Olivier Pla

Olivier Pla
Description de cette image, également commentée ci-après
Olivier Pla en 2011.
Biographie
Date de naissance (39 ans)
Lieu de naissance Drapeau de la France Toulouse (Haute-Garonne)
Nationalité Drapeau de la France France
Carrière
Années d'activité 1996-
Qualité Pilote automobile


Olivier Pla, né le à Toulouse, France, est un pilote automobile français.

BiographieModifier

 
Olivier Pla dans l'OAK Racing Morgan LMP2-Nissan lors du Petit Le Mans 2012.

Fils de l'ancien pilote GT et concessionnaire automobile Jean-Pierre Pla. Il débute en karting en 1996. Il obtient des résultats tout à fait honorable qui lui permettent par la suite de participer, en 1999, au prestigieux Volant Elf (le vainqueur de cette épreuve fera partie la saison suivante de la Filière Elf). Il gagne ce volant puis participe à la Formule Renault Campus, organisé par cette même Filière Elf, qu'il termine en 3e position avec 4 victoires et 4 pole positions.

En 2001, Pla participe au Championnat de France de Formule 3 avec comme meilleur résultat, une 3e place à Albi. Il termine 8e au général.

En 2002, toujours en F3 Française mais chez ASM, il s'impose deux fois, au Mans et au Croix-en-Ternois. Il termine 3e au général derrière Tristan Gommendy et Renaud Derlot. Dans cette même année il remporte le Korean GP F3 et termine 2e des Masters de Formule 3 à Zandvoort.

En 2003, il participe à la Formule 3 Euroseries, qui remplace le Championnat de France de Formule 3. Dans un plateau relevé avec la présence notable de Nico Rosberg, Ryan Briscoe, Timo Glock, Alexandre Prémat, Christian Klien ou de Robert Kubica, il réalise une très bonne saison qu'il termine en 3e position sans remporter une seule course.

En 2004, il quitte la F3 Euroseries pour la Formule Nissan avec là aussi un plateau relevé (Heikki Kovalainen, Ralph Firman ou encore Enrique Bernoldi). Il signe avec RC Motorsports et réalise des résultats assez moyens comparé à son coéquipiers Narain Karthikeyan mais cependant Carlin Motorsport fait appel à lui pour remplacer Michael Keohane (en). Il termine la saison avec cette équipe en remportant notamment une course à Estoril. Finalement il sera classé 9e du championnat.

En 2005, il arrive en GP2 Series, une nouvelle discipline, avec l’intention de monter en Formule 1. Il signe chez DPR avec qui il va remporter deux courses à Hockenheim et à Silverstone. Il termine la saison à la 13e place du général.

En 2006, Pla re-signe chez DPR pour tenter de faire mieux. Hélas, c’est un énorme échec, aucun point inscrit de toute la saison. Saison blanche pour Pla.

En 2007, il participe à la Porsche Carrera Cup allemande, sans trop s’illustrer. Il est rappelé en cours de saison par DPR pour deux piges en GP2 Series, une nouvelle fois le compteur reste bloqué à zéro. Entretemps, il participe comme pilote de développement au travail sur le châssis GP2 pour 2008.

En 2008, il participe au Le Mans Series avec le Quifel ASM Team ainsi qu’au 24 Heures du Mans, associé à Miguel Amaral et Guy Smith, qu’il termineront à la 20e place au général, 4e en LMP2. Il participe aussi au Petit Le Mans avec une Ginetta-Zytek, il finit à la 14e place.

En 2009 toujours chez Quifel ASM, il remporte le Championnat Le Mans Series en catégorie LMP2 avec son coéquipier portugais, Miguel Amaral. Tous les deux, avec Guy Smith, participent aux 24 Heures du Mans qu’ils ne vont malheureusement pas terminer, à la suite d'un abandon.

Depuis 2011, il pilote pour l'écurie OAK Racing spécialisée dans les courses d'Endurance. Il est ainsi engagé dans des programmes internationaux tels que le Championnat du monde d'endurance FIA, l'United SportsCar Championship, l'European Le Mans Series ou les 24 Heures du Mans.

Il court actuellement dans le championnat américain IMSA dans l'écurie Meyer Shank Racing. Au volant de l'Acura DPI, il effectue avec son équipe et notamment le pilote Dane Cameron une belle saison. Aucune course gagné ni de pole position mais Olivier Pla a su se montrer très performant en course et en qualifications.

Olivier Pla effectue l'édition 2021 des 24 Heures du Mans chez Glickenhaus Racing dans la nouvelle catégorie reine de l'endurance Hypercar. Au volant de la toute récente SCG 007 numéro 708, il a su se faire remarquer par sa régularité, son agressivité en course et ses chronos. Il fut le pilote le plus rapide de la journée Test et finit à une très belle 4ième place en Hyperpole. Durant la course, Olivier Pla a livré de très beaux duels avec l'Alpine A480 pour la 3ième place du classement général derrière les deux Toyotas GR010. Un Full Course Yellow en dernière partie de course, oblige son équipe a effectué un tour au ralenti pour ne pas tomber en panne d'essence et la SCG 708 se retrouve 4ième, plus d'une minute derrière l'Alpine. Lui et son équipe terminent finalement à la 4ième place du classement général. Un résultat remarquable sur le plan de la performance pure que sur le plan de la durabilité car cette toute récente SCG 007 n'a connu que très peu de problèmes si ce n'est un accrochage avec une Toyota au départ de la course.

CarrièreModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :