Ugo Humbert

joueur de tennis français

Ugo Humbert
Image illustrative de l’article Ugo Humbert
Ugo Humbert au Masters de Monte-Carlo 2022.
Carrière professionnelle
2016
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (24 ans)
Metz
Taille 1,88 m (6 2)
Prise de raquette Gaucher, revers à deux mains
Entraîneur Nicolas Copin
Gains en tournois 3 042 098 $
Palmarès
En simple
Titres 3
Finales perdues 0
Meilleur classement 25e (21/06/2021)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 361e (14/10/2019)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/32 1/64 1/8 1/32
Double 1/32 1/32 1/32

Ugo Humbert, né le à Metz, est un joueur de tennis français, professionnel depuis 2016.

CarrièreModifier

Carrière juniorModifier

Repéré par la Fédération française de tennis, Ugo Humbert entre au pôle France de Poitiers à douze ans[1]. Ses débuts chez les juniors sont marqués par de nombreuses blessures liées à sa croissance qui l'empêchent de jouer pendant un an et demi.

À l'âge de seize ans, il intègre l'INSEP et est entraîné au sein d'un groupe de jeunes jusqu'à ses dix-huit ans, période durant laquelle il va amorcer sa transition chez les professionnels malgré plusieurs mois de blessures.

En double, il atteint la finale de l'Abierto Juvenil Mexicano 2015 (grade A du circuit ITF Junior) au côté de Geoffrey Blancaneaux. Il atteint son meilleur classement junior en , à la 18e place mondiale.

2017. Premier titre en Future et première victoire sur un top 100Modifier

Ugo Humbert décroche son premier titre professionnel au Future de Bagnères-de-Bigorre où il est entré avec une wild-card. Il obtient ensuite une invitation pour les qualifications du tournoi ATP de Metz, où il passe un tour.

En novembre, il bat l'Italien Thomas Fabbiano, 73e mondial, au premier tour des qualifications du Master de Paris-Bercy[2], obtenant ainsi sa première victoire sur un joueur du top 100 de l'ATP.

2018. Entrée dans le top 100 et 3 titres en ChallengerModifier

À Roland Garros, pour ses débuts en Grand Chelem, il ne passe pas le premier tour des qualifications.

Ugo Humbert remporte son premier titre Challenger à Ségovie en [3]. Les semaines précédentes, également sur le circuit Challenger, il avait déjà atteint les finales à Gatineau et à Granby.

À l'US Open 2018, Humbert parvient à se qualifier pour le tableau principal. Il remporte alors son premier match sur le circuit principal en battant Collin Altamirano (345e) avant de s'incliner au deuxième tour face à Stanislas Wawrinka en quatre sets.

Début septembre, il atteint une nouvelle finale en Challenger à l'Open de Cassis-Provence, s'inclinant 6-2, 6-3 contre son compatriote Enzo Couacaud[4], ce qui lui permet de monter au 104e rang mondial. Il enchaîne la semaine suivante à l'Open de Moselle où il bénéficie d'une invitation. Il passe le premier tour face à l'Australien Bernard Tomic avant de s'incliner face au Géorgien Nikoloz Basilashvili en trois sets accrochés.

Mi-octobre, il remporte son deuxième titre Challenger à Ortisei en battant en finale Pierre-Hugues Herbert (55e mondial), ce qui lui permet de rentrer pour la première fois dans le top 100, à la 99e place[5]. Ces bons résultats lui valent d'être invité à disputer le Master de Paris-Bercy[6]. Il y est battu dès le premier tour par Adrian Mannarino.

Le , il remporte son troisième titre Challenger à Andria en battant en finale l'Italien Filippo Baldi[7]. Cette victoire lui permet d'atteindre son meilleur classement en carrière (84e) et lui assure une qualification pour l'Open d'Australie en [8].

2019. Première victoire sur un top 20, premier 1/8 en Grand Chelem et 3 titres en ChallengerModifier

Lors de l'Open d'Australie, il s'incline contre son compatriote Jérémy Chardy après un combat de quatre heures et cinq sets qui s'achève par un super tie-break en dix points gagnants pour la première fois de l'histoire de l'Open d'Australie[9].

 
Ugo Humbert au tournoi de Roland-Garros en 2019.

Le , il remporte le quatrième titre Challenger de sa carrière à Cherbourg. Cette victoire le place dès le lendemain à son meilleur classement en carrière avec la 75e place mondiale[10]. Cela lui permet d'obtenir une invitation à l'Open 13 de Marseille, un ATP 250 où il bat au premier tour le Letton Ernests Gulbis (6-3, 7-63), puis en huitièmes de finale le premier top 20 de sa carrière en la personne du Croate Borna Ćorić (13e mondial), sur le score de (6-3, 6-3). En quarts de finale, il dispose de l'Allemand Matthias Bachinger (6-3, 6-3), mais échoue en demi-finale face au Kazakh Mikhail Kukushkin (4-6, 4-6).

Début juillet à Wimbledon, il atteint pour la première fois de sa carrière les huitièmes de finale d'un tournoi du Grand Chelem, à tout juste 21 ans. Il était pourtant mené 2 sets à 0 lors de son entrée en lice face à Gaël Monfils, avant que celui-ci n'abandonne dans la cinquième manche après avoir été remonté de 2 sets. Il bat ensuite Marcel Granollers, puis sort le jeune Canadien Félix Auger-Aliassime au 3e tour sur le score de (6-4, 7-5, 6-3), avant de s'incliner (3-6, 2-6, 3-6) en 1 h 42 face au tenant du titre et numéro un mondial Novak Djokovic.

Grâce à ses bons résultats, il commence le tournoi de Newport en tant que tête de série no 4. Il atteint les demi-finales en battant le finaliste de la dernière édition, l'Indien Ramkumar Ramanathan sur le score de (7-65, 6-0), puis le Biélorusse Ilya Ivashka (7-5, 3-6, 6-2), avant de s'incliner face au futur lauréat John Isner (7-64, 65-7, 3-6).

En septembre, il remporte son cinquième titre Challenger à Istanbul, battant en finale l'Ouzbek Denis Istomin (6-2, 6-2). À la mi-octobre, il atteint les demi-finales du tournoi d'Anvers en battant successivement Jozef Kovalík (6-4, 7-5), le local et favori David Goffin (14e mondial) en deux sets (6-3, 6-1), puis l'Argentin Guido Pella (20e mondial) en trois sets serrés (5-7, 6-4, 6-4), avant de chuter contre l'Écossais Andy Murray, revenu après une blessure à la hanche et futur vainqueur du tournoi (6-3, 5-7, 2-6). Dans la foulée, alors qu'il est tête de série no 1 du tournoi, il remporte le Challenger de Brest en dominant en finale le Russe Evgeny Donskoy (6-2, 6-3). Toutefois, au Masters 1000 de Paris-Bercy, alors qu'il enchaîne une quatrième semaine de compétition d'affilée, il se fait sortir au 1er tour par Grigor Dimitrov sur le score de (6-4, 1-6, 2-6), après avoir remporté la première manche, mais calé dans les deux suivantes[11].

Grâce aux points accumulés au cours de l'année, il se qualifie pour les Next Gen ATP Finals, compétition se déroulant à Milan du 5 au et réunissant les 8 meilleurs joueurs de 21 ans et moins. Il est éliminé en poules après deux défaites contre Mikael Ymer et Frances Tiafoe malgré une victoire sur Jannik Sinner (sans enjeu pour l'Italien).

2020. Deux titres ATP à Auckland et à Anvers et première victoire sur un top 10Modifier

Le , à Auckland, il bat Benoît Paire en finale (7-62, 3-6, 7-65) après avoir notamment vaincu deux joueurs du top 20, John Isner en demi-finale (7-65, 6-4), et Denis Shapovalov en quart de finale (7-5, 6-4).

Dans un contexte de reprise progressive du circuit après l'arrêt dû à la pandémie de covid-19, il atteint le second tour à l'US Open où il perd contre l'Italien Matteo Berrettini.

Par la suite, en septembre, il commence sa tournée sur terre battue au Masters 1000 de Rome, au cours duquel il remporte ses deux premières victoires consécutives sur cette surface et dans cette catégorie de tournois contre Kevin Anderson et Fabio Fognini (13e mondial), avant de s'incliner face à Denis Shapovalov (14e mondial) dans un match décousu en trois manches. Sur sa lancée, il enchaîne au tournoi de Hambourg en atteignant les quarts de finale, après avoir battu au premier tour pour la première fois un joueur du top 10, en la personne de Daniil Medvedev (5e mondial), sur le score de 6-4, 6-3.

Le , il défait Alex De Minaur (29e mondial) en finale du tournois ATP 250 d'Anvers, après avoir notamment écarté Pablo Carreño Busta (15e mondial) en huitièmes de finale ainsi que Daniel Evans (35e mondial) en quarts de finale.

Début novembre, au Masters 1000 de Paris-Bercy, Ugo Humbert bat successivement Casper Ruud (27e mondial), Stéfanos Tsitsipás (6e mondial) et Marin Čilić, avant de s'incliner en quarts de finale contre le Canadien Milos Raonic (14e mondial) malgré deux balles de match[12].

2021. Premier titre en ATP 500 mais déception en Grand ChelemModifier

La première partie de la saison 2021 est mitigée pour Humbert, qui est éliminé dès le deuxième tour à l'Open d'Australie après une bataille de cinq set accrochés contre l'Australien Nick Kyrgios. À la suite de cela, il atteint les quarts de finale de l'Open Sud de France, où il perd en deux sets contre l'Espagnol Roberto Bautista-Agut. Puis, il est éliminé dès le premier match à Rotterdam face à Jérémy Chardy. Il atteint ensuite les demi-finales de l'Open 13 de Marseille, battu par Pierre-Hugues Herbert. Sur la surface dure de Miami, il tombe face au Canadien Milos Raonic dès le deuxième tour.

Dès le début de sa tournée sur terre battue, il tombe face à John Millman, au premier tour du Master de Monte-Carlo. Sur les six matchs suivants disputés sur terre battue, il ne va en gagner qu'un seul, face à l'Italien Marco Cecchinato. Le Messin va ainsi s'arrêter au premier tour de Roland-Garros, où il n'a encore jamais gagné au cours de sa jeune carrière[13],[14].

La suite de la saison sur gazon est à l'inverse plus fructueuse pour Humbert, un quart de finale pour débuter à Stuttgart défait par Félix Auger-Aliassime en deux tie-break. Mais il se rattrapera la semaine suivante en battant Sam Querrey, puis notamment Alexander Zverev à Halle, c'est-à-dire le troisième top 10 de sa carrière, et le premier de 2021. Il atteint les demi-finales après avoir battu Sebastian Korda en trois sets et rejoint ainsi Félix Auger-Aliassime. Il prendra alors sa revanche face au canadien le battant en 3 sets au terme d'un combat acharné. Il rejoindra donc le russe Andrey Rublev pour leur première confrontation de la saison, leur troisième en tout (2-0 Rublev), lors de sa première finale en ATP 500, s'offrant ainsi une chance de battre un quatrième top 10. Il remporte ce qui est alors le meilleur tournoi de sa carrière, après 4 matchs en trois sets dans les jambes, il s'impose (6-3, 7-6), s'offrant ainsi son troisième titre sur le circuit professionnel, son premier en ATP 500, et son quatrième top 10 en un match.

Il continue sa saison à l'ATP 250 de Majorque. Il est cependant forcé d'abandonner au deuxième tour à cause d'une intoxication alimentaire, ne voulant prendre aucun risque à 5 jours de Wimbledon. Il perd cependant au premier tour du Grand Chelem anglais dans un match en cinq sets contre l'Australien Nick Kyrgios.

Il atteint les quarts de finale des Jeux olympiques de Tokyo, après avoir battu Stéfanos Tsitsipás notamment mais perd ensuite contre le Russe Karen Kachanov.

Il enchaîne des résultats peu convaincants à la Coupe Rogers puis au Masters 1000 de Cincinnati.

Il enchaîne ensuite les défaites, à l'US Open, au tournoi de Metz et au Challenger d'Orléans, puis met fin prématurément à sa saison sans en expliquer la raison.

2022. Début de saison difficile et sorti du top 100, un 7è titre en ChallengerModifier

Début 2022, Ugo Humbert réalise une grosse sensation en battant le numéro 2 mondial Daniil Medvedev, ce qui donne alors de l'ambition pour le reste de la saison.

Mais les mois suivant ne vont pas se passer comme prévu. En effet, jusqu'au mois de Mai, Ugo Humbert va s'incliner sept fois en neuf rencontres.

Lors de l’édition 2022 du tournoi allemand Halle, il n’arrive pas à dépasser la 2e tour où il est battu par le polonais Hurkacz 7/6-6/3. Il perd donc les points du classement ATP qu’il avait gagné lors de sa victoire de l’édition 2021 et sort du Top 100.

La semaine suivante, Ugo Humbert est défait dès le premier tour au tournoi d'Eastbourne par Thiago Monteiro.

Il parvient à se ressaisir quelques jours plus tard lors du tournoi de Wimbledon. En effet, il bat Thomas Martin Etcheverry en 5 sets, puis Casper Ruud, alors tête de série n° 3, en 4 sets (3-6, 6-2, 7-5, 6-4)[15]. Il s'agit alors de sa première victoire sur un top 10 dans un tournoi du Grand Chelem. Il est ensuite défait par David Goffin en 4 sets (6-4, 5-7, 2-6, 5-7)[16]. En septembre, il remporte le Challenger de Rennes en battant en finale Dominic Thiem (6-3, 6-0).

StyleModifier

Gaucher avec un revers à deux mains, Ugo Humbert est, d'après son ancien entraîneur Cédric Raynaud, « un attaquant pur et dur » qui n'hésite pas à monter à la volée[17].

Doté d'un bon service et d'un revers à plat, il est particulièrement à l'aise dans des conditions de jeu rapides, comme le dur intérieur ou le gazon.

Cependant, au regard de ses progrès sur terre battue au cours de l'année 2020, son style de jeu tend à évoluer vers une plus grande polyvalence. Il n'hésite plus à faire durer l'échange et cherche davantage à varier entre attaque et défense.

PalmarèsModifier

Il a remporté sept tournois Challenger, trois en 2018, trois en 2019 et un en 2022.

Titres en simple messieursModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Finaliste Score
1 13/01/2020   ASB ClassicAuckland ATP 250 546 355 $ Dur (ext.)   Benoît Paire 7-62, 3-6, 7-65 Parcours
2 19/10/2020   European OpenAnvers ATP 250 394 800  Dur (int.)   Alex De Minaur 6-1, 7-64 Parcours
3 14/06/2021   Noventi OpenHalle ATP 500 1 318 605  Gazon (ext.)   Andrey Rublev 6-3, 7-64 Parcours

Finale en simple messieursModifier

Parcours dans les tournois du Grand ChelemModifier

En simpleModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2018 Q1   Ruben Bemelmans 2e tour (1/32)   S. Wawrinka
2019 1er tour (1/64)   Jérémy Chardy 1er tour (1/64)   Alexei Popyrin 1/8 de finale   Novak Djokovic 1er tour (1/64)   Marius Copil
2020 1er tour (1/64)   John Millman 1er tour (1/64)   Marc Polmans Annulé 2e tour (1/32)   Matteo Berrettini
2021 2e tour (1/32)   Nick Kyrgios 1er tour (1/64)   Ričardas Berankis 1er tour (1/64)   Nick Kyrgios 1er tour (1/64)   Peter Gojowczyk
2022 1er tour (1/64)   Richard Gasquet 1er tour (1/64)   Emil Ruusuvuori 3e tour (1/16)   David Goffin 1er tour (1/64)   Benjamin Bonzi

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En doubleModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2018 1er tour (1/32)
  Guido Pella
  D. Schwartzman
2019 1er tour (1/32)
  B. Bonzi
  A. Hoang
1er tour (1/32)
  P.-H. Herbert
  Andy Murray
2020 1er tour (1/32)
  G. Barrère
  A. Mannarino
1er tour (1/32)
  Pablo Cuevas
  Feliciano López
Annulé
2022 1er tour (1/32)
  C. Lestienne
  M. Granollers
  H. Zeballos
1er tour (1/32)
  J. S. Cabal
  Robert Farah

N.B. : le nom du partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours dans les Masters 1000Modifier

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Madrid Rome Canada Cincinnati Shanghai Paris
2018 1er tour
  A. Mannarino
2019 1er tour
  M. Marterer
1er tour
  M. McDonald
1er tour
  G. Dimitrov
2020 n.o. n.o. n.o. n.o. 1/8 de finale
  D. Shapovalov
n.o. 1er tour
  G. Dimitrov
n.o. 1/4 de finale
  M. Raonic
2021 3e tour
  M. Raonic
1er tour
  J. Millman
1er tour
  A. Karatsev
1er tour
  J. Sinner
2e tour
  S. Tsitsipás
1er tour
  F. Tiafoe
n.o.
2022 1er tour
  H. Rune
2e tour
  A. Karatsev
1er tour
  P. Martínez
1er tour
  D. Shapovalov

N.B. : sous le résultat se trouve le nom de l’ultime adversaire.

Victoires sur le top 10Modifier

Toutes ses victoires sur des joueurs classés dans le top 10 de l'ATP lors de la rencontre.

Légende
Grand Chelem
Jeux olympiques
Masters 1000
500 Series
250 Series
Coupe Davis / ATP Cup
# U.H. Tournoi Année Surface Adversaire Rang Tour Score
1 no 41   Hambourg 2020 Terre (ext.)   Daniil Medvedev no 5 1/16 6-4, 6-3
2 no 34   Paris-Bercy 2020 Dur (int.)   Stéfanos Tsitsipás no 6 1/16 7-64, 66-7, 7-63
3 no 31   Halle 2021 Gazon (ext.)   Alexander Zverev no 6 1/8 7-64, 3-6, 6-3
4   Andrey Rublev no 7 Finale 6-3, 7-64
5 no 28   Tokyo 2021 Dur (ext.)   Stéfanos Tsitsipás no 4 1/8 2-6, 7-64, 6-2
6 no 35   ATP Cup 2022 Dur (ext.)   Daniil Medvedev no 2 Poules 65-7, 7-5, 7-62
7 no 112   Wimbledon 2022 Gazon (ext.)   Casper Ruud no 6 1/32 3-6, 6-2, 7-5, 6-4

Classement ATP en fin de saisonModifier

Année 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021
Rang en simple 1015   1072   374   84   57   30   35
Rang en double - - - - - 504   628

Source : (en) Classements de Ugo Humbert sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Sophie Dorgan, « Le long chemin d'Ugo Humbert jusqu'au top 100 mondial », sur lequipe.fr, (consulté le )
  2. « Le jeune français Ugo Humbert passe un tour de qualifications au Rolex Paris Masters », sur lequipe.fr,
  3. Quentin Moynet, « Open Castilla y León : Ugo Humbert remporte son premier Challenger », sur lequipe.fr,
  4. « Challenger de Cassis : Enzo Couacaud s'impose contre Ugo Humbert », sur L'Équipe, (consulté le )
  5. « Titré à Ortisei, Ugo Humbert va rentrer dans le top 100 », sur L'Équipe, (consulté le )
  6. Romain Schneider, « Ugo Humbert, la bonne surprise du tennis français », sur sport24.lefigaro.fr,
  7. « Ugo Humbert s'impose en Italie et assure sa qualification pour l'Open d'Australie », sur lequipe.fr,
  8. « Ugo Humbert à l'Open d'Australie ? Pas si simple... ! », sur TennisActu.net,
  9. « Ugo Humbert à l'Open d'Australie : « Pas assez dur avec moi-même » », sur L'Équipe,
  10. https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Cherbourg-ugo-humbert-remporte-le-tournoi-challenger-en-battant-steve-darcis/990045
  11. « Ugo Humbert, battu d'entrée au Rolex Paris Masters : « Il y avait un peu de fatigue » », sur L'Équipe,
  12. « Tennis : Ugo Humbert, défait à Bercy avec les honneurs », sur https://www.lemonde.fr/, (consulté le )
  13. « Fiche de Ugo Humbert, l'actu, le palmares et les stats - Tennis », sur L'Équipe (consulté le )
  14. « Fiche joueur - Ugo HUMBERT - Roland-Garros - Le site officiel du Tournoi de Roland-Garros 2021 », sur www.rolandgarros.com (consulté le )
  15. « Wimbledon - Ugo Humbert élimine le finaliste de Roland-Garros Casper Ruud au 2e tour », sur Eurosport, (consulté le )
  16. « Wimbledon : David Goffin renverse Ugo Humbert et rejoint les huitièmes de finale pour la 4e fois de sa carrière », sur RTBF (consulté le )
  17. Quentin Moynet, « Un Challenger et une qualification en Grand Chelem : Ugo Humbert vit un conte d'été », sur abonnes.lequipe.fr,

Liens externesModifier