Les Causses et les Cévennes

Les Causses et les Cévennes, paysage culturel de l’agro-pastoralisme méditerranéen *
Image illustrative de l’article Les Causses et les Cévennes
Béliers sur le causse Méjean.
Coordonnées 44° 13′ 13″ nord, 3° 28′ 23″ est
Pays Drapeau de la France France
Type Culturel
Critères (iii) (v)
Superficie 302 319 ha
Zone tampon 312 425 ha
Numéro
d’identification
1153rev
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 2011 (35e session)
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Les Causses et les Cévennes, paysage culturel de l’agro-pastoralisme méditerranéen
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Les Causses et les Cévennes sont deux territoires du Massif central méridional, en France. Ceux-ci sont regroupés sous la même inscription « Les Causses et les Cévennes, paysage culturel de l’agro-pastoralisme méditerranéen » au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2011[1]. Cet ensemble est protégé au titre de « paysage culturel de l'agro-pastoralisme méditerranéen ».

Histoire de la candidatureModifier

 
Une tranche de roquefort.

C'est en qu'est déposé un premier dossier auprès de l'UNESCO, au titre de « paysages culturels évolutifs vivants ». Le dossier est alors étudié en à Vilnius mais est refusé. Les différents acteurs du projet préparent dans la foulée un nouveau dossier. Ce dernier est lui aussi refusé en à Séville. C'est alors un troisième dossier qui est mis en place. L'accent est porté sur l'agro-pastoralisme, appuyant notamment sur l'élevage extensif des ovins pour la production du fromage, tel le roquefort. La candidature est cependant menacée par la polémique sur la possible exploitation des sols pour extraire des gaz de schiste[2]. Le dossier est porté par Rama Yade et est accepté en juin 2011 à Paris[3].

Territoire protégé par l'UNESCOModifier

 
Carte de la zone protégée.

Les territoires protégés des Grands Causses et des Cévennes sont situés dans le sud du Massif central, répartis sur 4 départements (Aveyron, Gard, Hérault et Lozère). Ces territoires sont délimités par cinq villes dites « villes portes » qui sont Mende, Alès, Ganges, Lodève et Millau[4]. Ces territoires étaient déjà en partie protégés, par le biais du parc national des Cévennes et du Parc naturel régional des Grands Causses.

La zone protégée de l'UNESCO est répartie sur 134 communes et est entourée d'une « zone tampon », zone répartie sur 97 communes[4].

La protection met également en valeur l'histoire de la région au travers de l'habitat sur les causses dû à « l'organisation des grandes abbayes à partir du XIe siècle » ainsi que la relation qu'il peut exister entre « les systèmes agro-pastoraux et leur environnement biophysique »[1].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier