Ouvrir le menu principal

Élections législatives de 2017 dans l'Aisne

Élections législatives de 2017 dans l'Aisne
5 sièges de députés à l'Assemblée nationale
et
Type d’élection Élections législatives
Corps électoral et résultats
Inscrits 375 764
Votants au 1er tour 178 026
47,38 %  −11,6
Votes exprimés au 1er tour 173 857
Votes blancs au 1er tour 2 980
Votes nuls au 1er tour 1 189
Votants au 2d tour 164 771
43,85 %
Votes exprimés au 2d tour 150 795
Votes blancs au 2d tour 9 987
Votes nuls au 2d tour 3 989
Durée de campagne au
au
French party FN.svg
Voix au 1er tour 44 024
25,32 %
 +7,3
Voix au 2e tour 61 670
40,90 %
Députés élus 0  0
French party LREM.svg
Voix au 1er tour 39 687
22,83 %
Voix au 2e tour 52 549
34,85 %
Députés élus 3  +3
French party Droite.svg
Voix au 1er tour 36 140
20,79 %
 −13,9
Voix au 2e tour 19 018
12,61 %
Députés élus 1  0
French party Gauche.svg
Voix au 1er tour 17 659
10,16 %
 −30,2
Voix au 2e tour 17 558
11,64 %
Députés élus 1  −3
French party FI.svg La France insoumise
Voix au 1er tour 15 222
8,76 %
Députés élus 0  0
French party ÉCO.svg
Voix au 1er tour 5 994
3,45 %
 +0,5
Députés élus 0  0
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Voix au 1er tour 6 271
3,61 %
Députés élus 0  0
French party PCF.svg Parti communiste français
Voix au 1er tour 3 734
2,15 %
 −4
Députés élus 0  0
French party DLF.svg Debout la France
Voix au 1er tour 3 104
1,79 %
Députés élus 0  0
French party EXG.svg
Voix au 1er tour 2 022
1,16 %
 +0,1
Députés élus 0  0
Députés sortants par circonscription
Carte
Députés élus par circonscription
Diagramme

Les élections législatives françaises de 2017 se déroulent les et [1]. Dans le département de l'Aisne, cinq députés sont à élire dans le cadre de cinq circonscriptions[2].

Sommaire

Contexte départementalModifier

Lors des élection législatives de 2012 du et dans l'Aisne, cinq députés ont été élus au scrutin majoritaire : un UMP (Xavier Bertrand), un PS (Jean-Louis Bricout), un MRC (Marie-Françoise Bechtel), un DVG (René Dosière) et un PRG (Jacques Krabal).

Au cours de la législature, une députée a changé d'étiquette politique et un siège a été renouvelé en raison de la démission du député. Marie-Françoise Bechtel quitte à la suite d'un désaccord, en , le MRC, pour rejoindre République moderne (RM), club politique de Jean-Pierre Chevènement[3]. Le député LR de la 2e circonscription, Xavier Bertrand, démissionne le , à la suite de son élection comme conseiller régional des Hauts-de-France, dont il assume la présidence[4]. Une élection partielle s'est tenue dans sa circonscription le et [5]. Les électeurs de 2e circonscription ont élu Julien Dive (LR)[6].

Avant la tenue de ce nouveau scrutin, René Dosière, député DVG de la 1re circonscription, ne se représente pas, après l'avoir annoncé en [7] tandis que les quatre autres députés sortants sollicitent un nouveau mandat.

Depuis le scrutin de 2012, le Front national a fortement progressé dans le département. En 2012, Marine Le Pen est arrivée deuxième à 26,33 % lors du premier tour du scrutin présidentielle dans le département, mais les candidats FN ne sont pas parvenus à passer au second tour, lors des législatives, sauf dans la 5e circonscription, où une triangulaire a eu lieu. Les élections municipales de 2014 ont été marquées par un net recul de la gauche qui voit Soissons et Gauchy basculer à droite et Villers-Cotterêts passer au FN, qui a remporté l'une de ses 11 mairies avec Villers-Cotterêts. Le FN a obtenu son meilleur résultat national aux élections européennes de 2014 avec 40,02 %[8] . Les élections départementales de 2015 ont vu le basculement à droite du département, mais celle-ci dispose d'une majorité relative avec dix-huit conseillers départementaux sur les quarante-deux. La gauche obtient seize conseillers départementaux. Le Front national confirme son implantation avec l'arrivée de huit conseillers au conseil départemental. Les élections régionales de 2015 montrent une victoire de la droite au second tour, mais elle s'effectue face à un FN arrivé en tête au premier tour et sa liste fait ses meilleurs sur les deux tours dans le département. La gauche n'obtient aucun conseiller régional avec le retrait de la liste de Pierre de Saintignon pour faire barrage au FN. Sa liste obtient son plus mauvais score dans le département ainsi que la liste PCF et la liste EÉLV avec le PG.

Pour l'élection présidentielle de 2017, Marine Le Pen arrive largement en tête avec 35,67 % au premier tour et obtient son meilleur score national face à ces adversaires, où Emmanuel Macron arrive deuxième avec 17,94 %, suivi de Jean-Luc Mélenchon avec 16,99 % et de François Fillon avec 16,30 %. Nicolas Dupont-Aignan passe la barre des 5 % avec 5,08 % et Benoît Hamon réalise son pire résultat dans les Hauts-de-France avec 4,24 %. Au second tour, Marine Le Pen gagne dans le département avec 52,91 % face au président élu Emmanuel Macron à 47,09 % et elle réalise dans le département son meilleur score national. Lors de cette élection, elle arrive en tête et elle gagne dans les cinq circonscriptions du département[9],[10].

ÉlusModifier

Circonscription Député sortant Parti Député élu ou réélu Parti
1re René Dosière* DVG Aude Bono-Vandorme LREM
2e Julien Dive LR Julien Dive LR
3e Jean-Louis Bricout PS Jean-Louis Bricout PS
4e Marie-Françoise Bechtel RM Marc Delatte LREM
5e Jacques Krabal PRG Jacques Krabal LREM
* député sortant ne se représentant pas en 2017

Rappel des résultats départementaux des élections de 2012Modifier

Résultats départementaux des élections législatives de 2012
Parti Premier tour Second tour Sièges
Voix % Voix %
Union pour un mouvement populaire 55 705 25,49 77 431 35,96 1
Parti socialiste 41 714 19,09 51 924 24,12 1
Front national 39 504 18,07 10 205 4,74 0
Divers gauche dont MRC 22 852 10,46 39 335 18,27 2
Parti radical de gauche 18 237 8,34 20 427 9,49 1
Front de gauche 15 215 6,96
Nouveau Centre 11 297 5,17 15 974 7,42 0
Europe Écologie Les Verts 5 374 2,46
Extrême gauche dont LO, NPA, POI 2 240 1,02
Divers droite dont DLR, PCD 2 028 0,93
Parti radical 1 426 0,65
Extrême droite 1 307 0,60
Divers écologistes (LT, AEI, FEA, MEI et GE) 1 046 0,48
MoDem 623 0,29
Inscrits 376 165 100,00 376 147 100,00
Abstentions 154 470 41,06 154 791 41,15
Votants 221 695 58,94 221 356 58,85
Blancs et nuls 3 127 1,41 6 060 2,74
Exprimés 218 568 98,59 215 296 97,26

Positionnement des partisModifier

La République en marche ! et MoDemModifier

Après la victoire d'Emmanuel Macron à l'élection présidentielle, le mouvement La République en marche, anciennement appelée En marche !, publie le 11 mai, sa première liste de candidats investis avec une stricte parité. Dans l'Aisne, Aude Bono, candidate en 2012, est investi dans la 1re circonscription[11],[12], après avoir eu l'investiture de l'UDI jusqu'à l'accord national en mars 2017 avec Les Républicains[13],[14]. Cette dernière, opposée à l'accord national, a été suspendu en avril de l'UDI pour vouloir se présenter en dissidence par rapport à Christophe Coulon (LR), ayant désormais la double investiture[15]. Le député sortant LRC - Cap21, Jacques Krabal, obtient également l'investiture dans la 5e circonscription de l'Aisne, après avoir soutenu localement Emmanuel Macron et lui avoir accordé son parrainage pour l'élection présidentielle[11],[12],[16],[17]. Le troisième candidat investi est Marc Delatte, médecin et conseiller municipal de Cuffies, dans la 4e circonscription après avoir été désigné par erreur dans la 3e circonscription[11],[12],[18].

Le lundi suivant, un quatrième candidat est investi dans la 3e circonscription, Alain Husillos-Crespo, membre du MoDem et professeur de Lettres-Histoire-Géographie à Chauny[11],[19], même si Jacques Krabal a exprimé son souhait d'avoir aucun candidat dans cette circonscription face au député PS sortant, Jean-Louis Bricout en raison du fort score du FN lors de l'élection présidentielle[20]. Jean-Louis Bricout, resté fidèle au PS, a demandé également au mouvement de ne pas avoir un candidat en face de lui[21].

Seule la 2e circonscription, ancienne circonscription, où Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France, a été député, n'a pas de candidat investi face au député LR sortant, Julien Dive[22],[23], mais Paul Gironde, membre du MoDem et conseiller municipal de Saint-Quentin, décide de se présenter en dissidence sans étiquette politique[24].

Front nationalModifier

En , des noms de candidats sont connues pour quatre des cinq circonscriptions du département, avec la volonté pour le Front national d'investir deux candidats locaux et trois candidats parachutés[25],[26]. Candidat possible pour le 5e circonscription, Franck Briffaut, maire de Villers-Cotterêts et conseiller départemental, ne brigue pas une nouvelle investiture pour cette élection, après l'avoir eu en 2002, 2007 et 2012[27],[28]. Des candidats sont confirmés pour trois circonscriptions. Dans la 2e circonscription, Sylvie Saillard, conseillère municipal de Saint-Quentin et conseillère régionale, est à nouveau investi après s'être présentée lors de l'élection législative partielle de 2016, où elle a été battu au second tour avec 38,86 % face au député LR élu Julien Dive[29],[25],[26]. Paul Henry Hansen-Catta, conseiller régional des Hauts-de-France, reçoit l'investiture pour la 3e circonscription[25],[26]. Jean Messiha, haut fonctionnaire et cadre du Front national, est candidat dans la 4e circonscription[25],[26]. Alexandre Heuzey, assistant parlementaire de Bernard Monot est candidat dans la 1re circonscription tandis que la 5e circonscription est gelée[25],[26]. Au lendemain de l'élection présidentielle, le Front national investit François de Voyer, chef d'entreprise, dans la 5e circonscription[30]. Il confirme ses investitures dans l'ensemble des quatre autres circonscriptions sauf dans la 1re circonscription, où, Damien Philippot, frère de Florian Philippot et conseiller de la campagne présidentielle de Marine Le Pen, est candidat du Front national[30].

Les Républicains, Union des démocrates et indépendants et divers droiteModifier

En , Les Républicains publie une première liste de candidats investis pour les législatives et celle-ci est révisée au lendemain de la victoire de François Fillon à la primaire[31]. L'UDI prépare également cette élection et publie une première liste en janvier pour quatre circonscriptions du département[32]. Sur cette liste, le parti investi Aude Bono, conseillère municipale de Laon, pour la 1re circonscription, Morgane Devigne, conseillère municipale d'Hirson, pour la 3e circonscription, Dominique Ignasziak, maire de Neuflieux, pour la 4e circonscription et Dominique Moyse, conseiller régional des Hauts-de-France, pour la 5e circonscription[32].

Une alliance électorale entre l'UDI et LR est conclue, au début du mois de mars, après des négociations commencées au lendemain de la primaire, et réserve dans l'Aisne, 4 circonscriptions pour Les Républicains et 1 pour l'UDI[33]. Dominique Moyse demeure le seul candidat de l'UDI, avec l'investiture LR, dans la 5e circonscription tandis que l'UDI retire ses candidats dans les autres circonscriptions au profit des LR[33]. Les candidats investis par LR sont Christophe Coulon, conseiller régional des Hauts-de-France, dans la 1re circonscription, Julien Dive, député sortant dans sa circonscription, Frédéric Meura, maire de Papleux et candidat en 2007 et 2012, dans la 3e circonscription et Isabelle Létrillart, conseillère départementale et candidate en 2012, dans la 4e circonscription[33],[34].

Face à cet accord, Aude Bono, anciennement investi dans la 1re circonscription par l'UDI, décide de maintenir sa candidature. Elle est exclue de l'UDI en avril et se rapproche du mouvement En marche[15]. Elle obtient, le , l'investiture de La République en marche dans cette circonscription[11].

Chez Les Républicains, Isabelle Vasseur, ancienne député de la 5e circonscription entre 2007 et 2012, décide de quitter le parti en janvier, en prévision de cet accord, après avoir reçu l'investiture LR. Elle décide de se représenter en dissidence dans la 5e circonscription[35]. Finalement, elle annonce se retirer de la vie politique, mais elle soutient un nouveau candidat, Sébastien Manscourt, maire d'Hartennes-et-Taux et membre de l'UDI[36]. Ce dernier entre en dissidence face au candidat de son parti et se présente sous l'étiquette DVD[36].

Au lendemain de l'élection présidentielle, Frédéric Meura décide de renoncer à se présenter dans la 3e circonscription. Les Républicains investissent Laurent Marlot, maire de Fontaine-lès-Vervins, comme candidat LR et UDI dans la 3e circonscription[37],[34].

La France insoumiseModifier

Dans l'Aisne, La France insoumise publie une première liste de candidats au lendemain de l'élection présidentielle[38]. Elle comporte deux candidats, venant de la société civile et deux autres, venant de mouvement politique ou ayant travaillé auprès d'un homme politique[39]. Le mouvement investit Jean-Marc Chamblay, enseignant, dans la 1re circonscription, Sarah Lempereur, militante du PG, dans la 2e circonscription, Régis Pommerolle, enseignant, dans la 4e circonscription et Omar Fenardji, ancien directeur de cabinet de Jacques Krabal, dans la 5e circonscription[39].

Après l'élection présidentielle, La France insoumise change de candidat dans la 4e circonscription, à la suite du retrait pour raison personnelle de Régis Pommerolle. Sylvie Heyvaerts, danseuse et professeure de Qi-gong, reçoit l'investiture dans cette circonscription pour l'élection[40].

La France insoumise connait cependant des difficultés pour trouver un candidat dans la 3e circonscription, mais Aurélien Gall, candidat du PCF, se revendique, comme le candidat des électeurs de la présidentielle de Jean-Luc Mélenchon dans la circonscription, même si son parti n'a signé aucun accord avec le mouvement et ce dernier n'a pas signé la charte du mouvement[41]. Face à cette situation, le représentant du mouvement dans le département entend ne pas présenter de candidat face à lui[42],[43]. Finalement, juste avant la clôture des candidatures, La France insoumise parachute et investit Alexandra Mortet, habitante venant d'Ivry-sur-Seine, comme candidate dans la 3e circonscription[44].

Parti socialiste, Parti radical de gauche et République moderneModifier

En , le Parti socialiste publie une première liste de candidats investis pour les législatives[45]. Elle donne deux investitures dans l'Aisne. Elle concerne Jean-Louis Bricout, député PS sortant, qui brigue un second mandat dans la 3e circonscription[46], et Marie-Françoise Bechtel, députée République moderne sortante, qui bénéficie d'une nouvelle investiture par le PS après celle de 2012[45]. Cette dernière a d'ailleurs assuré en février qu'elle se représente aux législatives[47].

En mai, le Parti socialiste donne ses trois dernières investitures après celle de Jean-Louis Bricout et Marie-Françoise Bechtel[48]. Le divers gauche Fawaz Karimet, conseiller municipal de Laon, reçoit le soutien du PS dans la 1re circonscription[48]. Ce dernier a quitté le PS en 2016[49] et a d'ailleurs reçu le soutien du PCF et du MRC[50]. C'est sa troisième candidature après celle de 2007 et 2012 sous l'étiquette du PS. Karl Pincherelle, assistant parlementaire du député européen Gilles Pargneaux, est investi dans la 2e circonscription[48]. Le PS soutient le député PRG sortant Jacques Krabal dans la 5e circonscription qui a également l'investiture de La République en marche[48],[12],[11].

Europe Écologie Les VertsModifier

En janvier, Europe Écologie Les Verts annonce une liste de quatre candidats pour les quatre circonscriptions sur les cinq du département[51]. L'unique conseillère départementale EÉLV, Brigitte Fournie-Turquin est candidate dans la 1re circonscription[51]. Michel Magniez, militant[52], est investi dans la 2e circonscription[51]. C'est sa seconde candidature après l'élection partielle de mars 2016 dans cette circonscription[29]. Valérie Dervin se présente sous l'étiquette EÉLV dans la 4e circonscription, après s'être présentée en 2015 dans le canton d'Essômes-sur-Marne[51]. L'ancien maire de Château-Thierry, entre 1989 et 2008, Dominique Jourdain, reçoit l'investiture pour la 5e circonscription.

Après l'élection présidentielle, Europe Écologie Les Verts investit Christophe Parent, maire de Montigny-en-Arrouaise comme candidat dans la 3e circonscription[53] et ne présente pas de candidat dans la 4e circonscription, à la suite de négociation avec la députée sortante Marie-Françoise Bechtel[54].

Debout la FranceModifier

En octobre et , Debout la France investit ses premiers candidats pour les élections législatives dans le département. Philippe Torre, maire de Berlancourt et avocat d'affaire, reçoit l'investiture pour la 3e circonscription[55],[56],[57]. Jean-Christophe Seube, dentiste à Saint-Quentin, est candidat dans la 2e circonscription[57]. Après l'élection présidentielle, Debout la France annonce deux nouveaux candidats. Jacques Ferrand est investi dans la 1re circonscription et Michelle Sapori, historienne et candidate en 2012, se présente dans la 5e circonscription[58]. Le parti de Nicolas Dupont-Aignan ne déclare aucun candidat dans la 4e circonscription[58].

Parti communiste françaisModifier

En janvier, le Parti communiste français a déjà une candidature déclarée dans la 2e circonscription, celle de Corinne Bécourt, choisi par la section locale de Saint-Quentin[59]. La secrétaire de la section locale[60] a été candidate lors de l'élection partielle de la circonscription en mars 2016[29]. En mars, Aurélien Gall, formateur au CFA agricole et syndicaliste, est investi dans la 3e circonscription[61],[62]. Le conseiller départemental Michel Carreau est choisi comme candidat dans la 4e circonscription[63],[64]. Après l'élection présidentielle, le Parti communiste français donne le soutien à deux candidats. Le candidat Europe Écologie Les Verts Dominique Jourdain, ancien maire de Château-Thierry entre 1989 et 2008, reçoit le soutien du PCF pour le représenter dans la 5e circonscription[65]. Dans la 1re circonscription, le candidat divers gauche Fawaz Karimet est soutenu par le PCF[50].

AutresModifier

RésultatsModifier

Taux de participationModifier

Taux de participation à l'élection législative française
(pour le département de l'Aisne)
Taux

de participation

1er tour 2d tour Différence entre les deux tours
En 2012 En 2017 Différence En 2012 En 2017 Différence
à 12 heures 19,71 %[76] 15,58 %[76]  −4,13 19,71 %[77] 15,84 %[77]  −3,87  +0,26
à 17 heures 50,26 %[78] 34,93 %[78]  −15,33 49,84 %[79] 33,83 %[79]  −16,01  −1,1
final 58,94 % 47,38 %  −11,56 58,85 % 43,85 %  −15  −3,53

Lors du premier tour, le département de l'Aisne connait une forte baisse du taux de participation par rapport à celle de 2012. À l'issue de ce premier tour, le taux de participation se situe en dessous de la moyenne nationale avec 1,4 % de différence.

Lors du second tour, le taux de participation voit également un recul important par rapport à 2012, mais il a également une baisse final de 3,53 % par rapport au premier tour. Le taux de participation du second tour du département de l'Aisne est légèrement supérieure à la moyenne nationale de 1,2 %.

Résultats à l'échelle du départementModifier

À l'issue du premier tour, trois duel impliquent un candidat La République en marche ! et un candidat Front national dans la 1re, la 4e et la 5e circonscription[80]. Un duel entre Les Républicains et le Front national a lieu dans la 2e circonscription, comme lors de l'élection partielle de mars 2016[80],[29]. Dans la 3e circonscription, le candidat FN est opposé au candidat socialiste, le député sortant Jean-Louis Bricout, étant l'unique membre de son parti présent au second tour dans la région Hauts-de-France[80],[81]. À l'issue du second tour, le Front national n'obtient aucun sièges de député dans le département, lors de ses duels de second tour[82]. Les trois députés sortants, présents au second tour, conservent leurs sièges de député, Julien Dive (LR) dans la 2e circonscription, Jean-Louis Bricout (PS) dans la 3e circonscription et Jacques Krabal (LREM) dans la 5e circonscription[82]. Deux nouveaux députés, membres de La République en marche, sont élus, Aude Bono-Vandorme dans la 1re circonscription et Marc Delatte dans la 4e circonscription[82].

Résultats des élections législatives des et de l'Aisne
Premier tour

Second tour

Nombre % des inscrits Nombre % des inscrits
Inscrits 375 764 100,00 375 746 100,00
Abstentions 197 738 52,62 210 975 56,15
Votants 178 026 47,38 164 771 43,85
% des votants % des votants
Bulletins blancs 2 980 1,67 9 987 6,06
Bulletins nuls 1 189 0,67 3 989 2,42
Suffrages exprimés 173 857 97,66 150 795 91,52
Étiquette politique Voix % des exprimés Voix % des exprimés Sièges
Front national 43 697 25,13 61 670 40,90 0
La République en marche 33 932 19,52 52 549 34,85 3
Les Républicains 29 562 17,00 19 018 12,61 1
La France insoumise 15 222 8,76
Parti socialiste 14 721 8,47 17 558 11,64 1
Divers 6 271 3,61
Europe Écologie Les Verts 5 220 3,00
Mouvement démocrate 5 755 3,31
Parti communiste français 3 734 2,15
Union des démocrates et indépendants 3 351 1,93
Divers droite 3 227 1,86
Debout la France 3 104 1,79
Divers gauche 2 938 1,69
Extrême gauche 2 022 1,16
Écologiste 774 0,45
Extrême droite 327 0,19
Source : Ministère de l'Intérieur - Aisne

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Résultats par circonscriptionModifier

Première circonscriptionModifier

Député sortant : René Dosière (Divers gauche).

Résultats des élections législatives des et de la 1re circonscription de l'Aisne
Premier tour

Second tour

Nombre % des inscrits Nombre % des inscrits
Inscrits 72 345 100,00 72 347 100,00
Abstentions 36 770 50,83 39 583 54,71
Votants 35 575 49,17 32 764 45,29
% des votants % des votants
Bulletins blancs 517 1,45 2 262 6,90
Bulletins nuls 173 0,49 824 2,51
Suffrages exprimés 34 885 98,06 29 678 90,58
Candidat
Étiquette politique (partis et alliances)
Voix % des exprimés Voix % des exprimés
Aude Bono-Vandorme
La République en marche
10 043 28,79 16 684 56,22
Damien Philippot
Front national
9 114 26,13 12 994 43,78
Christophe Coulon
Les Républicains (Union des démocrates et indépendants)
5 653 16,20
Fawaz Karimet
Parti socialiste (Parti communiste français - Mouvement républicain et citoyen)
4 856 13,92
Jean-Marc Chamblay
La France insoumise
2 479 7,11
Brigitte Fournié-Turquin
Europe Écologie Les Verts
1 306 3,74
Jacques Ferrand
Debout la France
491 1,41
Jean-Loup Pernelle
Lutte ouvrière
424 1,22
Antoine Goblet
Union populaire républicaine
260 0,75
Éric Boulay
Parti du vote blanc
259 0,74
Source : Ministère de l'Intérieur - Première circonscription de l'Aisne

Deuxième circonscriptionModifier

Député sortant : Julien Dive (Les Républicains).

Résultats des élections législatives des et de la 2e circonscription de l'Aisne
Premier tour

Second tour

Nombre % des inscrits Nombre % des inscrits
Inscrits 73 981 100,00 73 976 100,00
Abstentions 39 857 53,87 42 321 57,21
Votants 34 124 46,13 31 655 42,79
% des votants % des votants
Bulletins blancs 685 2,01 1 674 5,29
Bulletins nuls 270 0,79 709 2,24
Suffrages exprimés 33 169 97,20 29 272 92,47
Candidat
Étiquette politique (partis et alliances)
Voix % des exprimés Voix % des exprimés
Julien Dive (député sortant)
Les Républicains (Union des démocrates et indépendants)
12 099 36,48 19 018 64,97
Sylvie Saillard-Meunier
Front national
8 349 25,17 10 254 35,03
Paul Gironde
Mouvement démocrate diss.
4 005 12,07
Sarah Lempereur
La France insoumise
3 457 10,42
Karl Pincherelle
Parti socialiste (Parti radical de gauche - Initiative démocratique de gauche - Union des démocrates et des écologistes)
2 309 6,96
Michel Magniez
Europe Écologie Les Verts
721 2,17
Corinne Bécourt
Parti communiste français
694 2,09
Jean-Christophe Seube
Debout la France
607 1,83
Anne Zanditénas
Lutte ouvrière
297 0,90
Antonio Ribeiro
Union des démocrates et des écologistes (Front démocrate)
191 0,58
Antoine Cid
Union populaire républicaine
174 0,52
Nora Daubin
Mouvement écologiste indépendant (Le Trèfle - Confédération pour l'homme, l'animal et la planète)
163 0,49
Belaïdi Lograda
Divers
103 0,31
Source : Ministère de l'Intérieur - Deuxième circonscription de l'Aisne

Troisième circonscriptionModifier

Député sortant : Jean-Louis Bricout (Parti socialiste).

Résultats des élections législatives des et de la 3e circonscription de l'Aisne
Premier tour

Second tour

Nombre % des inscrits Nombre % des inscrits
Inscrits 68 099 100,00 68 085 100,00
Abstentions 35 369 51,94 36 747 53,97
Votants 32 730 48,06 31 338 46,03
% des votants % des votants
Bulletins blancs 639 1,95 1 606 5,12
Bulletins nuls 287 0,88 687 2,19
Suffrages exprimés 31 804 97,17 29 045 92,68
Candidat
Étiquette politique (partis et alliances)
Voix % des exprimés Voix % des exprimés
Jean-Louis Bricout (député sortant)
Parti socialiste
7 556 23,76 17 558 60,45
Paul-Henry Hansen-Catta
Front national
8 113 25,51 11 487 39,55
Alain Husillos-Crespo
Mouvement démocrate (La République en marche)
5 755 18,10
Laurent Marlot
Les Républicains (Union des démocrates et indépendants)
4 841 15,22
Alexandra Mortet
La France insoumise
2 352 7,40
Philippe Torre
Debout la France
1 242 3,91
Christophe Parent
Europe Écologie Les Verts
767 2,41
Aurélien Gall
Parti communiste français
613 1,93
Laëtitia Voisin
Lutte ouvrière
358 1,13
Clémence Théry-Hermain
Union populaire républicaine
207 0,65
Source : Ministère de l'Intérieur - Troisième circonscription de l'Aisne

Quatrième circonscriptionModifier

Députée sortante : Marie-Françoise Bechtel (République moderne).

Résultats des élections législatives des et de la 4e circonscription de l'Aisne
Premier tour

Second tour

Nombre % des inscrits Nombre % des inscrits
Inscrits 79 116 100,00 79 114 100,00
Abstentions 43 878 55,46 47 083 59,51
Votants 35 238 44,54 32 031 40,49
% des votants % des votants
Bulletins blancs 530 1,50 2 192 6,84
Bulletins nuls 208 0,59 952 2,97
Suffrages exprimés 34 500 97,91 28 887 90,18
Candidat
Étiquette politique (partis et alliances)
Voix % des exprimés Voix % des exprimés
Marc Delatte
La République en marche
9 683 28,07 16 256 56,27
Jean Messiha
Front national
8 010 23,22 12 631 43,73
Isabelle Létrillart
Les Républicains (Union des démocrates et indépendants)
6 969 20,20
Sylvie Heyvaerts
La France insoumise
2 995 8,68
Marie-Françoise Bechtel (députée sortante)
République moderne (Parti socialiste)
2 747 7,96
Michel Carreau
Parti communiste français (Europe Écologie Les Verts)
2 427 7,03
Francis Meuley
Mouvement 100 % (Alliance écologiste indépendante)
611 1,77
Jean-Pierre Vitu
Lutte ouvrière
463 1,34
Caroline Mariotti
Union des Patriotes (Parti de la France)
327 0,95
Natacha Roselet
Union populaire républicaine
268 0,78
Source : Ministère de l'Intérieur - Quatrième circonscription de l'Aisne

Cinquième circonscriptionModifier

Député sortant : Jacques Krabal (Parti radical de gauche).

Résultats des élections législatives des et de la 5e circonscription de l'Aisne
Premier tour

Second tour

Nombre % des inscrits Nombre % des inscrits
Inscrits 82 223 100,00 82 224 100,00
Abstentions 41 864 50,92 45 241 55,02
Votants 40 359 49,08 36 983 44,98
% des votants % des votants
Bulletins blancs 609 1,51 2 253 6,09
Bulletins nuls 251 0,62 817 2,21
Suffrages exprimés 39 499 97,87 33 913 91,70
Candidat
Étiquette politique (partis et alliances)
Voix % des exprimés Voix % des exprimés
Jacques Krabal (député sortant)
La République en marche (Parti radical de gauche - Parti socialiste - Le Rassemblement citoyen - Cap21)
14 206 35,97 19 609 57,82
François de Voyer
Front national
10 111 25,60 14 304 42,18
Omar Fenardji
La France insoumise
3 939 9,97
Dominique Moyse
Union des démocrates et indépendants (Les Républicains)
3 351 8,48
Sébastien Manscourt
Divers droite
3 227 8,17
Dominique Jourdain
Europe Écologie Les Verts (Parti communiste français)
2 426 6,14
Michelle Sapori
Debout la France
764 1,93
Françoise Vacca
Parti animaliste
727 1,84
Sylvie Géret
Lutte ouvrière
480 1,22
Annick Leclerc
Union populaire républicaine
268 0,68
Source : Ministère de l'Intérieur - Cinquième circonscription de l'Aisne

Notes et référencesModifier

  1. Décret no 2017-616 du 24 avril 2017 portant convocation des électeurs pour l'élection des députés à l'Assemblée nationale, publié au JORF du .
  2. « Arrêté fixant la liste des candidats pour le premier tour des élections législatives des 11 et 18 juin 2017 dans les circonscriptions du département de l'Aisne » [PDF], sur aisne.gouv.fr, (consulté le 29 mai 2017).
  3. H. M., « La députée axonaise Marie-Françoise Bechtel quitte le MRC », sur le site du journal L’Union, (consulté le 19 juillet 2015).
  4. Composition de l'assemblée, publié au JORF du .
  5. Décret no 2016-62 du 29 janvier 2016 portant convocation des électeurs pour l’élection d’un député à l’Assemblée nationale (2e circonscription de l’Aisne), publié au JORF du .
  6. Composition de l'assemblée, publié au JORF du .
  7. Samuel Pargneaux, « René Dosière ne sera pas candidat aux législatives à Laon », sur le site du journal L’Union, (consulté le 19 mai 2017).
  8. « Résultats des élections européennes 2014 - Aisne », sur interieur.gouv.fr (consulté le 11 mars 2015).
  9. « Présidentielle 2017 : les résultats du 1er tour en fonction des circonscriptions législatives », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 19 mai 2017).
  10. « Dimanche, Marine Le Pen aurait été élue députée 45 fois », sur Libération, (consulté le 19 mai 2017).
  11. a b c d e et f « Législatives république en marche », sur en-marche.fr (consulté le 11 mai 2017).
  12. a b c et d « Législatives 2017. Les trois candidats d'En Marche dans l'Aisne sont... », sur L'Aisne nouvelle, (consulté le 21 mai 2017).
  13. « Législatives : l'UDI obtient 96 circonscriptions après son accord avec les Républicains », sur Les Échos, (consulté le 21 mai 2017).
  14. Samuel Pargneaux, « Législatives dans l'Aisne : Un UDI pour quatre LR », sur L'Union, (consulté le 21 mai 2017).
  15. a et b Samuel Pargneaux, « Législatives. À Laon, Aude Bono suspendue au candidat Macron », sur L'Union, (consulté le 21 mai 2017).
  16. Halima Najibi, « Élections législatives: Macron présentera “des candidats partout” », sur france3-regions.francetvinfo.fr/, (consulté le 21 mai 2017).
  17. Décret no 2017-160 PDR du 8 mars 2017, publié au JORF du .
  18. Stéphane Massé, « Marc Delatte, le médecin de Cuffies, part aux législatives sur Soissons - Chauny pour République en marche », sur L'Union, (consulté le 21 mai 2017).
  19. « Législatives 2017. Alain Hussilos-Crespo, investi par En Marche ! en Thiérache », sur L'Union, (consulté le 21 mai 2017).
  20. Nicolas Totet, « Politique. Aisne : Krabal souhaite une jurisprudence Valls pour Bricout », sur Le Courrier picard, (consulté le 21 mai 2017).
  21. Philippe Fluckiger et Pascal Muret et Nicolas Totet, « Région. Macron fait des petits », sur Le Courrier picard, (consulté le 21 mai 2017).
  22. « Législatives. Pas de candidat En Marhce à Saint-Quentin », sur L'Aisne nouvelle, (consulté le 21 mai 2017).
  23. Nicolas Totet, « Législatives. Pas de candidat Macron dans la circonscription de Saint-Quentin », sur Le Courrier picard, (consulté le 21 mai 2017).
  24. « Législatives. Paul Gironde fait cavalier seul », sur L'Aisne nouvelle, (consulté le 21 mai 2017).
  25. a b c d et e Frédéric Gouis, « Politique. Le FN investit du très lourd pour les législatives dans l'Aisne », sur L'Union, (consulté le 23 mai 2017).
  26. a b c d et e Frédéric Gouis, « Législatives. Le FN à l'assaut de l'Aisne », sur L'Aisne nouvelle, (consulté le 23 mai 2017).
  27. « Élection. Aisne: Franck Briffaut (FN) ne sera pas candidat aux législatives », sur L'Union, (consulté le 22 mai 2017).
  28. « Aisne: Quel candidat pour le FN aux législatives sur la 5e circonscription? », sur L'Union, (consulté le 23 mai 2017).
  29. a b c et d Ministère de l'Intérieur, « Élection législative partielle des 13 et 20 mars 2016 : 1er et 2e tour de la 2e circonscription de l'Aisne - Résultats. » [PDF], sur http://www.interieur.gouv.fr/, (consulté le 23 mai 2017).
  30. a et b « Législatives. Le FN investit Philippot (le frère) dans l'Aisne », sur Le Courrier picard, (consulté le 23 mai 2017).
  31. Alban de Montigny, « François Fillon prend la main sur les investitures pour les législatives », La Croix, .
  32. a et b Jennifer Alberts, « L'UDI ne veut pas faire de la figuration lors des prochaines législatives », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 23 mai 2017).
  33. a b et c « Législatives dans l'Aisne : Un UDI pour quatre LR », sur L'Union, (consulté le 23 mai 2017).
  34. a et b « Liste des candidats investis par la Commission Nationale d'Investiture pour les élections législatives », sur Les Républicains (consulté le 13 mai 2017).
  35. Laurent Picano, « Isabelle Vasseur : une femme libre et toujours de droite », sur L'Union, (consulté le 23 mai 2017).
  36. a et b « Sébastien Manscourt (divers droite) est candidat sur la circonscription Château-Thierry - Villers-Cotterêts pour les législatives », sur L'Union, (consulté le 23 mai 2017).
  37. « Législatives en Thiérache: Frédéric Meura passe le flambeau à Laurent Marlot », sur L'Union, (consulté le 16 mai 2017).
  38. « Circonscription », sur legislatives2017.lafranceinsoumise.fr (consulté le 11 mai 2017).
  39. a et b « Politique. Législatives: les visages de «La France Insoumise» dans l'Aisne, la Marne et les Ardennes », sur L'Union, (consulté le 23 mai 2017).
  40. Ludivine Bleuzé-Martin, « La France Insoumise change de candidat dans la circonscription de Soissons-Chauny », sur L'Union, (consulté le 23 mai 2017).
  41. Anaïs Lecoq, « Politique. Thiérache: qui sont les candidats aux législatives ? », sur L'Union, (consulté le 23 mai 2017).
  42. Anaïs Lecoq, « Politique. Législatives: en Thiérache, Aurélien Gall demande au député sortant de se retirer », sur L'Union, (consulté le 23 mai 2017).
  43. « Aurélien Gall, candidat du Front de gauche en Thiérache: «il faut un député exemplaire» », sur L'Union, (consulté le 23 mai 2017).
  44. « Peu de parachutés... », sur L'Union, (consulté le 23 mai 2017).
  45. a et b « Au PS, le casse-tête des investitures », sur Le Courrier picard, (consulté le 23 mai 2017).
  46. « Jean-Louis Bricout veut rester député dans l'Aisne », sur Le Courrier picard, (consulté le 23 mai 2017).
  47. « Marie-Françoise Bechtel: «Je suis candidate de gauche, mais hors parti» », sur L'Union, (consulté le 23 mai 2017).
  48. a b c et d « Aisne : Le PS prêt à livrer bataille pour gagner », sur L'Union, (consulté le 23 mai 2017).
  49. « Fawaz Karimet, élu à Laon, quitte le PS », sur L'Union, (consulté le 23 mai 2017).
  50. a et b « Législatives : Karimet soutenu par le PS à Laon », sur L'Union, (consulté le 23 mai 2017).
  51. a b c et d Halima Najibi, « Législatives 2017 : en Picardie Europe Ecologie-Les Verts a ses candidats à l'investiture », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 23 mai 2017).
  52. « Un candidat écologiste pour les législatives partielles de Saint-Quentin », sur http://www.aisnenouvelle.fr, (consulté le 23 mai 2017).
  53. Claire Martin-Delozanne, « Christophe Parent veut amener l'écologie dans le débat », sur Le Courrier picard, (consulté le 23 mai 2017).
  54. « Le casting presque au complet pour les élections législatives sur Soissons - Chauny - Tergnier », sur L'Union, (consulté le 23 mai 2017).
  55. « Aisne : Philippe Torre est candidat aux législatives dans la troisième circonscription, en Thiérache », sur L'Ardennais, (consulté le 23 mai 2017).
  56. « Thiérache : les candidatures aux législatives se peaufinent », sur L'Aisne nouvelle, (consulté le 20 octobre 2016).
  57. a et b « Élection législatives. Le parti Debout la France déjà prêt », Le Courrier picard,‎ .
  58. a et b « Législatives : voici la liste des candidats investis par Debout la France », sur Debout la France, (consulté le 23 mai 2017).
  59. « Saint-Quentin: une année révolutionnaire pour le PCF », sur L'Aisne nouvelle, (consulté le 23 mai 2017).
  60. « Saint-Quentin: Les communistes Bécourt-Tournay pas seuls candidats à la législative partielle », sur http://www.courrier-picard.fr/, (consulté le 23 mai 2017).
  61. « Aurélien Gall, candidat Front de gauche pour la 3e circonscription », sur L'Aisne nouvelle, (consulté le 23 mai 2017).
  62. « Thiérache: Aurélien Gall sera le candidat du Front de gauche aux élections législatives », sur L'Union, (consulté le 23 mai 2017).
  63. « Tergnier : Michel Carreau candidat aux législatives », sur L'Union, (consulté le 23 mai 2017).
  64. « Le Ternois Michel Carreau candidat aux législatives », sur L'Aisne nouvelle, (consulté le 23 mai 2017).
  65. « Dominique Jourdain pour rassembler à gauche », sur L'Union, (consulté le 23 mai 2017).
  66. « Législatives: Asselineau dévoile ses candidats dans nos départements », sur L'Union, (consulté le 23 mai 2017).
  67. « Législatives: les candidats de l'UPR dans l'Aisne sont confiants », sur L'Union, (consulté le 25 mai 2017).
  68. « Tous les candidats investis par l'UPR pour les élections législatives », sur legislatives.upr.fr, (consulté le 8 mai 2017).
  69. « Elections législatives 2017 | Portail de Lutte Ouvrière », sur www.lutte-ouvriere.org (consulté le 11 mai 2017).
  70. « Éric Boulay, candidat du parti vote blanc aux législatives à Laon », sur L'Union, (consulté le 23 mai 2017).
  71. « 577 candidats eco-citoyens investis pour les législatives avec Francis Lalanne », sur Parti de la France (consulté le 27 mai 2017).
  72. « 577 candidats eco-citoyens investis pour les législatives avec Francis Lalanne », sur mouvement-centpourcent.fr (consulté le 11 février 2017).
  73. « Antonio Ribeiro veut être député,plus si affinités », sur courrier-picard.fr, (consulté le 25 mai 2017).
  74. « Candidats du Parti animaliste pour les élections législatives 2017 », sur Parti animaliste (consulté le 8 mai 2017).
  75. Alice Meunier, « Belaïdi Lograda : Je me présenterai jusqu'à ma mort », sur Le Courrier picard, (consulté le 25 mai 2017).
  76. a et b Jennifer Alberts, « Législatives 2017 : la participation à 12h pour le 1er tour dans l'Aisne, l'Oise et la Somme », sur france3-regions.francetvinfo.fr/, (consulté le 21 juin 2017).
  77. a et b Jennifer Alberts, « Législatives - 2ème tour : la participation à 12h dans l'Aisne, l'Oise et la Somme », sur france3-regions.francetvinfo.fr/, (consulté le 21 juin 2017).
  78. a et b Jennifer Alberts, « La participation à 17h dans l'Aisne, l'Oise et la Somme au 1er tour des législatives 2017 », sur france3-regions.francetvinfo.fr/, (consulté le 21 juin 2017).
  79. a et b Jennifer Alberts, « Législatives - 2ème tour : la participation à 17h dans l'Aisne, l'Oise et la Somme », sur france3-regions.francetvinfo.fr/, (consulté le 21 juin 2017).
  80. a b et c « Résultat des législatives 2017 : le FN au second tour partout dans l’Aisne », sur Le Monde, (consulté le 15 juin 2017).
  81. « Jean-Louis Bricout, le dernier député PS des Hauts-de-France », sur La Voix du Nord, (consulté le 15 juin 2017).
  82. a b et c « Résultats des législatives 2017 : dans l’Aisne, le FN grand perdant », sur Le Monde, (consulté le 28 octobre 2017).

Articles connexesModifier