Ouvrir le menu principal
Chronologies
Années :
1939 1940 1941  1942  1943 1944 1945
Décennies :
1910 1920 1930  1940  1950 1960 1970
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Années du thème Sport
1941 ◄◄ 1942 en sport ►► 1943
Athlétisme - Baseball - Basket-ball - Catch - Combiné nordique - Cyclisme - Football - Football américain - Gymnastique - Handball - Hockey sur glace - Natation - Rugby à XIII - Rugby à XV - Ski - Sport automobile - Sports équestres - Tennis -
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Dadaïsme et surréalisme Disney Droit Échecs Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Chronologie du cyclisme

1941 en cyclisme - 1942 en cyclisme - 1943 en cyclisme


Les faits marquants de l'année 1942 en cyclisme.


Sommaire

Par moisModifier

JanvierModifier

FévrierModifier

MarsModifier

AvrilModifier

MaiModifier

  • 1er mai : le Belge Georges Claes gagne le Grand Prix Hoboken.
  • 3 mai : l'Italien Vito Ortelli gagne le Tour de Toscane.
  • 3 mai : le Français Émile Idée gagne le Grand Prix de Provence à Marseille[4].
  • 10 mai : le Franco-italien Gino Proietti gagne le Grand Prix de Cannes. L'épreuve ne reprendra qu'en 1946.
  • 14 mai : le Français Paul Maye s'impose au Circuit de Paris, devant Louis Caput[5].
  • 23 mai : l'Espagnol Fernando Murcia gagne le Trophée Masferrer pour la deuxième année d'affilée.
  • 31 mai :
    • déjà vainqueur en 1941, le Français Paul Maye remporte au sprint Paris-Tours[6].
    • le Français Victor Cosson gagne les Quatre jours de la route, course à étapes organisée par le journal Le Petit Dauphinois[6].
    • l'Italien Adolfo Leoni gagne le Tour d'Émilie.

JuinModifier

  • 8 juin : le Suisse Paul Egli gagne le Championnat de Zurich pour la Troisième fois.
  • 14 juin : deux « Critériums de France », l'un à Paris, l'autre à Saint-Gaudens, sont organisés par la Fédération française de cyclisme pour désigner les trente coureurs qui disputeront le championnat de France en septembre. Jean-Marie Goasmat gagne à Paris, Edmond Pagès à Saint-Gaudens[7].
  • 21 juin : cette année le championnat d'Italie sur route se dispute sur une seule épreuve en circuit, l'italien Fausto Coppi l'emporte. Il est parti en chasse derrière Olimpio Bizzi et Mario Ricci, une fois la jonction faite, Bizzi est lâché dans la côte de Capannacia, à l'arrivée à Rome pour la première fois Coppi s'impose au sprint face à Ricci.
  • 29 juin : le Belge Gustave Van Overloop gagne le Tour du Limbourg.
  • 30 juin : départ de la quatrième édition du Tour d'Espagne à Madrid.

JuilletModifier

23 juillet l'Espagnol Julian Berrendero devient champion d'Espagne sur route.

25 juillet : l'Italien Pierino Favalli gagne le Tour de Vénétie. L'épreuve ne reprendra qu'en 1945.

26 juillet : le Belge Lode Busschops gagne le Grand Prix de l'Escaut.

26 juillet : l'Espagnol Felix Vidaurreta gagne le Grand Prix de Villafranca.

26 juillet : le Français Amédée Rolland gagne le Grand prix de Fréjus.

27 juillet : l'Italien Pierino Favalli gagne le Tour de Campanie. L'épreuve ne reprendra qu'en 1945.

AoûtModifier

  • 2 août : le Suisse Ferdi Kübler gagne le Tour de Suisse. L'épreuve ne reprendra qu'en 1946.
  • 19 août : le Belge Albert Ritserveldt gagne le Grand Prix de Zottegem.
  • 23 août : le Français Emile Idée gagne le Grand Prix des Nations organisé dans la zone occupée.
  • 23 août : le Belge Maurice Van Herzele gagne le Grand Prix de Wallonie.
  • 23 août : le Néerlandais Louis Motké est champion des Pays-Bas pour la troisième année d'affilée.
  • 30 août : l'Italien Luciano Succi gagne les Trois vallées varésines. L'épreuve ne reprendra qu"en 1945.
  • 30 août : le Français Achille Boutens gagne le Circuit de l'Indre.

SeptembreModifier

  • 1er septembre :le Belge Gustave Van Overloop gagne la Coupe Sels.
  • 13 septembre : l'Espagnol Federico Ezquerra gagne le Tour de Catalogne.
  • 13 septembre : le Français Émile Idée remporte le championnat de France sur route à Lyon[10].
  • 14 septembre : l'Italien Glauco Servadei gagne le Trophée Bernocchi. L'épreuve ne sera pas disputée en 1943 et reprendra en 1944.
  • 17 septembre : le Belge Robert Van Eenaeme gagne le Championnat des Flandres.
  • 26 septembre : Jean Marie Goasmat gagne le Grand Prix des Nations organisé dans la zone libre.
  • 27 septembre : l'Italien Gelsomini Locatelli gagne le Trophée Baracchi. L'épreuve ne sera pas disputée en 1943 et reprendra en 1944.
  • 28 septembre : départ à Paris du Circuit de France, course à étapes organisée par Jean Leulliot et le journal collaborationniste La France socialiste, avec le soutien des occupants allemands.

OctobreModifier

  • 4 octobre : le Belge François Neuville remporte le Circuit de France.
  • 4 octobre : l'Italien Glauco Servadei gagne le Trophée Moschini.
  • 4 octobre : le Portugais Joao Lourenço gagne le Tour de Majorque. L'épreuve ne reprendra qu'en 1946.
  • 11 octobre : le Français Jean Marie Goasmat gagne la Polymultipliée pour la deuxième année d'affilée.
  • 11 octobre : le Suisse Ferdi Kubler gagne "A travers Lausanne" pour la troisième fois d'affilée.
  • 17 octobre : l'Italien Aldo Bini gagne le Tour de Lombardie pour la deuxième fois.

NovembreModifier

  • 7 novembre : l'Italien Fausto Coppi bat le record de l'heure en parcourant 45,871 km au vélodrome Vigorelli. Le précédent record était celui établi en 1937 par le Français Maurice Archambaud : 45,840 km. Le record certes n'est battu que de 31 mètres, mais il faut considérer qu'il a été établi entre deux alertes aériennes sur Milan. De plus Coppi a été gêné durant sa préparation par les pénuries alimentaires notamment et autres alertes aériennes. Ensuite Coppi sera incorporé dans l'armée Italienne et sera fait prisonnier par les Britanniques en Afrique du Nord, il souffrira de pénurie alimentaire en captivité.

DécembreModifier

Principales naissancesModifier

Principaux décèsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Bobet 2007, p. 108
  2. Bobet 2007, p. 109
  3. Pascal Sergent, Paris-Roubaix. Tome II, 1943-1990 : chronique d'une légende, Roubaix, Véloclub de Roubaix, , 314 p. (notice BnF no FRBNF36162392), p. 12-14
  4. Bobet 2007, p. 109-110
  5. Bobet 2007, p. 110
  6. a et b Bobet 2007, p. 111
  7. Bobet 2007, p. 113
  8. Bobet 2007, p. 113-114
  9. Bobet 2007, p. 123
  10. Bobet 2007, p. 124-125

BibliographieModifier