Ouvrir le menu principal
Cet article traite de l'équipe masculine. Pour l'équipe féminine, voir Équipe de France féminine de hockey sur glace.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Équipe de France.
Flag of France.svg France
Description de l'image EDF hockey glace.png.
Emblème Le Coq
Couleurs Bleu, Blanc et Rouge
Surnom Les Bleus
Classement IIHF 13e place (2019)
Sélectionneur Philippe Bozon
Record de sélection Denis Perez (297) [1]
Meilleur buteur Philippe Bozon (170 pts) [1]
Premier match officiel France 0 - 3 Belgique[2],[3]
(4 mars 1905, Bruxelles)
Plus large victoire France 24 - 1 Corée du Nord[2],[3]
(15 mars 1983, Budapest)
Plus large défaite France 0 - 22 États-Unis[2],[3]
(30 janvier 1924, Chamonix)
Championnat du monde Participations : 61
Meilleur(s) résultat(s) :
6e en 1930
Jeux olympiques Participations : 10
Meilleur(s) résultat(s) :
5e en 1928
Description de cette image, également commentée ci-après
Le maillot de l'équipe de France, porté par Sacha Treille en 2008.

L'équipe de France de hockey sur glace est la sélection des meilleurs joueurs français de hockey sur glace. Elle est sous la tutelle de la Fédération française de hockey sur glace (FFHG) et pointe à la 13e position du classement IIHF en 2018[4].

Sommaire

HistoriqueModifier

1920-1937 : une nation pionnièreModifier

Nation fondatrice de la fédération internationale, la France participe au Championnat du monde dès le premier tournoi, aux Jeux olympiques d'Anvers en 1920[5]. Au Championnat d'Europe 1923, l’équipe nationale remporte la médaille d'argent[6], puis l'or l'année suivante[7] au Championnat d’Europe à Milan, son plus grand succès encore aujourd'hui. En 1928, la France inscrit son meilleur résultat aux Jeux olympiques, avec une 5e place aux jeux de Saint-Moritz[8].

1938-1960 : participations sporadiquesModifier

À partir de 1930, la présence française lors des championnats du monde devient irrégulière et elle ne renouvelle pas ces premiers succès. Le nombre de pays pratiquant le hockey augmentant, elle recule dans la hiérarchie mondiale.

1961-2000 : remontée dans la hiérarchieModifier

À partir des Championnat du monde 1961, les Tricolores participent de nouveau régulièrement. Ils évoluent d'abord dans le groupe C mondial[9] (désormais Division 2) jusqu’en 1985 où la France est promue en Division B[10], puis dans le groupe A en 1992[11]. Les Bleus parviennent à rester neuf années de suite au plus haut niveau mondial, avant d'être relégués en Division 1 à l’issue du championnat du monde 2000 à Saint-Pétersbourg[12].

2000-2007 : montées et descentesModifier

Depuis, les hockeyeurs français font « l'ascenseur » : ils remontent dans l'élite une première fois[13] pour le championnat 2004 à Prague, où ils sont relégués directement. En septembre 2004[14], le sectionneur Dave Henderson, secondé par Pierre Pousse, prend la tête des bleus.

Championnat du monde 2006Modifier

En plus d'être organisée à domicile, à Amiens, les championnats Division I sont aussi l'occasion d'un évènement historique du hockey français, à savoir sa prise d'autonomie complète vis-à-vis de la Fédération française des sports de glace et la création d'une fédération indépendante, prévue à la suite du mondial. Une victoire au tournoi et une remontée en élite permettrait de célébrer de la meilleure manière cette renaissance attendue du hockey français.

Les Bleus réalisent un beau parcours, en défaisant tout d'abord le Japon (4-1[15]), puis la Grande-Bretagne (1-0[16]). Contre la Hongrie, ils ne peuvent faire mieux que le nul (3-3[17]), puis terrassent Israël (9-0[18]). La montée se joue alors au dernier match, face à l'équipe favorite, l'Allemagne. Malheureusement, le miracle n'a pas lieu et la France est défaite 5-0[19]. Les bleus finissent second de la compétition et sont condamnés à rester en Division I encore une année.

Championnat du monde 2007Modifier

Dans la Division I, Groupe A, disputé du 15 au 21 avril, la France débute mal son mondial en s'inclinant de justesse 4 à 3, aux tirs au but face à l'Estonie, adversaire à sa portée bien qu'inconstant[20].

Elle se rattrape ensuite en remportant successivement ses matchs face aux Pays-Bas (4-2[21]) et à la Pologne (4-0[22]). Les Chinois, favoris pour la relégation en Division II, subissent le même sort (10-0[23]).

Reste un dernier adversaire, le Kazakhstan, bête noire des français depuis 2005 où l'équipe leur avait subtilisé la qualification olympique pour les jeux de 2006 par un seul petit but. Le match est serré mais les Français l'emportent 3 à 1[24]. La France termine première du championnat et remonte en élite, ce qui lui permet de disputer le championnat 2008 au Québec, où l'IIHF compte fêter son centenaire[25].

2008 - 2018 : L'ère HendersonModifier

Championnat du monde 2008Modifier

 
Ancien logo de l'Équipe de France.

Pour l'équipe de France, qui retrouve l'élite après quatre ans, l'objectif est clairement le maintien[26].

Le premier match des phases préliminaires l'oppose à la Suisse, nation montante depuis plusieurs années et sans surprise, les Hélvètes remportent le match 4-1[27]. Dans le deuxième match face à la Suède, elle fait bonne figure pendant un tiers avant de craquer : 9-0[28]. Le dernier match est censé être le plus à la portée des bleus, opposés au Bélarus, mais ils ne parviennent pas à corriger leurs erreurs et donnent toujours trop de pénalités à l'adversaire (défaite 3-1)[29].

En poule de relégation, la France doit affronter trois fois l'Italie et gagner 2 matchs pour espérer se maintenir. L'objectif est à la portée des Bleus mais cela commence mal : après les matchs précédents, Teddy Trabichet et le capitaine Laurent Meunier sont blessés, et remplacés par Mathieu Mille et Damien Raux. Le premier match, les Bleus sont dominés au nombre de tirs, mais un Cristobal Huet impérial maintient la France la tête hors de l'eau et Baptiste Amar réalise le hold-up. La France remporte ce match 3 à 2[30]. Le lendemain, même son de cloche : domination italienne, et grosse prestation de Huet. Victoire de la France 6 à 4[31] ; les Français restent en élite.

Championnat du monde 2014Modifier

L'équipe de France, seulement 12e au classement international, bat le Canada, double champion olympique en titre, lors de la première journée du Mondial 2014 à Minsk 3-2 aux tirs au but[32]. Les Bleus subissent une défaite contre l’Italie (1-2) puis prennent le dessus sur la Slovaquie (5-3). Deux jours après sa courte défaite contre la Suède (2-1), tenante du titre, l’équipe de France vainc la Norvège aux tirs au but 5-4. Enfin, après son succès 6-2 contre le Danemark, l'équipe de France de hockey sur glace se qualifie pour les quarts de finale du championnat du monde, une première pour elle depuis 1995, date de son premier et dernier succès sur le Canada. Après le Mondial 2013 où ils avaient fait sensation en battant la Russie 2-1, la France confirme sa place dans la hiérarchie mondiale alors qu'elle dispute son septième championnat du monde Élite consécutif.

Championnat du monde 2017Modifier

En 2017, la France accueille pour la première fois depuis 1951[33] les championnats du monde élites, conjointement avec l'Allemagne. Les bleus réalisent un beau parcours, en finissant 9e, battant la Finlande 5-1 (pour la première fois), la Suisse et frôlant l'exploit face au Canada[34]. Ce championnat marque le départ de 2 joueurs emblématiques : Cristobal Huet et Laurent Meunier[35].

Championnat du monde 2018Modifier

Les championnats du monde 2018 sont les derniers du sélectionneur Dave Henderson (secondé par Pierre Pousse), remplacé par Philippe Bozon[14]. Ils auront réussi à garder les bleus dans l'élite mondiale pendant 11 années consécutives.

Matches mémorablesModifier

Les joueurs et sélectionneursModifier

Effectif actuelModifier

Effectif au Championnat du monde de hockey sur glace 2019[41]
No Nom PositionClub
+035, Buysse , Henri-CorentinHenri-Corentin Buysse G   Gothiques d'Amiens
+037, Ylönen , SebastianSebastian Ylönen G   Hormadi Anglet
+049, Hardy , FlorianFlorian Hardy G   Ducs d'Angers
+003, Janil , JonathanJonathan Janil D   Boxers de Bordeaux
+004, Manavian , AntoninAntonin Manavian D   Brûleurs de loups de Grenoble
+008, Gallet , HugoHugo Gallet D   Boxers de Bordeaux
+038, Crinon , PierrePierre Crinon D   Rapaces de Gap
+044, Dame-Malka , OlivierOlivier Dame-Malka D   Aigles de Nice
+062, Chakiachvili , FlorianFlorian Chakiachvili D   Dragons de Rouen
+074, Thiry , ThomasThomas Thiry D   Eissportverein Zoug
+084, Hecquefeuille , KévinKévin Hecquefeuille - A D   Scorpions de Mulhouse
+009, Fleury , DamienDamien Fleury - C A   Brûleurs de loups de Grenoble
+012, Claireaux , ValentinValentin Claireaux - A A   Sport Vaasa
+013, Valier , PeterPeter Valier A   Boxers de Bordeaux
+020, Berthon , EliotEliot Berthon A   Genève-Servette Hockey Club
+022, Leclerc , GuillaumeGuillaume Leclerc A   Brûleurs de loups de Grenoble
+025, Ritz , NicolasNicolas Ritz A   Dragons de Rouen
+061, Di Dio Balsamo, CédricCédric Di Dio Balsamo A   Lions de Lyon
+063, Texier , AlexandreAlexandre Texier A   Blue Jackets de Columbus
+071, Guttig , AnthonyAnthony Guttig A   Dragons de Rouen
+072, Perret , JordannJordann Perret A   HC Pardubice
+077, Treille , SachaSacha Treille A   Brûleurs de loups de Grenoble
+081, Rech , AnthonyAnthony Rech A   Schwenninger Wild Wings
+082, Bertrand , CharlesCharles Bertrand A   Hockey Club Fribourg-Gottéron
+094, Bozon , TimothéTimothé Bozon A   Genève-Servette Hockey Club

CapitainesModifier

Liste des capitaines de l'équipe de France[42] :

 
Laurent Meunier à l'engagement, en 2017 lors de son dernier championnat du monde.

SélectionneursModifier

Sélectionneurs
de l’EdF depuis 1961

 

Depuis 1961, la liste des sélectionneurs de l'équipe de France est la suivante[43] :



RésultatsModifier

Jeux olympiquesModifier

  • 1920 - 6e place
  • 1924 - 6e place
  • 1928 - 5e place
  • 1932 - n'a pas participé
  • 1936 - 9e place
  • 1948 - n'a pas participé
  • 1952 - n'a pas participé
  • 1956 - n'a pas participé

Championnat du mondeModifier

Les Jeux olympiques d'hiver tenus entre 1920 et 1968 comptent également comme les championnats du monde [44]. Durant les Jeux olympiques de 1980, 1984 et 1988 il n'y a pas eu de compétition du tout.

  • 1930 - 6e place
  • 1931 - 9e place
  • 1933 - n'a pas participé
  • 1934 - 11e place
  • 1935 - 7e place
  • 1937 - 7e place
  • 1938 - n'a pas participé
  • 1939 - n'a pas participé
  • 1947 - n'a pas participé
  • 1949 - n'a pas participé
  • 1950 - 9e place
  • 1951 - 9e place (2e de la poule B)
  • 1952 - 15e place (6e de la poule B)
  • 1953 - 8e place (5e de la poule B)
  • 1955 - n'a pas participé
  • 1957 - n'a pas participé
  • 1958 - n'a pas participé
  • 1959 - n'a pas participé
  • 1961 - 16e place (2e de la poule C)  
  • 1962 - 11e place (3e de la poule B)
  • 1963 - 14e place (6e de la poule B)
  • 1964 - n'a pas participé
  • 1965 - 17e place (9e de la poule B)  
  • 1966 - 20e place (4e de la poule C)
  • 1967 - 20e place (4e de la poule C)  
  • 1968 - 14e place (6e de la poule B)  
  • 1969 - n'a pas participé
  • 1970 - 18e place (4e de la poule C)
  • 1971 - 16e place (2e de la poule C)
  • 1972 - n'a pas participé
  • 1973 - 20e place (6e de la poule C)
  • 1974 - 19e place (5e de la poule C)
  • 1975 - 19e place (5e de la poule C)
  • 1976 - 16e place (3e de la poule C)
  • 1977 - 21e place (4e de la poule C)
  • 1978 - 22e place (6e de la poule C)
  • 1979 - 21e place (3e de la poule C)
  • 1981 - 21e place (5e de la poule C)
  • 1982 - 20e place (4e de la poule C)
  • 1983 - 21e place (5e de la poule C)
  • 1985 - 17e place (1er de la poule C)  
  • 1986 - 12e place (4e de la poule B)
  • 1987 - 12e place (4e de la poule B)
  • 1989 - 11e place (3e de la poule B)
  • 1990 - 12e place (4e de la poule B)
  • 1991 - 11e place (3e de la poule B)  
  • 1992 - 11e place
  • 1993 - 12e place
  • 1994 - 10e place
  • 1995 - 8e place
  • 1996 - 11e place
  • 1997 - 11e place
  • 1998 - 13e place
  • 1999 - 15e place
  • 2000 - 15e place  
  • 2001 - 20e place (2e de division 1, groupe A)
  • 2002 - 19e place (2e de division 1, groupe A)
  • 2003 - 18e place (1er de division 1, groupe B)  
  • 2004 - 16e place  
  • 2005 - 20e place (2e de division 1, groupe B)
  • 2006 - 20e place (2e de division 1, groupe A)
  • 2007 - 18e place (1er de division 1, groupe A)  
  • 2008 - 14e place
  • 2009 - 12e place
  • 2010 - 14e place
  • 2011 - 12e place
  • 2012 - 9e place
  • 2013 - 13e place
  • 2014 - 8e place
  • 2015 - 12e place
  • 2016 - 14e place
  • 2017 - 9e place
  • 2018 - 12e place
  • 2019 - 15e place  

Note :   Promue ;   Reléguée

Championnat d'EuropeModifier

  • 1910 - n'a pas participé
  • 1922 - n'a pas participé
  • 1923 -  
  • 1924 -  
  • 1925 - n'a pas participé
  • 1926 - 5e place
  • 1927 - n'a pas participé
  • 1929 - n'a pas participé
  • 1932 - 6e place

Classement mondialModifier

Article détaillé : Classement IIHF.
2003 à 2010
Année Rang Points Progression
2003[45] 18 2 575
2004[45] 18 2 400   ±0
2005[45] 17 2 150   +1
Mai 2006[45] 19 2 720   -2
2007[46] 19 2 525   ±0
2008[47] 18 2 410   +1
2009[48] 14 2 325   +4
Fév. 2010[49] 16 2 860   -2
Mai 2010[50] 15 2 900   +1
2011[51] 14 2 765   +1
Depuis 2011
Année Rang Points Progression
2012[52] 14 2 660   ±0
2013[53] 13 2 450   +1
Fév. 2014[54] 12 3 065   +1
Mai 2014[55] 12 3 165   ±0
2015[56] 12 2 930   ±0
2016[57] 14 2 655   -2
2017[58] 13 2 505   +1
Fev. 2018[59] 12 3 145   +1
Mai 2018[60] 13 3 115   -1
2019[61] 13 2 840   ±0

Les adversaires de la France depuis 1905Modifier

Statistiques de la France face aux autres pays
Pays PJ  V   N   D   BP  BC Diff Premier match Dernier match
  Afrique du Sud 1 1 0 0 11 2 +9 12/03/1961 (11-2) à Lausanne -
  Allemagne 20 6 0 14 36 56 -20 08/02/1934 (0-4) à Milan 14/05/2019 (1-4) à Košice
  Australie 3 3 0 0 32 4 +28 13/03/1962 (13-1) au Colorado 19/03/1979 (9-3) à Barcelone
  Autriche 33 13 4 16 103 133 -30 03/1926 (1-2) à Davos 08/02/2019 (2-3) à Klagenfurt
  Belgique 17 13 1 3 113 29 +84 07/03/1923 (4-1) à Anvers 16/03/1978 (9-0) aux îles Canaries
  Biélorussie 19 6 0 13 31 56 -25 07/02/1998 (0-4) à Nagano 14/12/2018 (1-0) à Lørenskog
  Bulgarie 13 8 0 5 65 34 +31 20/03/1967 (2-3) à Vienne 13/11/2004 (15-0) à Briançon
  Canada 18 2 0 16 31 103 -72 01/02/1931 (0-9) à Krynica-Zdrój 16/05/2019 (2-5) à Košice
  Chine 7 2 2 3 39 34 +5 15/03/1973 (1-2) aux Pays-Bas 04/04/1987 (12-3) à Canazei
  Corée du Nord 4 4 0 0 62 7 +55 09/03/1974 (6-2) à Gap 17/03/1985 (12-0) à Megève
  Corée du Sud 3 3 0 0 42 4 +38 24/03/1979 (15-3) à Barcelone 18/04/2002 (10-0) à Eindhoven
  Croatie 4 4 0 0 29 3 +21 14/04/2002 (6-1) à Eindhoven 11/11/2007 (6-1) à Torre Pellice
  Danemark 36 18 0 18 122 109 +13 11/03/1962 (7-2) au Colorado 11/05/2019 (4-5 TF) à Košice
  Espagne 6 6 0 0 60 10 +50 18/03/1977 (12-1) à Copenhague 14/03/1985 (12-1) à Megève
  Estonie 2 2 0 0 13 0 +13 18/04/2003 (6-0) à Zagreb 14/11/2004 (7-0) à Briançon
  États-Unis 15 1 1 13 22 83 -61 30/01/1924 (0-22) à Chamonix 12/05/2019 (1-7) à Košice
  Finlande 13 1 0 12 15 58 -43 16/02/1988 (1-10) à Calgary 19/05/2019 (0-3) à Košice
  Grande-Bretagne 20 10 2 8 82 83 -1 29/01/1924 (2-15) à Chamonix 20/05/2019 (3-4 a.p.) à Košice
  Hongrie 18 8 1 9 57 65 -8 11/02/1928 (2-0) à Saint-Moritz 13/12/2018 (3-0) à Lørenskog
  Italie 36 15 1 20 104 135 -31 15/03/1924 (12-0) à Milan 03/05/2019 (6-2) à Cergy-Pontoise
  Japon 14 7 1 6 55 55 0 09/03/1962 (8-10) au Colorado 14/11/2010 (4-2) à Szekesfehervar
  Kazakhstan 8 4 0 4 28 25 +3 17/04/2002 (6-0) à Eindhoven 02/09/2016 (4-1) à Oslo
  Lettonie 24 10 1 13 50 69 -19 16/03/1932 (1-0) à Berlin 21/04/2019 (2-0) à Grenoble
  Lituanie 1 1 0 0 7 1 +6 16/04/2001 (7-1) à Grenoble -
  Norvège 38 9 3 26 88 152 -64 14/03/1950 (0-11) à Londres 07/02/2019 (0-2) à Klagenfurt
  Pays-Bas 19 14 1 4 105 74 +31 21/03/1950 (2-4) à Londres 15/04/2010 (6-0) à Tilburg
  Pologne 16 10 1 5 42 44 -2 14/01/1926 (2-1) à Davos 19/12/2015 (2-3) à Katowice
  République tchèque 11 0 0 11 22 67 -45 24/04/1993 (2-6) à Dortmund 13/05/2018 (0-6) à Copenhague
  Roumanie 10 6 0 4 48 34 +14 04/02/1931 (7-1) à Krynica-Zdrój 11/11/2004 (8-0) à Briançon
  Russie 14 2 0 12 13 65 -52 03/05/1992 (0-8) à Prague 14/04/2019 (0-2) à Rouen
  Slovaquie 17 4 0 13 36 71 -35 21/02/1994 (2-6) à Lillehammer 17/05/2019 (3-6) à Košice
  Slovénie 20 9 1 10 59 48 +11 07/11/1998 (5-2) à Ljubljana 10/11/2018 (3-2 TF) à Minsk
  Suède 17 2 0 15 21 80 -59 25/04/1920 (0-4) à Anvers 07/05/2018 (0-4) à Copenhague
  Suisse 35 12 1 22 70 129 -59 10/03/1923 (4-2) à Anvers 27/04/2019 (4-3 a.p.) à Genève
  Tchécoslovaquie 7 1 1 5 8 24 -16 08/03/1923 (2-1) à Anvers 10/02/1992 (4-6) à Albertville
  Ukraine 5 1 0 4 11 20 -9 05/11/1998 (1-4) à Ljubljana 12/02/2010 (4-3) à Pergine
  Yougoslavie 9 4 0 5 38 47 -9 14/03/1951 (10-3) à Paris 29/03/1991 (4-2) à Jesenice
  • Dernière mise à jour le 26 mai 2019

Équipe des moins de 20 ansModifier

Championnats du monde juniorModifier

La France participe au Championnat du monde junior deux ans après sa création officielle en 1977. Elle évolue pendant longtemps en Groupe B, juste au-dessous du niveau élite, qui devient par la suite la Division 1. Après l'élargissement des groupes en 2012, elle oscille entre la Division IA et le niveau inférieur IB.

  • 1979 - 2e place du Groupe B
  • 1980 - 7e place du Groupe B
  • 1981 - 8e place du Groupe B
  • 1982 - 5e place du Groupe B
  • 1983 - 5e place du Groupe B
  • 1984 - 6e place du Groupe B
  • 1985 - 8e place du Groupe B  
  • 1986 - 1re place du Groupe C  
  • 1987 - 5e place du Groupe B
  • 1988 - 5e place du Groupe B
  • 1989 - 6e place du Groupe B
  • 1990 - 5e place du Groupe B
  • 1991 - 3e place du Groupe B
  • 1992 - 4e place du Groupe B
  • 1993 - 5e place du Groupe B
  • 1994 - 3e place du Groupe B
  • 1995 - 4e place du Groupe B
  • 1996 - 7e place du Groupe B
  • 1997 - 3e place du Groupe B
  • 1998 - 6e place du Groupe B
  • 1999 - 7e place du Groupe B
  • 2000 - 3e place du Groupe B
  • 2001 - 1re place du Groupe B  
  • 2002 - 10e place  
  • 2003 - 4e place de Division I Groupe A
  • 2004 - 3e place de Division I Groupe B
  • 2005 - 4e place de Division I Groupe A
  • 2006 - 4e place de Division I Groupe A
  • 2007 - 4e place de Division I Groupe B
  • 2008 - 5e place de Division I Groupe B
  • 2009 - 3e place de Division I Groupe A
  • 2010 - 6e place de Division I Groupe A  
  • 2011 - 1re place de Division II Groupe A  
  • 2012 - 1re place de Division IB  
  • 2013 - 6e place de Division IA  
  • 2014 - 3e place de Division IB
  • 2015 - 4e place de Division IB
  • 2016 - 1re place de Division IB  
  • 2017 - 3e place de Division IA
  • 2018 - 4e place de Division IA
  • 2019 - 6e place de Division IA  

Équipe des moins de 18 ansModifier

Championnats du monde moins de 18 ansModifier

L'équipe des moins de 18 ans participe dès la première édition des championnats du monde. Elle accède pour la première fois au groupe élite en 2018.

  • 1999 - 6e place du groupe B
  • 2000 - 8e place du groupe B  
  • 2001 - 2e place de Division 2
  • 2002 - 1re place de Division 2  
  • 2003 - 4e place de Division 1, groupe B
  • 2004 - 5e place de Division 1, groupe B
  • 2005 - 4e place de Division 1, groupe A
  • 2006 - 4e place de Division 1, groupe A
  • 2007 - 6e place de Division 1, groupe A  
  • 2008 - 1re place de Division 2, groupe A  
  • 2009 - 4e place de Division 1, groupe B
  • 2010 - 4e place de Division 1, groupe A
  • 2011 - 3e place de Division 1, groupe B
  • 2012 - 4e place de Division 1, groupe A
  • 2013 - 5e place de Division IA
  • 2014 - 5e place de Division IA
  • 2015 - 3e place de Division IA
  • 2016 - 4e place de Division IA
  • 2017 - 1re place de Division IA  
  • 2018 - 10e place  
  • 2019 - 5e place de Division IA

Notes et référencesModifier

  1. a et b https://www.nationalteamsoficehockey.com/france/
  2. a b et c Les résultats chronologiques de l'équipe de France sur le site de la FFHG [PDF]
  3. a b et c Statistiques de l'équipe de France sur le site de la FFHG [PDF]
  4. (en) « 2018 mens world rankings » (consulté le 7 aout 2018)
  5. Jeux olympiques d'Anvers 1920 sur hockeyarchives
  6. Championnats d'Europe 1923 sur hockeyarchives
  7. Championnats d'Europe 1924 sur hockeyarchives
  8. Jeux olympiques de Saint-Moritz 1928 sur hockeyarchives
  9. Championnats du monde 1961 sur hockeyarchives
  10. Championnats du monde 1985 sur hockeyarchives
  11. Championnats du monde 1992 sur hockeyarchives
  12. Championnats du monde 2000 sur hockeyarchives
  13. Championnats du monde 2004 sur hockeyarchives
  14. a et b « Communiqué FFHG. Dernier Mondial pour D.Henderson, P.Bozon nommé pour la saison prochaine », mensuel,‎ (lire en ligne, consulté le 5 juillet 2018)
  15. 2006-04-24-France-Japon sur hockeyarchives
  16. 2006-04-25-France-GrandeBretagne sur hockeyarchives
  17. 2006-04-27-France-Hongrie sur hockeyarchives
  18. 2006-04-29-France-Israel sur hockeyarchives
  19. 2006-04-30-France-Allemagne sur hockeyarchives
  20. 2007-04-15-Estonie-France sur hockeyarchives
  21. compte-rendu du match sur hockeyarchives
  22. compte-rendu du match sur hockeyarchives
  23. compte-rendu du match sur hockeyarchives
  24. Match contre le Kazakhstan du 21/04/2007 sur hockeyarchives
  25. Championnat mondial de hockey 2008 à Québec sur Canoë
  26. Présentation des championnats du monde 2008
  27. 2008-05-03-Suisse-France
  28. 2008-05-05-Suede-France
  29. 2008-05-07-France-Belarus
  30. 2008-05-09-France-Italie
  31. 2008-05-10-Italie-France
  32. [1], Le Parisien
  33. « Rétro. L’histoire du Mondial 1951 à Paris (1/4) », sur liguemagnus.com, (consulté le 19 mai 2017)
  34. « EDF - Bilan CM 2017. Les Bleus peuvent être fiers », sur hockeyfrance.com, (consulté le 19 mai 2017)
  35. « EDF. MERCI CRISTO ET MEUN'S ! », sur hockeyfrance.com, (consulté le 19 mai 2017)
  36. France - Suisse (12 février 1992) sur hockeyarchives
  37. Jeux olympiques d'Albertville 1992 sur hockeyarchives
  38. « La France crée l'exploit », Le Figaro, 9 mai 2013.
  39. « Hockey : la France bat la Russie et signe un exploit historique », Le Monde, 9 mai 2013.
  40. « Hockey : vainqueurs des Russes, les Bleus se découvrent des ambitions », Le Monde, 10 mai 2013.
  41. (en) « Team roster - FRA - France » [PDF], sur stats.iihf.com, (consulté le 17 mai 2019)
  42. CM09 : Media Guide Equipe de France
  43. « Les entraîneurs de l'équipe de France », sur www.hockeyfrance.com (consulté le 23 février 2017).
  44. Hockey Canada-IIHF World Men's championship
  45. a b c et d (en) « IIHF Men's World Rankings 2002-2014 », sur forums.internationalhockey.net (consulté le 20 novembre 2015)
  46. (en) « 2007 Men's World Ranking », sur www.iihf.com (consulté le 20 novembre 2015)
  47. (en) « 2008 Men's World Ranking », sur www.iihf.com (consulté le 20 novembre 2015)
  48. (en) « 2009 Men's World Ranking », sur www.iihf.com (consulté le 20 novembre 2015)
  49. (en) « 2010 Men's World Ranking (February) », sur www.iihf.com (consulté le 20 novembre 2015)
  50. (en) « 2010 Men's World Ranking », sur www.iihf.com (consulté le 20 novembre 2015)
  51. (en) « 2011 Men's World Ranking », sur www.iihf.com (consulté le 20 novembre 2015)
  52. (en) « 2012 Men's World Ranking », sur www.iihf.com (consulté le 20 novembre 2015)
  53. (en) « 2013 Men's World Ranking », sur www.iihf.com (consulté le 20 novembre 2015)
  54. (en) « 2014 Men's World Ranking (February) », sur www.iihf.com (consulté le 20 novembre 2015)
  55. (en) « 2014 Men's World Ranking (April) », sur www.iihf.com (consulté le 20 novembre 2015)
  56. (en) « 2015 Men's World Ranking », sur www.iihf.com (consulté le 20 novembre 2015)
  57. (en) « 2016 Men's World Ranking », sur www.iihf.com (consulté le 20 novembre 2015)
  58. (en) « 2017 Men's World Ranking », sur www.iihf.com (consulté le 20 novembre 2015)
  59. (en) « 2018 Men's World Ranking (Feb.) », sur www.iihf.com (consulté le 20 novembre 2015)
  60. (en) « 2018 Men's World Ranking (May) », sur www.iihf.com (consulté le 20 novembre 2015)
  61. (en) « 2019 Men's World Ranking », sur www.iihf.com (consulté le 27 mai 2019)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier