Ouvrir le menu principal

Arguenos

commune française du département de la Haute-Garonne

Arguenos
Arguenos
Arguenos le 11 janvier 1978
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement Saint-Gaudens
Canton Bagnères-de-Luchon
Intercommunalité Communauté de communes Cagire Garonne Salat
Maire
Mandat
Philippe Pradère
2014-2020
Code postal 31160
Code commune 31014
Démographie
Gentilé Arguenosiens
Population
municipale
71 hab. (2016 en augmentation de 36,54 % par rapport à 2011)
Densité 6,4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 58′ 19″ nord, 0° 43′ 29″ est
Altitude Min. 517 m
Max. 1 895 m
Superficie 11,09 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Arguenos

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Arguenos

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Arguenos

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Arguenos

Arguenos (Arguenòs en occitan) est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Arguenosiens.

GéographieModifier

Arguenos est une commune située en Comminges, à 28 km au sud de Saint-Gaudens, au pied des Pyrénées entre le pic du Gar et le pic de Cagire.

Avec Cazaunous, Juzet d'Izaut et Moncaup, Arguenos constitue le Pays de Thou[1].

Communes limitrophesModifier

Arguenos est limitrophe de six autres communes.

 
Carte de la commune de Arguenos et de ses proches communes.
Communes limitrophes d’Arguenos[2]
Cazaunous
Moncaup   Juzet-d'Izaut
Bezins-Garraux Boutx
(sur 100 m)
Sengouagnet

HydrographieModifier

La commune est arrosée par le Job un affluent du Ger.

Géologie et reliefModifier

La superficie de la commune est de 1 109 hectares ; son altitude varie de 517 à 1 895 mètres[3].

Entre Arguenos et Moncaup se trouve le Mont Calem, « mont chauve » couvert de bruyères et de fougères, et presque dépourvu d’arbres, en dehors de quelques pins. Il s’agit de l’un des petits massifs de lherzolite[4] qui affleurent le long de la faille nord-pyrénéenne. La lherzolite est une roche rare à la surface terrestre, peu favorable à la végétation. Le 1er février 2018, le département de la Haute-Garonne a procédé au classement du Mont Calem comme espace naturel sensible[5].

ToponymieModifier

La dispersion des noms de lieux en –os coïncide avec les limites de l’Aquitaine romaine, la Novempopulanie, qui occupait à peu près l’espace entre la Garonne et les Pyrénées et devint ensuite la province de Gascogne[6].  Dans le cas d’Arguenos, ce suffixe est rattaché au nom d’homme latin Arguenna[7].

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Administration municipaleModifier

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 0 et 99, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de sept[8],[9].

Rattachements administratifs et électorauxModifier

Commune faisant partie de la huitième circonscription de la Haute-Garonne, de la communauté de communes Cagire-Garonne-Salat et du canton de Bagnères-de-Luchon (avant le redécoupage départemental de 2014, Arguenos faisait partie de l'ex-canton de Salies-du-Salat et, avant le , de la Communauté de communes du canton de Salies-du-Salat). La commune est également membre du SIVOM de Saint-Gaudens Montréjeau Aspet Magnoac.

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs[10]
Période Identité Étiquette Qualité
1929 1950 Jean Bouche (de Sainte-Anne)    
1950   Bertrand Sabadie (de Lido)    
1996 En cours Pierre Pradère SE Retraité

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[12]. En 2016, la commune comptait 71 habitants[Note 1], en augmentation de 36,54 % par rapport à 2011 (Haute-Garonne : +6,98 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
368388438431567609627658656
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
573605568509488460418385367
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
357326337248254210187137102
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
656852454857505370
2016 - - - - - - - -
71--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique
 
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[15] 1975[15] 1982[15] 1990[15] 1999[15] 2006[16] 2009[17] 2013[18]
Rang de la commune dans le département 557 553 550 563 524 556 556 546
Nombre de communes du département 592 582 586 588 588 588 589 589

ÉconomieModifier

L'économie de la commune est essentiellement basée sur l'élevage.

EnseignementModifier

Arguenos fait partie de l'académie de Toulouse.

Activités sportivesModifier

Chasse, randonnée pédestre,

Écologie et recyclageModifier

Protection environnementaleModifier

La zone Natura 2000 des Zones rupestres xérothermiques du bassin de Marignac, Saint-Béat, pic du Gar, montagne de Rié est classé en zone spéciale de conservation (en référence à la Directive Habitats) depuis 2007, avec une superficie de 7 680 hectares, elle s'étend sur une partie de la commune de Arguenos[19].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Les carrières de marbre blanc d'Arguenos sont connues depuis l'Antiquité. Elles ont été exploitées jusqu'aux années 1950.
  • L'église Saint-Laurent[20], datant pour l'essentiel du XIXe siècle, comporte deux chapelles latérales dédiées l'une à la Vierge, l'autre à Saint Joseph. Elle est ornée d'un chemin de croix en terre cuite polychrome, œuvre des ateliers Virebent de Toulouse[1].
  • Une « auge cinéraire » représentant trois personnages en buste est en réemploi dans le mur de l'église.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. a et b Jacques Ducos, Le Canton d'Aspet : Arbas, Arbon, Arguenos, Aspet, Cabanac-Cazaux..., Aspet, Editions Catherine de Coarraze, , 359 p. (ISBN 978-2-9509442-6-9, notice BnF no FRBNF39058478), pages 125 à 132
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  4. « Le Mont chauve : un exemple de paysage expliqué par la [[géologie]] », sur http://cirquedebarrosa.free.fr/ (consulté le 6 mars 2018)
  5. « Quatre nouveaux sites classés espaces naturels sensibles », sur Département de la Haute-Garonne, (consulté le 28 décembre 2018)
  6. Marie-Louise Alcobendas, « Pour une approche de la Toponymie du nom de lieu : Arguenos », Revue de Comminges, no Tome CXI, 1996,4,‎ , p. 573-576 (ISSN 0035-1059, lire en ligne)
  7. Dauzat et Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Guénégod,
  8. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  9. http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Municipales/elecresult__MN2014/(path)/MN2014/031/031226.html.
  10. Arguenos, village du Haut-Comminges, par Gaudens Pradère, professeur honoraire, la Revue de Comminges
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  15. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016).
  16. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  17. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  18. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  19. « INPN - FSD Natura 2000 - FR7300884 - Zones rupestres xérothermiques du bassin de Marignac, Saint-Béat, pic du Gar, montagne de Rié - Description », sur inpn.mnhn.fr (consulté le 20 décembre 2018)
  20. « Eglise Saint-Laurent d'Arguenos », sur patrimoine-religieux.fr,