pike au New York Film Festival 2014, pour la première de Gone Girl.

En 2007, sort sur les écrans son premier long-métrage en tant que réalisateur, Gone Baby Gone. Son frère Casey y tient le rôle principal d'un détective privé. Michelle Monaghan, Morgan Freeman et Ed Harris sont également de la partie. Le film est adapté d'un livre du même titre de Dennis Lehane. Cette réalisation permet à Ben Affleck de revenir sur le devant de la scène après une longue traversée du désert.

En 2010 sort son second film en tant que réalisateur, The Town. Il y tient également le rôle principal, celui d'un braqueur du quartier difficile de Boston, Charlestown. Son 3e film, Argo, sort en 2012. Ce long-métrage, qui revient sur le « subterfuge canadien » lors de la crise iranienne des otages de 1979, obtient le Golden Globe du meilleur film dramatique et du meilleur réalisateur lors des Golden Globes 2013, ainsi que l'Oscar du meilleur film, l'Oscar du meilleur montage et l'Oscar de la meilleure adaptation.

En 2013, à la suite du triomphe d'Argo, Ben Affleck joue dans À la merveille de Terrence Malick et Players de Brad Furman, deux films intimistes au box-office avec une réception critique médiocre pour le premier, catastrophique pour le second.

En 2014, Ben Affleck interprète Nick Dunne dans le thriller Gone Girl réalisé par David Fincher[4]. Le film fait un carton au box-office américain et obtient des critiques élogieuses.

Retour aux blockbusters (2015-2019)Modifier

 
L'acteur avec Henry Cavill au San Diego Comic-Con 2015, pour la promotion de Batman v Superman : L'Aube de la justice.

Le , il est annoncé comme étant le nouvel acteur jouant Batman après Christian Bale. Des internautes désignèrent cela par le mot-valise « Batfleck ». Il tournera dans la suite de Man of Steel en 2016 aux côtés d'Henry Cavill, intitulée Batman v Superman : L'Aube de la justice de Zack Snyder, un film qui doit introduire l'univers cinématographique DC. Un choix loin de faire l'unanimité, de nombreuses pétitions ayant circulé pendant un temps sur internet pour un changement d'acteur. Cette méfiance est en partie due au film du super-héros Daredevil où Ben Affleck tenait le rôle-titre, une performance très décriée, tout comme le film, même si on tenait à rappeler que certains choix d'acteurs, dans les films sur Batman, ayant divisés au départ comme Michael Keaton, Heath Ledger et Anne Hathaway, furent ensuite très appréciés[5],[6]. Batman v Superman : L'Aube de la justice sort finalement en mars 2016 et bien que les réactions soient très mitigées, la performance de Ben Affleck en Bruce Wayne/Batman est globalement bien reçue par les critiques et les fans. Il fit d'ailleurs une courte apparition dans Suicide Squad et fut un des principaux protagonistes de Justice League. Des rumeurs font alors état d'un prochain film solo Batman interprété et réalisé par Affleck. Ce film est officialisé le pour une date de sortie encore inconnue ; Affleck finit par se retirer du poste de réalisateur en janvier 2017, estimant qu'il ne pouvait pas être aux deux postes en même temps pour ce projet[7]. Il est remplacé derrière la caméra par Matt Reeves. Mais après des mois de spéculations, il se retire officiellement du rôle début 2019, mettant fin à l'interprétation du chevalier noir où il fut régulièrement applaudi malgré le désamour global des films[8].

En plus de ses différents engagements dans Batman, il est apparu dans deux autres films en 2016. Il a joué le rôle du comptable autiste dans le thriller d'action Mr. Wolff (The Accountant) de Gavin O'Connor, qui a été un succès commercial inattendu[9]. Il a ensuite commencé le tournage de son quatrième film comme réalisateur, Live by Night, film noir qui se déroule durant la prohibition à Boston dans les années 1930[10]. C'est une adaptation du roman Ils vivent la nuit de Dennis Lehane. Il fait également partie de la distribution. Le film sort fin 2016 aux États-Unis puis début 2017 dans le reste du monde. Le film est un cuisant échec critique et commercial[11].

En , il est annoncé que Netflix est en négociation pour acquérir les droits du film Triple frontière de J.C. Chandor avec Ben Affleck[12]. Il quitte le projet pour raisons personnelles en [13],[14]. En , peu avant le tournage, il revient finalement sur le projet et rejoint Oscar Isaac, Charlie Hunnam, Garrett Hedlund, Pedro Pascal et Adria Arjona[15]. Le film sort le sur Netflix.

Plus tard en 2019, il a fait une apparition dans le film du View Askewniverse, Jay et Bob contre-attaquent… encore de Kevin Smith dans le rôle de Holden McNeil. Le film sort aux États-Unis le 15 octobre 2019.

Le retour de Ben Affleck (2020)Modifier

En juillet 2018, Ben Affleck rejoint le film Sa dernière volonté (The Last Thing He Wanted) de Dee Rees un film adapté du roman The Last Thing He Wanted de Joan Didion et rejoint Anne Hathaway, Willem Dafoe, Toby Jones, Rosie Perez, Edi Gathegi, Mel Rodriguez et Carlos Leal[16],[17]. Le film sort le sur Netflix.

Le 11 juin 2018, il a été annoncé que le réalisateur Gavin O'Connor et l'acteur Ben Affleck allaient faire équipe avec un film dramatique de Warner Bros., intitulé The Way Back, à propos d'une ancienne star du basket-ball qui a a perdu sa femme (Janina Gavankar) et sa fondation familiale à cause d'une dépendance, et il tente de retrouver son âme en devenant l'entraîneur d'une équipe de basket-ball de lycée[18]. Le rôle principal de Ben Affleck en tant qu'alcoolique en convalescence a été largement salué. Les thèmes du film étaient proche avec sa propre vie, Ben a rechuté pendant la pré-production en 2018 et le film a été tourné dans les jours qui ont suivi sa sortie de cure de désintoxication; Ben Affleck a accepté de mettre son salaire en dépôt fiduciaire et a été accompagné au tournage par un coach[19]. David Sims, de The Atlantic, a salué la "subtilité" et la "vulnérabilité" de sa performance, la décrivant comme le travail "le plus brut et le plus naturel" de sa carrière[20]. En raison de la pandémie de COVID-19, les cinémas ont fermé au cours de la deuxième semaine de la sortie du film et Warner Bros. l'a rendu disponible à la vidéo à la demande le 6 mars 2020[21].

En juillet 2019, il accepté de jouer dans le film The Last Duel réalisé par Ridley Scott aux cotés de Matt Damon et Adam Driver en tête d'affiche avec Jodie Comer[22]. Il a également participé à l'écriture du scénario avec Matt Damon et Nicole Holofcener[23]. Adapté du livre Le Dernier Duel : Paris, 29 décembre 1386 (en) publié en 2004 par Eric Jager (en), le film revient sur le duel Carrouges-Legris de 1386, dernier duel judiciaire en France. Le tournage a commencé le 14 février 2020 en Dordogne, dans les environs de Sarlat-la-Canéda : au château de Beynac, au château de Fénelon ou encore à Monpazier[24],[25]. Il s'est ensuite déplacé vers Narbonne, à l'abbaye de Fontfroide puis au château de Berzé en Saône-et-Loire, jusqu'au 12 mars 2020. Le tournage devait se poursuivre une semaine plus tard en Irlande[26]. Disney annonce que le tournage est stoppé, en raison de la pandémie de Covid-19. Le film devrait sortir le 15 octobre 2021[27].

En août 2019, il accepté de jouer dans le thriller psychologique Deep Water, réalisé par Adrian Lyne avec Ana de Armas en tête d'affiche aux cotés de Tracy Letts, Rachel Blanchard, Lil Rel Howery, Finn Wittrock, Jacob Elordi, Dash Mihok, Kristen Connolly[28],[29]. Le film est basé d'après le roman Eaux profondes publié en 1957 par Patricia Highsmith. Le film devrait sortir le 3 novembre 2020[27].

Vie privéeModifier

 
En juillet 2009, jouant au poker à l'évènement caritatif Ante Up For Africa, à Las Vegas.
 
Son ex-femme Jennifer Garner à la première de The Town, en 2010.

Dans sa vie privée, il a entretenu quelques liaisons, en particulier avec les actrices Gwyneth Paltrow et Jennifer Lopez.

En 2001, il rencontre Jennifer Garner sur le plateau de Pearl Harbor, qu'il retrouve ensuite sur le plateau de Daredevil en 2003. Ils se fiancent quelques mois plus tard et se marient le 29 juin 2005, sans invités ni témoins, sur une plage de Parrot Cay. Le , Ben devient père d'une fille, que lui et Jennifer appellent Violet Ann. Suit, le , une seconde fille, prénommée Seraphina Rose Elisabeth. Le 27 février 2012, le couple accueille son troisième enfant, Samuel, leur premier garçon[30].

Ils annoncent leur séparation le 29 juin 2015[31]. Malgré cela les deux époux, avec leurs trois enfants, et surtout pour le bien-être affectif et moral de ces derniers, continueront à vivre sous un même toit dans leur immense propriété de Los Angeles (achetée en 2009) comprenant une maison de 818 mètres carrés. En avril 2017, ils officialisent leur divorce.

En avril 2015, Wikileaks révèle l'intervention de Ben Affleck auprès de la direction de Sony Pictures afin que ne soit pas mentionné dans le documentaire américain Finding your roots (« Trouver vos racines »), paru sur la chaîne PBS et produit par CBS, qu'un de ses ancêtres possédait des esclaves[32]. La direction de la chaîne répondra positivement à la demande de l'acteur et ne mentionnera pas le passé esclavagiste de certains de ses ancêtres. Ben Affleck dit regretter par la suite son intervention[33].

En 2017, il est mis en cause lors de la révélation des scandales sexuels du producteur Harvey Weinstein, étant accusé d'avoir été au courant[34].

Lors d’une interview accordée au New York Times en février 2020, il confie avoir des problèmes de dépendance à l’alcool[35].

Depuis 2020, il est en couple avec l'actrice cubaine Ana de Armas, qu'il a rencontré sur le tournage du film Deep Water.

EngagementsModifier

Engagé dans la politique de son pays, il soutient le Parti démocrate, et notamment Barack Obama dans ses campagnes de 2008 et 2012 pour la Maison-Blanche.

Lors de la campagne pour l'élection présidentielle américaine de 2016, il soutient Hillary Clinton[36].

FilmographieModifier

ActeurModifier

CinémaModifier

Années 1980 - 1990Modifier
Années 2000Modifier
Années 2010Modifier
Années 2020Modifier

TélévisionModifier

RéalisateurModifier

ScénaristeModifier

Producteur / producteur déléguéModifier

Box-officeModifier

NB : Les résultats au box-office, contient les films avec Ben Affleck comme acteur et comme réalisateur.

Films Budget   États-Unis[37]   France[38]   Mondial
Génération rebelle 6 900 000 $[39] 7 993 039 $ - -
Les Glandeurs 6 100 000 $[40] 2 122 561 $ - -
Méprise multiple 250 000 $[41] 12 021 272 $ 30 577 entrées -
Will Hunting 10 000 000 $[42] 138 433 435 $ 1 050 224 entrées 225 933 435 $
Phantoms - 5 624 282 $ - -
Armageddon 140 000 000 $ 201 578 182 $ 4 618 327 entrées 553 709 788 $
Shakespeare in Love 25 000 000 $[37] 100 317 794 $ 1 681 915 entrées 289 317 794 $
200 Cigarettes 6 000 000 $ 6 852 450 $ - -
Un vent de folie 75 000 000 $ 52 888 180 $ 330 917 entrées 93 888 180 $
Dogma 10 000 000 $ 30 652 890 $ 168 433 entrées 30 652 890 $
Les Initiés 26 000 000 $[37] 16 970 581 $ 26 984 entrées 28 780 255 $
Piège fatal 42 000 000 $ 23 368 995 $ 165 499 entrées 32 168 970 $
Un amour infini 35 000 000 $ 36 805 288 $ 11 834 entrées 53 425 292 $
Pearl Harbor 140 000 000 $ 198 542 554 $ 2 514 353 entrées 449 220 945 $
Jay et Bob contre-attaquent 22 000 000 $ 30 085 147 $ 9 817 entrées 33 788 161 $
Dérapages incontrôlés 45 000 000 $ 66 818 548 $ 262 434 entrées 94 935 764 $
La somme de toutes les peurs 68 000 000 $ 118 907 036 $ 765 256 entrées 193 921 372 $
Daredevil 78 000 000 $ 102 543 518 $ 1 356 338 entrées 179 179 718 $
Amours troubles 54 000 000 $ 6 087 542 $ 29 498 entrées 7 266 209 $
Paycheck 60 000 000 $ 53 790 451 $ 689 651 entrées 96 269 812 $
Père et Fille 35 000 000 $ 25 268 157 $ 20 678 entrées 36 098 382 $
Famille à louer 46 000 000 $[43] 11 663 156 $ 2 615 entrées 15 120 800 $
Hollywoodland 46 000 000 $[44] 14 426 251 $ 111 867 entrées 16 803 753 $
Gone Baby Gone 19 000 000 $ 20 300 218 $ 331 967 entrées[45] 34 619 699 $
Mi$e à prix 17 000 000 $ 35 787 686 $ 111 072 entrées 57 103 895 $
Ce que pensent les hommes 25 000 000 $ 93 953 653 $ 655 528 entrées 178 846 899 $
Jeux de pouvoir 60 000 000 $[46] 37 017 955 $ 688 156 entrées 87 812 371 $
Extract 8 000 000 $ 10 823 158 $ - 10 848 783 $
The Town 37 000 000 $ 92 186 262 $ 1 086 699 entrées 144 552 617 $
The Company Men 15 000 000 $ 4 441 272 $ 158 860 entrées 4 882 577 $
Argo 44 500 000 $ 136 025 503 $ 1 375 884 entrées 232 325 503 $
À la merveille 5 000 000 $[47] 587 615 $ 84 832 entrées -
Players 30 000 000 $ 19 316 646 $ 382 824 entrées 62 675 095 $
Gone Girl 61 000 000 $ 167 767 189 $ 1 901 279 entrées 368 061 911 $
Batman v Superman :
L'Aube de la justice
250 000 000 $ 330 360 194 $ 2 500 796 entrées 872 662 631 $
Mr. Wolff 44 000 000 $ 83 715 470 $ 312 511 entrées 144 715 470 $

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

NominationsModifier

Voix françaisesModifier

En France, Boris Rehlinger est la voix française régulière de Ben Affleck[48]. Jean-Pierre Michaël l'a doublé à onze reprises. Arnaud Arbessier l'a également doublé à trois reprises et Cédric Dumond à deux reprises.

Au Québec, Pierre Auger est la voix française régulière de Ben Affleck.

Notes et référencesModifier

  1. Prononciation en anglais américain retranscrite selon la norme API.
  2. (en) « Ben Affleck | Biography, Movies, & Facts », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 15 août 2019)
  3. Gauthier Jurgensen, « Affleck v Affleck : et s’il jouait à la fois Batman ET Superman ? », sur Allociné, (consulté le 28 mars 2016).
  4. (en) « David Fincher on Gone Girl: ‘Bad things happen in this movie…’ », sur the Guardian, (consulté le 22 juin 2018)
  5. « Ben Affleck résiste aux critiques sur Batman », sur Le Figaro,
  6. « Ben Affleck en Batman : la polémique continue… à tort ? », sur ActuCiné,
  7. (en) « Ben Affleck Drops Out as The Batman Director »,
  8. « Ben Affleck dit adieu à Batman : retour sur six ans de Batfleck », sur Première,
  9. (en-US) « The Accountant Is a Hit, and Ben Affleck Is Truly a Movie Star Again », sur Vulture (consulté le 25 juin 2020)
  10. « Live by night », sur Allociné
  11. (en) « Ben Affleck's Live by Night Flop Results in $75 Million Loss », sur Variety,
  12. Mike Fleming Jr., « ‘Triple Frontier’ Heat At Netflix? », Deadline,‎ (lire en ligne, consulté le 29 mai 2017)
  13. Justin Kroll, « Ben Affleck Exits Netflix Thriller ‘Triple Frontier’ », Variety,‎ (lire en ligne, consulté le 19 juillet 2017)
  14. (en) « Ben Affleck's 'Health Issues' Delayed Triple Frontier by 6 Months, Says Director: 'Was Worth It' », sur PEOPLE.com (consulté le 25 juin 2020)
  15. (en-US) Mike Fleming Jr., « ‘Triple Frontier’ Finally Going: Affleck, Isaac, Pascal, Hunnam, Hedlund, Arjona In JC Chandor’s Lineup », Deadline,‎ (lire en ligne, consulté le 22 mars 2018)
  16. (en) Amanda N'Duka, « Ben Affleck, Toby Jones, Rosie Perez & Edi Gathegi Round Out Cast Of Dee Rees’ ‘The Last Thing He Wanted’ », sur Deadline.com, (consulté le 10 juillet 2018)
  17. (en) Amanda N'Duka, « Ser’Darius Blain Cast In ‘Against All Enemies’; Chris O’Shea Joins ‘Modern Persuasion’; Carlos Leal In ‘The Last Thing He Wanted’ », sur Deadline.com, (consulté le 25 juillet 2018)
  18. (en) Mike Fleming Jr et Mike Fleming Jr, « Hot Spec Package: Ben Affleck, Gavin O’Connor Re-Team On Brad Ingelsby Script ‘The Has-Been’ », sur Deadline, (consulté le 25 juin 2020)
  19. (en) « Truth behind infamous 2018 Ben Affleck photos », sur NewsComAu, (consulté le 25 juin 2020)
  20. (en-US) David Sims, « Ben Affleck Gives the Performance of His Career », sur The Atlantic, (consulté le 25 juin 2020)
  21. (en) Anthony D'Alessandro et Anthony D'Alessandro, « Ben Affleck Drama ‘The Way Back’ Heads Into Homes As Theaters Close », sur Deadline, (consulté le 25 juin 2020)
  22. (en) Justin Kroll et Justin Kroll, « Adam Driver in Talks to Join Matt Damon in Ridley Scott’s ‘Last Duel’ (EXCLUSIVE) », sur Variety, (consulté le 5 août 2020)
  23. (en) Justin Kroll et Justin Kroll, « Ridley Scott, Matt Damon, Ben Affleck and Nicole Holofcener Team on ‘The Last Duel’ », sur Variety, (consulté le 5 août 2020)
  24. « Discrétion de mise à Sarlat autour du dernier Ridley Scott », sur France Bleu, (consulté le 5 août 2020)
  25. AlloCine, « Ridley Scott, Ben Affleck et Matt Damon en Dordogne pour tourner "The Last Duel" », sur AlloCiné (consulté le 5 août 2020)
  26. (en-US) « Hollywood legends coming to Meath for major movie shoot », sur Meath Chronicle (consulté le 5 août 2020)
  27. a et b (en) Anthony D'Alessandro et Anthony D'Alessandro, « ‘Mulan’ Off The Calendar; Disney Also Delays ‘Avatar’ & ‘Star Wars’ Movies By One Year As Studio Adjusts To Pandemic », sur Deadline, (consulté le 5 août 2020)
  28. (en) Mike Fleming Jr et Mike Fleming Jr, « New Regency Bringing Adrian Lyne Back To Directing With ‘Deep Water;’ Ben Affleck, Ana de Armas In Talks For Patricia Highsmith Adaptation », sur Deadline, (consulté le 5 août 2020)
  29. (en) Andreas Wiseman,Amanda N'Duka et Andreas Wiseman, « ‘Deep Water’: Lil Rel Howery, Jacob Elordi & Dash Mihok Among Cast To Join Ben Affleck & Ana De Armas In Adrian Lyne Thriller, Cameras Roll », sur Deadline, (consulté le 5 août 2020)
  30. « Jennifer Garner a accouché d'un petit Samuel », exceptionn-elle.fr.
  31. [1], sur 20minutes.fr.
  32. « Ben Affleck refuse qu'un film mentionne le passé esclavagiste de ses ancêtres », lefigaro.fr, 19 avril 2015.
  33. « Ben Affleck a «honte» du passé esclavagiste de ses ancêtres », lefigaro.fr, 22 avril 2015.
  34. Cara Buckley et Melena Ryzik, « Rose McGowan Attacks Ben Affleck Over Harvey Weinstein: ‘You Lie’ », nytimes.com, 11 octobre 2017.
  35. (en) Laura Bradley, « Ben Affleck Gets Candid About His Alcoholism and the ‘Biggest Regret’ of His Life », The Daily Beast,‎ (lire en ligne, consulté le 19 février 2020).
  36. « Ces people qui soutiennent Clinton, Trump ou Sanders », sur bfmtv.com
  37. a b et c (en) Box-office américain des films avec Ben Affleck sur Box Office Mojo. Consulté le .
  38. (fr) Box-office français des films avec Ben Affleck sur Jp's Box-office. Consulté le .
  39. http://powergrid.thewrap.com/project/dazed-and-confused.
  40. Mallrats sur The Numbers. Consulté le .
  41. Chasing Amy - Synopsis sur View Askew.com. Consulté le .
  42. Will Hunting - Box-office sur IMDb. Consulté le .
  43. http://powergrid.thewrap.com/project/surviving-christmas.
  44. http://powergrid.thewrap.com/project/hollywoodland.
  45. http://www.jpbox-office.com/fichfilm.php?id=11457&affich=france.
  46. Marc Jennings, « 20 to watch in 2009 », Empire, emap,‎ , p. 75.
  47. http://powergrid.thewrap.com/project/wonder.
  48. a b c d e f g h i et j « Comédiens ayant doublé Ben Affleck en France » sur RS Doublage.
  49. « Fiche du doublage français du film Mi$e à prix » sur Voxofilm.
  50. « Comédiens ayant doublé Ben Affleck au Québec » sur Doublage.qc.ca.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :