Front démocrate

parti politique français de centre gauche

Front démocrate
Image illustrative de l’article Front démocrate
Logotype officiel.
Présentation
Fondateur Jean-Luc Bennahmias
Fondation
Scission de Modem
Disparition décembre 2017
Positionnement Centre gauche[1],[2]
Idéologie Social-démocratie
Fédéralisme
Progressisme[réf. nécessaire]
Affiliation française UDE
Couleurs Orange
Site web frontdemocrate.org

Le Front démocrate, écologiste et social, ou tout simplement Front démocrate (FD), était un parti politique français de centre gauche créé par Jean-Luc Bennahmias le [3]. Un meeting de lancement se tient le à Paris[4]. En , le Front démocrate intègre l'Union des démocrates et des écologistes, qui regroupe également d'anciennes personnalités d'EÉLV[5]. Le parti fusionne avec l'UDE en [6].

Positionnement politiqueModifier

D'après les premières déclarations de Jean-Luc Bennahmias, le Front démocrate, écologiste et social souhaite « développer un front républicain offensif — inspiré par le Conseil national de la Résistance »[7], ainsi qu’œuvrer à la création « d'un Parti démocrate comme aux États-Unis »[8].

Pour Louis Nadau, journaliste à Libération, « [Jean-Luc Bennahmias] n’[a] jamais caché sa proximité et son soutien quasi inconditionnel à François Hollande. Depuis des mois, il œuvre ainsi à ramener « l’aile droite » des écologistes, dans le giron de la majorité gouvernementale[9]. »

Le Front démocrate s'est transformé en think tank en décembre 2017, lors de l'assemblée générale du parti, restant membre de l'Union des démocrates et écologistes. Jean-Luc Bennahmias, président du Front démocrate et vice-président de l'UDE, qui a voté pour le renouvellement du bureau politique et du bureau national du Front démocrate, membre fondateur de l'UDE en mars 2019, annonce démissionner de sa fonction de vice-président de l'UDE le 13 septembre 2019, actant la ligne politique majoritaire de soutien à la majorité présidentielle défendue par Christophe Madrolle. Il demeure président du Front démocrate, devenu un think tank[10].

ÉlusModifier

Christophe Madrolle, ancien vice-président de Marseille Provence Métropole, et conseiller de secteur à Marseille (4e et 5e arrondissements), est membre de ce parti[11].

Le , le député François-Michel Lambert adhère à ce parti, malgré l'interdiction de la double appartenance par Europe Écologie Les Verts, auquel il appartient[12]. Le parti annonce également la participation d'Emmanuelle Bouchaud, vice-présidente de la région Pays de la Loire[13], de Yves Paccalet (conseiller régional de Rhône-Alpes), d'Anne Camus (conseillère régionale de Bretagne) et de Jean Daniel, vice-président de la région Limousin[14].

Lors des élections départementales de 2015 Dominique Lemoine est élu conseiller départemental du canton de Tours-2.

Lors des élections régionales de 2015, le Front démocrate obtient cinq conseillers régionaux, élus sur des listes d'union de la gauche (Pierre Commandeur et Joël Crotté en région Centre-Val de Loire, Anne-Sophie Condemine-Vuillot en Auvergne-Rhône-Alpes, Jacqueline Ferrari en Bourgogne-Franche-Comté et Emmanuelle Bouchaud en Pays de la Loire).

Dans le cadre de la primaire citoyenne organisée par la Belle Alliance populaire, Jean-Luc Bennahamias est candidat. Il recueille 1,03 % des voix à l'issue du premier tour, et apporte son soutien à Manuel Valls pour le second tour.[réf. nécessaire]

Notes et référencesModifier

  1. Alexandre Rousset, « Primaire : qui est Jean-Luc Bennahmias, quel est son projet ? », sur Les Échos, .
  2. « Lancement du Front Démocrate, parti de centre-gauche émancipé du Modem », sur Le Monde, .
  3. Martine Chevalet, « Bennahmias crée son parti, aux côtés du PS », sur leparisien.fr, .
  4. Christophe Forcari, « Son bras droit à Marseille, L'ex-Modem Jean-Luc Bennahmias se met à son compte », sur liberation.fr, .
  5. Laure Equy, « Les écolos sécessionnistes créent leur mouvement », sur liberation.fr, .
  6. Communiqué de presse de l'assemblée générale de l'UDE du 9 décembre 2017.
  7. « Le Front démocrate, nouveau parti lancé par Jean-Luc Bennahmias  », Le Point, .
  8. « Jean-Luc Bennahmias : “Je voudrais que se crée un véritable Parti démocrate comme aux États-Unis” », Atlantico, .
  9. « Entre écolos et gouvernement, Bennahmias fait le pont » (consulté le ).
  10. « Bennhamias - Madrolle : divorce à la Marseillaise », sur lejdd.fr, .
  11. « Son bras droit à Marseille, Christophe Madrolle assurait lundi matin “recevoir pleins d'appels” », BFM TV, .
  12. « Le député EELV François-Michel Lambert est menacé d'exclusion après avoir adhéré à Génération Ecolo et au Front Démocrate », (consulté le ).
  13. « EELV. L'élue régionale Emmanuelle Bouchaud rejoint le Front démocrate », (consulté le ).
  14. « Régionales 2015 : nomination des Têtes de liste Front Démocrate », sur Front Démocrate (consulté le ).