Tour de France 2003

édition 2003 du Tour de France, course cycliste française

Le Tour de France 2003 est la 90e édition du Tour de France cycliste. Il a eu lieu du 5 juillet au sur 20 étapes pour 3 426,5 km.

Tour de France 2003
Alpe d'Huez 2003 (reframed).jpg
Durant la montée vers l'Alpe d'Huez
Généralités
Course
Étapes
20
Date
Distance
3 426,5 km
Pays traversé(s)
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Équipes
22Voir et modifier les données sur Wikidata
Partants
198Voir et modifier les données sur Wikidata
Vitesse moyenne
40,956 km/h
Résultats
Vainqueur
non attribué[1]
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Meilleur jeune
Meilleure équipe
Route of the 2003 Tour de France.png

Ce Tour est sans vainqueur depuis le déclassement de l'Américain Lance Armstrong en . Tous ses résultats obtenus depuis le lui ont été retirés pour plusieurs infractions à la réglementation antidopage. Cette édition est la cinquième des sept consécutives qu'il aurait gagnées jusqu'en 2005.

GénéralitésModifier

  • Lance Armstrong avait remporté son 5e Tour de France avant sa suspension pour dopage, ce qui lui permettait d'égaler le record établi par Jacques Anquetil, Eddy Merckx, Bernard Hinault et Miguel Indurain.
  • Il s'agit du Tour du Centenaire avec une animation historique spéciale de la caravane.
  • Plusieurs chutes spectaculaires marquèrent l'épreuve :
    • Joseba Beloki, dans l'étape de Gap, fut contraint à l'abandon après avoir failli entraîner Armstrong, contraint à un exercice d'équilibriste dans un champ ;
    • Lance Armstrong, dans l'étape de Luz-Ardiden, frôla de trop près un jeune spectateur et chuta lourdement mais il fut attendu par le groupe de tête qu'il réussit même à attaquer ensuite ;
    • Jan Ullrich, n'ayant pas reconnu le parcours glissant du dernier contre-la-montre, chuta alors qu'il était en passe de gagner l'étape (toutefois les écarts à ce moment indiquaient que même sans cette chute, Armstrong aurait gagné le Tour).
  • Avec 40,940 km/h de vitesse moyenne, Lance Armstrong bat le record de l'épreuve sous une chaleur accablante.
  • Pour fêter le centenaire, les organisateurs font passer le Tour dans chacune des 6 villes étapes de la première édition (Paris, au départ et à l’arrivée, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux et Nantes). Un classement par points spécial, sans maillot distinctif, est établi en reprenant en compte les places aux arrivées de ces six étapes.
  • À l'occasion de ce même centenaire, sont émis en par la Poste, dix timbres de 0,50 € de deux types différents, et de forme hexagonales sur le thème de la Grande Boucle.

ParcoursModifier

ParticipationModifier

Un total de 22 équipes participent à cette édition du Tour de France. L'ensemble de ces équipes sont toutes issues de la première division mondiale, les Groupes Sportifs 1. On retrouve six équipes françaises, quatre équipes italiennes et quatre équipes espagnoles, trois allemandes, deux belges, et une danoise, une néerlandaise et une américaine. C'est la première participation pour l'équipe du Team Bianchi, alors que la Rabobank en est à sa vingtième participation et c'est la vingt-et-unième pour iBanesto.com.

Équipe cycliste professionnelleGroupes sportifs I (21)

Déroulement de la courseModifier

6 - 11 juillet : Une première semaine de sprinteursModifier

La première semaine s’écoule calmement avec des batailles entre sprinteurs dans les étapes de plaine et un contre la montre par équipe. Le prologue en plein cœur de Paris voit Bradley McGee s’illustrer ; il est le premier à porter le maillot jaune.

La première étape représente quand même un élément important de cette édition, en effet le peloton est victime d’une chute spectaculaire qui oblige Tyler Hamilton à continuer la compétition avec une clavicule cassée. L’Italien Alessandro Petacchi remporte l’étape de Meaux. Baden Cooke remporte la seconde à Sedan et Alessandro Petacchi les trois étapes en ligne suivantes au sprint à Saint-Dizier, Nevers et Lyon.

Côté français, Jean-Patrick Nazon porte le maillot jaune durant une journée, après la troisième étape, grâce aux bonifications.

L’US Postal propulse déjà Lance Armstrong sur le devant de la scène, en remportant le contre-la-montre par équipes de Saint-Dizier. Mais c’est le Colombien Víctor Hugo Peña qui est maillot jaune du Tour à la fin de la première semaine.

12 - 14 juillet : La bataille des AlpesModifier

Les Alpes se profilent pour la deuxième semaine. Dès les premières montées c’est Richard Virenque qui se met en avant. Il fait coup double en signant une superbe victoire à Morzine et en endossant le maillot jaune par la même occasion.

Le lendemain, les coureurs ont rendez-vous avec L’Alpe d’Huez. C’est Iban Mayo qui signe une échappée solitaire. Lance Armstrong s’empare du maillot jaune.

L’étape suivante entre Le Bourg-d'Oisans et Gap propose le même schéma. Lance Armstrong est attaqué de toute part mais résiste. Finalement c’est le Kazakh Alexandre Vinokourov qui s’impose. Cette étape est marquée par la spectaculaire chute de Joseba Beloki dans la descente de la côte de la Rochette. L’Espagnol tombe lourdement devant Armstrong qui doit couper à travers champ pour éviter de tomber.

Entre la septième et la huitième étape, la majeure partie de l’équipe Fassa Bartolo doit abandonner, victime d'un virus[2].

15 - 18 juillet : Le retour d’UllrichModifier

Entre les Alpes et les Pyrénées se profilent deux étapes de plaines et un contre-la-montre. Lance Armstrong montre d’inhabituels signes de fébrilité face à ses concurrents. Lui qui est un spécialiste du contre-la-montre est relégué par l’Allemand Jan Ullrich à plus d'1 min 36 s lors du contre-la-montre de Cap'Découverte. Avant les Pyrénées, les trois hommes de tête au classement général (Armstrong, Ullrich et Vinokourov) peuvent prétendre à la victoire finale.

19 - 23 juillet : Les Pyrénées, de nombreux rebondissementsModifier

Jan Ullrich continue dès le début de la troisième semaine à mettre la pression sur l’Américain. Il réussit à grappiller quelques secondes lors de l’ascension du plateau de Bonascre pour revenir à 15 secondes d’Armstrong. L’Espagnol Carlos Sastre remporte l’étape.

Gilberto Simoni est l’auteur d’une superbe victoire lors de l’étape suivante à Loudenvielle. Le Kazakh Alexandre Vinokourov réussit à prendre 40 secondes à Armstrong pour revenir à 18 secondes seulement de l’Américain.

Armstrong est en difficulté mais, à Luz-Ardiden, malgré une chute dans la montée finale avec Iban Mayo, met tout le monde d’accord en signant une superbe victoire, rejettant Ullrich à plus de 40 secondes. Alexandre Vinokourov est le grand perdant du jour en perdant plus de 2 minutes sur l’Américain.

À Bayonne, c’est Tyler Hamilton qui remporte l’étape à la suite d’une échappée en solitaire.

24 - 27 juillet : Derniers changementsModifier

Le contre-la-montre entre Pornic et Nantes s’annonce décisif. En prenant tous les risques lors de cette épreuve, Jan Ullrich chute sous la pluie et laisse Armstrong remporter son cinquième Tour. C’est David Millar qui s’affirme une nouvelle fois comme spécialiste du contre-la-montre en remportant l’étape.

À Paris, Jean-Patrick Nazon remporte l’étape des Champs-Élysées.

Lance Armstrong peut savourer son cinquième succès consécutif dans la Grande Boucle : le voilà membre du « club des Cinq », cinq coureurs à cinq victoires (Armstrong rejoint Jacques Anquetil, Eddy Merckx, Bernard Hinault et Miguel Indurain). Jan Ullrich et Alexandre Vinokourov complètent le podium du Tour 2003, le plus disputé de ces dernières années.

Affaire de dopageModifier

Le , au cours de la 7e étape, le coureur espagnol Jesús Manzano est victime d'un malaise et est contraint à l'abandon. Le , il passe aux aveux, affirmant que ce malaise était dû au dopage[3].

Le , le journal Marca révèle que l'Espagnol Javier Pascual Llorente a été contrôlé positif à l'EPO, à l'issue de la 12e étape du Tour[4]. Le , il est suspendu 18 mois par sa fédération[5].

Le , l'UCI déchoit Lance Armstrong de sa victoire pour dopage, à la suite du rapport émis par l'Agence américaine antidopage.

ÉtapesModifier

Initialement vainqueur de ce Tour de France et d'une étape, Lance Armstrong a été déclassé en pour plusieurs infractions à la réglementation antidopage. Ses victoires n'ont pas été attribuées à d'autres coureurs[1]. Il a également porté le maillot jaune à l'issue de la onzième étape jusqu'à la fin de la course.

Étape[6],[7] Date Villes étapes Distance (km) Vainqueur d’étape Leader du classement général
Prologue 5 juillet Paris - Tour EiffelParis - Maison de la Radio
 
6,5   Bradley McGee   Bradley McGee
1re étape 6 juillet Saint-Denis - MontgeronMeaux
 
168   Alessandro Petacchi   Bradley McGee
2e étape 7 juillet La Ferté-sous-JouarreSedan
 
204,5   Baden Cooke   Bradley McGee
3e étape 8 juillet Charleville-MézièresSaint-Dizier
 
167,5   Alessandro Petacchi   Jean-Patrick Nazon
4e étape 9 juillet JoinvilleSaint-Dizier
 
69   US Postal Service-Berry Floor   Víctor Hugo Peña
5e étape 10 juillet TroyesNevers
 
196,5   Alessandro Petacchi   Víctor Hugo Peña
6e étape 11 juillet NeversLyon
 
230   Alessandro Petacchi   Víctor Hugo Peña
7e étape 12 juillet LyonMorzine - Avoriaz
 
230,5   Richard Virenque   Richard Virenque
8e étape 13 juillet SallanchesL'Alpe d'Huez
 
219   Iban Mayo   Lance Armstrong
9e étape 14 juillet Le Bourg-d'OisansGap
 
184,5   Alexandre Vinokourov   Lance Armstrong
10e étape 15 juillet GapMarseille
 
219,5   Jakob Piil   Lance Armstrong
16 juillet Narbonne
 
Journée de repos no 1
11e étape 17 juillet NarbonneToulouse
 
153,5   Juan Antonio Flecha   Lance Armstrong
12e étape 18 juillet GaillacCap'Découverte
 
47   Jan Ullrich   Lance Armstrong
13e étape 19 juillet ToulouseAx 3 Domaines
 
197   Carlos Sastre   Lance Armstrong
14e étape 20 juillet Saint-GironsLoudenvielle - Le Louron
 
191,5   Gilberto Simoni   Lance Armstrong
15e étape 21 juillet Bagnères-de-BigorreLuz-Ardiden
 
159,5   Lance Armstrong   Lance Armstrong
22 juillet Pau
 
Journée de repos no 2
16e étape 23 juillet PauBayonne
 
197,5   Tyler Hamilton   Lance Armstrong
17e étape 24 juillet DaxBordeaux
 
181   Servais Knaven   Lance Armstrong
18e étape 25 juillet BordeauxSaint-Maixent-l’École
 
202,5   Pablo Lastras   Lance Armstrong
19e étape 26 juillet PornicNantes
 
49   David Millar   Lance Armstrong
20e étape 27 juillet Ville-d'AvrayParis - Champs-Élysées
 
152   Jean-Patrick Nazon   Lance Armstrong

ClassementsModifier

Classement général finalModifier

Lance Armstrong, initialement vainqueur de ce Tour, a parcouru les 3 426,5 km en 83 h 41 min 12 s, soit une moyenne de 40,956 km/h, établissant ainsi un nouveau record. Il était aussi troisième du Grand Prix de la montagne avec 168 points. Il est disqualifié en 2012 : les places laissées libres par sa disqualification sont laissées vacantes. Lance Armstrong, initialement vainqueur de ce tour, a parcouru les 3 661 km en 92 h 33 min 08 s, soit une moyenne de 39,556 km/h. Il est disqualifié en 2012 et son titre n'est pas attribué à un autre coureur.

Classement général[8]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Lance Armstrong
Place vacante
  États-Unis
US Postal Service-Berry Floor
2e Jan Ullrich   Allemagne Bianchi + min 1 s
3e Alexandre Vinokourov     Kazakhstan Telekom + min 14 s
4e Tyler Hamilton   États-Unis CSC + min 17 s
5e Haimar Zubeldia   Espagne Euskaltel-Euskadi + min 51 s
6e Iban Mayo   Espagne Euskaltel-Euskadi + min 6 s
7e Ivan Basso   Italie Fassa Bortolo + 10 min 12 s
8e Christophe Moreau   France Crédit Agricole + 12 min 28 s
9e Carlos Sastre   Espagne CSC + 18 min 49 s
10e Francisco Mancebo   Espagne iBanesto.com + 19 min 15 s
11e Denis Menchov     Russie iBanesto.com + 19 min 44 s
12e Georg Totschnig   Autriche Gerolsteiner + 21 min 32 s
13e Peter Luttenberger   Autriche CSC + 22 min 16 s
14e Manuel Beltrán   Espagne US Postal Service-Berry Floor + 23 min 3 s
15e Massimiliano Lelli   Italie Cofidis-Le Crédit par Téléphone + 24 min 0 s
16e Richard Virenque     France Quick Step-Davitamon + 25 min 31 s
17e Jörg Jaksche   Allemagne ONCE-Eroski + 27 min 22 s
18e Roberto Laiseka   Espagne Euskaltel-Euskadi + 29 min 15 s
19e José Luis Rubiera   Espagne US Postal Service-Berry Floor + 29 min 37 s
20e Didier Rous   France Brioches La Boulangère + 30 min 14 s
21e Laurent Dufaux   Suisse Alessio + 33 min 17 s
22e David Plaza   Espagne Bianchi + 45 min 55 s
23e Félix García Casas   Espagne Bianchi + 47 min 7 s
24e Alexandre Botcharov   Russie AG2R Prévoyance + 49 min 47 s
25e Daniele Nardello   Italie Telekom + 53 min 14 s

Classements annexes finalsModifier

Classement par pointsModifier

L'Australien Baden Cooke (Fdjeux.com) remporte pour la première fois le classement par points[9].

Classement du meilleur grimpeurModifier

Le Français Richard Virenque (Quick Step-Davitamon) remporte pour la sixième fois le classement de la montagne[9].

Classement par équipesModifier

L'équipe danoise CSC remporte pour la première fois le classement de la meilleure équipe[9].

Classement par équipes[12]
  Équipe Pays Temps
1re CSC   Danemark en 248 h 18 min 18 s
2e iBanesto.com   Espagne + 21 min 46 s
3e Euskaltel-Euskadi   Espagne + 44 min 59 s
4e US Postal Service-Berry Floor   États-Unis + 45 min 53 s
5e Bianchi   Allemagne + h 12 min 40 s
6e Telekom   Allemagne + h 38 min 45 s
7e Quick Step-Davitamon   Belgique + h 2 min 17 s
8e Brioches La Boulangère   France + h 2 min 36 s
9e AG2R Prévoyance   France + h 8 min 6 s
10e Cofidis-Le Crédit par Téléphone   France + h 8 min 56 s

Classement du meilleur jeuneModifier

Le Russe Denis Menchov (iBanesto.com) remporte pour la première fois le classement du meilleur jeune[9].

Classement du meilleur jeune[13]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Denis Menchov     Russie IBanesto.com en 84 h 0 min 56 s
2e Mikel Astarloza   Espagne AG2R Prévoyance + 42 min 29 s
3e Juan Miguel Mercado   Espagne IBanesto.com + h 2 min 48 s
4e Sylvain Chavanel   France Brioches La Boulangère + h 5 min 17 s
5e Andy Flickinger   France AG2R Prévoyance + h 9 min 9 s
6e Michael Rogers   Australie Quick Step-Davitamon + h 17 min 44 s
7e Matthias Kessler   Allemagne Telekom + h 25 min 33 s
8e Evgueni Petrov   Russie IBanesto.com + h 32 min 19 s
9e Jérôme Pineau   France Brioches La Boulangère + h 51 min 49 s
10e Franco Pellizotti   Italie Alessio + h 1 min 8 s

Classement du centenaireModifier

Pour fêter le centenaire du Tour, un classement par points (sans maillot distinctif) est établi aux arrivées programmées dans chacune des six villes étapes du Tour de France 1903 (première et dernière étapes à Paris, ainsi que les étapes de Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux et Nantes), en additionnant les places obtenues par chaque coureur. Il est remporté par l'Australien Stuart O'Grady, qui n'a pourtant remporté aucune étape durant la course, devant son compatriote et coéquipier Thor Hushovd.

Prix de la combativitéModifier

Évolution des classementsModifier

Évolution des leaders des classements par étape[16],[17]
Étape Vainqueur Classement général
 
Classement par points
 
Classement de la montagne
 
Classement du meilleur jeune
 
Classement par équipes Prix de la combativité
 
P Bradley McGee Bradley McGee Bradley McGee Non attribué Vladimir Karpets US Postal Service-Berry Floor Non décerné
1 Alessandro Petacchi Robbie McEwen Christophe Mengin Andy Flickinger Andy Flickinger
2 Baden Cooke Baden Cooke Frédéric Finot
3 Alessandro Petacchi Jean-Patrick Nazon Anthony Geslin
4 US Postal Service-Berry Floor Víctor Hugo Peña Vladimir Karpets Non décerné
5 Alessandro Petacchi Frédéric Finot Frédéric Finot
6 Alessandro Petacchi Alessandro Petacchi Christophe Mengin René Andrle
7 Richard Virenque Richard Virenque Baden Cooke Richard Virenque Denis Menchov Quick Step-Davitamon Richard Virenque
8 Iban Mayo Lance Armstrong Euskaltel-Euskadi Nicolas Portal
9 Alexandre Vinokourov Jörg Jaksche
10 Jakob Piil CSC José Enrique Gutiérrez
11 Juan Antonio Flecha iBanesto.com Juan Antonio Flecha
12 Jan Ullrich CSC Non décerné
13 Carlos Sastre Carlos Sastre
14 Gilberto Simoni Laurent Dufaux
15 Lance Armstrong Sylvain Chavanel
16 Tyler Hamilton Tyler Hamilton
17 Servais Knaven Servais Knaven
18 Pablo Lastras Robbie McEwen Andy Flickinger
19 David Millar Non décerné
20 Jean-Patrick Nazon Baden Cooke Bram De Groot
Classements finals Lance Armstrong Baden Cooke Richard Virenque Denis Menchov CSC Alexandre Vinokourov

Liste des coureursModifier

Légende
Num Dossard de départ porté par le coureur sur ce Tour de France Pos Position finale au classement général
    Indique le vainqueur du classement général     Indique le vainqueur du classement par points
    Indique le vainqueur du classement de la montagne     Indique le vainqueur du classement du meilleur jeune
    Indique la meilleure équipe     Indique le super combatif
    Indique un maillot de champion national ou mondial,
suivi de sa spécialité
NP Indique un coureur qui n'a pas pris le départ d'une étape,
suivi du numéro de l'étape où il s'est retiré
AB Indique un coureur qui n'a pas terminé une étape,
suivi du numéro de l'étape où il s'est retiré
HD Indique un coureur qui a terminé une étape hors des délais,
suivi du numéro de l'étape
EX Coureur exclu pour non-respect du règlement,
suivi du numéro de l'étape
* Indique un coureur en lice pour le classement du meilleur jeune
(coureurs nés après le 1er janvier 1978)
  Liste des participants
US Postal Service-Berry Floor
USP
NumCoureurPos
1  Lance Armstrong (USA) 1er
2  Roberto Heras (ESP) 34e
3  Manuel Beltrán (ESP) 14e
4  Viatcheslav Ekimov (RUS) 76e
5  George Hincapie (USA) 47e
6  Floyd Landis (USA) 77e
7  Pavel Padrnos (CZE) 102e
8  Víctor Hugo Peña (COL) 88e
9  José Luis Rubiera (ESP) 19e
ONCE-Eroski
ONC
NumCoureurPos
11  Joseba Beloki (ESP) AB-9
12  René Andrle (CZE) 83e
13  José Azevedo (POR) 26e
14  Álvaro González de Galdeano (ESP) 122e
15  Jörg Jaksche (GER) 17e
16  Isidro Nozal (ESP) 72e
17  Mikel Pradera (ESP) 58e
18  Marcos Serrano (ESP) 68e
19  Ángel Vicioso (ESP) NP-6
Telekom
TEL
NumCoureurPos
21  Santiago Botero (COL) NP-18
22  Mario Aerts (BEL) 89e
23  Rolf Aldag (GER) 94e
24  Giuseppe Guerini (ITA) 35e
25  Matthias Kessler (GER) 49e
26  Andreas Klöden (GER) AB-9
27  Daniele Nardello (ITA) 25e
28  Alekszandr Vinokurov (KAZ) 3e
29  Erik Zabel (GER) 107e
iBanesto.com
BAN
NumCoureurPos
31  Francisco Mancebo (ESP) 10e
32  Juan Antonio Flecha (ESP) 104e
33  José Vicente García Acosta (ESP) 125e
34  Vladimir Karpets (RUS) 100e
35  Pablo Lastras (ESP) 67e
36  Gyenyisz Menysov (RUS) 11e
37  Juan Miguel Mercado (ESP) 36e
38  Evgueni Petrov (RUS) 53e
39  Xabier Zandio (ESP) 51e
Rabobank
RAB
NumCoureurPos
41  Levi Leipheimer (USA) NP-2
42  Michael Boogerd (NED) 32e
43  Bram de Groot (NED) 99e
44  Óscar Freire (ESP) 96e
45  Robert Hunter (RSA) AB-14
46  Marc Lotz (NED) NP-2
47  Grischa Niermann (GER) 28e
48  Marc Wauters (BEL) 115e
49  Remmert Wielinga (NED) AB-16
Saeco
SAE
NumCoureurPos
51  Gilberto Simoni (ITA) 84e
52  Leonardo Bertagnolli (ITA) AB-15
53  Salvatore Commesso (ITA) 81e
54  Danilo Di Luca (ITA) AB-13
55  Paolo Fornaciari (ITA) 70e
56  Gerrit Glomser (AUT) 64e
57  Jörg Ludewig (GER) 38e
58  Fabio Sacchi (ITA) 60e
59  Stefano Zanini (ITA) AB-9
Cofidis-Le Crédit par Téléphone
COF
NumCoureurPos
61  David Millar (GBR) 55e
62  Médéric Clain (FRA) 105e
63  Íñigo Cuesta (ESP) 127e
64  Philippe Gaumont (FRA) 124e
65  Massimiliano Lelli (ITA) 15e
66  David Moncoutié (FRA) 43e
67  Luis Pérez Rodríguez (ESP) AB-7
68  Guido Trentin (ITA) 63e
69  Cédric Vasseur (FRA) 97e
CSC
CSC
NumCoureurPos
71  Tyler Hamilton (USA) 4e
72  Michael Blaudzun (DEN) 45e
73  Nicolas Jalabert (FRA) 106e
74  Bekim Christensen (DEN) 120e
75  Peter Luttenberger (AUT) 13e
76  Andrea Peron (ITA) 54e
77  Jakob Piil (DEN) 113e
78  Carlos Sastre (ESP) 9e
79  Nicki Sørensen (DEN) 44e
Fassa Bortolo
FAS
NumCoureurPos
81  Ivan Basso (ITA) 7e
82  Marzio Bruseghin (ITA) 66e
83  Dario Cioni (ITA) 79e
84  Aitor González (ESP) NP-8
85  Volodymyr Gustov (UKR) NP-8
86  Nicola Loda (ITA) AB-8
87  Sven Montgomery (SUI) NP-8
88  Alessandro Petacchi (ITA) AB-7
89  Marco Velo (ITA) AB-7
Fdjeux.com
FDJ
NumCoureurPos
91  Sandy Casar (FRA) 111e
92  Jimmy Casper (FRA) AB-9
93  Baden Cooke (AUS) 140e
94  Carlos Da Cruz (FRA) 93e
95  Nicolas Fritsch (FRA) 78e
96  Bradley McGee (AUS) 133e
97  Christophe Mengin (FRA) 110e
98  Nicolas Vogondy (FRA) 117e
99  Matthew Wilson (AUS) HD-11
Kelme-Costa Blanca
KEL
NumCoureurPos
101  José Ignacio Gutiérrez (ESP) AB-8
102  José Enrique Gutiérrez (ESP) 41e
103  David Latasa (ESP) 73e
104  Jesús Manzano (ESP) AB-7
105  David Muñoz (ESP) 139e
106  Iván Parra (COL) 46e
107  Javier Pascual Llorente (ESP) 27e
108  Antonio Tauler (ESP) AB-8
109  Julian Usano (ESP) 142e
Quick Step-Davitamon
QSD
NumCoureurPos
111  Paolo Bettini (ITA) 48e
112  László Bodrogi (HUN) 108e
113  Davide Bramati (ITA) 126e
114  David Cañada (ESP) 56e
115  Servais Knaven (NED) 123e
116  Luca Paolini (ITA) 69e
117  Michael Rogers (AUS) 42e
118  Kurt Van de Wouwer (BEL) 62e
119  Richard Virenque (FRA) 16e
Crédit agricole
C.A
NumCoureurPos
121  Christophe Moreau (FRA) 8e
122  Stéphane Augé (FRA) HD-11
123  Pierrick Fédrigo (FRA) AB-14
124  Sébastien Hinault (FRA) 138e
125  Thor Hushovd (NOR) 118e
126  Lilian Jégou (FRA) AB-9
127  Stuart O'Grady (AUS) 90e
128  Benoît Poilvet (FRA) 109e
129  Jens Voigt (GER) AB-11
Team Bianchi
TBI
NumCoureurPos
131  Jan Ullrich (GER) 2e
132  Daniel Becke (GER) 145e
133  Ángel Casero (ESP) 57e
134  Félix García Casas (ESP) 23e
135  Aitor Garmendia (ESP) 70e
136  Fabrizio Guidi (ITA) 103e
137  Thomas Liese (GER) 136e
138  David Plaza (ESP) 22e
139  Tobias Steinhauser (GER) AB-11
Lotto-Domo
___
NumCoureurPos
141  Robbie McEwen (AUS) 143e
142  Serge Baguet (BEL) 86e
143  Christophe Brandt (BEL) 52e
144  Hans De Clercq (BEL) 147e
145  Nick Gates (AUS) AB-16
146  Axel Merckx (BEL) HD-15
147  Koos Moerenhout (NED) 128e
148  Léon van Bon (NED) 132e
149  Rik Verbrugghe (BEL) AB-14
AG2R Prévoyance
A2R
NumCoureurPos
151  Laurent Brochard (FRA) 33e
152  Mikel Astarloza (ESP) 29e
153  Alexandre Botcharov (RUS) 24e
154  Íñigo Chaurreau (ESP) 30e
155  Andy Flickinger (FRA) 39e
156  Jaan Kirsipuu (EST) AB-7
157  Christophe Oriol (FRA) 121e
158  Nicolas Portal (FRA) 82e
159  Ludovic Turpin (FRA) 91e
Vini Caldirola-Saunier Duval
___
NumCoureurPos
161  Stefano Garzelli (ITA) NP-10
162  Dario Andriotto (ITA) 144e
163  Paolo Bossoni (ITA) 134e
164  Andrej Hauptman (SLO) AB-14
165  Eddy Mazzoleni (ITA) AB-9
166  Marco Milesi (ITA) NP-15
167  Fred Rodriguez (USA) AB-15
168  Romāns Vainšteins (LAT) 116e
169  Steve Zampieri (SUI) 87e
Euskaltel-Euskadi
EUS
NumCoureurPos
171  Iban Mayo (ESP) 6e
172  Mikel Artetxe (ESP) 80e
173  David Etxebarria (ESP) HD-12
174  Unai Etxebarria (VEN) HD-12
175  Roberto Laiseka (ESP) 18e
176  Íñigo Landaluze (ESP) 101e
177  Alberto López de Munain (ESP) 98e
178  Samuel Sánchez (ESP) HD-8
179  Haimar Zubeldia (ESP) 5e
Brioches La Boulangère
BLB
NumCoureurPos
181  Didier Rous (FRA) 20e
182  Walter Bénéteau (FRA) 59e
183  Sylvain Chavanel (FRA) 37e
184  Anthony Geslin (FRA) 114e
185  Maryan Hary (FRA) 130e
186  Damien Nazon (FRA) 129e
187  Jérôme Pineau (FRA) 71e
188  Franck Renier (FRA) 95e
189  Thomas Voeckler (FRA) 119e
Gerolsteiner
GST
NumCoureurPos
191  Davide Rebellin (ITA) AB-14
192  Udo Bölts (GER) 61e
193  René Haselbacher (AUT) AB-14
194  Uwe Peschel (GER) NP-20
195  Olaf Pollack (GER) AB-7
196  Michael Rich (GER) AB-7
197  Torsten Schmidt (GER) AB-13
198  Georg Totschnig (AUT) 12e
199  Markus Zberg (SUI) 92e
Alessio
___
NumCoureurPos
201  Laurent Dufaux (SUI) 21e
202  Fabio Baldato (ITA) AB-6
203  Alessandro Bertolini (ITA) 146e
204  Pietro Caucchioli (ITA) NP-13
205  Raffaele Ferrara (ITA) AB-14
206  Angelo Furlan (ITA) AB-9
207  Vladimir Miholjević (CRO) 50e
208  Andrea Noè (ITA) 74e
209  Franco Pellizotti (ITA) 75e
Jean Delatour
DEL
NumCoureurPos
211  Patrice Halgand (FRA) 40e
212  Pierre Bourquenoud (SUI) AB-8
213  Samuel Dumoulin (FRA) 141e
214  Christophe Edaleine (FRA) 131e
215  Frédéric Finot (FRA) 137e
216  Stéphane Goubert (FRA) 31e
217  Yuriy Krivtsov (UKR) 85e
218  Laurent Lefèvre (FRA) 65e
219  Jean-Patrick Nazon (FRA) 135e

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Sept éditions sans vainqueur », sur lequipe.fr, (consulté le 26 octobre 2012)
  2. « Virus rocks Fassa Bortolo », BBS Sport, 12 juillet 2003.
  3. Dopage : Manzano passe à son tour aux aveux.
  4. Llorente, le positif du Tour.
  5. 18 mois de suspension pour le cycliste Pascual Llorente.
  6. « Tour de France 2003 – All the stages » [archive du ], sur Tour de France, Amaury Sport Organisation (consulté le 4 avril 2020)
  7. « 90ème Tour de France 2003 » [archive du ], sur Mémoire du cyclisme (consulté le 6 avril 2020)
  8. « Tour de France 2003 – Overall individual standing » [archive du ], sur Tour de France, Amaury Sport Organisation (consulté le 4 avril 2020)
  9. a b c et d « Rendez-vous à Liège pour le combat des chefs », Le Soir,‎ (lire en ligne, consulté le 13 juillet 2013).
  10. « Tour de France 2003 – Overall points standing » [archive du ], sur Tour de France, Amaury Sport Organisation (consulté le 4 avril 2020)
  11. « Tour de France 2003 – Overall climber standing » [archive du ], sur Tour de France, Amaury Sport Organisation (consulté le 4 avril 2020)
  12. « Tour de France 2003 – Overall team standing » [archive du ], sur Tour de France, Amaury Sport Organisation (consulté le 4 avril 2020)
  13. « Tour de France 2003 – Overall youth standing » [archive du ], sur Tour de France, Amaury Sport Organisation (consulté le 4 avril 2020)
  14. « Tour de France 2003 – Overall centenaire standings » [archive du ], sur Tour de France, Amaury Sport Organisation (consulté le 4 avril 2020)
  15. « Tour de France 2003 – Overall combativity standings » [archive du ], sur Tour de France, Amaury Sport Organisation (consulté le 4 avril 2020)
  16. « Tour de France 2003 – Leaders overview » [archive du ], sur ProCyclingStats (consulté le 16 février 2019)
  17. (nl) Pieter van den Akker, « Informatie over de Tour de France van 2003 » [archive du ], sur TourDeFranceStatistieken.nl (consulté le 2 mars 2019)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :