Ouvrir le menu principal
Chronologies
Années :
1813 1814 1815  1816  1817 1818 1819
Décennies :
1780 1790 1800  1810  1820 1830 1840
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Architecture Arts plastiques Chemins de fer Droit Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Santé et médecine Science Sociologie Sport Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain

Cette page concerne l'année 1816 du calendrier grégorien.

ÉvénementsModifier

  • Année sans été consécutive à l’explosion du volcan Tambora en Indonésie en avril 1815. Pluies continuelles. Vendanges tardives dans le Nord de la France (24 octobre). Mauvaise récolte entraînant la disette.
  • 31 janvier: ordonnance du roi portant création d'un collège royal de marine et de compagnie d'élèves de la marine.
  • 29 février : lettre de Wellington signalant au roi Louis XVIII le danger de débats parlementaires mettant en péril « le budget sur lequel toute l’Europe est essentiellement intéressée ».
  • 4 - 5 mai : conspiration de Didier à Grenoble en réponse à l’accentuation de l’épuration.
  • 8 mai : suppression du divorce. Suivant le projet de loi (déposé par le vicomte de Bonald) visant, comme d'autres, à contrecarrer les transformations juridiques et sociales apportées "toutes ces dernières années", la nouvelle Chambre (ultraroyaliste, élue en août 1815, qualifiée alors d'"introuvable" par le Roi agréablement surpris) abolit le droit au divorce par 225 voix contre 11. Les instances en divorce pendantes sont converties en séparation de corps.
(La France ne « reviendra » au divorce qu'en 1884.)
 
Le Radeau de la Méduse de Géricault
  • 5 juillet : naufrage de la Méduse, frégate partie de Brest pour rétablir la souveraineté française sur le Sénégal, à cause de l’inexpérience de capitaine, un émigré revenu en 1814. L’équipage et les passagers se répartissent entre les canots et un grand radeau. Une série de fausses manœuvres provoque la rupture des câbles entre le radeau et les canots. Les canots arrivent à bon port (8 juillet). Le 15 juillet, on retrouve sur le radeau 15 survivants sur 150 embarqués. L’affaire est montée en épingle par la presse libérale pour souligner le favoritisme s’exerçant en faveur d’officiers incompétents, mais royalistes.
  • Le roi cède aux demandes des Alliés et diminue l’autorité de son frère le comte d'Artois qui avait en fait constitué un gouvernement parallèle appuyé sur des gardes nationales soigneusement épurées.
  • 5 septembre : Louis XVIII est contraint de dissoudre la Chambre introuvable, dominée par les ultra-royaliste, entrée en conflit avec le ministère du duc de Richelieu, homme de confiance du tsar Alexandre.
    • Les élections de septembre, qui se font sous le régime des collèges électoraux, modifient la répartition des tendances à la Chambre : les ultras passent de 350 à 100 députés (élus dans l’Ouest et dans le Midi), les constitutionnels passent de 30 à 150 députés (élus des grandes villes, du Centre et du Nord), les indépendants ou libéraux ont une dizaine de sièges. Peu après, la loi électorale est modifiée : les électeurs, réunis au chef-lieu de département forment un collège élisant directement les députés. Pour être électeur, il faut payer 300 francs d’impôts directs (environ 100 000 électeurs). Pour être député, il faut en payer 1000 (15 000 éligibles).


Articles connexesModifier