Ouvrir le menu principal
Lherzolite
Description de cette image, également commentée ci-après
Lherzolite à l'étang de Lers en Ariège (cassure "fraîche")
Sous-catégorie Péridotite
Composition chimique
Si, O, Mg, Fe
Minéraux principaux
Texture Grenue
Couleur Verdâtre très sombre, ou orange avec l'altération
Affleurement Étang de Lers

La lherzolite est une roche de la famille des péridotites. Elle compose une grande partie du manteau terrestre supérieur.

C'est une roche grenue se composant de 40 à 90 % d'olivine, d'orthopyroxène et de clinopyroxène calcique riche en chrome en plus faible quantité. Elle contient également de l'aluminium, la phase alumineuse étant constituée par le spinelle, le grenat ou les plagioclases.

PeridOlPx.jpg

Le nom est dérivé du massif de Lherz, visible à l'étang de Lers, en France dans les Pyrénées ariégeoises; Lherz est une appellation ancienne de cet endroit. Le site ainsi que sa projection en profondeur que constitue le gouffre Georges sont régulièrement fréquentés par des chercheurs géologues[1].

La lherzolite donne par fusion partielle un magma basaltique primaire et une péridotite pauvre résiduelle nommée harzburgite.

Ci-contre, le diagramme de classification des péridotites et des pyroxénites, basée sur les proportions en olivine et en pyroxène. La zone en vert pâle correspond à la composition des péridotites les plus communes de la superficie du manteau terrestre[2]


Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. Jean-Étienne Hannequin, « La lherzolite: l'or vert du Massatois? », La Dépêche du midi,‎ (lire en ligne)
  2. Bodinier and Godard, (2004).

Liens externesModifier