Taro Daniel

joueur de tennis japonais

Taro Daniel
Image illustrative de l’article Taro Daniel
Taro Daniel à Wimbledon en 2014.
Carrière professionnelle
2010
Nationalité Drapeau du Japon Japon
Naissance (29 ans)
New York
Taille 1,91 m (6 3)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneur José Altur
Gains en tournois 3 000 901 $
Palmarès
En simple
Titres 1
Finales perdues 0
Meilleur classement 64e (27/08/2018)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 351e (27/05/2019)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16 1/32 1/64 1/32
Double 1/32 1/32

Taro Daniel, né le à New York, est un joueur de tennis japonais, professionnel depuis 2010. Il est l'un des rares joueurs à avoir un bilan positif face à Novak Djokovic.

CarrièreModifier

Début de carrièreModifier

Né à New York d'un père américain et d'une mère japonaise, il grandit au Japon puis en Espagne. Il s'installe à l'âge de 14 ans dans la région de Valence[1] où il perfectionne son tennis et devient un spécialiste de la terre battue. Passé professionnel fin 2010, il remporte ses premiers tournois Futures en 2012. Il évolue principalement sur le circuit Challenger à partir de 2013 et y atteint sa première finale à Yeongwol. En 2014, il accède aux quarts de finale du tournoi ATP de Viña del Mar en battant Thomaz Bellucci (6-3, 6-3) et Federico Delbonis (1-6, 7-65, 7-67) avant de s'incliner face à Nicolás Almagro (6-2, 7-5)[2]. Début avril, il est sélectionné pour jouer le quart de finale de la Coupe Davis contre la République Tchèque à la suite du forfait de Kei Nishikori[3]. Il perd son premier match contre Lukáš Rosol (6-4, 6-4, 3-6, 4-6, 6-2) et le second sans enjeu face à Jiří Veselý (6-4, 6-4).

2015 : révélation sur le circuit challengerModifier

Il se révèle en 2015 en s'imposant à trois reprises dans des tournois Challenger à Verceil en avril, Fürth en juin et Yokohama en novembre, ce qui marque son entrée dans le top 100[4]. Il se qualifie également pour de nombreux tournois du circuit principal dont les Internationaux de France où il perd au premier tour contre Fernando Verdasco. En Coupe Davis, il permet à son équipe de rester dans le groupe mondial grâce à une victoire décisive contre Alejandro Falla (7-6, 6-3, 6-2) en barrages. En 2016, il remporte ses premiers matchs dans des tournois majeurs à Monte-Carlo contre Adrian Mannarino et à Roland-Garros où il profite de l'abandon de Martin Kližan (3-6, 4-6, 7-5, 6-4, 3-0, ab.) pour affronter le no 4 Stanislas Wawrinka contre lequel il s'incline en trois sets. Il se fait également remarquer lors du tournoi olympique des Jeux de Rio où il écarte Jack Sock puis Kyle Edmund avant de ne céder qu'en trois sets contre le futur finaliste Juan Martín del Potro. Il enchaîne la semaine suivante en remportant le tournoi de Cordenons.

2016 : bons résultats dans l'ensembleModifier

 
Taro Daniel aux Internationaux de France 2016

Il perd d'entrée dans maints tournois comme à l'Open d'Australie face à Lukáš Rosol. À Montpelliers il passe un tour face à Denis Istomin lui infligeant un double 6-2. Mais il perdra face à Márcos Baghdatís sur un score de 6-2 7-6. Par la suite, il enchaîne six défaites au premier tour.

C'est à partir de Monte Carlos qu'il passe de nouveau un tour face au français Adrian Mannarino sur un score de 6-3 6-4. Mais il perdra face à Dominic Thiem (12e tête de série) 6-4 2-6 0-6. En Hongrie il passe un tour face à Michael Linzer mais perd au tour suivant face à la 7e tête de série Paolo Lorenzi. Il passe aussi un tour face à Steven Diez à Estoril, mais perdra encore une fois au second tour face à Pablo Carreño-Busta, futur finaliste. Il enchaine avec de nouveau une série de défaites au premier tour jusqu'aux internationaux de France. Là, il passe le premier tour face à Martin Kližan sur le score serré de 3-6 4-6 7-5 6-4 3-0ab. Il va échouer en trois sets sur un score serré face à Stanislas Wawrinka 7-6 6-3 6-4.

À Wimbledon, il échoue dès son entrée en lice face à Juan Mónaco. Il arrive en quarts de finale à Brunswick. Il élimine Kovalík, puis Jan-Lennard Struff mais il est éliminé par Teymuraz Gabashvili. Lors des Jeux Olympiques de Rio, il arrive en huitièmes. Il bat Jack Sock au premier tour sur un score en deux sets (6-4 6-4), puis il passe Kyle Edmund sur un score en deux sets aussi (6-4 7-5). Mais il perd face à Juan Martín del Potro, futur médaillé d'argent (7-6 1-6 2-6). Au challenger Cordenons 2016, il arrive en finale. Il s'impose face à l'espagnol Daniel Gimeno-Traver. Au challenger Séville, il arrive de nouveau en finale, mais cette fois il perd face à Casper Ruud. Au challenger d'Ho-Chi-Minh-Ville au Vietnam, il arrive au troisième tour. Il élimine Stefan Kozlov, puis il vient à bout de Saketh Myneni. Il est finalement éliminé par son compatriote Go Soeda futur finaliste.

2017 - 2019 : quelques bons résultats et titre en 2018Modifier

Il obtient surtout de bons résultats en circuit challenger. Il participe à Maul à sa 1er finale en 2017. Il bat entre autres Zhang Ze ou Cameron Norrie. Il sera battu par Chung Hyeon. Il arrive en quart à Santiago battant le chilien Cristian Garín au second tour. Il obtient un titre en challenger à Buenos Aires en battant Leonardo Mayer en finale. Il arrive en finale à Lisbonne où il est éliminé par Oscar Otte. Il arrive aussi en finale à Ningbo et Canberra.

Sur le circuit principal, où il est plus rare, il est quart de finaliste à Estoril. Il élimine enzo Olivo et Bjorn Fratangelo. Il sera éliminé par le futur finaliste, Gilles Müller.

En Grand Chelem, il sort des qualifications à Roland-Garros et bat Jerzy Janowicz au premier tour (6-4, 6-4, 6-4), il est éliminé par la tête de série numéro 20, l'espagnol Pablo Carreño-Busta au tour suivant. Il réitère son parcours lors de l'US Open, il écarte Tommy Paul en cinq sets (6-1, 4-6, 4-6, 6-2, 6-2) puis perd contre le no 1 mondial Rafael Nadal après avoir remporté le premier set (4-6, 6-3, 6-2, 6-2)[5].

En , au tournoi d'Indian Wells, après être sorti des qualifications et avoir éliminé le Britannique Cameron Norrie au premier tour (6-3, 1-6, 6-1), il bat Novak Djokovic (7-63, 4-6, 6-1)[6]. Début mai, il remporte son premier titre sur le circuit ATP à Istanbul[7] Il bat Matteo Berrettini au premier tour (7-5 6-3), puis il vainc puis Aljaž Bedene qui était la 4e tête de série sur un double 6-2. Il passe ensuite en demi-finale après avoir battu Rogério Dutra Silva (1-6 6-4 6-1), il arrive en finale après avoir battu Jérémy Chardy en trois sets encore (6-3 4-6 6-4), en finale, il bat Malek Jaziri en deux sets (7-6 6-4). En plus de décrocher son premier titre ATP, il est 64e mondial, soit son meilleur classement jusqu'alors.

Il obtient la même année un bon parcours à Winston-Salem. Il arrive à passer le premier tour face à John Millman sur un score de 6-4 7-6. Puis il passe le second tour plus difficilement face à Sam Querrey, tête de série numéro 9 (3-6 7-5 7-6). Au tour suivant, il vient à bout de Dominik Köpfer sur un double 7-6. Il arrive à bout de Nicolás Jarry alors 14e tête de série sur un score de 4-6 6-2 6-1. Daniil Medvedev l'élimine en demi-finale sur un double 6-1. Par la suite, il passera rarement le second tour lors des tournois suivants.

En 2019, lors du tournoi de Rio de Janeiro, il passe un tour éliminant Thiago Seyboth Wild, mais sera éliminé par le futur lauréat Laslo Djere. Il réitère son parcours à Phoenix où il est 8e tête de série. À Marrakesh, il bat Mischa Zverev au premier tour, puis Adrian Menendez-Maceiras. Il sera éliminé par le Français Gilles Simon. Lors du tournois de Genève il bat l'espagnol Bernabe Zapata Miralles, puis le Chilien Cristian Garín. C'est un autre chilien qui met fin à son parcours : Nicolás Jarry. À domicile lors du tournoi de Tokyo, il élimine la tête de série numéro 2 Borna Ćorić (6-4 4-6 7-6), puis il bat Jordan Thompson (6-4 7-6). Il sera éliminé par la futur finaliste John Millman sur un score sévère de 6-4 6-0. Il réitère son parcours jusqu'en quarts de finale au Challenger de Fairfield, il sera éliminé par l'Américain Brandon Nakashima. À Las Vegas, il perd aussi au même stade face à Vasek Pospisil. Brandon Nakashima l'élimine à nouveau lors des quarts pendant le tournoi de Charlottesville.

2020 - 2021 : bons résultats sur le circuit secondaire mais saison 2020 décevante malgré quelques coups d'éclatModifier

Lors de ces deux années marquées par la pandémie, il obtient de bon résultats sur le circuit secondaire. Il est victorieux au challenger Burnie (battant Yuta Shimizu, Tung-Lin Wu, Mohamed Safwat, Jay Clarke, Yannick Hanfmann). Il a aussi de bons résultats face à des joueurs se révélant cette année là comme face à Mackenzie McDonald à Indian Wells, Thiago Monteiro lors des qualifications de Rome).

En 2021, il a des résultats plus probants. Malgré un début de saison très compliqué, il arrive au second tour à Singapour éliminant Ramkumar Ramanathan mais se faisant éliminé par Marin Čilić au tour suivant. Il arrive en demi-finale au tournoi de Nur-Sultan. Il élimine Ryan Peniston, Denis Istomin, Tung-Lin Wu; mais il perd face à Sebastian Ofner. Il réitère la même année un tel parcours en étant issu des qualifications via le statut de lucky looser. Il élimine Marko Miladinovic et Gianluca Mager en phase de qualifications. Intégrant le tableau final, il élimine João Sousa, John Millman, Federico Delbonis. Il est éliminé par Matteo Berrettini. Au challenger Heilbronn il arrive en quarts de finale, et est éliminé par Dennis Novak, Il atteint les demi-finales lors du tournoi Oeiras 3. Il élimine Blaz Rola, Leonardo Mayer, Hugo Dellien. C'est la révélation espagnole Carlos Alcaraz qui le vaincra.

À Roland-Garros après avoir passé les phases de qualifications, il est éliminé par Matteo Berrettini au premier tour. Par la suite, il se présente au tournoi de Lyon où il arrive jusqu'en demi-finale. Il bat Andrea Collarini, Bjorn Fratangelo, Daniel Altmaier. Taro se fait battre par le Suédois Elias Ymer qui le battra aussi au premier tour à Bastad. À l'US Open, il perd au premier tour face à Facundo Bagnis.

Au challenger de Braga 2021, il arrive en quart de finale en battant Filippo Baldi et Robin Haase, perdant face à l'Espagnol Nikolas Sanchez Izquierdo. Il fait aussi un bon parcours lors du challenger de Las Vegas, où il bat Jordan Sauer, et son compatriote Tatsuma Ito, avant de perdre contre l'Américain Aleksandar Kovacevic.

2022 : troisième tour en Grand ChelemModifier

Classé 120e mondial, il démarre l'année 2022 au tournoi d'Adélaïde avec une victoire sur le 59e mondial Lorenzo Musetti, puis il perd face à Tommy Paul en trois sets.

Par la suite, il se qualifie dans le tableau principal de l'Open d'Australie. Pour cela, il élimine en qualifications trois joueurs italiens : Andrea Arnaboldi, Gian Marco Moroni et Salvatore Caruso. Dans le tableau principal, il bat Marcelo Tomás Barrios Vera puis Andy Murray avant d'échouer au troisième tour face à Jannik Sinner en quatre sets.

Andy Murray prend sa revanche à Doha. Classé 110e mondial, Daniel se rend ensuite au tournoi de Dubaï où il s'impose face à David Goffin (47e mondial) au premier tour ; Denis Shapovalov l'élimine ensuite en deux sets. À Indian Wells, il rencontre encore Andy Murray, pour la troisième fois depuis janvier, il perd contre l'Écossais en trois sets. Qualifié à Miami, il gagne contre Jaume Munar puis Fabio Fognini l’élimine.

104e mondial, il se rend à Belgrade où il élimine au premier tour Dušan Lajović (2-6 6-1 7-6), alors classé 78e mondial. Au tour suivant il élimine Holger Rune en trois sets (6-3 7-6 6-3) puis il s'incline face à Andrey Rublev, 8e mondial (6-3 6-3). Grégoire Barrère l'élimine au internationaux de france. Il est éliminé d'entrée à Wimbledon par Sebastián Báez.

Il élimine Riccardo Bonadio sur un score sévère d'un double 6-1, au premier tour du tournois de Brunswick ayant lieu durant la 2e semaine de Wimbledon. Puis il bat Yannick Hanfmann sur un score ce 4-6 6-3 6-2; mais se fait éliminé par Jan-Lennard Struff sur un score sévère de 6-2 6-1. 5e tête de série au challenger de Amersfoort, il passe deux tours face à Evan Furness et Laurent Lokoli. Il échoue au tour suivant face à Bernabe Zapata Miralles. À la suite de ces bons résultats ils revient dans le top 100 (94e mondial).

Jeffrey John Wolf l'élimine au premier tour lors du tournoi de Washington. À Séoul, il passe le premier tour face à Emilio Gómez puis s'incline face à son compatriote Yoshihito Nishioka. À Naples, il passe deux tours face à Pedro Martínez et Pedro Cachín, puis il est éliminé par Matteo Berrettini.

2023Modifier

Lors de l'Open d'Australie, il s'incline au deuxième tour contre Denis Shapovalov.

Style de jeuModifier

Son revers est un accélérateur de jeu. C'est un coup fiable, que cela soit croisé ou long de ligne. Il lui permet de réussir de nombreux coups gagnants. C'est un joueur très agile qui n’est pas mauvais en retour de service, même face aux meilleurs serveurs du circuit. Lorsqu'il est en bout de course, son coup droit et son revers génèrent beaucoup de fautes. Ses montées au filet sont lentes et souvent très hésitantes. Daniel manque également d'aisance lorsqu'il tente une volée. Malgré sa grande taille, son service n'est pas vraiment son point fort.[réf. nécessaire]

PalmarèsModifier

Titre en simpleModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Finaliste Score
1 30-04-2018   TEB BNP Paribas Istanbul OpenIstanbul ATP 250 426 145  Terre (ext.)   Malek Jaziri 7-64, 6-4 Parcours

Parcours dans les tournois du Grand ChelemModifier

En simpleModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2014 1er tour (1/64)   Milos Raonic
2015 1er tour (1/64)   F. Verdasco
2016 1er tour (1/64)   Lukáš Rosol 2e tour (1/32)   S. Wawrinka 1er tour (1/64)   Juan Mónaco
2017 2e tour (1/32)   P. Carreño-Busta 1er tour (1/64)   M. Kukushkin 2e tour (1/32)   Rafael Nadal
2018 1er tour (1/64)   Julien Benneteau 1er tour (1/64)   Fabio Fognini 1er tour (1/64)   Alex de Minaur
2019 2e tour (1/32)   Denis Shapovalov 1er tour (1/64)   Gaël Monfils
2020 Annulé 1er tour (1/64)   Grégoire Barrère
2021 1er tour (1/64)   Maxime Cressy 1er tour (1/64)   Matteo Berrettini 1er tour (1/64)   Facundo Bagnis
2022 3e tour (1/16)   Jannik Sinner 1er tour (1/64)   Grégoire Barrère 1er tour (1/64)   Sebastián Báez 1er tour (1/64)   Richard Gasquet
2023 2e tour (1/32)   Denis Shapovalov

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En doubleModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2018 1er tour (1/32)
  Antonio Šančić
  Andrei Vasilevski
2019 1er tour (1/32)
  Dominic Inglot
  Franko Škugor

N.B. : le nom du partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours dans les Masters 1000Modifier

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Madrid Rome Canada Cincinnati Shanghai Paris
2016 2e tour
  D. Thiem
2017
2018 3e tour
  L. Mayer
2019 1er tour
  D. Lajović
1er tour
  A. Rublev
1er tour
  P. Kohlschreiber
2021 2e tour
  R. Opelka
n.o.
2022 1er tour
  A. Murray
2e tour
  F. Fognini
n.o.

N.B. : sous le résultat se trouve le nom de l’ultime adversaire.

Classements ATP en fin de saisonModifier

Classements à l'issue de chaque saison
Année2010201120122013201420152016201720182019202020212022
Rang en simple978  467  280  241  177  96  127  99  77  111  117  126  93
Rang en double1032583  1126  954  1217  1172  789  710  587  665

Source : (en) Classements de Taro Daniel sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier