Ouvrir le menu principal
Tour de France 2003
Alpe d'Huez 2003 (reframed).jpg
Durant la montée vers l'Alpe d'Huez
Généralités
Course
Étapes
20
Date
Distance
3 426,5 km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Partants
198Voir et modifier les données sur Wikidata
Vitesse moyenne
40,956 km/h
Résultats
Vainqueur
non attribué[1]
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Meilleur jeune
Meilleure équipe
Route of the 2003 Tour de France.png

Le Tour de France 2003 est la 90e édition de cette course cycliste. Il a eu lieu du 5 juillet au sur 20 étapes pour 3 426,5 km.

Ce Tour est sans vainqueur depuis le déclassement de l'Américain Lance Armstrong en octobre 2012. Tous ses résultats obtenus depuis le lui ont été retirés pour plusieurs infractions à la réglementation antidopage. Ce Tour est le cinquième des sept qu'il aurait gagnés de 1999 à 2005.

Sommaire

GénéralitésModifier

  • Lance Armstrong avait remporté son 5e Tour de France avant sa suspension pour dopage, ce qui lui permettait d'égaler le record établi par Jacques Anquetil, Eddy Merckx, Bernard Hinault et Miguel Indurain.
  • Il s'agit du Tour du Centenaire avec une animation historique spéciale de la caravane.
  • Plusieurs chutes spectaculaires marquèrent l'épreuve :
    • Joseba Beloki dans l'étape de Gap fut contraint à l'abandon après avoir failli entraîner Armstrong, contraint à un exercice d'équilibriste dans un champ ;
    • Lance Armstrong dans l'étape de Luz-Ardiden frôla de trop près un jeune spectateur et chuta lourdement mais il fut attendu par le groupe de tête qu'il réussit même à attaquer ensuite ;
    • Jan Ullrich, n'ayant pas reconnu le parcours glissant du dernier contre-la-montre, chuta alors qu'il était en passe de gagner l'étape (toutefois les écarts à ce moment indiquaient que même sans cette chute, Armstrong aurait gagné le Tour).
  • Avec 40,940 km/h de vitesse moyenne, Lance Armstrong bat le record de l'épreuve sous une chaleur accablante.
  • Pour fêter le centenaire, les organisateurs font passer le Tour dans chacune des 6 villes étapes de la première édition (Paris, au départ et à l’arrivée, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux et Nantes).
  • A l'occasion de ce même centenaire, sont émis en juin 2003 par la Poste dix timbres de 0,50 € de deux types différents, et de forme hexagonales sur le thème de la Grande Boucle.

Le déroulement de la courseModifier

6 - 11 juillet : une première semaine de sprinteursModifier

La première semaine s’écoule calmement avec des batailles entre sprinteurs dans les étapes de plaine et un contre la montre par équipe. Le prologue en plein cœur de Paris voit Bradley McGee s’illustrer ; il est le premier à porter le maillot jaune.

La première étape représente quand même un élément important de cette édition, en effet le peloton est victime d’une chute spectaculaire qui oblige Tyler Hamilton à continuer la compétition avec une clavicule cassée. L’Italien Alessandro Petacchi remporte l’étape de Meaux. Baden Cooke remporte la seconde à Sedan et Alessandro Petacchi les trois étapes en ligne suivantes au sprint à Saint-Dizier, Nevers et Lyon.

Côté français, Jean-Patrick Nazon porte le maillot jaune durant une journée, après la troisième étape, grâce aux bonifications.

L’US Postal propulse déjà Lance Armstrong sur le devant de la scène, en remportant le contre-la-montre par équipes de Saint-Dizier. Mais c’est le Colombien Víctor Hugo Peña qui est maillot jaune du Tour à la fin de la première semaine.

12 - 14 juillet : La Bataille des AlpesModifier

Les Alpes se profilent pour la deuxième semaine. Dès les premières montées c’est Richard Virenque qui se met en avant. Il fait coup double en signant une superbe victoire à Morzine et en endossant le maillot jaune par la même occasion.

Le lendemain, les coureurs ont rendez-vous avec L’Alpe d’Huez. C’est Iban Mayo qui signe une échappée solitaire. Lance Armstrong s’empare du maillot jaune.

L’étape suivante entre Le Bourg-d'Oisans et Gap propose le même schéma. Lance Armstrong est attaqué de toute part mais résiste. Finalement c’est le Kazakh Alexandre Vinokourov qui s’impose. Cette étape est marquée par la spectaculaire chute de Joseba Beloki dans la descente de la côte de la Rochette. L’Espagnol tombe lourdement devant Armstrong qui doit couper à travers champ pour éviter de tomber.

Entre la septième et la huitième étape, la majeure partie de l’équipe Fassa Bartolo doit abandonner, victime d'un virus[2].

15 - 18 juillet : le retour d’UllrichModifier

Entre les Alpes et les Pyrénées se profilent deux étapes de plaines et un contre-la-montre. Lance Armstrong montre d’inhabituels signes de fébrilité face à ses concurrents. Lui qui est un spécialiste du contre-la-montre est relégué par l’Allemand Jan Ullrich à plus d'1 min 36 s lors du contre-la-montre de Cap'Découverte. Avant les Pyrénées, les trois hommes de tête au classement général (Armstrong, Ullrich et Vinokourov) peuvent prétendre à la victoire finale.

19 - 23 juillet : Les Pyrénées, de nombreux rebondissementsModifier

Jan Ullrich continue dès le début de la troisième semaine à mettre la pression sur l’Américain. Il réussit à grappiller quelques secondes lors de l’ascension du plateau de Bonascre pour revenir à 15 secondes d’Armstrong. L’Espagnol Carlos Sastre remporte l’étape.

Gilberto Simoni est l’auteur d’une superbe victoire lors de l’étape suivante à Loudenvielle. Le Kazakh Alexandre Vinokourov réussit à prendre 40 secondes à Armstrong pour revenir à 18 secondes seulement de l’Américain.

Armstrong est en difficulté mais à Luz-Ardiden, malgré une chute dans la montée finale avec Iban Mayo, il met tout le monde d’accord en signant une superbe victoire, rejettant Ullrich à plus de 40 secondes. Alexandre Vinokourov est le grand perdant du jour en perdant plus de 2 minutes sur l’Américain.

À Bayonne, c’est Tyler Hamilton qui remporte l’étape à la suite d’une échappée en solitaire.

24 - 27 juillet : derniers changementsModifier

Le contre-la-montre entre Pornic et Nantes s’annonce décisif. En prenant tous les risques lors de cette épreuve, Jan Ullrich chute sous la pluie et laisse Armstrong remporter son cinquième Tour. C’est David Millar qui s’affirme une nouvelle fois comme spécialiste du contre-la-montre en remportant l’étape.

À Paris, Jean-Patrick Nazon remporte l’étape des Champs-Élysées.

Lance Armstrong peut savourer son cinquième succès consécutif dans la Grande Boucle : le voilà membre du « club des Cinq », cinq coureurs à cinq victoires (Armstrong rejoint Jacques Anquetil, Eddy Merckx, Bernard Hinault et Miguel Indurain). Jan Ullrich et Alexandre Vinokourov complètent le podium du Tour 2003, le plus disputé de ces dernières années.

Affaire de dopageModifier

Le , au cours de la 7e étape, le coureur espagnol Jesús Manzano est victime d'un malaise et est contraint à l'abandon. Le , il passe aux aveux, affirmant que ce malaise était dû au dopage[3].

Le , le journal Marca révèle que l'Espagnol Javier Pascual Llorente a été contrôlé positif à l'EPO, à l'issue de la 12e étape du Tour[4]. Le , il est suspendu 18 mois par sa fédération[5].

Le , l'UCI déchoit Lance Armstrong de sa victoire pour dopage, à la suite du rapport émis par l'Agence américaine antidopage.

Les étapesModifier

Initialement vainqueur de ce Tour de France et d'une étape, Lance Armstrong a été déclassé en octobre 2012 pour plusieurs infractions à la réglementation antidopage. Ses victoires n'ont pas été attribuées à d'autres coureurs[1]. Il a également porté le maillot jaune à l'issue de la huitième étape jusqu'à la fin de la course. Son nom est en italique dans le tableau ci-dessous.

Étape Date Villes étapes km Type Vainqueur d'étape Leader du classement général
Prologue 5 juil. ParisParis 6,5     Bradley McGee   Bradley McGee
1re étape 6 juil. MontgeronMeaux 168   Alessandro Petacchi   Bradley McGee
2e étape 7 juil. La Ferté-sous-JouarreSedan 204,5   Baden Cooke   Bradley McGee
3e étape 8 juil. Charleville-MézièresSaint-Dizier 167,5   Alessandro Petacchi   Jean-Patrick Nazon
4e étape 9 juil. JoinvilleSaint-Dizier 69     US Postal   Víctor Hugo Peña
5e étape 10 juil. TroyesNevers 196,5   Alessandro Petacchi   Víctor Hugo Peña
6e étape 11 juil. NeversLyon 230   Alessandro Petacchi   Víctor Hugo Peña
7e étape 12 juil. LyonMorzine 230,5     Richard Virenque   Richard Virenque
8e étape 13 juil. SallanchesL'Alpe d'Huez 219     Iban Mayo   Lance Armstrong
9e étape 14 juil. Le Bourg-d'OisansGap 184,5     Alexandre Vinokourov   Lance Armstrong
10e étape 15 juil. GapMarseille 219,5   Jakob Piil   Lance Armstrong
11e étape 17 juil. NarbonneToulouse 153,5   Juan Antonio Flecha   Lance Armstrong
12e étape 18 juil. GaillacCap découverte 47     Jan Ullrich   Lance Armstrong
13e étape 19 juil. ToulouseAx 3 Domaines 197,5     Carlos Sastre   Lance Armstrong
14e étape 20 juil. Saint-GironsLoudenvielle 191,5     Gilberto Simoni   Lance Armstrong
15e étape 21 juil. Bagnères-de-BigorreLuz-Ardiden 159,5     Lance Armstrong   Lance Armstrong
16e étape 23 juil. PauBayonne 197,5     Tyler Hamilton   Lance Armstrong
17e étape 24 juil. DaxBordeaux 181   Servais Knaven   Lance Armstrong
18e étape 25 juil. BordeauxSaint-Maixent-l'École 203,5   Pablo Lastras   Lance Armstrong
19e étape 26 juil. PornicNantes 49     David Millar   Lance Armstrong
20e étape 27 juil. Ville-d'AvrayParis 152   Jean-Patrick Nazon   Lance Armstrong

ClassementsModifier

Classement généralModifier

Lance Armstrong, initialement vainqueur de ce Tour, a parcouru les 3 426,5 km en 83 h 41 min 12 s, soit une moyenne de 40,956 km/h, établissant ainsi un nouveau record. Il était aussi troisième du Grand Prix de la montagne avec 168 points. Il est disqualifié en 2012 : les places laissées libres par sa disqualification sont laissées vacantes.

Cycliste Pays Équipe Temps
Lance Armstrong   États-Unis US Postal en 83 h 41 min 12 s
2 Jan Ullrich   Allemagne Bianchi 1 min 01 s
3 Alexandre Vinokourov   Kazakhstan Telekom 4 min 14 s
4 Tyler Hamilton   États-Unis CSC 6 min 17 s
5 Haimar Zubeldia   Espagne Euskaltel-Euskadi 6 min 51 s
6 Iban Mayo   Espagne Euskaltel-Euskadi 7 min 06 s
7 Ivan Basso   Italie Fassa Bortolo 10 min 12 s
8 Christophe Moreau   France Crédit Agricole 12 min 28 s
9 Carlos Sastre   Espagne CSC 18 min 49 s
10 Francisco Mancebo   Espagne iBanesto.com 19 min 15 s

Classements annexesModifier

Classement par pointsModifier

Classement par points[6]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Baden Cooke   Australie FDJeux.com 216
2 Robbie McEwen   Australie Lotto-Domo 214
3 Erik Zabel   Allemagne Telekom 188
4 Thor Hushovd   Norvège Crédit agricole 173
5 Luca Paolini   Italie Quick Step-Davitamon 156
6 Jean-Patrick Nazon   France Jean Delatour 154
7 Stuart O'Grady   Australie Crédit agricole 153
8 Fabrizio Guidi   Italie Bianchi 122
9 Jan Ullrich   Allemagne Bianchi 112
10 Damien Nazon   France Brioches La Boulangère 107

Prix de la montagneModifier

Classement du Prix du meilleur grimpeur[6]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Richard Virenque   France Quick Step-Davitamon 324
2 Laurent Dufaux   Suisse Alessio 187
Lance Armstrong   États-Unis US Postal 168
4 Christophe Moreau   France Crédit agricole 137
5 Juan Miguel Mercado   Espagne iBanesto.com 136
6 Iban Mayo   Espagne Euskaltel-Euskadi 130
7 Haimar Zubeldia   Espagne Euskaltel-Euskadi 125
8 Jan Ullrich   Allemagne Bianchi 124
9 Tyler Hamilton   États-Unis CSC 116
10 Paolo Bettini   Italie Quick Step-Davitamon 100

Classement par équipesModifier

Classement par équipes[6]
Rang Équipe Temps
1 CSC 248 h 18 min 18 s
2 iBanesto.com + 21 min 46 s
3 Euskaltel-Euskadi + 44 min 59 s
4 US Postal + 45 min 53 s
5 Bianchi + 1 h 12 min 40 s

Classement du centenaireModifier

Classement du centenaire[6]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Stuart O'Grady   Australie Crédit agricole 82
2 Thor Hushovd   Norvège Crédit agricole 86
3 Fabrizio Guidi   Italie Bianchi 103
4 Luca Paolini   Italie Quick Step-Davitamon 118
5 Gerrit Glomser   Autriche Saeco 123

Classement des jeunesModifier

Classement des jeunes[6]
Rang Coureur Pays Équipe Temps
1 Denis Menchov   Russie iBanesto.com 84 h 00 min 56 s
2 Mikel Astarloza   Espagne AG2R Prévoyance + 42 min 29 s
3 Juan Miguel Mercado   Espagne iBanesto.com + 1 h 02 min 48 s
4 Sylvain Chavanel   France Brioches La Boulangère + 1 h 05 min 17 s
5 Andy Flickinger   France AG2R Prévoyance + 1 h 09 min 09 s

Évolution des classementsModifier

Liste des coureursModifier

US Postal-Berry Floor ONCE-Eroski Telekom
iBanesto.com Rabobank Saeco
Cofidis CSC Fassa Bortolo
FDJeux.com Kelme-Costa Blanca Quick Step-Davitamon
Crédit agricole Bianchi Lotto-Domo
AG2R Prévoyance Vini Caldirola-So.Di Euskaltel-Euskadi
Brioches La Boulangère Gerolsteiner Alessio
Jean Delatour

NP : Non-Partant ; A : Abandon ; HD : Hors Délai ; E : Éliminé.

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Sept éditions sans vainqueur », sur lequipe.fr, (consulté le 26 octobre 2012)
  2. « Virus rocks Fassa Bortolo », BBS Sport, 12 juillet 2003.
  3. Dopage : Manzano passe à son tour aux aveux.
  4. Llorente, le positif du Tour.
  5. 18 mois de suspension pour le cycliste Pascual Llorente.
  6. a b c d et e « Rendez-vous à Liège pour le combat des chefs », Le Soir,‎ (lire en ligne).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :