Liste des circonscriptions législatives de l'Aisne

page de liste de Wikipédia

Le département français de l'Aisne est, sous la Cinquième République, constitué de cinq circonscriptions législatives, ce nombre étant stable depuis 1958. Leurs limites ont été redéfinies lors du redécoupage de 1986, mais n'ont pas été affectées par celui de 2010, en vigueur à compter des élections législatives de 2012.

PrésentationModifier

Par ordonnance du relative à l'élection des députés à l'Assemblée nationale, le département de l'Aisne est constitué de cinq circonscriptions électorales[1].

Lors des élections législatives de 1986 qui se sont déroulées selon un mode de scrutin proportionnel à un seul tour par listes départementales[2], le nombre de cinq sièges de l'Aisne a été conservé[3].

Le retour à un mode de scrutin uninominal majoritaire à deux tours en vue des élections législatives suivantes[4], a maintenu ce nombre de cinq sièges[5],[6], selon un nouveau découpage électoral.

Le redécoupage des circonscriptions législatives réalisé en 2010 et entrant en application à compter des élections législatives de juin 2012, n'a modifié ni le nombre ni la répartition des cinq circonscriptions de l'Aisne[7].

ReprésentationModifier

Composition des circonscriptionsModifier

Composition des circonscriptions de 1958 à 1986Modifier

À compter du découpage de 1958, le département de l'Aisne comprend cinq circonscriptions regroupant les cantons suivants[8] :

Le décret du créent huit nouveaux cantons, mais elle ne modifient pas les limites des circonscriptions. Le canton de Laon est divisé en Laon-Nord et Laon-Sud, celui de Saint-Quentin est divisé en Saint-Quentin-Centre, le Saint-Quentin-Sud et Saint-Quentin-Nord, celui de Soissons en Soissons-Sud et Soissons-Nord, enfin le canton de Tergnier est créé par division du canton de La Fère[9].

Composition des circonscriptions depuis 1988Modifier

À compter du découpage de appliqué pour la première fois lors des législatives de 1988, le département de l'Aisne comprend cinq circonscriptions regroupant les cantons suivants :

À la suite du redécoupage des cantons de 2014, les circonscriptions ne sont plus composées de cantons entiers. Ainsi, les 17 communes du canton de Moÿ-de-l'Aisne, qui appartiennent toujours à la 2e circonscription, sont fusionnés dans le canton de Ribemont, qui était associé à la 3e circonscription dans son ancien découpage.

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Composition des circonscriptions de l'Aisne, Journal officiel de la République française, 14 octobre 1958, p. 9360.
  2. Loi organique no 85-688 modifiant le code électoral et relative à l'élection des députés, Journal officiel de la République française, 10 juillet 1985, p. 7800.
  3. Annexe no 1 à la loi organique no 85-690 modifiant le code électoral et relation à l'élection des députés, Journal officiel de la République française, 10 juillet 1985, p. 7803.
  4. Loi no 86-825 relative à l'élection des députés et autorisant le gouvernement à délimiter par ordonnance les circonscriptions électorales, Journal officiel de la République française, 12 juillet 1986, p. 8701.
  5. Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, , 840 p. (ISBN 2-600-00065-8), p. 93
  6. Loi no 86-1197 relative à la délimitation des circonscriptions pour l'élection des députés, Journal officiel de la République française, 25 novembre 1986, p. 14171.
  7. Ordonnance no 2009-935 portant répartition des sièges et délimitation des circonscriptions pour l'élection des députés, Journal officiel de la République française, 29 juillet 2009, p. 12752.
  8. « Tableau des circonscriptions électorales : Aisne », Journal officiel de la République française,‎ , p. 9360 (lire en ligne).
  9. « Décret n°73-712 du 23 juillet 1973 portant création de cantons dans le département de l'Aisne », sur http://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 21 avril 2014)