Portail:Patrimoine mondial

Portail du
    Patrimoine mondial
« Le patrimoine est l’héritage du passé, dont nous profitons aujourd’hui et que nous transmettons aux générations à venir. »
— Extrait de la convention de 1972
3 013 articles sont actuellement liés au portail.

Lumière sur modifier ]

Le delta de Laitaure vu depuis Skierfe.
Le delta de Laitaure vu depuis Skierfe.

Le parc national de Sarek (en suédois : Sareks nationalpark) est un parc national du Nord de la Suède, dans la commune de Jokkmokk du comté de Norrbotten en Laponie. Il couvre 1 970 km2 dans les alpes scandinaves et est bordé par les parcs nationaux de Padjelanta et de Stora Sjöfallet.

Le parc est la zone la plus montagneuse de Suède, avec dix-neuf sommets de plus de 1 900 m dont le Sarektjåkkå, deuxième plus haut sommet du pays avec 2 089 m. Le parc est parcouru par la rivière Rapaätno et la vallée de Rapadalen qui forment l'« artère du parc ». Cette rivière, alimentée par une trentaine de glaciers, transporte des quantités de sédiments qui, en se déposant, ont créé plusieurs deltas tout au long du cours de la rivière. Un de ces deltas, le delta de Laitaure, a inspiré l'icône du parc.

Sarek, ainsi que le reste de la Laponie qui l'entoure, sont souvent qualifiés de « plus grande zone encore vierge » d'Europe. En fait, le secteur du parc est habité depuis environ 7 000 ans par les Samis, peuple nomade du Nord de l'Europe. Ils vivaient initialement de la cueillette et de la chasse, en particulier au renne, mais peu à peu ils ont développé une culture basée sur l'élevage de cet animal associé à des déplacements de transhumance. La principale zone de pâture des rennes en été est cependant le parc de Padjelanta, Sarek n'étant essentiellement qu'un lieu de passage. Les Suédois, eux, ne commencèrent à s'aventurer dans ces montagnes qu'à la fin du XIXe siècle, principalement à des fins scientifiques. Le plus éminent, Axel Hamberg, plaida alors pour la protection de cette zone et fut soutenu par le célèbre explorateur polaire Adolf Erik Nordenskiöld, ce qui aboutit en 1909 à la création du parc national de Sarek et simultanément à celle de huit autres parcs nationaux, les premiers parcs nationaux de Suède et même d'Europe. Le parc et la région furent classés patrimoine mondial en 1996 par l'UNESCO, en partie pour sa nature préservée et pour une culture toujours présente.

La faune et la flore du parc ont conservé l'essentiel de leur diversité originale. En particulier, le parc constitue un refuge pour les grands mammifères carnivores suédois, pour la plupart menacés dans le pays. L'avifaune du parc présente aussi une grande richesse, en particulier autour des zones humides.

Le parc national de Sarek est considéré comme l'une des plus belles zones naturelles de Suède. Cependant, du fait de sa piètre accessibilité, ainsi que du peu d'infrastructures touristiques, il n'est visité que par environ deux mille personnes par an.

Arrêt sur image modifier ]

Le château de Himeji au printemps (Japon). (définition réelle 2 496 × 1 664*)
Le château de Himeji au printemps (Japon).
(définition réelle 2 496 × 1 664)

Articles labellisés modifier ]

Articles récents modifier ]

  1. Palais Lercari-Parodi
  2. Palais Belimbau
  3. Salita Santa Caterina
  4. Sites archéologiques de la vallée d'Upano
  5. Grotte de las Chimeneas
  6. Bastions de San Francisco de Campeche
  7. Rue Saint-Jean (Riga)
  8. Tombeaux des Rois (Paphos)
  9. Villa Cimbrone
  10. Rue Bracka
  11. Rue Sławkowska
  12. Rue Saint-Thomas (Cracovie)
  13. Rue Poselska
  14. Rue Mikołajska
  15. Rue Grodzka
  16. Rue Sainte-Agnès (Cracovie)
  17. Rue Floriańska
  18. Rue Miodowa
  19. Rue du Rabbin Meisel
  20. Place du Petit marché (Cracovie)
  21. Place Wolnica
  22. Palais-musée de Tsarskoïe Selo
  23. Ancienne ville de Damas
  24. Cimetière militaire belge d'Oeren
  25. Eski-Kermen
  26. Sites funéraires et mémoriels de la Première Guerre mondiale (Front Ouest)
  27. Les œuvres de Jože Plečnik à Ljubljana – une conception urbaine centrée sur l'humain
  28. Carrés militaires de Robermont
  29. 'Uruq Bani Ma'arid
  30. Routes de la soie : corridor de Zeravchan-Karakoum

Arborescences modifier ]

Portails connexes modifier ]