Ouvrir le menu principal

Portail:Patrimoine mondial

Edge-firefox.svg Portail du
    Patrimoine mondial
« Le patrimoine est l’héritage du passé, dont nous profitons aujourd’hui et que nous transmettons aux générations à venir. »
— Extrait de la convention de 1972
2 523 articles sont actuellement liés au portail.

Lumière sur modifier ]

Hercules-and-telephus.jpg

Herculanum est une ville romaine antique située dans la région italienne de Campanie, détruite par l'éruption du Vésuve de l'an 79, conservée pendant des siècles dans une gangue volcanique et redécouverte à partir du XVIIIe siècle.

La cité était petite, avec une superficie de 12 hectares, dont environ 4,5 ha ont été dégagés, et une population estimée à quatre mille habitants. La cité n'est connue qu'en partie, la plupart des édifices publics ou cultuels étant inconnus à ce jour.

À partir de 1738, les premiers fouilleurs creusèrent des tunnels dans la gangue qui emprisonne la cité, à la recherche d'œuvres d'art et de marbre. Le roi des Deux-Siciles organisa les fouilles de ce premier chantier archéologique du monde occidental, dont les produits contribuèrent à la diffusion du néo-classicisme dans la seconde moitié du siècle. La décision de faire les fouilles à ciel ouvert fut prise en 1828, celles-ci ne prenant une ampleur particulière qu'au XXe siècle. La fin de ce siècle vit des découvertes importantes avec la découverte d'un grand nombre de squelettes dans les abris à bateaux bordant la plage, permettant de mieux appréhender le destin de la population, et la reprise des fouilles de la grande villa des Papyrus.

Ses remarquables vestiges apportent cependant une considérable connaissance de terrain sur la civilisation romaine au Ier siècle de par les circonstances de la destruction de la ville : les fouilles ont livré un matériel archéologique exceptionnel, en particulier en bois, et également des œuvres littéraires inconnues par ailleurs dans les papyri de la bibliothèque d'une vaste villa suburbaine.

La notoriété d'Herculanum est éclipsée par celle de Pompéi, mais le site offre pourtant sur un périmètre concentré des vestiges très évocateurs, grâce à leur élévation et à la restauration de nombreuses couvertures.

Arrêt sur image modifier ]

Les rochers des Trois sœurs dans la région des montagnes Bleues (Australie). (définition réelle 3 200 × 1 780*)
Les rochers des Trois sœurs dans la région des montagnes Bleues (Australie).
(définition réelle 3 200 × 1 780)

Articles labellisés modifier ]

Articles récents modifier ]

Arborescences modifier ]

Portails connexes modifier ]