Max de Vaucorbeil

réalisateur français

Max-Adolphe-Théodore-Auguste Romberg dit Max de Vaucorbeil[1] né le à Ixelles[2] et mort le dans la Clinique Plein-Ciel de Mougins [3], est un réalisateur français d'origine belge.

Max de Vaucorbeil
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
MouginsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Max Adolphe Théodore Auguste Romberg
Nationalité
Activité

Il a réalisé le premier film français en couleurs[4], Le Mariage de Ramuntcho sorti en 1947.

BiographieModifier

Fils du peintre orientaliste belge naturalisé français[5] Maurice Romberg (1862-1943)[6], petit-fils du compositeur français et directeur de l'opéra de Paris Auguste Vaucorbeil (1821-1884), Max de Vaucorbeil fut élève au sein de l'école des sciences politiques de Paris.[7]

Max Romberg obtint son brevet de préparation militaire en 1923[7] et effectua son service militaire dans l'Aéronautique militaire comme officier de réserve ; ayant obtenu le grade de sous-lieutenant, il fut affecté au 22e Régiment d'aviation de bombardement nocturne à partir de 1924[8]. Lieutenant de réserve depuis 1927[9], il fut rappelé, certainement à la mobilisation, et servit au sein du Secteur de l'Air n°3, comme officier d'état-major. Le , il réalisa une mission de liaison comme observateur, à bord d'un avion estafette, qui fut abattu par l'infanterie allemande. Le pilote et Max Romberg s'en sortirent indemnes mais furent capturés. Toutefois, après seize jours de captivité, Max Romberg parvint à s'évader et à rejoindre les lignes française ! Il fut cité à l'ordre de l'armée et décoré de la Croix de Guerre avec palme, comme son pilote, un sergent nommé Masurel, resté aux mains de l'ennemi[10].

FilmographieModifier

Réalisateur
Assistant Réalisateur

Notes et référencesModifier

  1. C'est par erreur qu'il a été inscrit sous le nom de Romberg de Vaucorbeil dans l'acte de son décès, aucun décret de changement de nom officiel n'ayant été pris en ce sens.
  2. Fiche Romberg, Max Adolphe Théodore Auguste. Classe 1921. Matricule 6477. Archives en ligne de la Ville de Paris, états signalétiques et des services militaires, 2e bureau de recrutement de la Seine.
  3. Acte de transcription de décès no 601 (vue 16/31). Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil du 16e arrondissement, registre des décès de 1982. L'acte précise qu'il était célibataire.
  4. La couleur, naturellement ? Débats sur la couleur en France au sortir de la Seconde Guerre mondiale, Laurent Le Forestier
  5. Décret de naturalisation du 17 février 1921. Ministère de la Culture, Base Léonore.
  6. Mort de Maurice Romberg de Vaucorbeil doyen des français du Maroc. L'OEuvre, 16 novembre 1943, p. 2, lire en ligne sur Gallica.
  7. a et b Journal officiel de la République française, (lire en ligne), p. 9530
  8. Journal officier de la République française, (lire en ligne), p. 4689
  9. Journal officiel de République française, (lire en ligne), p. 12689
  10. Journal Officiel de la République française, (lire en ligne), p. 5478

Liens externesModifier