Ouvrir le menu principal

Équipe de Guinée équatoriale de football

équipe nationale de football
Drapeau : Guinée équatoriale Équipe de Guinée équatoriale
Écusson de l' Équipe de Guinée équatoriale
Généralités
Confédération CAF
Couleurs Rouge
Surnom Nzalang Nacional
Stade principal Estadio de Bata
Classement FIFA en augmentation 143e (4 avril 2019)[1]
Personnalités
Sélectionneur Drapeau : Espagne Angel Lopez Perez
Meilleur buteur Pedro Bangi (44)
Rencontres officielles historiques
Premier match Congo Flag of the People's Republic of Congo.svg 5 - 0 Drapeau : Guinée équatoriale Guinée équatoriale
()
Plus large victoire Guinée équatoriale Drapeau : Guinée équatoriale 4 - 0 Drapeau : Soudan du Sud Soudan du Sud
()
Plus large défaite Congo Flag of the People's Republic of Congo.svg 6 - 0 Drapeau : Guinée équatoriale Guinée équatoriale
()
Palmarès
Coupe du monde Phases finales : 0
Coupe d'Afrique Phases finales : 2
Quatrième en 2015
Championnat d'Afrique des nations Phases finales : 0

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

L'équipe de Guinée équatoriale de football est constituée par une sélection des meilleurs joueurs équatoguinéens sous l'égide de la Fédération de Guinée équatoriale de football.

Sommaire

HistoireModifier

Coupe d'Afrique des nations 2012Modifier

Sélection modeste du concert africain, l'équipe équatoguinéenne fait parler d'elle en 2012 en coorganisant – coinjointement avec le Gabon – la 28e édition de la Coupe d'Afrique des nations. Tête de série du groupe A en raison de sa condition de pays hôte, la Guinée Équatoriale créa la surprise en remportant ses deux premiers matches, 1-0 contre la Libye et surtout 2-1 face au Sénégal de Papiss Cissé, Moussa Sow, Demba Ba et Souleymane Diawara, l'un des prétendants à la victoire finale[2]. Qualifiée pour les quarts de finale, elle succomba logiquement face au futur finaliste de la compétition, la Côte d'Ivoire de Didier Drogba, sur un score de 0-3.

Coupe d'Afrique des nations 2015Modifier

L'organisation de cette CAN à domicile fut décidée en catastrophe à la suite du renoncement du Royaume du Maroc. Néanmoins, le sélectionneur Andoni Goikoetxea qui avait terminé son contrat en 2014 et l'équipe n'étant pas qualifiée par la voie des qualifications, ne fut pas remplacé. Alors que l'équipe doit participer en tant que pays organisateur, elle ne dispose d'aucun sélectionneur à 13 jours de son premier match, et l'amateurisme de la fédération est flagrant. À 12 jours du coup d'envoi, c'est finalement l'Argentin Esteban Becker, sélectionneur de l'équipe nationale de football féminin qui est nommé, sans perdre son poste en sélection féminine.

Après un début poussif qui a vu les Équatoguinéens enchaîner deux nuls d'affilée (1-1 et 0-0 face au Congo de Claude Le Roy et au Burkina Faso, respectivement), le Nzalang Nacional assura sa place parmi les huit meilleures équipes de la compétition en battant le Gabon deux buts à zéro.

En quarts de finale, la Guinée Équatoriale affronta la Tunisie, vainqueur du groupe B. Menée 0-1 jusqu'à la 93e minute, elle profita d'un pénalty imaginaire, sifflé par l'arbitre mauricien Rajindraparsad Seechurn, pour égaliser par l'intermédiaire de Javier Balboa[3]. Ce dernier doubla la mise d'un somptueux coup franc à la 102e minute donnant la victoire aux siens. Le Nzalang Nacional accédait ainsi pour la première fois en demi-finales d'une Coupe d'Afrique des nations. Opposés au Ghana, les Équatoguinéens ne purent éviter la défaite, s'inclinant 0-3 face à des Black Stars plus expérimentés. Lors de la petite finale, ils furent privés de podium par la RD Congo qui s'imposa dans la séance de tirs aux buts (0-0 a.p, 4:2 t.a.b).

RésultatsModifier

Classement FIFAModifier

Classement FIFA de l'équipe de Guinée équatoriale
Année 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Classement mondial 162 175 168 195 188 187 190 192 160 171 173 109 85 123 135 165 150 79 108 120 69 114 146 148


ParcoursModifier

Coupe du mondeModifier

  • 1930 : Non inscrit
  • 1934 : Non inscrit
  • 1938 : Non inscrit
  • 1950 : Non inscrit
  • 1954 : Non inscrit
  • 1958 : Non inscrit
  • 1962 : Non inscrit
  • 1966 : Non inscrit
  • 1970 : Non inscrit
  • 1974 : Non inscrit
  • 1978 : Non inscrit
  • 1982 : Non inscrit
  • 1986 : Non inscrit
  • 1990 : Non inscrit
  • 1994 : Non inscrit
  • 1998 : Non inscrit
  • 2002 : Tour préliminaire
  • 2006 : Tour préliminaire
  • 2010 : Tour préliminaire
  • 2014 : Tour préliminaire
  • 2018 : Tour préliminaire
  • 2022 :

Coupe d'Afrique des nationsModifier

  • 1957 : Non inscrit
  • 1959 : Non inscrit
  • 1962 : Non inscrit
  • 1963 : Non inscrit
  • 1965 : Non inscrit
  • 1968 : Non inscrit
  • 1970 : Non inscrit
  • 1972 : Non inscrit
  • 1974 : Non inscrit
  • 1976 : Non inscrit
  • 1978 : Non inscrit
  • 1980 : Non inscrit
  • 1982 : Non inscrit
  • 1984 : Non inscrit
  • 1986 : Non inscrit
  • 1988 : Forfait
  • 1990 : Tour préliminaire
  • 1992 : Non inscrit
  • 1994 : Non inscrit
  • 1996 : Forfait
  • 1998 : Non inscrit
  • 2000 : Non inscrit
  • 2002 : Non inscrit
  • 2004 : Non inscrit
  • 2006 : Tour préliminaire
  • 2008 : Tour préliminaire
  • 2010 : Tour préliminaire
  • 2012 : Quart de finale
  • 2013 : Tour préliminaire
  • 2015 : Quatrième
  • 2017 : Tour préliminaire
  • 2019 : Tour préliminaire
  • 2021 :

PalmarèsModifier

JoueursModifier

Sélectionneur   Esteban Becker
Nom Date de Naissance Sélections (buts) Club
Gardiens
1 Felipe Ovono (25 ans) 23 (0)   Deportivo Mongomo
13 Aitor Embela (23 ans) 3 (0)   Málaga Juvenil A
23 Carlos Mosibe (28 ans) 0 (0)   Atlético Malabo
Défenseurs
2 Dani Evuy (34 ans) 25 (0)   Tallinna Kalev
3 Igor Engonga (24 ans) 9 (1)   Unión Deportiva Almería
4 Rui (33 ans) 28 (1)   Hibernians
5 Diosdado Mbele (22 ans) 20 (0)   AC kajanni
16 Sipo (31 ans) 30 (0)   AEK Larnaca
Milieux
20 Miguel Ángel Mayé (28 ans) 3 (0)   CF Extremadura.
6 Juvenal (40 ans) 39 (8)   FC Santa Coloma
7 ruben belima (27 ans) 11 (0)   Leixões Sport
8 Randy (31 ans) 37 (4)   Iraklis Psachna (en)
11 Javier Balboa (33 ans) 31 (6)   GD Estoril-Praia
18 Viera Ellong (31 ans) 31 (2)   The Panthers
22 Pablo Ganet (24 ans) 7 (0)   IR Tanger
21 Iván Zarandona (38 ans) 33 (1)   Biu Chun Rangers
Valeriano Nchama (23 ans) 5 (0)   Calcio Montebelluna
Jordan Gutiérrez (20 ans) 1 (0)   RCD Espanyol
Attaquants
9 Raúl Fabiani (35 ans) 11 (0)   Olímpic de Xàtiva
10 Emilio Nsue (29 ans) 15 (1)   APOEL Nicosie
12 Iván Bolado (29 ans) 14 (1)   Pune City
14 Kike Boula (26 ans) 17 (0)   AO Xanthi
15 Ibán (23 ans) 13 (2)   Valencia CF Mestalla

Joueurs emblématiquesModifier

SélectionneursModifier

  •   Julio Raúl González (1989-1990)
  •   Raúl Rodríguez (-2000)
  •   Juan Carlos Bueriberi Echuaca (2000–200?)
  •   Jesús Martín Dorta (200?–2003)
  •   Óscar Engonga (2003-2004)
  •   Adel Amrouche (2004-2005)
  •   Antônio Dumas (2005–2006)
  •   Quique Setién (2006-2007)
  •   Jordan de Freitas (2007-2008)

Notes et référencesModifier

  1. « Classement mondial », sur fr.fifa.com, (consulté le 8 avril 2019).
  2. « La Guinée Équatoriale foudroie le Sénégal 2 à 1 », sur Gabon Review, (consulté le 7 février 2015)
  3. « La Guinée équatoriale remercie l'arbitre », sur L'Équipe, (consulté le 7 février 2015)
  4. « Débuts victorieux pour Franck Dumas », sur sofoot.fr, (consulté le 12 octobre 2017).

Liens externesModifier