Ouvrir le menu principal

Circuit des mines

compétition de cyclisme
(Redirigé depuis Circuit de Lorraine)
Circuit des mines
Généralités
Sport cyclisme sur route
Création 1956
Éditions 56 (en 2019)
Catégorie Régionale
Type / Format course d'un jour
Périodicité annuel (mai)
Lieu(x) Drapeau de la France France
Flag of Lorraine.svg Lorraine
Statut des participants amateurs
Directeur Jean-Jacques Boschetti
Site web officiel www.circuitdelorraine.com

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : France Maxime Éloy
Plus titré(s) Drapeau : France Pascal Lance
Drapeau : France Régis Simon
(2 victoires)

Le Circuit des mines est une course cycliste masculine disputée en Lorraine, dans l'Est de la France. Créé en 1956, c'était une épreuve amateur jusqu'en 1994. Devenant une course ouverte aux professionnel en 1995, le Circuit des mines prend le nom de Circuit de Lorraine en 2005. Cette même année, il intègre l'UCI Europe Tour en catégorie 2.1.

Après plusieurs années d'interruption, le Circuit des mines refait son apparition en 2016 dans le calendrier amateur des épreuves "toutes catégories"[1].

Histoire de la courseModifier

Le Circuit des mines est disputé pour la première fois en 1956. C'est alors une compétition amateur. Il a lieu tous les ans jusqu'en 1971. Parmi les vainqueurs de cette période, le Néerlandais Fedor den Hertog s'impose en 1968, année durant laquelle il est champion olympique du contre-la-montre par équipes, avec entre autres Joop Zoetemelk. Ce dernier, futur vainqueur du Tour de France, gagne le Circuit des mines en 1969. Après six ans sans compétition, le Circuit des mines reprend en 1977, sous le nom de « Circuit des mineurs » avec un classement général aux points[2]. Le classement au temps et le nom d'origine sont ré-adoptés dès l'année suivante. En 1995, le Circuit des mines devient une épreuve « open », ouverte aux professionnels. Grégoire Balland, vainqueur de cette édition, est le dernier amateur à remporter le Circuit des mines.

Lors de la réforme du calendrier cycliste international de l'Union cycliste internationale en 1996[3], le Circuit des mines est catégorisé 2.5[4], ce qui signifie que les équipes de première et deuxième divisions ne peuvent représenter plus de 50 % des équipes présentes, et les équipes de première division pas plus de 30 %. Les autres équipes sont des équipes de clubs et des sélections nationales[5]. En 1998, le Kazakh Alexandre Vinokourov, néo-professionnel au sein de l'équipe Casino, gagne une étape et le classement général du Circuit des mines, ses premières victoires professionnelles. Le Circuit des mines garde la même catégorie jusqu'en 2004. À partir de 2002, parmi les équipes de première division, seules les équipes françaises et ne figurant pas parmi les dix premiers du classement UCI à la fin de la saison précédente peuvent participer[6].

En 2005, le calendrier international connaît une nouvelle réforme avec la création de l'UCI ProTour et des circuits continentaux. Le Circuit des mines devient le Circuit de Lorraine et fait depuis partie de l'UCI Europe Tour en catégorie 2.1. Il est par conséquent ouvert aux UCI ProTeams dans la limite de 50 % des équipes participantes, aux équipes continentales professionnelles, aux équipes continentales et à des équipes nationales[7],[8].

Malgré l'arrêt du partenariat du conseil régional fin 2011, l'épreuve a pu avoir lieu au printemps 2012. Un temps envisagée, la solution de faire passer l'épreuve sur deux ou trois jours en 2013 n'a pas été retenue, entraînant la suspension de l'épreuve. L'épreuve est finalement relancée en 2016 par Jean-Jacques Boschetti et l’Association du Circuit des mines. Elle est prévue sur une journée pour une distance de 158 kilomètres[9].

PalmarèsModifier

Année Vainqueur Deuxième Troisième
Circuit des mines
1956   Pierre Lambolez   Paul Berné   Bernard Linder
1957   Henri Wasilewski   Pierre Lambolez   Paul Fallot
1958   René Osterdag   Guido Anzile   Marcel Hocquaux
1959   Noël Chavy   Henri Guillier   François Gehlhausen
1960   Marcel Hocquaux   Roger Castel   Mario Zuliani
1961   Robert Duveau   René Osterdag   Albert Platel
1962   Guido Anzile   Marcel Hocquaux   Désiré Cartigny
1963   Elio Gerussi   Burkhard Ebert   Marcel Hocquaux
1964   Jean-Pierre Magnien   Léopold Vergauwe   Nicolas Manzo
1965   Maurice Izier   René Bingelli   Daniel Labrouille
1966   Jan van der Horst   Nol Kloostermann   André Wilhelm
1967   Joseph Pare   Derek Harrisson   René Grelin
1968   Fedor den Hertog   Erwin Thalmann   Martin Gombert
1969   Joop Zoetemelk   Jean-Pierre Boulard   Matthijs de Koning
1970   Andrejz Kaczmarek   Jan Stachura   Aimable Denhez
1971   Matthijs de Koning   Arie Hassink   Gerrie Knetemann
1972-1976 Non organisé
1977[10]   Johan van den Meer   Jacques Desportes   Daniel Wiesner
1978   Gerrit Mak   Adri van Opdorp   Jan de Nijs
1979[11]   Anthony Doyle   Christian Poulignot   Alain Coppel
1980   Frédéric Vichot   Pascal Guyot   Roberto Rastello
1981   Régis Simon   Teun van Vliet   Patrice Boulard
1982   Jean-Paul Hosotte   Mathieu Hermans   Patrick Hosotte
1983   Zbigniew Krasniak   Arie Hassink   Patrick Hosotte
1984   Teun van Vliet   Darryl Webster   Zbigniew Krasniak
1985   Pascal Lance   Paul Curran   Peter Longbottom
1986   Paul Curran   René Bittinger   John Tonks
1987   Gilles Figue   Michel Friedmann   John Carlsen
1988   Pascal Lance   Paul Curran   Lutz Nippen
1989   Bruno Huger   Eric Cent   Zbigniew Krasniak
1990   Régis Simon   Dominique Chignoli   Andrzej Maćkowski
1991   Nikolai Galitchanine   Pascal Deramé   Youri Sourkov
1992   Diego Ferrari   Jean-Pierre Bourgeot   Jean-Philippe Duracka
1993   Jean-Christophe Currit   Denis Leproux   Saulius Sarkauskas
1994   Christophe Mengin   Piotr Wadecki   Ivan Romanov
1995   Grégoire Balland   Sergueï Ivanov   Jurgen Gilsing
1996   Stefano Dante   Sergueï Ivanov   Marc Streel
1997   Eddy Seigneur   Denis Leproux   Frédéric Gabriel
1998   Alexandre Vinokourov   Michael Sandstød   Damien Nazon
1999   Artūras Kasputis   Christophe Oriol   Zbigniew Piątek
2000   Nicki Sørensen   Gilles Maignan   Stéphane Bergès
2001   Chris Newton   Daniel Schnider   Nathan O'Neill
2002   Giampaolo Cheula   Morten Sonne   Andy Flickinger
2003   Guillaume Auger   Émilien-Benoît Bergès   Andrej Pitchelkin
2004   Joost Posthuma   Jukka Vastaranta   Lars Boom
Circuit de Lorraine
2005   Andris Naudužs   Koji Fukushima   Sven Renders
2006   Mauricio Soler   Eddy Ratti   Eduardo Gonzalo
2007   Jörg Jaksche   Martijn Maaskant   Eduardo Gonzalo
2008   Steve Chainel   Jonathan Hivert   Hannes Blank
2009   Matteo Carrara   Maxime Méderel   José Mendes
2010   Fabio Felline   Pierre Rolland   Matteo Carrara
2011[12]   Anthony Roux   Thomas De Gendt   Julien Simon
2012   Nacer Bouhanni   Steven Tronet   Marco Marcato
2013 Annulé[13]
2014-2015 Non organisé
Circuit des mines
2016[14]   Jérémy Cabot   Camille Thominet   Jonathan Michler
2017[15]   Mathieu Rigollot   Mathieu Pellegrin   Anthony Pinaud
2018[16]   Kévin Avoine   Guillaume Hutin   Mathieu Rigollot
2019[17],[18]   Maxime Éloy   Baptiste Deman   Steve Chainel

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Frédéric Gachet, « Circuit des Mines : Les engagés », sur directvelo.com,
  2. « Édition 1977 », sur velomoselle.free.fr (consulté le 13 avril 2012)
  3. En 1996, la division entre courses professionnelles, amateurs, et « open » est remplacée par une distinction entre catégories d'aĝe : juniors de 17 à 18 ans, espoirs de 19 à 23 ans, et élites au-delà de 23 ans.
  4. « Annuaire 1996 », sur memoire-du-cyclisme.eu (consulté le 11 avril 2013)
  5. (en) « The What's What of Elites and Espoirs », sur cyclingnews.com (consulté le 13 avril 2012)
  6. « Procédure de sélection des GSI et droits de participation pour la saison 2001 », sur uci.ch, (consulté le 13 avril 2012)
  7. (en) « Pro Continental teams confirmed », sur cyclingnews.com, (consulté le 13 avril 2012)
  8. « Règlement UCI du sport cycliste - Titre II : Epreuves sur Route - Article 2.1.005 Épreuves internationales et participation », sur uci.ch (consulté le 13 avril 2012)
  9. « Briey : une journée en ligne pour le Circuit des Mines », sur republicain-lorrain.fr,
  10. Classement aux points
  11. Initialement le Belge Alain Peters remporte la course devant le Suédois Lars Myrgberg et le Britannique Anthony Doyle. Ce dernier est déclaré vainqueur le 4 juillet 1979, en raison de l'exclusion du classement de Peters et Myrgberg car la course était réservée seulement aux Français ou étrangers sociétaires de clubs français.
  12. "Circuit de Lorraine, au cœur du peloton" Lorraine et vous, le magazine d'informations de la région Lorraine n° 12 (juin-juillet-août 2011) pp. 24-25
  13. Annulation de l'épreuve prévue du 15 au 19 mai
  14. Frédéric Gachet, « Circuit des Mines : Classement », sur directvelo.com,
  15. Frédéric Gachet, « Circuit des Mines : Classement », sur directvelo.com,
  16. Frédéric Gachet, « Circuit des Mines : Classement », sur directvelo.com,
  17. Frédéric Gachet, « Circuit des Mines : Classement », sur directvelo.com,
  18. « Maxime Eloy rafle la mise à Tucquegnieux », sur republicain-lorrain.fr,

Liens externesModifier