Liv Kristine

chanteuse norvégienne
Liv Kristine
Description de cette image, également commentée ci-après
Liv Kristine
Informations générales
Surnom Liv Kristine
Nom de naissance Liv Kristine Espenæs
Naissance (44 ans)
Stavanger - Drapeau de la Norvège Norvège
Activité principale auteure-compositrice-interprète
Genre musical Metal gothique, metal symphonique[1], folk metal, viking metal
Années actives Depuis 1994
Labels Napalm Records
Influences Black Sabbath
Piotr Ilitch Tchaïkovski
Kate Bush[2]
Site officiel www.livkristine.com

Liv Kristine Espenæs Krull, née le à Stavanger, Norvège est une chanteuse qui évolue dans le registre metal gothique et qui se fit connaître au sein du groupe Theatre of Tragedy avec qui elle obtint un succès important, particulièrement en Allemagne et en Grèce. Elle s'est ensuite fait renvoyer du groupe. Après une parenthèse en solo, elle officie plusieurs années au sein du groupe Leaves' Eyes, qu'elle quitte le [3]. Elle officie depuis en tant que musicienne de scène en remplacement d'Anna Murphy chez Eluveitie. Sa sœur, Carmen Elise Espenæs, chante également dans un groupe de metal : Midnattsol.

CarrièreModifier

 
Liv Kristine au Rockfabrik de Ludwigsburg (2014).

Liv Kristine rejoint le groupe de Metal gothique norvégien Theatre of Tragedy en 1994 en tant que choriste, puis devient la chanteuse principal au côté de Raymond István Rohonyi[4]. Elle découvre un jour, en 2003, sur le site internet du groupe qu'elle s'est fait virer sans raisons et sans avoir été prévenue par les membres de Theatre of Tragedy[5]. Suite à quoi elle déclare : « Je me suis plutôt fait virer comme une malpropre, sans la moindre explication, sans le moindre coup de fil. J'ai découvert que je ne faisais plus partie du groupe en surfant sur Internet, un soir, chez moi. ». Comme elle vivait en Allemagne depuis 1996 et collaborait avec le groupe de Death metal Atrocity, et après son mariage le avec le chanteur Alexander Krull[6], elle forme avec les cinq musiciens d’Atrocity le groupe Leaves' Eyes, en [7]. Elle sort également cinq albums solo, dont le plus récent Vervain est sorti en chez Napalm Records.


Kristine est une soprano[8].

En 2005, Liv Kristine a été nominée pour un prix Grammy pour sa collaboration avec le groupe de Black metal Cradle of Filth pour la chanson "Nymphetamine"[9].

 
Liv Kristine avec Leave's Eyes

En 2016, Liv a rejoint le groupe de Folk metal Eluveitie en tant que chanteuse remplacente pour les concerts après le départ de leur chanteuse Anna Murphy.

Le , Leaves' Eyes déclare que Liv Kristine, qui a créé et eu l’idée du projet du groupe, n’était plus la chanteuse du groupe[10].

En , Liv rejoint le groupe de sa sœur Carmen : Midnattsol. Elle a été initialement annoncée comme invitée sur leur nouvel album, mais après quelques discussions, le groupe l’a choisie comme membre permanente.

Vie PrivéeModifier

Le , Liv Kristine a épousé le chanteur d'Atrocity Alexander Krull[6]. Ils ont un fils, Leon Alexander[6]. Liv Kristine et son mari se sont séparés au début de [11].

Sa sœur cadette, Carmen Elise Espenæs, est la chanteuse du groupe Metal symphonique/Folk metal allemand Midnattsol et du groupe gothique/Folk metal norvégien Savn[12].

Contribution dans la musiqueModifier

Kristine a contribué à l’esthétique de la belle et la bête, plus tard utilisé par de nombreux autres groupes à succès tels que Tristania,The Sins of Thy Beloved, After Forever, Epica et Within Temptation dans leurs débuts. Le terme "la belle et la bête" fait référence à une esthétique contrastant les voix féminines "angéliques" avec des growl masculins ou des chants agressifs[13].Des groupes comme Paradise Lost et The Gathering avaient déjà utilisé cette technique sur certaines chansons de leurs albums précédents mais c’était les Norvegien de Theatre of Tragedy, l’ancien groupe de Kristine, qui est passé maitre après avoir publié un album entier consacré à cette approche avec leurs débuts intitulés en 1995.

 
liv kristine avec theatre of tragedy

Le deuxième album, Velvet Darkness They Fear, est sorti l’année suivante[14]. Le troisième album de Theatre of Tragedy, Aégis, en 1998, voit le groupe "s’aventurer sur un nouveau territoire musical"[14]. Le piano a été remplacé par des claviers électroniques tandis que Raymond Rohonyi a choisi d'arreter le growl au profit d’une "voix douce, parlée, parfois chuchotante"[15]. La musique est plus propre et douce[15], "dépouillée de la dureté de la guitare" mais avec une "exécution quasi parfaite" qui "a incité de nombreuses critiques européens à attribuer à Aégis des critiques parfaites"[14].

Depuis plus d’une décennie, cette l’esthétique de la belle et la bête ont fleuri avec de nombreux représentants à travers le continent européen[13]. Cradle of Filth a également été connu pour utiliser cette approche avec des chanteuses invitées comme Liv Kristine et Sarah Jezebel Deva[16].

AutresModifier

Liv Kristine a collaboré avec de nombreux artistes et apparaît en tant qu'invitée sur des réalisations des artistes suivants : Atrocity, Heavenwood, Týr, Weltenbrand, Das Ich, Genius, Immortal Rites, Hortus Animae, Cradle of Filth, Umbra et Imago, Beto Vázquez Infinity, Delain, Orden Ogan, Melted Space et Lux (groupe français de métal symphonique créé par Marion-Lamita Peubey).

DiscographieModifier

 
Liv Kristine en Israel,2016

En soloModifier

Avec Theatre of TragedyModifier

Avec Leaves' EyesModifier

  • Into Your Light (2004) [maxi 4 Titres]
  • Lovelorn (2004)
  • Elegy (2005) [maxi 6 titres]
  • Vinland Saga (2005)
  • Legend land (2006) [EP]
  • We Came with the Northern Winds - En Saga I Belgia (2009) [DVD Live]
  • My Destiny (2009) [maxi 6 Titres]
  • Njord (2009)
  • At Heaven End (2010) [maxi 7 Titres] dont les titres "At Heaven's End", "Angus & The Swan", "Irish Rain (Acoustic Version)" (En duo avec Carmen Espenaes)
  • Meredead (2011)
  • Melusine (2011) (EP disponible avec le Sonic Seducer magazine - Allemagne - ou sur le Merch de la tournée printemps 2011)
  • Symphonies of The Night (2013)
  • One Caress (Reprise de Depeche Mode)(Single, 2013)
  • King of Kings (2015)

VidéographieModifier

Clips

Notes et référencesModifier

  1. (en) Tim Jones, « The Sirens: London Islington Garage, 16th October, 2014 », Record Collector, no 435,‎ noël 2014 (lire en ligne).
  2. (en) « Liv Kristine – composed the most emotional ballads on ‘Libertine’ », sur musiccredo.wordpress.com, (consulté le 1er août 2016) : « Coming to influences I grew up with Black Sabbath, Deep Purple, Edvard Grieg and Tschaikowsky. Also female singers like Enya, Madonna, Kate Bush, Abba, Tori Amos and Monserrat Caballe. ».
  3. (en) « Page facebook de Liv Kristine », sur Facebook,
  4. « Liv Kristine – Official Website », Livkristine.de (consulté le 28 octobre 2013)
  5. « Ex-THEATRE OF TRAGEDY Singer Says She Was Betrayed And Deceived By Her Bandmates » [archive du ], sur Blabbermouth.net, Roadrunner Records, (consulté le 14 avril 2014)
  6. a b et c John Dunphy, « Liv Kristine Espenaes Krull (Leaves Eyes) : Interview », Music Tap.net, (consulté le 16 avril 2014)
  7. Reesman, Bryan. "Atrocity: Twenty Years of Passion, Progression and Perseverance", Metal Maniacs, December 2006, p. 113
  8. Interview with Liv Kristine about 'Njord'- Metalexperience webzine, december 2009. Metal-experience.com (16 December 2009). Retrieved on 2012-08-05.
  9. « Artists – LIv Kristine », Napalm Records, (consulté le 16 avril 2014)
  10. « Liv Kristine – Official Website » LEAVES' EYES announce new singer »
  11. « Leaves' Eyes – Official Website » Brand new interview for ROCK COR / Russia! »
  12. « Midnattsol, The Sins Of Thy Beloved Members Join Forces In Savn - Blabbermouth.net », sur BLABBERMOUTH.NET (consulté le 28 octobre 2014)
  13. a et b Modèle {{Lien web}} : paramètre « url » manquant. « They Will Rise: Metal's female ranks on the move », sur https://www.GRAMMY.com/ (consulté le 9 juin 2013).
  14. a b et c Sharpe-Young, Garry, « Theatre of Tragedy » [archive du ], MusicMight (consulté le 25 septembre 2013)
  15. a et b Eldefors, Vincent, « Aégis review », Tartareandesire.com (consulté le 18 avril 2008)
  16. Sharpe-Young, Garry, « Cradle of Filth » [archive du ], MusicMight (consulté le 25 avril 2008)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :