Ouvrir le menu principal

Tour d'Espagne 2005

Tour d'Espagne 2005
Vuelta a España 2005.svg
Généralités
Course
60e Tour d'Espagne
Compétition
Étapes
21
Date
Distance
3 192 km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Équipes
22Voir et modifier les données sur Wikidata
Coureurs au départ
198
Coureurs à l'arrivée
126
Vitesse moyenne
38,747 km/h
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Vainqueur du combiné
Meilleure équipe
Vuelta a España 2005.svg

Le Tour d'Espagne 2005 s'est déroulé entre le 27 août et le 18 septembre. C'est la 60e édition de cette épreuve cycliste, la première dans le cadre de l'UCI ProTour. Le vainqueur est l'Espagnol Roberto Heras, qui devient détenteur du record de succès à la Vuelta. De 2006 à 2012, la victoire a été attribuée au Russe Denis Menchov, deuxième du classement général, car Heras a été disqualifié pour dopage. Heras s'est vu réattribuer la victoire en raison d'irrégularités dans l'analyse de ses échantillons.

ParticipationModifier

Cette Vuelta est la première organisée dans le cadre de l'UCI ProTour. Les vingt équipes labellisées ProTour doivent participer à cette course. Deux équipes continentales professionnelles espagnoles sont invitées par les organisateurs : Relax-Fuenlabrada et Comunidad Valenciana.

Déroulement de la courseModifier

Au départ, le grimpeur espagnol Roberto Heras, double vainqueur sortant, fait figure de grand favori. Il remporte d'ailleurs la première étape de montagne arrivant à Valdelinares et se pare ainsi du maillot de leader. À la suite du premier contre-la-montre disputé à Lloret de Mar, c'est le Russe Denis Menchov qui prend la tête du classement général, avant de résister aux grimpeurs espagnols dans les quatre étapes de montagne qui suivent. Victime d'une chute lors de la 12e étape, Heras semble devoir se résigner à assister au triomphe du coureur russe.

Pourtant, l'Espagnol parvient à renverser la course dans la dernière étape de montagne menant à la station de ski de Valgrande. En attaquant loin de l'arrivée, et grâce au soutien de trois de ses équipiers glissés dans l'échappée matinale, Heras remporte l'étape et repousse Menchov à cinq minutes. En terminant deuxième du dernier contre-la-montre à la veille de l'arrivée, Heras créé la surprise et assure sa quatrième victoire dans la Vuelta, ce qui en fait le recordman des victoires devant le Suisse Tony Rominger.

Attribution de la victoireModifier

Lors de la vingtième étape, Roberto Heras fait l'objet d'un contrôle positif à l'EPO. Ce résultat est annoncé un mois après sa victoire[1]. En 2006, la Fédération royale espagnole de cyclisme suspend Heras pour deux ans et le disqualifie. La victoire est alors attribuée à Denis Menchov[2].

Roberto Heras conteste cette décision devant la justice administrative espagnole. En juin 2011, la chambre du contentieux administratif du Tribunal supérieur de justice de Castille-et-León casse la décision de fédération espagnole en raison d'irrégularités dans l'analyse des échantillons : les échantillons A et B ont été examinés par la même personne, ils avaient été transportés par des personnes non identifiées et non réfrigérés. La fédération fait appel de cette décision. Cet appel est rejeté le par la cour suprême espagnole. Roberto Heras est par conséquent déclaré à nouveau vainqueur de la Vuelta 2005[3],[4],[5],[6].

Classement général finalModifier

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Roberto Heras   Espagne Liberty Seguros en 82 h 22 min 55 s
2 Denis Menchov   Russie Rabobank + 4 min 36 s
3 Carlos Sastre   Espagne Team CSC 4 min 54 s
4 Francisco Mancebo   Espagne Illes Balears 5 min 58 s
5 Carlos García Quesada   Espagne Comunidad Valenciana 8 min 06 s
6 Rubén Plaza   Espagne Comunidad Valenciana 11 min 36 s
7 Óscar Sevilla   Espagne T-Mobile 13 min 22 s
DSQ Thomas Danielson[n 1]   États-Unis Discovery Channel 16 min 38 s
9 Mauricio Ardila   Colombie Davitamon-Lotto 18 min 15 s
10 Juan Miguel Mercado   Espagne Quick Step-Innergetic 18 min 31 s
11 Samuel Sánchez   Espagne Euskaltel-Euskadi 20 min 12 s

* L'Espagnol Roberto Heras, vainqueur de l'épreuve, est contrôlé positif à l'EPO. Le , il est déclassé et perd donc sa victoire au profit de son dauphin, Denis Menchov. Le 24 décembre 2012, il est réintégré au classement final et est donc déclaré à nouveau vainqueur.

ÉtapesModifier

Détail Date Villes étapes km Vainqueur d'étape Leader du classement général
1re étape 27 août Grenade - Grenade 9 CLM   Denis Menchov   Denis Menchov
2e étape 28 août Grenade - Cordoue 189 Non-attribué[8]   Bradley McGee
3e étape 29 août Cordoue - Puertollano 153   Alessandro Petacchi   Bradley McGee
4e étape 30 août Ciudad Real - Argamasilla de Alba 232   Alessandro Petacchi   Bradley McGee
5e étape 31 août Alcazar de San Juan - Cuenca 176   Thor Hushovd   Bradley McGee
6e étape 1er sept. Cuenca - Valdelinares 217   Roberto Heras   Roberto Heras
7e étape 2 sept. Teruel - Vinaròs 212.5   Max van Heeswijk   Roberto Heras
8e étape 3 sept. Tarragone - Lloret del Mar 189   Alessandro Petacchi   Roberto Heras
9e étape 4 sept. Lloret del Mar - Lloret del Mar 48 CLM   Denis Menchov   Denis Menchov
10e étape 5 sept. La Vall d'en Bas - Ordino-Arcalis 206   Francisco Mancebo   Denis Menchov
11e étape 6 sept. Andorre - Aramón Cerler 186   Roberto Laiseka   Denis Menchov
12e étape 8 sept. Logroño - Burgos 148   Alessandro Petacchi   Denis Menchov
13e étape 9 sept. Burgos - La Bien Aparecida 196   Samuel Sánchez   Denis Menchov
14e étape 10 sept. La Penilla - Lacs de Covadonga 172   Eladio Jiménez   Denis Menchov
15e étape 11 sept. Cangas de Onís - Valgrande Pajares 191   Roberto Heras   Roberto Heras
16e étape 13 sept. Leon - Valladolid 162.5   Paolo Bettini   Roberto Heras
17e étape 14 sept. El Espinar - Real Sitio de San Ildefonso 165   Carlos García Quesada   Roberto Heras
18e étape 15 sept. Avila - Avila 198   Nicki Sørensen   Roberto Heras
19e étape 16 sept. San Martín de Valdeiglesias - Alcobendas 143   Heinrich Haussler   Roberto Heras
20e étape 17 sept. Guadalajara - Alcalá de Henares 39 CLM   Rubén Plaza   Roberto Heras
21e étape 18 sept. Madrid - Madrid 140   Alessandro Petacchi   Roberto Heras

Classements annexesModifier

Classement par points Alessandro Petacchi   Italie 169 pts
2e Denis Menchov   Russie 142 pts
3e Carlos Sastre   Espagne 124 pts
Grand Prix de la montagne Joaquim Rodríguez   Espagne 200 pts
2e Eladio Jiménez   Espagne 166 pts
3e Denis Menchov   Russie 72 pts
Combiné Denis Menchov   Russie
Meilleure Équipe Communidad Valenciana

Évolution des classementsModifier

Liste des partantsModifier

Liberty Seguros 
Phonak 
Illes Balears-Caisse d'Épargne 
Bouygues Telecom
Comunidad Valenciana 
Cofidis 
Crédit agricole 
Davitamon-Lotto 
Discovery Channel 
Domina Vacanze 
Euskaltel-Euskadi 
Fassa Bortolo 
La Française des jeux 
Gerolsteiner 
Lampre 
Liquigas 
Quick Step-Innergetic 
Rabobank 
Relax-Fuenlabrada 
Saunier Duval-Prodir 
Team CSC 
T-Mobile 

NP : Non-Partant ; C : abandon sur chute ; A : abandon en cours d'étape ; HD : hors délai.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Tom Danielson, initialement vainqueur, a été déclassé par l'UCI[7]

RéférencesModifier

  1. (en) « Heras suspended », sur cyclingnews.com, (consulté le 26 décembre 2012)
  2. (en) « Heras banned for two years », sur cyclingnews.com, (consulté le 26 décembre 2012)
  3. (en) « Spanish Supreme court backs Heras’ reclaiming of 2005 Vuelta a España title », sur velonation.com, (consulté le 26 décembre 2012)
  4. (en) « Spanish court overturns Heras' suspension », sur cyclingnews.com, (consulté le 26 décembre 2012)
  5. « Heras récupère son titre », sur lequipe.fr, (consulté le 22 décembre 2012)
  6. (es) « Publicada la lista de sustancias y métodos prohibidos en el deporte », sur rfec.com, (consulté le 26 décembre 2012)
  7. (en) « Six former Armstrong USPS teammates receive bans from USADA », sur cyclingnews.com, (consulté le 11 octobre 2012)
  8. a et b Initialement vainqueur de la 2e étape, l'Italien Leonardo Bertagnolli a été déclassé en 2014 de tous ses résultats obtenus entre 2003 et 2011 (Voir liste des sanctions). Si certains sites ont réattribué les places vacantes, l’UCI a cependant indiqué le 26 octobre 2012, après le cas Armstrong, que tout nouveau déclassement qui interviendrait sur la période 1998 à 2005 classées « années sombres » n’entraînerait pas de modification dans les classements.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :