Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Anna.
Anna
Description de cette image, également commentée ci-après
Silvana Mangano dans une scène du film

Réalisation Alberto Lattuada
Scénario Giuseppe Berto, Franco Brusati, Dino Risi
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France Drapeau de l'Italie Italie
Durée 107 minutes
Sortie 1951

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Anna est un film franco-italien réalisé par Alberto Lattuada sorti en 1951.

Sommaire

SynopsisModifier

Anna, une jeune novice, travaille comme infirmière dans un hôpital public de Milan, où les médecins et les patients l’apprécient beaucoup pour sa douceur et pour le zèle qu'elle met à son travail. Une nuit, un homme arrive à l'hôpital, gravement blessé dans un accident de la route, et Anna reconnait en lui Andrea, le jeune homme qu’elle avait aimé (et qui l’aimait) et avec qui elle aurait dû se marier avant de prononcer ses vœux. Pendant que le médecin-chef s'occupe du blessé, la jeune infirmière se remémore les évènements passés qui l'ont amenée à choisir une nouvelle vie. Auparavant, elle était chanteuse dans une boite de nuit et était à cette époque la maitresse de Vittorio, le serveur de bar, un homme cruel et cynique, auquel elle était liée par une passion morbide. Ayant rencontré Andrea, un brave jeune homme, avec des principes, elle était tombée amoureuse de lui et, pour échapper à l'emprise de Vittorio, avait abandonné son travail et s’était réfugiée dans la ferme de son bienaimé, où sa famille l’avait bien accueillie après un premier mouvement de méfiance de la mère d'Andrea. Mais Vittorio était parvenu à retrouver la jeune fille et, s’étant introduit dans la maison de campagne la veille du mariage d'Anna et d’Andrea, était entré avec ce dernier dans une lutte violente, au cours de laquelle un coup de feu était parti, frappant à mort Vittorio. Anna, blessée elle-même dans la lutte et choquée de ce qui s'était passé et dont elle se sentait responsable, s’était vue chassée par Andrea, coupable d'un crime à cause d'elle (même si peu après il avait changé d’avis). Traumatisée elle s’était enfuie et avait été secourue par un passant qui l'avait emmenée à l'hôpital : c’est là, pendant son séjour, qu’avait muri en elle la décision de prononcer ses vœux et de devenir nonne. Maintenant, l'âme de la novice est déchirée entre l'amour pour cet homme, amour toujours vivant en elle, et les devoirs imposés par sa nouvelle vie : Andrea, convalescent, lui dit qu'il est toujours amoureux d'elle et lui demande à nouveau de l'épouser, lui proposant de s'enfuir de l'hôpital avec lui le soir même, lorsqu'il aura été libéré. Anna est sur le point de céder lorsqu'arrive la nouvelle d'une grave catastrophe ferroviaire, avec de nombreux blessés, certains dans un état très critique, Anna choisit de ne pas revenir à Andrea et manque son rendez-vous avec lui (ayant compris, il repart tout seul), et se prépare, avec le professeur Ferri qui dirige l'hôpital, pour une intervention chirurgicale dans la salle d'opération sur l'un des blessés les plus graves de l'accident, convaincue dans son cœur d'avoir fait le bon choix, malgré la souffrance de devoir abandonner à nouveau (et cette fois pour toujours) celui qu'elle aime.

CitationModifier

Un cours extrait du film apparait dans le film Journal intime de Nanni Moretti. En voyant le film passer à la télévision dans une trattoria, Nanni Moretti se met a danser puis s'exclame "C'est un film étrange, la Mangano est une soeur puis elle se met à danser dans une boite de nuit"[réf. souhaitée].

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

AnalyseModifier

Anna est un des succès du cinéma italien des années 1950[1] et a contribué à révéler l'actrice Silvana Mangano[2] qui avait 21 ans lors du tournage.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier