Béatrix de Cusance

(Redirigé depuis Béatrice de Cusance)

Béatrix de Cusance (Château de Belvoir, - Besançon, ), duchesse de Lorraine (1637-1642), princesse de Cantecroix, comtesse de Champlitte (avec ses sœurs après la mort de son frère Clériadus de Cusance et de Vergy en 1635) ) et de Wallhain, baronne de Belvoir, Cusance, Saint-Julien, dame de Wavre, Geel, Braine-l'Alleud, Plancenoit.

Béatrice de Cusance
Beatriz Cusance.jpg
Titres de noblesse
Duchesse
Princesse
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 48 ans)
BesançonVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Père
Claude-François de Cusance (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Ernestine van Witthem (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Enfants
Charles Henri de Lorraine
Anne de Lorraine (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Elle a été mariée en premières noces à Eugène-Léopold d'Oiselay dit de Granvelle (1615-1637)[1] puis à Charles IV (1604-1675), duc de Lorraine et de Bar.

BiographieModifier

Fille de Claude-François de Cusance (1590-1629), baron de Belvoir, et de Ernestine de Witthem (1585-1649), fille de Jean de Witthem et de Marguerite de Merode, elle passe sa jeunesse au château de Belvoir.

Réputée pour sa grande beauté reconnue par le pape Alexandre VII[réf. nécessaire], elle rencontre Charles IV de Lorraine en 1634, marié à sa cousine Nicole de Lorraine.

Béatrix épouse en 1635 Léopold-Eugène d'Oiselay dit de Granvelle, prince de Cantecroix[2]. Celui-ci est le fils de Caroline d'Autriche, fille naturelle de l'empereur Rodolphe II de Habsbourg, et de François-Thomas d'Oiselay, comte puis prince de Cantecroix, héritier de la maison de Granvelle.

Le 6 janvier 1637, Léopold succombe à la peste ; Béatrix, malade durant 5 semaines, en survit et accepte d'épouser le duc de Lorraine qui, de son côté a demandé en cour de Rome la nullité de son mariage pour vice de forme, ce qu'il n'obtiendra pas.

Le 15 février de la même année est signé un traité, dans lequel sa mère lui transmet la baronnie de Belvoir et le 2 avril, elle épouse Charles IV à Besançon.

Beatrix est enceinte. Suite à un accident de cheval, elle donne naissance prématurément en octobre 1637 au château de Scey-en-Varais, à un fils, six mois après son second mariage. Charles IV reconnaît l'enfant et en fait l'héritier des couronnes de Lorraine et de Bar. Mais Caroline d'Autriche , persuadée qu'il s'agit de son petit-fils cherchera pendant plus de 20 ans, en vain, à le faire reconnaître comme fils de Léopold-Eugène.

En novembre 1637, Charles très malade rédige à Belvoir un testament au profit de son épouse et son fils[3], mais il se rétablit.

Le garçon, prénomé François, meurt en février 1638. En 1642, le couple se sépare après avoir été excommunié pour bigamie[4], laissant deux enfants :

Bruxelles et Anvers ont profondément marqués la vie de Béatrix. Dans ces villes elle fréquente la haute société : nobles et héritiers royaux, ambassadeurs, musiciens, écrivains, artistes : Van Dyck qui fait plusieurs fois son portrait, comme Honthorst. Jouant du luth et du clavecin, elle correspond avec Constantin Huygens qui lui dédicace son travail.

Le 25 janvier 1654, Charles IV est arrêté à Bruxelles et transféré à l'Alcazar de Tolède. À son retour en Lorraine en 1659, Béatrix quitte les Pays-Bas pour le rejoindre, mais il souhaite pas la revoir. Très malade, elle rédige son testament le 20 mai 1663. La duchesse Nicole étant décédée en 1657, Charles accepte de renouveler son mariage avec Béatrix[7] le 30 mai 1663. Elle s'éteint le 5 juin suivant en présence de ses enfants et, selon sa volonté, est inhumée sous la chapelle du roi Jacques[8] dans l' ancienne église abbatiale des Clarisses[9], à Besançon, vêtue de l'habit des Clarisses.

Sa stèle funéraire et son cœur, enfermé dans une enveloppe de plomb, sont aujourd'hui conservés dans la chapelle du château de Belvoir.

Ascendants et familleModifier

  • Seigneurie de Cusance.
  • Famille de Cusance.
  • Sa sœur Madeleine (1615−1689), épouse le 16 décembre 1641 à Bruges Albert, comte de Bergh (1607-1656) baron de Boxmer, fils de Frédéric de Bergh.
  • Sa sœur Marie-Thérèse-Henriette (1624-1701), épouse Just de Rye La Palud, marquis de Varambon, puis en secondes noces, le 18 juin 1660, Charles-Eugène de Ligne, prince d'Arenberg, grand bailli de Hainaut, gouverneur du comté de Bourgogne.
  • Son frère Clériadus de Cusance et de Vergy (1619-1635) comte de Champlitte comme héritier des titres et biens de la famille de Vergy, promis à l'héritière de la maison de Ray, meurt à 16 ans.
  • Sa sœur Desle-Françoise (1621-1639), fondatrice de la Visitation-Sainte-Marie de Champlitte.

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Autorisation donnée par l'archevêque de Malines pour la célébration, par Philippe Chiflet, du mariage du prince de Cantecroy avec Béatrix de Cusance. 27 février 1635 : Ms Chiflet 23
  2. Né en 1615 et décédé en 1637, Eugène-Léopold d'Oiselay est arrière petit-fils de Thomas Perrenot de Granvelle. C'est Perone, fille de ce dernier qui épousa Pierre- Antoine d'Oiselay. Thomas est frère du cardinal Antoine Perrenot de Granvelle et fils du conseiller de Charles-Quint : Nicolas Perrenot de Granvelle.
  3. En cas de décès, Béatrix se serait vue attribuer la Régence et François l'armée « sous l'obéissance de la maison d'Autriche ».
  4. Mémoires et lettres concernant les démarches de Charles IV, duc de Lorraine, pour faire casser son mariage avec la duchesse Nicole et pour légitimer son union avec Béatrix de Cusance ; actes d'opposition de la duchesse Nicole et sentences de la cour de Rome lui donnant raison (1640-1654) sur le site des archives de la ville de Besançon.
  5. A ne pas confondre avec Anne de Lorraine
  6. Le 7 octobre, en l'abbaye de Montmartre à Paris
  7. Par procuration car il est alors emprisonné. Ses enfants ne sont cependant pas considérés comme dynastes.
  8. Jacques II de Bourbon décédé en 1438 à Besançon. Une chapelle lui est dédiée dans l'église des Clarisses.
  9. La fontaine des Clarisses, rue Mégevand, est adossée au mur de l'ancien couvent